Histoire de l'appareil

Le SA 330 fut conçu par Sud-Aviation en 1962, afin de répondre à une demande de l'ALAT, qui cherchait un hélicoptère de transport tactique et de tonnage moyen capable d'opérer par tous temps, y compris sous des climats difficiles. Le But de l'ALAT était de remplacer ses H-34 par un appareil capable de voler à plus de 250 km/h en croisière.

L'appareil qui en résulta était de construction semi-monocoque, avec un fuselage entièrement métallique. Une unique boîte de transmission commandait deux moteur pouvant agir séparément. Les pales furent au début construites dans un alliage d'aluminium, mais dès 1976 comportèrent des éléments composites, dont de la fibre de verre. Son train d'atterrissage est semi-rétractable. Il est capable d'emporter 20 soldats (15 aujourd'hui d'après l'armée de terre). Le projet, accepté par le gouvernement, aboutit à la conclusion d'un contrat en juin 1963.

2 prototypes, désignés SA 330A Alouette IV, furent construits. Le premier vol eut lieu le 15 avril 1965 entre les mains de Jean Boulet et Roland Coffignot. Les deux prototypes furent suivis par 6 machines de présérie, dont la dernière effectua son vol inaugural le 30 juillet 1968. Ce dernier appareil disposait du nez finalement retenu pour la série. Entretemps, en 1967, la RAF avait sélectionné le Puma pour ses propres besoins, notamment remplacer ses Belvedere. Sud-Aviation et Westland s'associèrent le 2 avril 1968 pour la production de l'appareil, désigné Puma HC.1 au Royaume-Uni.

Sud-Aviation devint Aérospatiale en 1970, au tout début de la production du Puma. 697 exemplaires furent construits jusqu'en 1987, le Puma étant remplacé par l'AS332 Super Puma, un dérivé amélioré et modernisé. Par rapport à ses successeurs, il se caractérise par un nez court, une absence de carénage de rotor, un unique hublot en avant de la porte coulissante.

Il est toujours en service au Cameroun (2 exemplaires reçus, un en service), au Chili (l'armée chilienne a reçu 12 SA 330F en 1972, 3 SA 330L en 1980, en RDC (4 exemplaires : un exemplaire fut livré en 1974, 9 au total), au sein de l'armée équatorienne, au Gabon (7 exemplaires livrés entre 1971 et 1980), peut-être en Gambie (2 exemplaires), au Koweït (9 SA 330H reçus, 6 en service), au Malawi (3 exemplaires depuis 1977, 2 exemplaires en service), au Nigéria (15 exemplaires reçus, 5 en service), dans l'armée pakistanaise (31 SA 330J reçus à partir de 1976).

Il fut en service au sein de la force aérienne sud-africaine de 1969 à 1997. 20 SA 330C furent livrés, plus 47 SA 330H et L. Il a été remplacé par l'Atlas Oryx, qui en dérive et équivaut à un Super Puma. Il a été retiré du service en Algérie (5 exemplaires), de l'armée argentine (9 SA 330L livrés en 1978 et ayant participé à la guerre des Malouines), au Brésil (6 SA 330 désignés CH-33 et utilisés jusqu'en 1985), au Cambodge, en Equateur (au moins 2 SA 330L reçus au sein de la force aérienne et un au sein de l'armée de terre), en Irak (20 exemplaires reçus), peut-être en Iran et en Irlande, au Mexique (2 SA 330J), peut-être au Sénégal et au Togo (1 exemplaire acquis en 1978).


Texte de Clansman, avec son aimable autorisation

Versions référencées

  • Sud-Aviation SA 330A Alouette IV : Prototypes. 2 exemplaires.
  • Sud-Aviation SA 330B Puma : Version militaire initiale destinée à l'ALAT.
  • Sud-Aviation SA 330B Puma « Orchidée » : Désignation d'un SA 330B emportant le radar ESB Orchidée. 1 exemplaire.
  • Aérospatiale SA 330Ba Puma : Désignation du SA 330H dans l'ALAT.
  • Sud-Aviation SA 330C Puma : Version initiale d'export du Puma.
  • Aérospatiale SA 330F Puma : Version civile initiale.
  • Aérospatiale SA 330G Puma : Version civile améliorée motorisée par des Turmo IVC.
  • Aérospatiale SA 330H Puma : Version améliorée destinée à l'ALAT.
  • Aérospatiale SA 330J Puma : Version civile reprenant les améliorations présentes sur le SA 330H.
  • Aérospatiale SA 330L Puma : Version militaire Hot & High du SA 330J.
  • Aérospatiale SA 330R Puma : Version allongée ayant servie au développement du Super Puma. Rebaptisée SA 331.
  • Aérospatiale SA 330S Puma : Version améliorée du SA 330L destinée au Portugal.
  • Aérospatiale SA 330Z Puma : Prototype équipé d'un fenestron à la place du rotor de queue. 1 exemplaire.
  • Atlas Oryx Mk I : Version améliorée et produite par Atlas en Afrique du Sud. 51 exemplaires.
  • Atlas Oryx Mk II : Version modifiée de l'Oryx Mk I pour les opérations en Antarctique. 2 exemplaires.
  • IAR 330L Puma : Désignation des SA 330 construits sous licence en Roumanie par IAR. 163 exemplaires.
  • IAR 330L Puma SOCAT : Version de lutte anti-chars de l'IAR 330L. 25 exemplaires.
  • IAR 330M Puma : Version modernisée au standard SOCAT mais sans son armement.
  • IAR 330SM Puma : Version modernisée multirole de l'IAR 330L destinée aux EAU. 25 exemplaires.
  • IAR 330 Puma Naval : Version navalisée de l'IAR 330L. 3 exemplaires.
  • IPTN NAS 330J : Désignation des SA 330J construits sous licence en Indonésie par IPTN. 11 exemplaires.
  • Westland Puma HC.1 : Version produite au Royaume-Uni et destinée à la RAF. 48 exemplaires.
  • Westland Puma HC.2 : Version modernisée du Puma HC.1.

Pays exploitant actuellement cet appareil

Anciens pays utilisateurs

Aérospatiale SA 330H Puma voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 7 000 kg (15 432 lbs)
  • Masse à vide : 3 536 kg (7 796 lbs)
  • Surface du rotor : 177 m² (1 905 sq. ft)
  • Diamètre du rotor principal : 15 m (49 ft)
  • Hauteur : 5,14 m (16,864 ft)
  • Longueur : 18,15 m (59,547 ft)

Performances

  • Vitesse de croisière : 248 km/h (154 mph, 134 kts)
  • Vitesse critique (VNE) : 272 km/h (169 mph, 147 kts)
  • Distance franchissable : 580 km (360 mi, 313 nm)
  • Plafond opérationnel : 4 800 m (15 748 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 7,1 m/s (23,294 ft/s)
  • Vitesse maximale HA : 256 km/h (159 mph, 138 kts)
  • Charge alaire, au décollage : 39,548 kg/m² (8,1 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, à vide : 19,977 kg/m² (4,09 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 2 turbines Turbomeca Turmo IVC
  • Puissance unitaire : 1 175 kW (1 598 ch, 1 576 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Accident d'un Puma britannique le 5 juillet 2011

    Lors d'un vol d'entraînement, un hélicoptère Puma de la Royal AIr Force basé à la base de Benson a effectué un atterrissage d'urgence, ou plutôt s'est écrasé, près d'Andover. Plusieurs témoins ont vu l'appareil voler anormalement bas et ont appelé les secours.

    Le pilote ainsi que les deux autres membres d'équipage ont seulement eu des blessures légères et ont pu être rapidement transportés à l'hôpital.

Numéros de serie

Forum

Sujet complet »
Re: SA 330 Puma à 03/06/2012 11:02 Clansman
La fiche sur le site
Re: SA 330 Puma à 03/06/2012 13:54 JFF
très belle fiche 8-)
et comme c'est un hélicoptère franco-britannique
"well done, old' chap"
:salut:

juste une remarque : les exemplaires portugais, s'ils sont retirés du service en 2006, ne peuvent plus plus être en service :?

Clansman a écrit

………….. Les exemplaires portugais (12 exemplaires reçus, 6 en service) furent portés au standard SA 330S, doté de moteurs Makila, avant leur retrait du service en 2006.
………………

:evil:
Re: SA 330 Puma à 04/06/2012 08:01 Clansman
Oui, y'a eu plusieurs incohérences à cause de sources contradictoires. :mrgreen:

C'est corrigé sur le site. ;)
Re: SA 330 Puma à 12/08/2012 12:31 stanak
SA330B AdlA
Image

IAR330L : l'Armée de Terre possède un exemplaire
Image

Puma HC1 de la RAF
Image
Re: SA 330 Puma à 09/11/2012 10:16 laquer30
SA 330B - DAI (s/n 1092)
Image

Image

Image
La fin du Puma HC1 à 15/12/2012 08:41 stanak
Les 24 Puma HC1 de la RAF vont être rétrofités en HC2 : capacités améliorées et prolongement de la durée de vie jusqu'en 2025.
Les premiers Puma ont été livrés en 1971.

Puma HC1 à RAF Benson où ils sont tous basés
Image
Re: SA 330 Puma à 24/11/2013 19:34 ouakamois
Deux photos d'une utilisation assez récente du Puma au Liban…
http://forum.keypublishing.com/attachment.php?attachmentid=223126&d=1385117502
http://forum.keypublishing.com/attachment.php?attachmentid=223127&d=1385117509
Re: SA 330 Puma à 11/12/2013 20:45 d9pouces
et bien armés, d'ailleurs !

C'est assez rare de voir des Puma avec des lance-roquettes, on les voit plutôt avec des nacelles canon en général.
Re: SA 330 Puma à 11/12/2013 22:36 Nico2
Du côté du Liban, c'est en tout cas préférable d'être plutôt bien armé.

Merci pour ces liens Ouakamois.
Marrakesh 2014 à 01/05/2014 18:12 stanak
Image
SA330F des Forces Royales Air
Image


SA330L de la gendarmerie
Image
Re: SA 330 Puma à 01/05/2014 21:36 Nico2
Ils sont vraiment magnifiques.
Re: SA 330 Puma à 07/05/2014 21:07 d9pouces
Ils ne font surtout pas leur âge ! Pourtant, vu que ce sont des Puma, ils ne doivent plus être jeunes
Re: SA 330 Puma à 26/08/2014 14:28 Ansierra117
Venant de voir que des SA330H Puma "Pirate" ont été engagés en Centrafrique, quelqu'un aurait-il l'amabilité de rajouter sur la fiche du SA330

SA330 Puma "Pirate": Configuration armée d'un canon de 20mm en sabord?

:)

Le lien quand même pour ceux qui ne voient pas à quoi ça ressemble

Puma configuration Pirate
Re: SA 330 Puma à 27/08/2014 07:36 Clansman
M'en occuperais à mon retour de vacances, merci. :D
RIAT 2014 à 17/09/2014 20:52 stanak
Puma HC2
Image
24 Puma HC1 de la RAF ont été upgradés (moteurs plus puissants, nouvelle avionique etc..)
pour prolonger leur potentiel jusqu'en 2025

Cet exemplaire est peint en noir mat pour célébrer les 95 ans du 230th squadron
et en hommage au Black Peter, un Sunderland qui n'est pas rentré de mission en 1944
http://www.aircrewremembered.com/raf1944/2/inghamkenneth.html
Re: SA 330 Puma à 19/09/2014 12:46 Nico2
Faire du neuf avec du vieux, à l'américaine un peu. :hehe:

Merci pour la photo et les infos Stanak.
Campia Turzii 2015 à 24/09/2015 17:25 stanak
Image
Roumanie air force
IAR330M (17 en service)
Image

IAR330L SOCAT (19 en service)
Image
Re: SA 330 Puma à 24/09/2015 17:53 Ansierra117
J'adore le SOCAT, ça serait meurtrier si on avait ce standard sur nos Puma dans la BSS !
Re: SA 330 Puma à 24/09/2015 21:20 Cinétic
Pas sur! Généralement, sur un hélicoptère de transport, tu dois faire des choix drastiques.
Tu as seulement 2 options cumulables à choisir entre kérozène, armement ou charge utile (passagers ou matos) sinon tu dépasses la masse max au décollage.
En BSS, vu l'immensité du terrain de jeu, impossible de faire l'impasse sur le carburant. Vu que tu as déjà les Tigre pour l'armement, mieux vaut rester sur l'aéro-transport pur pour le Puma car rien ne peut le faire à sa place.
FAMEX 2017 à 10/05/2017 07:44 stanak
SA330J
ex FAM
Image
8 utilisés
Répondre aux messages »
Texte de , créé le 17 septembre 2014 13:53, modifié le . ©AviationsMilitaires