Rappels

Histoire de l'appareil

C'est en réponse à une spécification du gouvernement française que Morane-Saulnier conçoit le MS-880 Rallye en 1958. Son prototype, propulsé par un moteur de 90 ch, effectue son vol inaugural le 10 juin 1959 à Villacoublay.

Il se présente comme un appareil à aile basse et train tricycle fixe, se caractérisant par une construction entièrement métallique, une verrière bombée et des dispositifs hypersustentateurs. Il est conçu pour le tourisme, l'entraînement et le remorquage de planeurs. Sa particularité est de ne pratiquement pas décrocher : même à 40 km/h, il reste stable.

La première version de série, le MS-880B propulsé par un Continental O-200 de 100 hp est certifiée le 21 novembre 1961. Rebaptisée plus tard Rallye 100, elle fut disponible en version 100-S (biplace d'entraînement et d'acrobatie aérienne), 100-T (quadriplace de tourisme) et convertible biplace/quadriplace (100-TS).

Elle est suivie du MS-881 équipé d'un moteur Potez de 105 hp : 12 exemplaires seulement sont construits. Le MS-883 possède un Lycoming de 115 hp et est construit à 77 exemplaires.

Le Rallye 110, dérivé du Rallye 100, est équipé d'un moteur Lycoming O-235 de 110 hp. Il sera renommé Rallye Galopin en 1979. Le Rallye 125 est dérivé du Rallye 100-T, et est équipé d'un moteur Lycoming O-235 de 125 hp.

Le MS-885, surnommé "Super Rallye", est équipé d'un moteur Continental O-300 de 145 hp. Pouvant emporter une 3e personne, il fut construit à 212 exemplaires. Il est suivi du MS-886, doté d'un Lycoming développant 150 hp. Seuls 3 exemplaires en seront construits.

Le MS-890, surnommé Rallye Commodore, est une version quadriplace. Propulsée par un Continental de 145 hp, elle n'est construite qu'à 8 exemplaires. Elle est suivie du MS-892 Rallye Commodore 150, propulsé par un Lycoming 0-320 de 150 hp, et qui sera rebaptisé Rallye 150. Le Socata Garnement est une version améliorée du Rallye 150, son moteur O-320 passant à 155 hp.

Le MS-893 est surnommé Rallye Commodore 180, puis Rallye 180. Il est propulsé par un Lycoming O-360 de 180 hp. Il sera de nouveau rebaptisé Socata Gaillard, ou Galérien pour les exemplaires remorqueurs de planeurs.

Le MS-894 Rallye Minerva est motorisé par un Franklin 6A-350 de 220 hp, ce qui lui vaudra d'être renommé Rallye 220. Il fut commercialisé par Waco sous le nom de Minerva aux Etats-Unis.

Le Rallye 235 est équipé d'un moteur Lycoming O-540 de 235 hp. Il sera rebaptisé Rallye Gabier. Sa version militaire est le Socata R235 Guerrier.

Enfin, le Socata Gaucho est destiné aux travaux agricoles.

En 1965, Morane-Saulnier fut absorbé par Sud-Aviation, et prit le nom de Socata (Societe de Construction d'Avions de Tourisme et d'Affaires) en 1966. Elle continua de produire le Rallye, mais renomma ses versions à partir de 1979 avec des noms commençant par G. Remplacé progressivement par les Socata TB, les Rallye furent construits à près de 3300 exemplaires jusqu'en décembre 1984.

La firme PZL acheta une licence de construction pour le Rallye 100ST, qu'elle renomma PZL-110 Koliber. Le premier exemplaire vola le 18 avril 1978 et la production démarra en 1979. 80 exemplaires de la première version, propulsée par un Franklin 4A-235 de 116 hp, seront construits jusqu'en 1988.

Ils seront suivis par le Koliber 150 et le Koliber 160, équipés d'un moteur Lycoming O-320 d'une puissance respective de 150 hp et 160 hp, et du PZL-111 Koliber 235, propulsé par un Lycoming O-540 d'une puissance de 235 hp. Le Koliber 150 vola en septembre 1988, et fut certifié en 1994. Le PZL-111 vola en septembre 1995.

Le Rallye est utilisé par les forces aériennes de Djibouti (1 Rallye Guerrier), d'EL Salvador (6 R235 Guerrier sur 16 reçus), par la Marine Nationale (9 exemplaires en service au sein de la 50S, basés à Lanvéoc-Poulmic). La Marine nationale reçut ses premiers Rallye (MS-893) en 1974, afin de remplacer les MS-733 Alcyon. 16 appareils seront acquis par la SVS (Section des Vols Sportifs), qui redevient 50S en 1984. Un de ces exemplaires est utilisé par la 10S, d'autres par la 51S entre 1985 et 1987 (date à laquelle ses exemplaires sont reversés à la 50S) et un par l'Escadrille de Réception et de Convoyage entre 1992 et 1995. 6 ont été revendus et un ferraillé.

IL fut utilisé par les forces aériennes française (5 exemplaires), libyenne (4 Guerrier et 4 Commodore 180), marocaine (8 MS-885 et 3 MS-893), de la république centrafricaine (2 Guerrier), de la République dominicaine (1 MS-893), rwandaise (2 Socata Guerrier), sénégalaise (4 Guerrier).

Le Rallye eut un succès important dans le civil, et fut présent dans nombre d'aéroclubs dans 65 pays.


Versions référencées

  • Morane-Saulnier MS.880B Rallye 100 : 1ere version de série.
  • Morane-Saulnier MS.881 : Version équipée d'un moteur de 105 hp.
  • Morane-Saulnier MS.882 : Version construite à un seul exemplaire. Etait équipé d'un moteur Potez 4E30 de 115 ch
  • Morane-Saulnier MS.883 : Version équipée d'un moteur de 115 hp.
  • Morane-Saulnier MS.885 Super Rallye : Version triplace équipée d'un moteur de 145 hp. Construite à 212 exemplaires.
  • Morane-Saulnier MS.886 : Version équipée d'un moteur de 150 hp, n'est construite qu'à 3 exemplaires.
  • Morane-Saulnier MS.887 Rallye 125 : Rallye 1000-T équipé d'un moteur de 125 hp.
  • Morane-Saulnier MS.890 Rallye Commodore : Version quadriplace.
  • Morane-Saulnier MS.892 Rallye 150 : Version équipée d'un moteur de 150 hp.
  • Morane-Saulnier MS.893 Rallye 180 : Version équipée d'un moteur de 180 hp.
  • Morane-Saulnier MS.894 Rallye 220 : Version équipée d'un moteur de 220 hp.
  • Morane-Saulnier Rallye 110ST
  • Morane-Saulnier Rallye 160ST
  • Morane-Saulnier Rallye R235A
  • PZL-Okecie PZL-110 Koliber : Version produite sous licence en Pologne.
  • Socata Rallye 110 : Rallye 100 équipé d'un moteur de 110 hp.
  • Socata Rallye 150SV Garnement : Rallye 150 équipé d'un moteur de 155 hp.
  • Socata Rallye 235 : Version la plus puissante, équipée d'un moteur Lycoming O-540 de 235 hp.

Pays exploitant actuellement cet appareil

Anciens pays utilisateurs

Morane-Saulnier MS.880B Rallye 100 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 770 kg (1 698 lbs)
  • Masse à vide : 497 kg (1 096 lbs)
  • Surface alaire : 12,3 m² (132,396 sq. ft)
  • Hauteur : 2,8 m (9,186 ft)
  • Envergure : 9,74 m (31,955 ft)
  • Longueur : 7,25 m (23,786 ft)

Performances

  • Vitesse critique (VNE) : 270 km/h (168 mph, 146 kts)
  • Vitesse de décrochage : 75 km/h (47 mph, 40 kts)
  • Facteur de charge maximal : 4,4 G
  • Facteur de charge minimal : 1,8 G
  • Distance franchissable : 1 090 km (677 mi, 589 nm)
  • Plafond opérationnel : 3 200 m (10 500 ft)
  • Vitesse maximale HA : 250 km/h (155 mph, 135 kts)
  • Charge alaire, au décollage : 62,602 kg/m² (12,822 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, à vide : 40,407 kg/m² (8,276 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 1 moteur à pistons Continental O-200-A
  • Puissance unitaire : 75 kW (101 ch, 100 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

picture

Forum

Sujet complet »
MS-880 Rallye à 18/05/2012 13:55 Clansman
C'est en réponse à une spécification du gouvernement française que Morane-Saulnier conçoit le MS-880 Rallye en 1958. Son prototype, propulsé par un moteur de 90 ch, effectue son vol inaugural le 10 juin 1959 à Villacoublay. Il se présente comme un appareil à aile basse et train tricycle fixe, se caractérisant par une construction entièrement métallique, une verrière bombée et des dispositifs hypersustentateurs. Il est conçu pour le tourisme, l'entraînement et le remorquage de planeurs.

La première version de série, le MS-880B propulsé par un Continental O-200 de 100 hp est certifiée le 21 novembre 1961. Rebaptisée plus tard Rallye 100, elle fut disponible en version 100-S (biplace d'entraînement et d'acrobatie aérienne), 100-T (quadriplace de tourisme) et convertible biplace/quadriplace (100-TS).

Elle est suivie du MS-881 équipé d'un moteur Potez de 105 hp : 12 exemplaires seulement sont construits. Le MS-883 possède un Lycoming de 115 hp et est construit à 77 exemplaires.

Le Rallye 110, dérivé du Rallye 100, est équipé d'un moteur Lycoming O-235 de 110 hp. Il sera renommé Rallye Galopin en 1979. Le Rallye 125 est dérivé du Rallye 100-T, et est équipé d'un moteur Lycoming O-235 de 125 hp.

Le MS-885, surnommé "Super Rallye", est équipé d'un moteur Continental O-300 de 145 hp. Pouvant emporter une 3e personne, il fut construit à 212 exemplaires. Il est suivi du MS-886, doté d'un Lycoming développant 150 hp. Seuls 3 exemplaires en seront construits.

Le MS-890, surnommé Rallye Commodore, est une version quadriplace. Propulsée par un Continental de 145 hp, elle n'est construite qu'à 8 exemplaires. Elle est suivie du MS-892 Rallye Commodore 150, propulsé par un Lycoming 0-320 de 150 hp, et qui sera rebaptisé Rallye 150. Le Socata Garnement est une version améliorée du Rallye 150, son moteur O-320 passant à 155 hp.

Le MS-893 est surnommé Rallye Commodore 180, puis Rallye 180. Il est propulsé par un Lycoming O-360 de 180 hp. Il sera de nouveau rebaptisé Socata Gaillard, ou Galérien pour les exemplaires remorqueurs de planeurs.

Le MS-894 Rallye Minerva est motorisé par un Franklin 6A-350 de 220 hp, ce qui lui vaudra d'être renommé Rallye 220. Il fut commercialisé par Waco sous le nom de Minerva aux Etats-Unis.

Le Rallye 235 est équipé d'un moteur Lycoming O-540 de 235 hp. Il sera rebaptisé Rallye Gabier. Sa version militaire est le Socata R235 Guerrier.

Enfin, le Socota Gaucho est destiné aux travaux agricoles.

En 1965, Morane-Saulnier fut absorbé par Sud-Aviation, et prit le nom de Socata (Societe de Construction d'Avions de Tourisme et d'Affaires) en 1966. Elle continua de produire le Rallye, mais renomma ses versions à partir de 1979 avec des noms commençant par G. Remplacé progressivement par les Socata TB, les Rallye furent construits à près de 3300 exemplaires jusqu'en décembre 1984.

La firme PZL acheta une licence de construction pour le Rallye 100ST, qu'elle renomma PZL-110 Koliber. Le premier exemplaire vola le 18 avril 1978 et la production démarra en 1979. 80 exemplaires de la première version, propulsée par un Franklin 4A-235 de 116 hp, seront construits jusqu'en 1988.

Ils seront suivis par le Koliber 150 et le Koliber 160, équipés d'un moteur Lycoming O-320 d'une puissance respective de 150 hp et 160 hp, et du PZL-111 Koliber 235, propulsé par un Lycoming O-540 d'une puissance de 235 hp. Le Koliber 150 vola en septembre 1988, et fut certifié en 1994. Le PZL-111 vola en septembre 1995.

Le Rallye est utilisé par les forces aériennes de Djibouti (1 Rallye Guerrier), d'EL Salvador (6 R235 Guerrier sur 16 reçus), par la Marine Nationale (9 exemplaires en service au sein de la 50S, basés à Lanvéoc-Poulmic). La Marine nationale reçut ses premiers Rallye (MS-893) en 1974, afin de remplacer les MS-733 Alcyon. 16 appareils seront acquis par la SVS (Section des Vols Sportifs), qui redevient 50S en 1984. Un de ces exemplaires est utilisé par la 10S, d'autres par la 51S entre 1985 et 1987 (date à laquelle ses exemplaires sont reversés à la 50S) et un par l'Escadrille de Réception et de Convoyage entre 1992 et 1995. 6 ont été revendus et un ferraillé.

IL fut utilisé par les forces aériennes française (5 exemplaires), libyenne (4 Guerrier et 4 Commodore 180), marocaine (8 MS-885 et 3 MS-893), de la république centrafricaine (2 Guerrier), de la République dominicaine (1 MS-893), rwandaise (2 Socata Guerrier), sénégalaise (4 Guerrier).

Le Rallye eut un succès important dans le civil, et fut présent dans nombre d'aéroclubs dans 65 pays.




http://fr.wikipedia.org/wiki/Morane-Saulnier_Rallye

http://www.avionslegendaires.net/socata-ms-880-rallye.php

http://www.ffaa.net/aircraft/rallye/rallye_fr.htm

http://www.netmarine.net/aero/aeronefs/rallye/index.htm

http://www.aviafrance.com/morane-saulnier-ms-880-rallye--aviation-france-9530.htm

http://en.wikipedia.org/wiki/SOCATA_Rallye_family

http://www.airliners.net/aircraft-data/stats.main?id=323

http://www.flugzeuginfo.net/acdata_php/acdata_ms880_en.php
Re: MS-880 Rallye à 18/05/2012 20:31 Cinétic
Avion qui a la particularité de ne pas décrocher.
A 40km/h, l'avion se comporte toujours normalement, sauf si on vérifie le variomètre (qui lui indique la vitesse verticale donc que tu es en train de te casser la gueule :o ). L'appareil ne pique pas du nez, ou ne tombe pas sur une aile mais reste stable.
MS.893 Rallye à 18/05/2012 21:17 stanak
Image
Image
Re: MS-880 Rallye à 19/05/2012 08:11 Clansman
La fiche sur le site

Avec la photo de Stanak et la remarque sur le décrochage. Ce qui nous en fait un deuxième avec l'An-2, je sais pas s'il y a d'autres exemples…
Re: MS-880 Rallye à 20/05/2012 13:46 Cinétic
Bonne question, personnellement, je n'en connais pas d'autres capable de ça.

Cet avantage a quand même un piège, le pilote ne se rendant pas forcément compte au "touché" des commandes lors de la phase d'atterrissage, si il est trop lent, qu'il descend trop vite, donc au posé des roues, il va enfoncer son train d'atterrissage et finir sur le ventre. :bobo:
Re: MS-880 Rallye à 21/05/2012 14:33 JFF
autre particularité des Rallye, un manche et non un volant, ce qui pouvait amener des "problèmes" avec des passagères assises en place avant gauche.
En effet, au décollage, le manche avait tendance à faire remonter la jupe ou la robe :evil:
Une fois cela est même aller jusqu'au crash, la passagère ayant furieusement poussé le manche en avant, et le Rallye s'est mangé une rangée d'arbustes en bout de piste …….
Re: MS-880 Rallye à 21/05/2012 15:09 PCmax

JFF a écrit

En effet, au décollage, le manche avait tendance à faire remonter la jupe ou la robe :evil:
Une fois cela est même aller jusqu'au crash, la passagère ayant furieusement poussé le manche en avant, et le Rallye s'est mangé une rangée d'arbustes en bout de piste …….

Ca veut dire qu'un Rallye qui vole en "YoYo" emmène une passagère qui n'a pas dit non ? :D
Re: MS-880 Rallye à 21/05/2012 20:52 JFF

PCmax a écrit

JFF a écrit

En effet, au décollage, le manche avait tendance à faire remonter la jupe ou la robe :evil:
Une fois cela est même aller jusqu'au crash, la passagère ayant furieusement poussé le manche en avant, et le Rallye s'est mangé une rangée d'arbustes en bout de piste …….

Ca veut dire qu'un Rallye qui vole en "YoYo" emmène une passagère qui n'a pas dit non ? :D

mais qui n'a pas dit "oui" non plus
Re: MS-880 Rallye à 22/05/2012 07:18 Clansman

JFF a écrit

autre particularité des Rallye, un manche et non un volant, ce qui pouvait amener des "problèmes" avec des passagères assises en place avant gauche.
En effet, au décollage, le manche avait tendance à faire remonter la jupe ou la robe :evil:
Une fois cela est même aller jusqu'au crash, la passagère ayant furieusement poussé le manche en avant, et le Rallye s'est mangé une rangée d'arbustes en bout de piste …….

Je vois pas trop bien comment intégrer ça dans la fiche. :mrgreen:
Répondre aux messages »
Texte de , créé le 17 septembre 2014 13:53, modifié le . ©AviationsMilitaires