Rappels

Histoire de l'appareil

Le Sikorsky S-43 "Baby Clipper" est un hydravion bimoteur de transport, muni d’ailes hautes, d’un train d’atterrissage classique escamotable, d’une coque formant le dessous du fuselage et de flotteurs sous les ailes. Il peut transporter jusqu’à 19 passagers.

Au début des années 1930, Sikorsky développe un bimoteur dérivé de son hydravion quadrimoteur «S-42 "Clipper". Par ses dimensions moins importantes et sa ressemblance avec son aîné, il est rapidement surnommé "Baby Clipper".

Le prototype effectue son premier vol en 1935. Piloté par Boris Sergievsky, un S-43 établit un record d’altitude pour un hydravion en emportant une charge de 500 kg à 8’519 m d’altitude le 14 avril 1936. L’histoire ne dit pas si son concepteur Igor Sikorsky, qui était également à bord de l’appareil durant ce record du monde, faisait partie des 500 kg de charge…

Le cockpit, fermé, permet d’accueillir le pilote et le copilote. La cabine peut accueillir confortablement 15 personnes, mais selon les besoins, 19 passagers peuvent y prendre place. On y accède par une porte sur le côté droit du fuselage. Le dessous de ce dernier est constitué d’une coque permettant de bonnes performances de flottaison.

Les ailes hautes, maintenues au dessus du fuselage, supportent les deux moteurs en étoile Pratt & Whitney R-1690-52 de 560 kw (761 cv) chacun et sont équipées de flotteurs permettant une bonne stabilité sur l’eau. Un train d’atterrissage classique est installé. La roulette de queue est fixe, mais le train principal s’escamote sur les côtés du fuselage.

La plupart des S-43 sont utilisés par des compagnies privées pour des vols de ligne, mais en 1937 l’US Army Air Corps commande cinq appareils pour le transport de passagers et de fret sous la désignation d’OA-8.

En 1941, l’USAAC commande sept S-43 motorisés avec des Pratt & Whitney R-1690-S2C de 652 kW (887 cv) et désignés OA-11. Armés de charges de profondeurs d’une masse totale de 450kg et de deux mitrailleuses de 12,7mm tirant par les hublots de côté, ces appareils sont peu adaptés à leurs nouveaux rôles et sont rapidement utilisés pour l’entrainement des équipages.

L’US Navy, qui cherche également à se munir d’un hydravion de transport en 1937, achète 11 S-43, moins chers que les S-42 prévus au départ. Désignés JRS, ils sont utilisés pour le transport de passagers, un de ces appareil étant réservé au transport de VIP. Au début de la seconde guerre mondiale, il semblerait que cinq S-43 civils (sept selon certaines sources) soient réquisitionnés par l’US Navy. Redésignés JRS-1, ils sont utilisés jusqu’en 1945 au sein de l’US Navy. Trois appareils sont perdus durant le conflit et deux autres sont reversés à l’US Marine Corps.

En 1940, l’Allemagne capture deux des quatre S-43 en service au sein d’Air France. Ils sont utilisés durant le conflit par la Luftwaffe pour le transport de fret, puis pour l’entrainement des équipages sur hydravions, au moins jusqu’en 1941.

Au total, 53 S-43 des différentes versions sont construits. Durant leur utilisation civile, quatre accidents ont entrainés la mort de 28 personnes. Trois des JRS-1 et les deux S-43 de la Luftwaffe ont été détruits ou ont disparus durant la seconde guerre mondiale.


Texte de Jericho, avec son aimable autorisation.

Versions référencées

  • Sikorsky S-43 : Version civile de base pour le transport de passager ou de fret.
  • Sikorsky S-43B : Version munie de deux dérives.
  • Sikorsky JRS-1 JRS : Désignation des S-43 en service au sein de l’US Navy.
  • Sikorsky OA-8 : Désignation des S-43 en service dans l’USAAC/USAAF.
  • Sikorsky OA-11 : Désignation de S-43 remotorisés et armés au sein de l'USAAC.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Anciens pays utilisateurs

Sikorsky JRS-1 JRS voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 19 096 kg (42 100 lbs)
  • Masse à vide : 5 783 kg (12 749 lbs)
  • Surface alaire : 72,5 m² (780,384 sq. ft)
  • Hauteur : 5,38 m (17,651 ft)
  • Envergure : 26,21 m (85,991 ft)
  • Longueur : 15,6 m (51,181 ft)

Performances

  • Vitesse de croisière : 269 km/h (167 mph, 145 kts)
  • Vitesse de décrochage : 105 km/h (65 mph, 57 kts)
  • Distance franchissable : 1 247 km (775 mi, 673 nm)
  • Plafond opérationnel : 6 310 m (20 702 ft)
  • Vitesse maximale HA : 312 km/h (194 mph, 168 kts)
  • Charge alaire, à vide : 79,766 kg/m² (16,337 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 263,393 kg/m² (53,947 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 2 moteurs à cylindres en étoile Pratt & Whitney R-1690-52
  • Puissance unitaire : 560 kW (761 ch, 751 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

Forum

Sujet complet »
Sikorsky S-43 à 05/06/2013 18:23 stanak
Avion bimoteur amphibie de construction américaine,
produit à 53 exemplaires, mis en service en 1935.

JRS-1 de l'US Marine Corps
Image
Sikorsky S-43 "Baby Clipper" à 19/03/2014 12:22 Jericho
Le Sikorsky S-43 "Baby Clipper" est un hydravion bimoteur de transport, muni d’ailes hautes, d’un train d’atterrissage classique escamotable, d’une coque formant le dessous du fuselage et de flotteurs sous les ailes, il peut transporter jusqu’à 19 passagers.

Au début des années 1930, Sikorsky développe un bimoteur dérivé de son hydravion quadrimoteur «S-42 "Clipper". Par ses dimensions moins importantes et sa ressemblance avec son aîné, il est rapidement surnommé "Baby Clipper".

Le prototype effectue son premier vol un 1935. Piloté par Boris Sergievsky, un S-43 établit un record d’altitude pour un hydravion en emportant une charge de 500kg à 8’519m d’altitude le 14 avril 1936. L’histoire ne dit pas si son concepteur Igor Sikorsky, qui était également à bord de l’appareil durant ce record du monde, faisait partie des 500kg de charge…

Le cockpit, fermé, permet d’accueillir le pilote et le copilote. La cabine peut accueillir confortablement 15 personnes, mais selon les besoins, 19 passagers peuvent y prendre place. On y accède par une porte sur le côté droit du fuselage. Le dessous de ce dernier est constitué d’une coque permettant de bonnes performances de flottaison. Les ailes hautes, maintenues au dessus du fuselage, supportent les deux moteurs en étoile Pratt & Whitney R-1690-52 de 560kw (761cv) chacun et sont équipées de flotteurs permettant une bonne stabilité sur l’eau. Un train d’atterrissage classique est installé. La roulette de queue est fixe, mais le train principal s’escamote sur les côtés du fuselage.

La plupart des S-43 sont utilisés par des compagnies privées pour des vols de ligne, mais en 1937 l’US Army Air Corps commande cinq appareils pour le transport de passagers et de fret sous la désignation d’OA-8.
En 1941, l’USAAC commande sept S-43 motorisés avec des Pratt & Whitney R-1690-S2C de 652kW (887cv) et désignés OA-11. Armés de charges de profondeurs d’une masse totale de 450kg et de deux mitrailleuses de 12,7mm tirant par les hublots de côté, ces appareils sont peu adaptés à leurs nouveaux rôles et sont rapidement utilisés pour l’entrainement des équipages.

L’US Navy, qui cherche également à se munir d’un hydravion de transport en 1937, achète 11 S-43, moins chers que les S-42 prévus au départ. Désignés JRS, ils sont utilisés pour le transport de passagers, un de ces appareil étant réservé au transport de VIP. Au début de la seconde guerre mondiale, il semblerait que cinq S-43 civils (sept selon certaines sources) soient réquisitionnés par l’US Navy. Redésignés JRS-1, ils sont utilisés jusqu’en 1945 au sein de l’US Navy. Trois appareils sont perdus durant le conflit et deux autres sont reversés à l’US Marine Corps.

En 1940, l’Allemagne capture deux des quatre S-43 en service au sein d’Air France. Ils sont utilisés durant le conflit par la Luftwaffe pour le transport de fret, puis pour l’entrainement des équipages sur hydravions, au moins jusqu’en 1941.

Au total, 53 S-43 des différentes versions sont construits. Durant leur utilisation civile, quatre accidents ont entrainés la mort de 28 personnes. Trois des JRS-1 et les deux S-43 de la Luftwaffe ont été détruits ou ont disparus durant la seconde guerre mondiale.


Versions :
S-43 : Version civile de base pour le transport de passager ou de fret.

S-43B : Version munie d’une double queue.

OA-8 : Désignation des S-43 en service dans l’USAAC/USAAF.

OA-11 : Désignation de S-43 motorisés avec des Pratt & Whitney R-1690-S2C de 652kW (887cv) et armés de deux mitrailleuses de 12,7mm en sabord et de charges de profondeurs sous les ailes.

JRS : Désignation des S-43 en service au sein de l’US Navy.

JRS-1 : Redésignation des S-43 de l’US Navy et de l’USMC.


Utilisateurs militaires :
Allemagne : 2 S-43 au sein de la Luftwaffe entre 1940 et 1944.

Etats-Unis : 5 OA-8 et 7 OA-11 au sein de l’USAAC, puis l’USAAF; au minimum 11 JRS-1 au sein de l’US Navy et 2 JRS-1 de seconde main au sein de l’US Marine Corps provenant de l’US Navy.


Caractéristiques JRS-1:
Equipage : 2
Passagers : 19
Longueur : 15,60m
Envergure : 26,21m
Hauteur : 5,38m
Surface alaire : 72,5m2
Masse à vide : 5’783kg
Masse maximale au décollage : 19’096kg

Moteurs :
Deux moteurs en étoiles Pratt & Whitney R-1690-52 de 560kW (761cv).

Performances :
Vitesse max haute altitude: 312km/h
Vitesse de croisière : 269km/h
Vitesse de décrochage : 105km/h
Plafond opérationnel : 6’310m
Distance franchissable : 1’247km

Armement :
Sans.


Liens internet :
http://www.sikorskyarchives.com/pdf/news%202013/NewsletterEAGOct92013.pdf
http://en.wikipedia.org/wiki/Sikorsky_S-43
http://www.flugzeuginfo.net/acdata_php/acdata_s43_en.php
http://www.pimaair.org/collection-detail.php?cid=250
http://www.panamair.org/OLDSITE/Aircraft/Sikorskys43.htm
Re: Sikorsky S-43 à 22/03/2014 07:04 Clansman
Et un baby sur le site, un
Re: Sikorsky S-43 à 22/03/2014 09:14 Jericho
Merci Clansman! ;)
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Sept. 17, 2014, 1:53 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires