Rappels

Histoire de l'appareil

Petit drone de reconnaissance tactique, mis en œuvre par les forces armées russes, le Pchela-1 est avant tout destiné à accroître l'efficacité des unités d'artillerie au sol.

Au tout début des années 1980, Yakovev commence à travailler sur un drone de reconnaissance tactique destiné à l'Armée Rouge, l'izdeliye 60. Le vol inaugural du Pchela 1 (abeille) a lieu en 1983. La mise en production est approuvée en 1985, et la version de série, le Pchela 1M, est évaluée à partir de 1988. Elle est suivie par le Pchela 1PM, destinée au brouillage électronique.

Cependant, ces deux versions ne donnent pas satisfaction et n'atteindront jamais la mise en service opérationnel. Dès 1984, la décision d'en produire une version améliorée qui serait elle la version opérationnelle a été prise. Cette version, l'izdeliye 61, effectue son vol inaugural en 1986. Il faudra attendre 1997 pour voir cette version, désignée Pchela 1T, livrée à l'armée russe.

Le système complet est désigné Stroy-P, tandis que le Pchela 1T est aussi désigné Shmel 1 (bourdon) pour mieux le différencier du Pchela 1M. Par rapport à ce dernier, sa configuration est identique (hélice propulsive et carénée actionnée par un moteur 2-temps à pistons, ailes droites et hautes, dérive en V inversé) mais il est plus gros, dispose d'une tourelle FLIR et d'ailettes inversées.

Il est contrôlé à partir du sol, mais dispose également d'un système de pilotage automatique. Une station complète comporte un véhicule de lancement et de récupération, un véhicule de maintenance et soutien technique, un véhicule de commandement et jusqu'à 10 drones. La portée du Pchela-1T est de 60 kilomètres et son endurance varie entre 2 et 3 h 30. Le plafond opérationnel est de 1000 m au-dessus de la terre et jusqu'à 3500 mètres au-dessus de la mer. Une petite charge utile peut être emportée, en général constituée de caméras TV et/ou de systèmes de vision infrarouge. Chaque drone est annoncé avoir une durée de vie de 5 vols. Il faut 20 minutes pour lancer un appareil, après avoir déployé la station.

Lors du conflit tchétchène en 1995, 3 systèmes étaient disponibles et un fut testé opérationnellement. 10 vols totalisant 7 h 25 furent effectués, et un drone fut perdu au combat. Le Pchela 1T est opérationnel depuis mars 2000. Quelques systèmes (peu en réalité) ont été livrés à la Corée du Nord.

Versions référencées

  • Yakovlev Pchela-1T : Version définitive de série, 92 exemplaires.
  • Yakovlev Pchela-1M : 1ere version de série.
  • Yakovlev Pchela-1PM : Version de brouillage électronique.
  • Yakovlev Shmel 1 : Autre nom du Pchela 1T.

Yakovlev Pchela-1T voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 138 kg (304 lbs)
  • Hauteur : 1,41 m (4,63 ft)
  • Envergure : 3,3 m (10,827 ft)
  • Longueur : 2,8 m (9,186 ft)

Performances

  • Rayon d'action : 60 km (37 mi, 32 nm)
  • Plafond opérationnel : 3 500 m (11 483 ft)
  • Vitesse maximale HA : 180 km/h (112 mph, 97 kts)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

Forum

Sujet complet »
Pchela, les drones Made in Yakolev à 15/04/2010 17:31 Vigi
Les drones Pchela ou Ptchela selon les sources sont des petits appareils reconnaissance à moteurs à hélice.
Ces drones de champ de bataille ont un rayon d'action limités et transmette directement leurs infos à de stations au sol.

Un petit topo de chez Wiki, sur le Pchela-1

Photo du bestiau:
1
2
3

Un article sur le Ptchela-2 initialement issue de RIA Novosti, malheureusement, l'article n'est plus disponible directement sur leur site.
Sources
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Sept. 17, 2014, 1:53 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires