Rappels

Histoire de l'appareil

Nikolaï Polikarpov conçut son U-2 afin de remplacer l'U-1 (désignation de l'Avro 504 en URSS). Il s'agit d'un biplan à train classique fixe, construit en bois et destiné d'abord à l'entraînement et à des missions agricoles.

Le prototype, propulsé par un Shvetsov M-11 de 100 cv, effectua son vol inaugural le 7 janvier 1928 entre les mains de Gromov. Les tests furent effectués fin 1928 et la production démarra en 1929 à Leningrad, dans l'usine n°23. Il était peu cher et facile à construire comme à entretenir.

Il devint rapidement le principal avion d'entraînement de base, tant civil que militaire. Ses tâches agricoles le firent surnommer "Kukuruznik" (dérivé du mot russe pour maïs). Ses capacités ADAC en firent un avion utilitaire, et il servit au transport et aux liaisons dans l'armée.

Dès l'avant-guerre, il fut exporté en Mongolie, qui reçut 20 U-2 à partir de 1932. Ils furent utilisés jusqu'en 1963.

Lorsque la guerre éclata en URSS le 22 juin 1941, le Po-2 était complètement dépassé. Pourtant, ses qualités propres firent qu'il fut utilisé en masse, pour ravitailler les partisans, évacuer les blessés et observer l'ennemi. Lors de la défense d'Odessa en septembre 1941, il fut pour la première fois utilisé comme bombardier (improvisé) par Pyotr Bevz, sur un exemplaire civil.

Polikarpov conçut alors en 1942 une version d'attaque de nuit. Cette version était faiblement armée : des bombes de 50 ou 100 kg pour un total de 300 kg, une mitrailleuse ShKAS de 7,62 mm en place arrière pour l'auto-défense. Matériellement, l'U-2 ne pouvait faire grand chose, et ne fit pas grand chose. En revanche, psychologiquement il eut un effet considérable sur les troupes allemandes au sol, qui le surnommaient "Nähmaschine" (machine à coudre) à cause de son bruit caractéristique. La Luftwaffe reçut même l'ordre de les engager systématiquement, mais les Bf 109 et Fw 190 étaient trop rapides pour l'U-2, dont la vitesse de croisière équivalait à leur vitesse de décrochage.

le 588e régiment de bombardiers de nuit fut un des 3 régiments entièrement féminins, créés le 8 octobre 1941 et actifs de 1942 à la fin de la guerre. Il est connu pour avoir employé le Po-2, et harcela à ce point les Allemands qu'ils les surnommèrent "Nachthexen" (Sorcières de la nuit). Le surnom est resté. Ce régiment (qui deviendra de la Garde en 1943) effectua plus de 23000 sorties, aurait largué 3000 tonnes de bombes, et vut la mort de 30 de ses pilotes. Chaque membre effectua plus de mille missions (parfois plusieurs par nuit) et 23 furent décorées Héros de l'Union Soviétique.

Le régiment Normandie-Niemen utilisa des Po-2. Des Po-2 furent capturés par la Luftwaffe, qui les utilisa. La Finlande en utilisa 4 de 1942 à 1945.

Lorsque Nikolaï Polikarpov mourut, le 30 juillet 1944, il fut décidé que l'U-2 serait rebaptisé Po-2, selon la nouvelle règle soviétique qui consistait à désigner les appareils avec l'initiale des concepteurs. Le Po-2 fut construit en Pologne sous la désignation CSS-13, jusqu'en 1959.

L'armée de l'air polonaise utilisa ses Po-2 dans un rôle de reconnaissance et d'attaque légère contre des rebelles nationalistes ukrainiens. Ces rebelles, regroupés au sein de l'UPA, furent actifs de 1943 à 1959, d'abord contre l'Allemagne nazie, puis l'Union soviétique et la Pologne communiste.

Après la seconde guerre mondiale, le Po-2 fut cédé à nombre de forces aériennes, dont celles du Pacte de Varsovie : l'Albanie (4 appareils de 1951 à 1964), l'Allemagne de l'Est (2 appareils de 1950 à 1968), la Bulgarie (10 appareils de 1946 à 1969), la Chine (de 1949 à 1968), la Corée du Nord (8 exemplaires de 1948 à 1968), la Hongrie (24 exemplaires de 1948 à 1958), la force aérienne polonaise, la marine polonaise (8 exemplaires), la Roumanie (45 exemplaires de 1949 à 1961), la Tchécoslovaquie et la Yougoslavie (120 exemplaires de 1944 à 1959).

Les Nord-Coréens utilisèrent le Po-2 dans un rôle similaire à celui des Sorcières de la nuit pendant la guerre de Corée. Le 28 novembre 1950, 11 F-51 Mustang furent détruits par un unique Po-2 lors d'un raid de nuit. Le 17 juin 1951, 8 F-86 furent détruits ou endommagés par deux Po-2 dans des conditions similaires. Il se révéla très difficile à détecter, intercepter et détruire, à cause de sa construction en bois, de sa lenteur et de son vol à très basse altitude. Un F-94 fut d'ailleurs perdu alors qu'il ralentissait à 110 mph pour intercepter un Po-2. L'unique victoire remportée par un Skyraider pendant la guerre de Corée le fut cependant sur un Po-2, le 16 juin 1953. Les soldats des Nations Unis surnommèrent le Po-2 "Bedcheck Charlie".

On estime à plus de 40000 le nombre d'exemplaires produits, ce qui en ferait le biplan le plus produit au monde, l'appareil russe le plus produit et le deuxième appareil le plus produit au monde après le Cessna 172. Il fut construit de 1929 à 1949, et fut assemblé dans des ateliers de réparation d'Aeroflot jusqu'en 1953. Il reçut comme désignation OTAN "Mule".

Versions référencées

  • Polikarpov E-23 : Version construite en 1934 pour étudier le vol dos.
  • Polikarpov Po-2 : Version de base destinée à l'entraînement (anciennement U-2). Construite à 33000 exemplaires.
  • Polikarpov Po-2A : Version agricole dotée d'un moteur M-11K de 115 cv (U-2A avant la guerre).
  • Polikarpov Po-2GN : Version utilisée pour la propagande et équipée d'un haut-parleur.
  • Polikarpov Po-2L : Version de transport VIP avec une cabine pour passager fermée.
  • Polikarpov Po-2P : Version hydravion construite en petite quantité (anciennement U-2P).
  • Polikarpov Po-2S : Version d'évacuation sanitaire, anciennement U-2S.
  • Polikarpov Po-2ShS : Version de transport pouvant accueillir jusqu'à 4 passagers dans un fuselage élargi.
  • Polikarpov Po-2SP : Version de reconnaissance photographique et de cartographie.
  • Polikarpov Po-2VS : Version utilitaire, anciennement U-2VS.
  • Polikarpov RV-23 : Hydravion construit pour tenter de battre des records en 1937. Moteur Wright R-1820-F3 de 710 hp.
  • Polikarpov U-2AP : Version agricole avec un container de 250 kg en place arrière, construite dans les années 1930.
  • Polikarpov U-2G : Avion expérimental pour tester de nouvelles commandes. 1 exemplaire.
  • Polikarpov U-2KL : 2 exemplaires dotés d'une verrière bombée en place arrière.
  • Polikarpov U-2LNB : Version d'attaque de nuit.
  • Polikarpov U-2LPL : Avion expérimental avec un pilote en position couchée.
  • Polikarpov U-2LSh : Version d'attaque de nuit.
  • Polikarpov U-2M : Version hydravion (un flotteur central, 2 flotteurs en bout d'ailes). Construite en petite quantitée.
  • Polikarpov U-2NAK : Version de réglage d'artillerie construite à partir de 1943.
  • Polikarpov U-3 : Version dotée d'un moteur M-48 de 200 cv.
  • Polikarpov U-4 : Version au fuselage plus mince, peu construit.
  • PZL-Mielec CSS-13 : Environ 500 Po-2 construits par PZL-Mielec entre 1948 et 1956.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Anciens pays utilisateurs

Polikarpov Po-2 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 1 350 kg (2 976 lbs)
  • Masse à vide : 770 kg (1 698 lbs)
  • Surface alaire : 33,2 m² (357,362 sq. ft)
  • Hauteur : 3,1 m (10,171 ft)
  • Envergure : 11,4 m (37,402 ft)
  • Longueur : 8,17 m (26,804 ft)

Performances

  • Vitesse de croisière : 110 km/h (68 mph, 59 kts)
  • Distance franchissable : 630 km (391 mi, 340 nm)
  • Plafond opérationnel : 3 000 m (9 843 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 2,78 m/s (9,121 ft/s)
  • Vitesse maximale HA : 152 km/h (94 mph, 82 kts)
  • Charge alaire, à vide : 23,193 kg/m² (4,75 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 40,663 kg/m² (8,328 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 1 moteur à cylindres en étoile Shvetsov M-11D
  • Puissance unitaire : 92 kW (125 ch, 123 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

picture

Forum

Sujet complet »
Polikarpov Po-2 à 18/09/2012 12:21 stanak
biplace d'entraînement russe produit à plus de 40.000 exemplaires de 1928 à 1950

Image
Re: Polikarpov Po-2 à 28/10/2012 09:04 Clansman
Nikolaï Polikarpov conçut son U-2 afin de remplacer l'U-1 (désignation de l'Avro 504 en URSS). Il s'agit d'un biplan à train classique fixe, construit en bois et destiné d'abord à l'entraînement et à des missions agricoles.

Le prototype, propulsé par un Shvetsov M-11 de 100 cv, effectua son vol inaugural le 7 janvier 1928 entre les mains de Gromov. Les tests furent effectués fin 1928 et la production démarra en 1929 à Leningrad, dans l'usine n°23. Il était peu cher et facile à construire comme à entretenir.

Il devint rapidement le principal avion d'entraînement de base, tant civil que militaire. Ses tâches agricoles le firent surnommer "Kukuruznik" (dérivé du mot russe pour maïs). Ses capacités ADAC en firent un avion utilitaire, et il servit au transport et aux liaisons dans l'armée.

Dès l'avant-guerre, il fut exporté en Mongolie, qui reçut 20 U-2 à partir de 1932. Ils furent utilisés jusqu'en 1963.

Lorsque la guerre éclata en URSS le 22 juin 1941, le Po-2 était complètement dépassé. Pourtant, ses qualités propres firent qu'il fut utilisé en masse, pour ravitailler les partisans, évacuer les blessés et observer l'ennemi. Lors de la défense d'Odessa en septembre 1941, il fut pour la première fois utilisé comme bombardier (improvisé) par Pyotr Bevz, sur un exemplaire civil.

Polikarpov conçut alors en 1942 une version d'attaque de nuit. Cette version était faiblement armée : des bombes de 50 ou 100 kg pour un total de 300 kg, une mitrailleuse ShKAS de 7,62 mm en place arrière pour l'auto-défense. Matériellement, l'U-2 ne pouvait faire grand chose, et ne fit pas grand chose. En revanche, psychologiquement il eut un effet considérable sur les troupes allemandes au sol, qui le surnommaient "Nähmaschine" (machine à coudre) à cause de son bruit caractéristique. La Luftwaffe reçut même l'ordre de les engager systématiquement, mais les Bf 109 et Fw 190 étaient trop rapide pour l'U-2, dont la vitesse de croisière équivalait à leur vitesse de décrochage.

le 588e régiment de bombardiers de nuit fut un des 3 régiments entièrement féminins, créés le 8 octobre 1941 et actifs de 1942 à la fin de la guerre. Il est connu pour avoir employé le Po-2, et harcela à ce point les Allemands qu'ils les surnommèrent "Nachthexen" (Sorcières de la nuit). Le surnom est resté. Ce régiment (qui deviendra de la Garde en 1943) effectua plus de 23000 sorties, aurait largué 3000 tonnes de bombes, et vut la mort de 30 de ses pilotes. Chaque membre effectua plus de mille missions (parfois plusieurs par nuit) et 23 furent décorées Héros de l'Union Soviétique.

Le régiment Normandie-Niemen utilisa des Po-2. Des Po-2 furent capturés par la Luftwaffe, qui les utilisa. La Finlande en utilisa 4 de 1942 à 1945.

Lorsque Nikolaï Polikarpov mourut, le 30 juillet 1944, il fut décidé que l'U-2 serait rebaptisé Po-2, selon la nouvelle règle soviétique qui consistait à désigner les appareils avec l'initiale des concepteurs. Le Po-2 fut construit en Pologne sous la désignation CSS-13, jusqu'en 1959.

L'armée de l'air polonaise utilisa ses Po-2 dans un rôle de reconnaissance et d'attaque légère contre des rebelles nationalistes ukrainiens. Ces rebelles, regroupés au sein de l'UPA, furent actifs de 1943 à 1959, d'abord contre l'Allemagne nazie, puis l'Union soviétique et la Pologne communiste.

Après la seconde guerre mondiale, le Po-2 fut cédé à nombre de forces aériennes, dont celles du Pacte de Varsovie : l'Albanie (4 appareils de 1951 à 1964), l'Allemagne de l'Est (2 appareils de 1950 à 1968), la Bulgarie (10 appareils de 1946 à 1969), la Chine (de 1949 à 1968), la Corée du Nord (8 exemplaires de 1948 à 1968), la Hongrie (24 exemplaires de 1948 à 1958), la force aérienne polonaise, la marine polonaise (8 exemplaires), la Roumanie (45 exemplaires de 1949 à 1961), la Tchécoslovaquie et la Yougoslavie (120 exemplaires de 1944 à 1959).

Les Nord-Coréens utilisèrent le Po-2 dans un rôle similaire à celui des Sorcières de la nuit pendant la guerre de Corée. Le 28 novembre 1950, 11 F-51 Mustang furent détruits par un unique Po-2 lors d'un raid de nuit. Le 17 juin 1951, 8 F-86 furent détruits ou endommagés par deux Po-2 dans des conditions similaires. Il se révéla très difficile à détecter, intercepter et détruire, à cause de sa construction en bois, de sa lenteur et de son vol à très basse altitude. Un F-94 fut d'ailleurs perdu alors qu'il ralentissait à 110 mph pour intercepter un Po-2. L'unique victoire remportée par un Skyraider pendant la guerre de Corée le fut cependant sur un Po-2, le 16 juin 1953. Les soldats des Nations Unis surnommèrent le Po-2 "Bedcheck Charlie".

On estime à plus de 40000 le nombre d'exemplaires produits, ce qui en ferait le biplan le plus produit au monde, l'appareil russe le plus produit et le deuxième appareil le plus produit au monde après le Cessna 172. Il fut construit de 1929 à 1949, et fut assemblé dans des ateliers de réparation d'Aeroflot jusqu'en 1953. Il aurait reçu comme désignation OTAN "Mule".


Versions :

Po-2 : Version de base destinée à l'entraînement (anciennement U-2). Construite à 33000 exemplaires.

Po-2A : Version agricole dotée d'un moteur M-11K de 115 cv. (U-2A avant la guerre)

Po-2GN : Version utilisée pour la propagande et équipée d'un haut-parleur.

Po-2L : Version de transport VIP avec une cabine pour passager fermée.

Po-2P : Version hydravion construite en petite quantité (anciennement U-2P).

Po-2S : Version d'évacuation sanitaire, anciennement U-2S. La cabine fermée à l'arrière permet d'emporter une civière et un personnel soignant. Construite depuis 1934. Elle se subdivise en plusieurs sous-variantes, le Po-2SKF pouvant par exemple emporter 2 civières dans des nacelles sous les ailes.

Po-2ShS : Version de transport pouvant accueillir jusqu'à 4 passagers dans un fuselage élargi. Anciennement U-2ShS et construite depuis 1943.

Po-2SP : Version de reconnaissance photographique et de cartographie.

Po-2VS : Version utilitaire, anciennement U-2VS.

U-2AP : Version agricole avec un container de 250 kg en place arrière. 1235 exemplaires construits dans les années 1930.

U-2G : Avion expérimental pour tester de nouvelles commandes. 1 exemplaire.

U-2KL : 2 exemplaires dotés d'une verrière bombée en place arrière.

U-2LNB : Version d'attaque de nuit. Une mitrailleuse ShKAS et 6 bombes de 50 kg. Construite dès 1942, à partir d'improvisations.

U-2LSh : Version d'attaque de nuit. Une mitrailleuse ShKAS en place arrière, 120 kg de bombes et 4 roquettes RS-82.

U-2LPL : Avion expérimental avec un pilote en position couchée.

U-2M : Version hydravion (un flotteur central, 2 flotteurs en bout d'ailes). Construite en petite quantitée.

U-2NAK : Version de réglage d'artillerie construite à partir de 1943.

U-3 : Version dotée d'un moteur M-48 de 200 cv.

U-4 : Version au fuselage plus mince, peu construit.

E-23 : Version construite en 1934 pour étudier le vol dos.

RV-23 : Hydravion construit pour tenter de battre des records en 1937. Moteur Wright R-1820-F3 de 710 hp.

CSS-13 : Environ 500 Po-2 construits par PZL-Mielec entre 1948 et 1956. 38 furent modifiés en ambulance aérienne et 53 construits pour cette tâche par PZL-Okęcie en 1954 et 1955.


http://fr.wikipedia.org/wiki/Polikarpov_Po-2

http://jn.passieux.free.fr/html/Po2.php

http://www.mamv.fr/avions/polikarpov-po2/

http://en.wikipedia.org/wiki/Polikarpov_Po-2

http://www.century-of-flight.net/Aviation%20history/photo_albums/timeline/ww2/2/Polikarpov%20U%202%20Po%202.htm

http://www.aviastar.org/air/russia/pol_po-2.php
Re: Polikarpov Po-2 à 28/10/2012 14:32 ciders
J'avais de mon côté le chiffre de 33 000 exemplaires. Est-ce que la Chine en a produit sous licence ?
Re: Polikarpov Po-2 à 29/10/2012 07:47 Clansman
La fiche sur le site


J'avais de mon côté le chiffre de 33 000 exemplaires.

Je crois que c'est uniquement la version de base, qui s'appelle aussi Po-2. :)

Est-ce que la Chine en a produit sous licence ?

Je ne crois pas, mais bon, va savoir…
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Sept. 17, 2014, 1:53 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires