Rappels

Histoire de l'appareil

Une des anecdotes les plus étonnantes et des plus ironiques de l'aviation est que le premier chasseur dont se soit équipé Israël, et à qui il dût sa survie dès sa naissance, fut le plus célèbre des chasseurs du IIIe Reich : le Bf-109.

Le Bf-109G fut construit en Tchécoslovaquie à la fin la seconde guerre mondiale par Avia, en particulier les versions G-6, G-14 et le biplace G-12. Après les hostilités, cette firme continua à produire des dérivés du Bf-109G-14, en se basant sur les plans conservés et en utilisant le stock, assez conséquent, de pièces détachées. Lorsque le moteur DB-605 vint à manquer, Avia se tourna vers le Junkers Jumo 211F de 1 350 ch, très disponible et qui équipait déjà le He-111. Cela donna le S-199 (ou C-210 pour Avia). Il vola pour la première fois le 25 mars 1947.

Le moteur, assez volumineux, imposait de revoir l'avant de l'appareil, notamment en rajoutant 2 bosses disgracieuses. De plus, il était lourd, propulsait une hélice VS11 trop grande et avait un temps de réponse plus long. Le couple généré, s'ajoutant au train d'atterrissage à la voie déjà étroite, rendait les phases de décollage et d'atterrissage très difficiles.

De plus, si le DB-605 permettait de faire passer un canon par le moyeu de l'hélice, ce n'était plus le cas du Jumo. Il fallut donc installer des MG151 dans les ailes, puis des MG131 synchronisés avec l'hélice. Au final, l'appareil, baptisé Mezec (mule) par les Tchèques, se révéla inférieur au Bf-109G d'origine. Malgré tout, les appareils tchécoslovaques entrèrent en service en février 1948 et ne furent retirés du service qu'en 1957.

Israël, sentant la menace de ses voisins arabes, en commanda 10 exemplaires neufs le 23 avril 1948, pour 190 000 dollars l'exemplaire complètement équipé. Israël était alors sous embargo et la Tchécoslovaquie fut un des rares pays à accepter de le fournir en armes, même sous forme de contrebande. Le 14 mai, Israël déclara son indépendance et dès le lendemain, le 15 mai, l'attaque générale fut déclenchée. Israël dut faire face à une coalition arabe réunissant l’Égypte, la Syrie, le Liban, la Jordanie et l'Irak.

Le premier appareil n'arrive que 5 jours après, le 20 mai, livré par C-54 à Tel-Nof. 15 autres sont commandés le même jour. Ezer Weizman, qui dirigera la force aérienne israélienne de 1958 à 1966 (il sera le promoteur du Mirage III) puis l'état d'Israël de 1993 à 2000, fut un des convoyeurs des S-199, et un des 12 pilotes qui avaient commencé leur entraînement début mai. Malgré un entraînement d'ailleurs très basique pour le vol et inexistant pour les armes, ces 12 pilotes tinrent à retourner défendre Israël.

Les 25 exemplaires ont bel et bien été livrés, formant le premier escadron de chasse israélien, le n°101 "First Fighter". Les Israéliens appelèrent officiellement le S-199 Sakeen (couteau, en hébreu), et en réalité Messer (qui signifie la même chose, aussi bien en allemand qu'en Yiddish).

Ils furent principalement utilisés pour l'attaque au sol. Leur première mission eut lieu le 29 mai, lorsque les 4 appareils alors disponibles attaquèrent une colonne égyptienne de 500 véhicules à Ad Halom, au sud de Tel Aviv. L'un d'eux s'écrasa, mais la surprise fut grande côté arabe. Ils remportèrent la première victoire aérienne israélienne le 3 juin 1948, en abattant 2 C-47 venant de bombarder Tel-Aviv, grâce à Moddy Alon, le leader du squadron 101. Un Spitfire fut également abattu par Gideon Lichtman le 7 juin. Toutes ces victimes furent égyptiennes.

Le S-199 fut piloté notamment par des mercenaires. Quelques S-199 furent abattus par la DCA et beaucoup furent accidentés, notamment à cause de pièces mécaniques mal usinées. En particulier, la synchronisation des MG131 fonctionnait mal, ce qui découpait l'hélice ! Dès octobre 1948, 12 appareils avaient été perdus, 7 étaient en réparation et seuls 6 appareils étaient encore en état de vol. Ils furent retirés du service vers la mi-décembre 1948.

532 exemplaires furent construits au total, dont des appareils modifiés en biplaces d'entraînement CS-199. 129 d'entre eux furent assemblés à l'usine Letov, à Letnany, jusqu'en 1951. 3 appareils sont préservés, un S-199 et un CS-199 au musée de Prague et un S-199 israélien à la base d'Hatserim.

Versions référencées

  • Avia S-199 : Version monoplace.
  • Avia CS-199 : Version biplace pour l'entraînement.
  • Avia D-199 : Variante de reconnaissance.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Anciens pays utilisateurs

Avia S-199 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 3 736 kg (8 236 lbs)
  • Masse à vide : 2 860 kg (6 305 lbs)
  • Surface alaire : 16 m² (174 sq. ft)
  • Hauteur : 2,59 m (8,497 ft)
  • Envergure : 9,92 m (32,546 ft)
  • Longueur : 8,94 m (29,331 ft)

Performances

  • Rayon d'action : 853 km (530 mi, 461 nm)
  • Plafond opérationnel : 8 687 m (28 500 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 13,7 m/s (44,948 ft/s)
  • Vitesse maximale BA : 528 km/h (328 mph, 285 kts)
  • Vitesse maximale HA : 598 km/h (372 mph, 323 kts)
  • Charge alaire, à vide : 176,924 kg/m² (36,237 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 231,115 kg/m² (47,336 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 1 moteur à cylindres en V Junkers Jumo 211F
  • Puissance unitaire : 993 kW (1 350 ch, 1 332 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

Forum

Sujet complet »
Avia S-199 à 23/06/2011 09:36 Clansman
Une des anecdotes les plus étonnantes et des plus ironiques de l'aviation est que le premier chasseur dont se soit équipé Israël, et à qui il dût sa survie dès sa naissance, fut le plus célèbre des chasseurs du IIIe Reich : le Bf-109.

Le Bf-109G fut construit en Tchécoslovaquie à la fin la seconde guerre mondiale par Avia, en particulier les versions G-6, G-14 et le biplace G-12. Après les hostilités, cette firme continua à produire des dérivés du Bf-109G-14, en se basant sur les plans conservés et en utilisant le stock, assez conséquent, de pièces détachées. Lorsque le moteur DB-605 vint à manquer, Avia se tourna vers le Junkers Jumo 211F de 1 350 ch, très disponible et qui équipait déjà le He-111. Cela donna le S-199 (ou C-210 pour Avia). Il vola pour la première fois le 25 mars 1947.

Le moteur, assez volumineux, imposait de revoir l'avant de l'appareil, notamment en rajoutant 2 bosses disgracieuses. De plus, il était lourd, propulsait une hélice VS11 trop grande et avait un temps de réponse plus long. Le couple généré, s'ajoutant au train d'atterrissage à la voie déjà étroite, rendait les phases de décollage et d'atterrissage très difficiles.

De plus, si le DB-605 permettait de faire passer un canon par le moyeu de l'hélice, ce n'était plus le cas du Jumo. Il fallut donc installer des MG151 dans les ailes, puis des MG131 synchronisés avec l'hélice. Au final, l'appareil, baptisé Mezec (mule) par les Tchèques, se révéla inférieur au Bf-109G d'origine. Malgré tout, les appareils tchécoslovaques entrèrent en service en février 1948 et ne furent retirés du service qu'en 1957.

Israël, sentant la menace de ses voisins arabes, en commanda 10 exemplaires neufs le 23 avril 1948, pour 190 000 dollars l'exemplaire complètement équipé. Israël était alors sous embargo et la Tchécoslovaquie fut un des rares pays à accepter de le fournir en armes, même sous forme de contrebande. Le 14 mai, Israël déclara son indépendance et dès le lendemain, le 15 mai, l'attaque générale fut déclenchée. Israël dut faire face à une coalition arabe réunissant l’Égypte, la Syrie, le Liban, la Jordanie et l'Irak.

Le premier appareil n'arrive que 5 jours après, le 20 mai, livré par C-54 à Tel-Nof. 15 autres sont commandés le même jour. Ezer Weizman, qui dirigera la force aérienne israélienne de 1958 à 1966 (il sera le promoteur du Mirage III) puis l'état d'Israël de 1993 à 2000, fut un des convoyeurs des S-199, et un des 12 pilotes qui avaient commencé leur entraînement début mai. Malgré un entraînement d'ailleurs très basique pour le vol et inexistant pour les armes, ces 12 pilotes tinrent à retourner défendre Israël.

Les 25 exemplaires ont bel et bien été livrés, formant le premier escadron de chasse israélien, le n°101 "First Fighter". Les Israéliens appelèrent officiellement le S-199 Sakeen (couteau, en hébreu), et en réalité Messer (qui signifie la même chose, aussi bien en allemand qu'en Yiddish).

Ils furent principalement utilisés pour l'attaque au sol. Leur première mission eut lieu le 29 mai, lorsque les 4 appareils alors disponibles attaquèrent une colonne égyptienne de 500 véhicules à Ad Halom, au sud de Tel Aviv. L'un d'eux s'écrasa, mais la surprise fut grande côté arabe. Ils remportèrent la première victoire aérienne israélienne le 3 juin 1948, en abattant 2 C-47 venant de bombarder Tel-Aviv, grâce à Moddy Alon, le leader du squadron 101. Un Spitfire fut également abattu par Gideon Lichtman le 7 juin. Toutes ces victimes furent égyptiennes.

Le S-199 fut piloté notamment par des mercenaires. Quelques S-199 furent abattus par la DCA et beaucoup furent accidentés, notamment à cause de pièces mécaniques mal usinées. En particulier, la synchronisation des MG131 fonctionnait mal, ce qui découpait l'hélice ! Dès octobre 1948, 12 appareils avaient été perdus, 7 étaient en réparation et seuls 6 appareils étaient encore en état de vol. Ils furent retirés du service vers la mi-décembre 1948.

551 exemplaires furent construits au total, dont des appareils modifiés en biplaces d'entraînement CS-199. 129 d'entre eux furent assemblés à l'usine Letov, à Letnany, jusqu'en 1951. 3 appareils sont préservés, un S-199 et un CS-199 au musée de Prague et un S-199 israélien à la base d'Hatserim.


La fiche sur le site


http://fr.wikipedia.org/wiki/Avia_S-199

http://en.wikipedia.org/wiki/Avia_S-199

http://aviation-militaire.kazeo.com/Avions-tcheques/Avia-S-199,a1747391.html

http://www.jewishvirtuallibrary.org/jsource/History/avia.html
Hatzerim AB 2014 à 11/05/2014 19:56 stanak
Avia S-199 Mezek
25 exemplaires utilisés
Image
Re: Avia S-199 à 11/05/2014 20:42 ciders
Ils ont même gardé un S-199 ? Ils ont l'air fameux leurs musées. :o
Re: Avia S-199 à 11/05/2014 22:53 stanak
ils gardent beaucoup de matos, mais il vieillit mal. On a parfois l'impression qu'ils peignent par dessus la rouille.
Ce dernier est plutôt bien conservé.
Répondre aux messages »
Texte de , créé le 17 septembre 2014 13:53, modifié le . ©AviationsMilitaires