Rappels

Histoire de l'appareil

Le succès du MQ-1 Predator incita General Atomics à en étudier sur fonds propres une version agrandie, améliorée et plus puissante, susceptible d'intéresser l'USAF. L'appareil fut d'abord nommé Predator B. Il se différencie du MQ-1 par ses dérives en V dirigées non plus vers le bas mais vers le haut. Il peut par contre être dirigé depuis les mêmes stations au sol. Il fit l'objet d'un contrat avec l'USAF en mai 1998.

Le premier prototype, le B-001, effectua son vol inaugural le 2 février 2001. Il était propulsé par un turbopropulseur Allied Signal Garrett AiResearch TPE-331-10T de 950 hp. Le fuselage et l'envergure furent agrandis. Il pouvait emporter 340 kg d'équipements à 50000 pieds pendant 30 heures. 2 autres prototypes furent construits, le B-002 équipé à l'origine d'un réacteur Williams FJ44-2A (plus tard remplacé par le même moteur que le B-001) et le B-003 à l'envergure encore accrue, nommé Altaïr à l'origine.

L'USAF signa un contrat pour 2 appareils basés sur le B-003 en octobre 2001, lesquels furent livrés en 2002. L'appareil fut finalement désigné MQ-9 Reaper. Celui-ci a une envergure de 25 mètres et dispose de 6 points d'emport. En 2006, les MQ-1 et MQ-9 reçurent une certification de la FAA, leur permettant de voler dans l'espace aérien américain et de participer aux recherches de survivants, chose que les MQ-1 n'avaient pu faire après le passage de l'ouragan Katrina. Le MQ-9 entra en service en mars 2007 au sein du 42nd Attack Squadron, basé à Creech AFB dans le Nevada.

En 2007, l'USAF disposait de 9 Reaper et envisageait d'en acheter 329 au total. Cette même année, les Reaper furent déployés en Afghanistan, et y accomplirent leur première mission de guerre le 28 octobre. Ils sont aussi déployés en Irak depuis 2008, aux Seychelles afin de patrouiller dans l'Ocean indien depuis 2009, en Ethiopie depuis 2011 (afin de surveiller sans doute la Somalie). En 2009, un Reaper dont le contrôle a été perdu fut intentionnellement détruit par un F-15, ce qui est une première.

Le Mariner est une version navale à l'endurance accrue (49 heures), qui fut évaluée par l'US Navy (elle lui préféra le RQ-4N), l'US Coast Guards et l'Australie en 2006. Elle est utilisée par les douanes américaines sous le nom de Guardian.

Aux États-Unis, le Reaper est également utilisé par la NASA (Le B-003 et un autre MQ-9, afin de remplir des missions scientifiques)et les douanes (7 exemplaires). Il est également utilisé par l'Australie, l'Espagne, la France, l'Italie, les Pays-Bas, la République dominicaine (version Guardian, en coopération avec les douanes américaines), le Royaume-Uni et la Turquie. L'Allemagne fut intéressée mais préféra finalement louer l'IAI Heron.

General Atomics a déclaré en 2012 pouvoir améliorer les Reaper, en particulier l'endurance.

Versions référencées

  • General Atomics MQ-9A Reaper : Version de base.
  • General Atomics MQ-9B Sky Guardian : Version agrandie à l'endurance améliorée.
  • General Atomics Guardian : Version de surveillance maritime dérivée du MQ-9A.
  • General Atomics Sea Guardian : Version de surveillance maritime dérivée du MQ-9B.
  • General Atomics Ikhana : Version utilisée par la NASA pour des essais en vol.
  • General Atomics Altaïr : Version utilisée par la NASA pour des essais en vol.
  • General Atomics CU-163 : Désignation de l'Altaïr lorsqu'il fut prêté au Canada.

Pays exploitant actuellement cet appareil

Anciens pays utilisateurs

General Atomics MQ-9A Reaper voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 4 763 kg (10 500 lbs)
  • Masse à vide : 2 223 kg (4 900 lbs)
  • Hauteur : 3,6 m (11,811 ft)
  • Envergure : 20 m (66 ft)
  • Longueur : 11 m (36 ft)

Performances

  • Vitesse de croisière : 315 km/h (196 mph, 170 kts)
  • Endurance maximale : 28 h
  • Distance franchissable : 1 852 km (1 151 mi, 1 000 nm)
  • Plafond opérationnel : 15 240 m (50 000 ft)
  • Vitesse maximale HA : 483 km/h (300 mph, 261 kts)

Motorisation

  • 1 turbopropulseur Honeywell TPE331-10
  • Puissance unitaire : 671 kW (912 ch, 900 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Écrasement d'un MQ-9 le 13 décembre 2011

    Un drone MQ-9 Reaper s'est écrasé à un retour de mission sur l’aéroport international de Mahé. Aucune précision sur la nature de sa mission n'a été donnée, ni sur les circonstances exactes de l'accident. Aucune victime n'est à déplorer.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

Forum

Sujet complet »
MQ-9 Reaper à 17/05/2012 09:56 Clansman
Le succès du MQ-1 Predator incita General Atomics à en étudier sur fonds propres une version agrandie, améliorée et plus puissante, susceptible d'intéresser l'USAF. L'appareil fut d'abord nommé Predator B. Il se différencie du MQ-1 par ses dérives en V dirigées non plus vers le bas mais vers le haut. Il peut par contre être dirigé depuis les mêmes stations au sol. Il fit l'objet d'un contrat avec l'USAF en mai 1998.

Le premier prototype, le B-001, effectua son vol inaugural le 2 février 2001. Il était propulsé par un turbopropulseur Allied Signal Garrett AiResearch TPE-331-10T de 950 hp. Le fuselage et l'envergure furent agrandis. Il pouvait emporter 340 kg d'équipements à 50000 pieds pendant 30 heures. 2 autres prototypes furent construits, le B-002 équipé à l'origine d'un réacteur Williams FJ44-2A (plus tard remplacé par le même moteur que le B-001) et le B-003 à l'envergure encore accrue, nommé Altaïr à l'origine.

L'USAF signa un contrat pour 2 appareils basés sur le B-003 en octobre 2001, lesquels furent livrés en 2002. L'appareil fut finalement désigné MQ-9 Reaper. Celui-ci a une envergure de 25 mètres et dispose de 6 points d'emport. En 2006, les MQ-1 et MQ-9 reçurent une certification de la FAA, leur permettant de voler dans l'espace aérien américain et de participer aux recherches de survivants, chose que les MQ-1 n'avaient pu faire après le passage de l'ouragan Katrina. Le MQ-9 entra en service en mars 2007 au sein du 42nd Attack Squadron, basé à Creech AFB dans le Nevada.

En 2007, l'USAF disposait de 9 Reaper et envisageait d'en acheter 329 au total. Cette même année, les Reaper furent déployés en Afghanistan, et y accomplirent leur première mission de guerre le 28 octobre. Ils sont aussi déployés en Irak depuis 2008, aux Seychelles afin de patrouiller dans l'Ocean indien depuis 2009, en Ethiopie depuis 2011 (afin de surveiller sans doute la Somalie). En 2009, un Reaper dont le contrôle a été perdu fut intentionnellement détruit par un F-15, ce qui est une première.

Le Mariner est une version navale à l'endurance accrue (49 heures), qui fut évaluée par l'US Navy (elle lui préféra le RQ-4N), l'US Coast Guards et l'Australie en 2006. Elle est utilisée par les douanes américaines sous le nom de Guardian.

Aux Etats-Unis, le Reaper est également utilisé par la NASA (Le B-003 et un autre MQ-9, afin de remplir des missions scientifiques)et les douanes (7 exemplaires). Il est également utilisé par l'Italie (6 appareils commandés, 2 reçus), le Royaume-Uni (5 livrés sur 10 commandés) et la Turquie (4). L'Allemagne fut intéressée mais préféra finalement louer l'IAI Heron. La France est susceptible d'en acheter.

General Atomics a déclaré en 2012 pouvoir améliorer les Reaper, en particulier l'endurance.


La fiche sur le site


http://fr.wikipedia.org/wiki/General_Atomics_MQ-9_Reaper

http://www.avionslegendaires.net/general-atomics-mq-9-reaper.php

http://info-aviation.com/?p=7538

http://www.opex360.com/2011/04/12/les-drones-mq-9-reaper-de-la-raf-ont-depasse-les-20-000-heures-de-vol-en-afghanistan/

http://en.wikipedia.org/wiki/General_Atomics_MQ-9_Reaper

http://www.af.mil/information/factsheets/factsheet.asp?id=6405

http://www.airforce-technology.com/projects/predator-uav/
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Sept. 17, 2014, 1:53 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires