Rappels

Histoire de l'appareil

Le Lockheed Model 37 Ventura fut un bimoteur américain de la seconde guerre mondiale, d'abord conçu comme bombardier mais qui connut le succès surtout comme avion de patrouille maritime.

La Royal Air Force cherchant un remplaçant pour ses Lockheed Hudson, le Ventura fut conçu à partir du Lockheed 18 Lodestar. La RAF commanda 188 exemplaires du futur Ventura en février 1940 : celui-ci effectua son vol inaugural le 31 juillet 1940. Le Ventura ressemblait fortement au Hudson, mais en plus grand et plus lourd. Il était motorisé par deux R-2800-S1A4-G.

Les premiers Ventura I furent acceptés par la RAF en septembre 1941 et les livraisons commencèrent en avril 1942. Les Ventura I équipèrent 3 premiers squadrons (dont un néo-zélandais) et 3 exemplaires du 21e squadron connurent le baptême du feu le 3 novembre 1942 en bombardant des équipements ferroviaires près de Hengelo dans les Pays-Bas. Les Ventura I furent utilisés pour des missions de bombardement de jour.

Mais ils se révélèrent très vite trop fragiles et trop vulnérables, surtout sans escorte : le 6 décembre 1942, 9 Ventura I sur 47 furent abattus lors d'un bombardement à basse altitude au-dessus d'Eindhoven aux Pays-Bas. Le passage à une tactique de bombardement à moyenne altitude n'y changea rien, et l'appareil, bien que plus rapide que le Hudson, ne fut jamais populaire au sein de la RAF.

Les Ventura I furent donc remplacés par le Mosquito à l'été 1943, la dernière mission ayant lieu le 3 septembre 1943. Ils furent reversés pour la plupart au Coastal Command où ils prirent la désignation Ventura GR I. Le Coastal Command était une branche de la RAF (à ne pas confondre avec la Royal Navy) chargée de la patrouille maritime, de la lutte contre les sous-marins et des missions de recherche et de sauvetage. Le 464 Squadron australien utilisa également des Ventura I avant d'être reversé sur Mosquito en septembre 1943. 21 ou 30 exemplaires furent cédés au Canada pour l'entraînement et un certain nombre à l'Afrique du Sud.

Cela n'empêcha pas la RAF de commander 487 Ventura II, dotés de moteurs Pratt & Whitney R-2800-31 de 2000 hp : mais 264 furent retenus par l'USAAF, non seulement pour des missions de patrouille maritime et de lutte contre les sous-marins, mais aussi et surtout pour l'entraînement. 108 Ventura II furent reversés au Canada, pour des missions d'entraînement principalement. 27 furent réquisitionnés par l'US Navy sous la désignation PV-3.

200 Model 137 (B-34 Lexington pour l'USAAF, Ventura IIA pour les Britanniques) furent construits. Ils prirent plus tars la désignation RB-34 : le R à l'époque signifiait "restricted", c'est-à-dire non utilisable au combat. La Nouvelle-Zélande reçut au moins 19 RB-34. Les Ventura britanniques revenus à l'USAAF prirent la désignation B-34A, et furent modifiés pour l'entraînement à la navigation sous la désignation B-34B. La RAF ne reçut apparemment jamais de Ventura II ou IIA.

En août 1941, parmi toutes les commandes placées sous la loi prêt-bail, figurait une commande de 550 exemplaires destinés à la reconnaissance armée et désignés O-56 (pour Observation). Ceux-ci disposaient de moteurs Wright R-2600-13 de 1700 hp. Mais avant même le premier vol, ils reçurent la désignation RB-34B, puis B-37. 18 seulement furent acceptés par l'USAAF, le Ventura étant désormais exclusivement construit pour l'US Navy. En effet, l'USAAF avait longtemps assumé le rôle de bombardement maritime en milieu côtier et refusé de le céder à l'US Navy. Les tractations durèrent toute l'année 1942.

Le PV-1, version spécialement conçue pour l'US Navy avec des équipements pour la patrouille maritime, était construite par sa division Vega (d'où le V de PV-1). Le PV-1 disposait d'un radar ASD-1, de davantage de carburant (6082 litres au lieu de 5081) et de moins d'armement défensif tirant vers l'avant. Son autonomie en était augmentée. Les premiers PV-1 produits disposaient toujours d'un poste de bombardier dans le nez, qui fut remplacé plus tard par 3 mitrailleuses de 12,7 mm. En plus, le PV-1 emportait 8 roquettes HVAR de 127 mm sous les ailes.

Le PV-1 fut livré à partir de décembre 1942 et entra en service en février 1943 au sein du VP-135. Ce squadron fut déployé dans les Aléoutiennes en avril 1943 et commença des raids contre les bases japonaises des îles Kouriles. Grâce à leur radar, les PV-1 servaient d'éclaireurs aux B-24 et 3 autres squadrons en furent équipés sur ce théâtre. Le squadron VMF(N)-531 des Marines, basé dans les Salomons, fut également équipé de PV-1 pour la chasse de nuit. 1600 PV-1 furent construits, certains furent dotés d'appareils photographiques et désignés PV-1P.

387 ou 388 PV-1 furent livrés à la RAF comme Ventura GR V et utilisés par le Coastal Command dans la Méditerranée. Certains furent modifiés en Ventura C V de transport. 157 Ventura GR V furent utilisés par le Canada du 16 juin 1942 au 17 avril 1947. 55 PV-1 furent livrés à l'Australie, qui l'utilisa dans la zone Sud-Ouest du Pacifique et en particulier en Nouvelle-Guinée. Mais il fut généralement peu apprécié à la fois par les équipages et les équipes au sol qui lui préféraient le B-25. 135 PV-1 furent reçus par l'Afrique du Sud qui les utilisa pour protéger les navires passant par le Cap de Bonne-Espérance, ainsi que pour bombarder les navires italiens. Elle les conserva jusqu'en 1960. La Nouvelle-Zélande reçut également des PV-1, et de fait 139 Ventura en tout à partir de juin 1943 pour remplacer ses Hudson. Les Ventura néo-Zélandais se battirent souvent en combat aérien contre des chasseurs japonais. La marine française reçut 14 PV-1 en 1944, utilisés au sein de la flottille 6F, puis d'autres exemplaires. Ils sont reversés en 1947 à la flottille 11S jusqu'en 1953. Enfin, le Brésil reçut 15 Ventura.

Cependant, le PV-1 continuait à montrer des faiblesses, notamment au décollage à pleine charge ou sur un seul moteur. Lockheed conçut une nouvelle version, dont la principale caractéristique était une surface alaire agrandie, passant de 51,2 m² à 63,7 m². Le poste de bombardier était définitivement supprimé, remplacé par 5 mitrailleuses tirant vers l'avant. Enfin, la charge offensive était augmentée de 30%, passant à 1800 kg. Cependant, le poids ayant augmenté mais les moteurs restant les mêmes, on s'attendait à une réduction de la vitesse. L'US Navy en commanda 500 exemplaires.

Cette nouvelle version, baptisée PV-2 Harpoon, vola pour la première fois le 3 décembre 1943. Les premiers tests montrèrent que les ailes avaient tendance à vibrer dangereusement et il fallut les redessiner entièrement. La diminution de l'envergure de 1,8 mètres s'était avéré insuffisante et l'entrée en service s'en trouva retardée. Les 30 premiers exemplaires, déjà livrés, furent réservés aux missions d'entraînement et prirent la désignation PV-2C. A la fin de l'année 1944, seuls 69 PV-2 avaient été livrés.

La production reprit une fois l'aile définitivement améliorée, avec le PV-2D armé de 8 mitrailleuses et utilisé pour l'attaque au sol (35 exemplaires). Le PV-2 devint fiable et réellement populaire. Il fut mis en service par le VP-139 dans les Aléoutiennes. Lorsque la guerre prit fin, l'US Navy annula toutes ses commandes, et le PV-2 fut rapidement retiré du service.

470 PV-2 furent construits, les exemplaires destinés à l'entraînement étant désignés PV-2T. La Nouvelle-Zélande reçut quelques Harpoon, qu'elle utilisa jusqu'en 1948 pour des missions météorologiques après-guerre. Les Harpoon furent cédés au Brésil (5 exemplaires), à la France (6 exemplaires remplacèrent les PV-1 de la 11S en 1953 et furent conservés jusqu'en 1960), à l'Italie (22 exemplaires), au Japon (17 exemplaires), au Pérou (6 exemplaires) et au Portugal (42 exemplaires). C'est un PV-2 Harpoon qui amena De Gaulle à Paris fraîchement libéré, son B-17 habituel étant en panne. La marine néerlandaise disposa également de 18 Ventura (version inconnue).

Après-guerre, des Ventura et quelques Harpoon furent convertis pour un usage civil, en particulier des missions de liaison et de transport de VIP. Howard Aero, une firme basée à San Antonio au Texas, se chargea de ces conversions dans les années 1950 et 1960. Elle proposa par exemple le Super Ventura (fuselage allongé de 1,22 mètres, hublots plus grands, intérieur luxueux, soute à bombes transformée en soute à bagages, train d'atterrissage récupéré sur des Harpoon) et le Howard 350. 8 PV-2 furent modifiés en Howard 500, un appareil civil conçu par Dee Howard and Ed Swearingen et qui pouvait emporter 19 passagers dans une cabine pressurisée. Le Howward 500 (dont 22 exemplaires furent construits neufs), vola pour la première fois en septembre 1959. Enfin, l'Eldorado 700 disposait d'un nez pointu, de capots de moteurs plus aérodynamiques et d'ailes allongées.

Le Ventura fut donc utilisé par l'Afrique du Sud (des PV-1 de 1942 à 1960), l'Australie (75 exemplaires de 1943 à 1946), le Brésil (20 exemplaires de 1944 à 1956), le Canada (286 exemplaires de 1943 à 1957), la marine française (37 PV-1 et 6 PV-2, de 1944 à 1961, pour des missions de transport et de liaison), la marine japonaise (17 exemplaires de 1955 à 1960, pour des missions d'entraînement), la marine néerlandaise (18 exemplaires de 1951 à 1955), la Nouvelle-Zélande (143 exemplaires de 1943 à 1948), le Portugal (42 exemplaires de 1954 à 1975), la Royal Air Force, l'USMC (un seul squadron), l'USAAF et l'US Navy (jusqu'en juin 1948).

2475 exemplaires ont été construits. Beaucoup d'exemplaires ont survécu, certains en état de vol, d'autres en exposition, et plusieurs en cours de restauration.

Versions référencées

  • Lockheed PV-1 Ventura GR.V : Version de patrouille maritime destinée à l'US Navy. 1600 exemplaires.
  • Lockheed PV-1P : PV-1 modifiés pour la reconnaissance photographique.
  • Lockheed PV-2 Harpoon : Version à l'aile modifiée et agrandie, 470 exemplaires.
  • Lockheed PV-2C : 30 PV-2 modifiés pour l'entraînement.
  • Lockheed PV-2D : Version armée de 8 mitrailleuses, 35 exemplaires.
  • Lockheed PV-2T : Désignation des PV-2 utilisés pour l'entraînement.
  • Lockheed PV-3 : 27 Ventura II réquisitionnés par l'US Navy.
  • Lockheed B-34 Lexington : Désignation des Ventura IIA utilisés par l'USAAC.
  • Lockheed B-34A : Ventura de la RAF rendus à l'USAAF.
  • Lockheed B-34B : B-34A modifiés pour l'entraînement à la navigation.
  • Lockheed B-37 : Version de reconnaissance armée. 18 exemplaires construits sur 550 prévus.
  • Lockheed O-56 : Ancienne désignation du B-37.
  • Lockheed Ventura I : 1ere version de série, construite pour la RAF. 188 exemplaires.
  • Lockheed Ventura II : Deuxième version de série construite pour la RAF. 487 exemplaires.
  • Lockheed Ventura IIA : Troisième version de série construite pour la RAF. 200 exemplaires.
  • Lockheed Super Ventura : Ventura modifiés par Howard Aero pour le transport civil.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Anciens pays utilisateurs

Lockheed PV-1 Ventura GR.V voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 14 096 kg (31 076 lbs)
  • Masse à vide : 9 161 kg (20 197 lbs)
  • Surface alaire : 51 m² (551 sq. ft)
  • Hauteur : 3,63 m (11,9 ft)
  • Envergure : 19,964 m (65,5 ft)
  • Longueur : 15,758 m (51,7 ft)

Performances

  • Distance franchissable : 3 074 km (1 910 mi, 1 660 nm)
  • Plafond opérationnel : 8 016 m (26 300 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 11,3 m/s (37,073 ft/s)
  • Vitesse maximale HA : 519 km/h (322 mph, 280 kts)
  • Charge alaire, à vide : 178,966 kg/m² (36,655 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 275,365 kg/m² (56,399 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 2 moteurs à cylindres en étoile Pratt & Whitney R-2800-31
  • Puissance unitaire : 1 491 kW (2 028 ch, 2 000 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

picture
picture

Forum

Sujet complet »
Lockheed Ventura à 08/06/2013 09:18 stanak
Avion bimoteur de construction américaine,
mis en service en 1940.

Lockheed PV-2 Harpoon
US Navy
Image
Re: Lockheed Ventura à 09/06/2013 01:43 oli76
on dirais une réplique!?
Re: Lockheed Ventura à 05/08/2013 13:50 JFF
non, c'est un vrai,
il fait partie des collection du Pima Air and Space Museum, à Tucson (Az)
Un musée magnifique, à ne louper sous aucun pretexte si on est dans le sud ouest des USA
Juste à coté se trouve le "regeneration center" de Davis-Monthan, le plus grand site d'entreposage d'avions au monde. Même s'il n'est plus que l'ombre de lui-même, ça reste impressionnant. Contrairement à ce qu'on pourrait penser, ce n'est pas un simple cimetière d'avions, car près du tiers des avions qui y sont stockés vont revoler un jour ou l'autre.
Re: Lockheed Ventura à 22/04/2014 07:25 Clansman
Le Lockheed Model 37 Ventura fut un bimoteur américain de la seconde guerre mondiale, d'abord conçu comme bombardier mais qui connut le succès surtout comme avion de patrouille maritime.

La Royal Air Force cherchant un remplaçant pour ses Lockheed Hudson, le Ventura fut conçu à partir du Lockheed 18 Lodestar. La RAF commanda 188 exemplaires du futur Ventura en février 1940 : celui-ci effectua son vol inaugural le 31 juillet 1940. Le Ventura ressemblait fortement au Hudson, mais en plus grand et plus lourd. Il était motorisé par deux R-2800-S1A4-G.

Les premiers Ventura I furent acceptés par la RAF en septembre 1941 et les livraisons commencèrent en avril 1942. Les Ventura I équipèrent 3 premiers squadrons (dont un néo-zélandais) et 3 exemplaires du 21e squadron connurent le baptême du feu le 3 novembre 1942 en bombardant des équipements ferroviaires près de Hengelo dans les Pays-Bas. Les Ventura I furent utilisés pour des missions de bombardement de jour.

Mais ils se révélèrent très vite trop fragiles et trop vulnérables, surtout sans escorte : le 6 décembre 1942, 9 Ventura I sur 47 furent abattus lors d'un bombardement à basse vitesse au-dessus d'Eindhoven aux Pays-Bas. Le passage à une tactique de bombardement à moyenne altitude n'y changea rien, et l'appareil, bien que plus rapide que le Hudson, ne fut jamais populaire au sein de la RAF.

Les Ventura I furent donc remplacés par le Mosquito à l'été 1943, la dernière mission ayant lieu le 3 septembre 1943. Ils furent reversés pour la plupart au Coastal Command où ils prirent la désignation Ventura GR I. Le Coastal Command était une branche de la RAF (à ne pas confondre avec la Royal Navy) chargée de la patrouille maritime, de la lutte contre les sous-marins et des missions de recherche et de sauvetage. Le 464 Squadron australien utilisa également des Ventura I avant d'être reversé sur Mosquito en septembre 1943. 21 exemplaires furent cédés au Canada pour l'entraînement et un certain nombre à l'Afrique du Sud.

Cela n'empêcha pas la RAF de commander 487 Ventura II, dotés de moteurs Pratt & Whitney R-2800-31 de 2000 hp : mais 264 furent retenus par l'USAAF, non seulement pour des missions de patrouille maritime et de lutte contre les sous-marins, mais aussi et surtout pour l'entraînement. 108 Ventura II furent reversés au Canada, pour des missions d'entraînement principalement. 27 furent réquisitionnés par l'US Navy sous la désignation PV-3.

200 Model 137 (B-34 Lexington pour l'USAAF, Ventura IIA pour les Britanniques) furent construits. Ils prirent plus tard la désignation RB-34 : le R à l'époque signifiait "restricted", c'est-à-dire non utilisable au combat. La Nouvelle-Zélande reçut peut-être des RB-34. Les Ventura britanniques revenus à l'USAAF prirent la désignation B-34A, et furent modifiés pour l'entraînement à la navigation sous la désignation B-34B. La RAF ne reçut apparemment jamais de Ventura II ou IIA.

En août 1941, parmi toutes les commandes placées sous la loi prêt-bail, figurait une commande de 550 exemplaires destinés à la reconnaissance armée et désignés O-56 (pour Observation). Ceux-ci disposaient de moteurs Wright R-2600-13 de 1700 hp. Mais avant même le premier vol, ils reçurent la désignation RB-34B, puis B-37. 18 seulement furent acceptés par l'USAAF, le Ventura étant désormais exclusivement construit pour l'US Navy. En effet, l'USAAF avait longtemps assumé le rôle de bombardement maritime en milieu côtier et refusé de le céder à l'US Navy. Les tractations durèrent toute l'année 1942.

Le PV-1, version spécialement conçue pour l'US Navy avec des équipements pour la patrouille maritime, était construite par sa division Vega (d'où le V de PV-1). Le PV-1 disposait d'un radar ASD-1, de davantage de carburant (6082 litres au lieu de 5081) et de moins d'armement défensif tirant vers l'avant. Son autonomie en était augmentée. Les premiers PV-1 produits disposaient toujours d'un poste de bombardier dans le nez, qui fut remplacé plus tard par 3 mitrailleuses de 12,7 mm. En plus, le PV-1 emportait 8 roquettes HVAR de 127 mm sous les ailes.

Le PV-1 fut livré à partir de décembre 1942 et entra en service en février 1943 au sein du VP-135. Ce squadron fut déployé dans les Aléoutiennes en avril 1943 et commença des raids contre les bases japonaises des îles Kouriles. Grâce à leur radar, les PV-1 servaient d'éclaireurs aux B-24 et 3 autres squadrons en furent équipés sur ce théâtre. Le squadron VMF(N)-531 des Marines, basé dans les Salomons, fut également équipé de PV-1 pour la chasse de nuit. 1600 PV-1 furent construits, certains furent dotés d'appareils photographiques et désignés PV-1P.

387 ou 388 PV-1 furent livrés à la RAF comme Ventura GR V et utilisés par le Coastal Command dans la Méditerranée. Certains furent modifiés en Ventura C V de transport. 157 Ventura GR V furent utilisés par le Canada du 16 juin 1942 au 17 avril 1947. 55 PV-1 furent livrés à l'Australie, qui l'utilisa dans la zone Sud-Ouest du Pacifique et en particulier en Nouvelle-Guinée. Mais il fut généralement peu apprécié à la fois par les équipages et les équipes au sol qui lui préféraient le B-25. 135 PV-1 furent reçus par l'Afrique du Sud qui les utilisa pour protéger les navires passant par le Cap de Bonne-Espérance, ainsi que pour bombarder les navires italiens. Elle les conserva jusqu'en 1960. La Nouvelle-Zélande reçut également des PV-1 à partir de juin 1943 pour remplacer ses Hudson. Les Ventura néo-Zélandais se battirent souvent en combat aérien contre des chasseurs japonais. La marine française reçut des PV-1 à partir de 1944, utilisés au sein de la flotille 6F, puis reversés en 1947 à la flottille 11S jusqu'en 1953. Enfin, le Brésil reçut 15 Ventura.

Cependant, le PV-1 continuait à montrer des faiblesses, notamment au décollage à pleine charge ou sur un seul moteur. Lockheed conçut une nouvelle version, dont la principale caractéristique était une surface alaire agrandie, passant de 51,2 m² à 63,7 m². Le poste de bombardier était définitivement supprimé, remplacé par 5 mitrailleuses tirant vers l'avant. Enfin, la charge offensive était augmentée de 30%, passant à 1800 kg. Cependant, le poids ayant augmenté mais les moteurs restant les mêmes, on s'attendait à une réduction de la vitesse. L'US Navy en commanda 500 exemplaires.

Cette nouvelle version, baptisée PV-2 Harpoon, vola pour la première fois le 3 décembre 1943. Les premiers tests montrèrent que les ailes avaient tendance à vibrer dangereusement et il fallut les redessiner entièrement. La diminution de l'envergure de 1,8 mètres s'était avéré insuffisante et l'entrée en service s'en trouva retardée. Les 30 premiers exemplaires, déjà livrés, furent réservés aux missions d'entraînement et prirent la désignation PV-2C. A la fin de l'année 1944, seuls 69 PV-2 avaient été livrés.

La production reprit une fois l'aile définitivement améliorée, avec le PV-2D armé de 8 mitrailleuses et utilisé pour l'attaque au sol (35 exemplaires). Le PV-2 devint fiable et réellement populaire. Il fut mis en service par le VP-139 dans les Aléoutiennes. Lorsque la guerre prit fin, l'US Navy annula toutes ses commandes, et le PV-2 fut rapidement retiré du service.

470 PV-2 furent construits, les exemplaires destinés à l'entraînement étant désignés PV-2T. La Nouvelle-Zélande reçut quelques Harpoon, qu'elle utilisa jusqu'en 1948 pour des missions météorologiques après-guerre. Les Harpoon furent cédés au Brésil (5 exemplaires), à la France (6 exemplaires remplacèrent les PV-1 de la 11S en 1953 et furent conservés jusqu'en 1960), à l'Italie (22 exemplaires), au Japon (17 exemplaires), au Pérou (6 exemplaires) et au Portugal (42 exemplaires). La marine néerlandaise disposa également de 18 Ventura (version inconnue).

Après-guerre, des Ventura et quelques Harpoon furent convertis pour un usage civil, en particulier des missions de liaison et de transport de VIP. Howard Aero, une firme basée à San Antonio au Texas, se chargea de ces conversions dans les années 1950 et 1960. Elle proposa par exemple le Super Ventura (fuselage allongé de 1,22 mètres, hublots plus grands, intérieur luxueux, soute à bombes transformée en soute à bagages, train d'atterrissage récupéré sur des Harpoon) et le Howard 350. 8 PV-2 furent modifiés en Howard 500, un appareil civil conçu par Dee Howard and Ed Swearingen et qui pouvait emporter 19 passagers dans une cabine pressurisée. Le Howward 500 (dont 22 exemplaires furent construits neufs), vola pour la première fois en septembre 1959. Enfin, l'Eldorado 700 disposait d'un nez pointu, de capots de moteurs plus aérodynamiques et d'ailes allongées.

Le Ventura fut donc utilisé par l'Afrique du Sud (135 PV-1 de 1942 à 1960), l'Australie (75 exemplaires de 1943 à 1946), le Brésil (20 exemplaires de 1944 à 1956), le Canada (286 exemplaires de 1943 à 1957), la marine française (des PV-1 et 6 PV-2, de 1944 à 1961, pour des missions de transport et de liaison), l'Italie (22 exemplaires),la marine japonaise (17 exemplaires de 1955 à 1960, pour des missions d'entraînement), la marine néerlandaise (18 exemplaires de 1951 à 1955), la Nouvelle-Zélande (143 exemplaires de 1943 à 1948), le Pérou (6 exemplaires), le Portugal (42 exemplaires de 1954 à 1975), la Royal Air Force, l'USMC (un seul squadron), l'USAAF et l'US Navy (jusqu'en juin 1948).

2475 exemplaires ont été construits. Beaucoup d'exemplaires ont survécu, certains en état de vol, d'autres en exposition, et plusieurs en cours de restauration.


Versions :

Ventura I : 1ere version de série, construite pour la RAF. 188 exemplaires.

Ventura II : Deuxième version de série construite pour la RAF. 487 exemplaires.

Ventura IIA : Troisième version de série construite pour la RAF. 200 exemplaires.

B-34 Lexington : Désignation des Ventura IIA utilisés par l'USAAC.

B-34A : Ventura rendus à l'USAAF.

B-34B : B-34A modifiés pour l'entraînement à la navigation.

B-37 (ex O-56) : Version de reconnaissance armée. 18 exemplaires construits sur 550 prévus.

PV-1 Ventura V : Version de patrouille maritime destinée à l'US Navy. 1600 exemplaires.

PV-1P : PV-1 modifiés pour la reconnaissance photographique.

PV-2 Harpoon : Version à l'aile modifiée et agrandie, 470 exemplaires.

PV-2C : 30 PV-2 modifiés pour l'entraînement.

PV-2D : Version armée de 8 mitrailleuses, 35 exemplaires.

PV-2T : Désignation des PV-2 utilisés pour l'entraînement.

PV-3 : 27 Ventura II réquisitionnés par l'US Navy.




http://fr.wikipedia.org/wiki/Lockheed_Ventura

http://www.avionslegendaires.net/avion-militaire/lockheed-pv-harpoon-ventura/

http://www.ffaa.net/aircraft/ventura/ventura_fr.htm

http://www.ffaa.net/aircraft/harpoon/harpoon_fr.htm

http://avions-de-la-guerre-d-algerie.over-blog.com/article-les-bimoteurs-lockheed-c-60-lodestar-71650941.html

http://en.wikipedia.org/wiki/Lockheed_Ventura

http://www.raf.mod.uk/history/lockheedventura.cfm

http://www.uboat.net/allies/aircraft/ventura.htm

http://www.warbirdsandairshows.com/lockheedpv2harpoonphotos.htm

http://www.wwiivehicles.com/usa/aircraft/bomber/lockheed-pv-1-ventura.asp

http://www.nassanfordmemorial.com/ventura_history.htm

http://www.nationalmuseum.af.mil/factsheets/factsheet.asp?id=2536

http://www.pacificwrecks.com/aircraft/pv-1/

https://www.airforce.gov.au/raafmuseum/exhibitions/b_scenes/air_store/ventura.htm

http://www.historyofwar.org/articles/weapons_lockheed_Ventura.html

http://www.fleetairarmarchive.net/aircraft/ventura.htm

http://www.cafutahwing.org/lockheed-pv-2.html

http://www.warbirdalley.com/pv2.htm

http://www.flugzeuginfo.net/acdata_php/acdata_ventura_en.php
Re: Lockheed Ventura à 22/04/2014 09:02 Clansman
La fiche sur le site
Re: Lockheed Ventura à 22/04/2014 21:54 Cinétic

Clansman a écrit

Mais ils se révélèrent très vite trop fragiles et trop vulnérables, surtout sans escorte : le 6 décembre 1942, 9 Ventura I sur 47 furent abattus lors d'un bombardement à basse vitesse au-dessus d'Eindhoven aux Pays-Bas. Le passage à une tactique de bombardement à moyenne altitude n'y changea rien, et l'appareil, bien que plus rapide que le Hudson, ne fut jamais populaire au sein de la RAF.

Je pense qu'il s'agissait plutôt d'un bombardement à basse altitude. Déjà parce que s'attarder au-dessus d'une zone ennemie n'est pas très malin, de plus la 2ème phrase parle d'un changement d'altitude pas de vitesse. :journal:
Re: Lockheed Ventura à 23/04/2014 07:54 Clansman
Ah bah oui, je me suis mélangé les pinceaux. Merci !
Re: Lockheed Ventura à 23/04/2014 20:16 Nico2
Cinetic, aka le vérificateur :hehe:
Re: Lockheed Ventura à 23/04/2014 20:30 Clansman
C'est pour ça qu'on l'expl… qu'on le pai… qu'on l'aime bien ! :mrgreen:
Re: Lockheed Ventura à 23/04/2014 22:39 Cinétic
Il va falloir que je demande à D9 de me créer un Tampon-smiley spécial "Cinétic-Proven" (à la combat-proven) ainsi que le groupe d'utilisateur* de <<Grand Sénéchal de l'exactitude, pourfendeur de coquilles et sauveur de la vérité>>.


J'ai bien pensé aussi au titre du "Mec qui les a les plus grosses chevilles[/size:179blu37] de ce coté de l'Oural", mais mes 2ème et 3ème prénoms sont Humble et Modeste, donc pour le moment, cela restera implicite puisque de toutes façons, vous vous en êtes forcément rendu compte.


*Oui, je forme un groupe à moi tout seul et la couleur sera le #FF8040 :fruit de la passion.

:fou:
Re: Lockheed Ventura à 24/04/2014 08:10 Jericho

Cinétic a écrit

Il va falloir que je demande à D9 de me créer un Tampon-smiley spécial "Cinétic-Proven" (à la combat-proven) ainsi que le groupe d'utilisateur* de <<Grand Sénéchal de l'exactitude, pourfendeur de coquilles et sauveur de la vérité>>.
Chiche? :D
Re: Lockheed Ventura à 24/04/2014 08:23 Clansman
D9 et moi allons réfléchir à ta humble demande. :mrgreen:
Re: Lockheed Ventura à 26/04/2014 21:07 Nico2
Cet humble intitulé de groupe me paraît modestement long. :mrgreen:
Re: Lockheed Ventura à 27/04/2014 14:30 Jericho

Nico2 a écrit

Cet humble intitulé de groupe me paraît modestement long. :mrgreen:
Une modeste longueur qui n'a d'égal que son importance. :D


Il n'y a rien qu'à voir les sueur froides qui m'assaillent lorsque je vois un post de Cinétic juste après que j'aie posté une fiche! [/size:2eksozgg] :mrgreen:
Re: Lockheed Ventura à 01/05/2014 11:49 Nico2
Je veux bien te croire, il a l’œil Cinetic.[/size:rtio3pru] :D
Houston TX 2014 à 22/11/2014 08:05 stanak
PV-2 Harpoon
US Navy
Image

un air débonnaire, mais valait mieux pas croisé son regard :blesse:
Re: Lockheed Ventura à 23/11/2014 12:24 Nico2
Joli ! :)

Tu as une vue du dessin de nose art en close up par hasard ?
Re: Lockheed Ventura à 24/11/2014 07:57 Tandure
Ah oui, il est beau celui-ci!
Bogota à 19/02/2017 17:16 stanak
PV-1 Ventura
maquillé en C-60A
Image
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Sept. 17, 2014, 1:53 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires