Histoire de l'appareil

En 1957, l'OKB Mil commença à réfléchir à un successeur du Mi-4, qui se présentait à l'origine comme une simple amélioration avec une cabine agrandie, d'une capacité de 14 places. Le conseil des ministres approuva le projet en février 1958, consistant en un hélicoptère moyen propulsé par une unique turbine Ivchenko Al-24V de 1420 kW (1900 hp). L'hélicoptère avait pour désignation interne V-8 (pour Vertolyot, hélicoptère).

Seulement, les ingénieurs de Mil désapprouvaient d'une part la configuration monoturbine, pas assez sécurisante, et d'autre part le choix de l'AI-24V gourmand en carburant. Mil convainquit les autorités de développer parallèlement le V-8A, une version biturbine qui pourrait servir au transport de VIP. Après l'inspection d'une maquette grandeur nature, l'autorisation fut donnée en mai 1960. Isotov proposa alors sa turbine TV2 de 930 kW (1250 hp), qui fut acceptée, et le boitier de transmission fut revu en conséquence.

Le V-8 fut le premier à voler, le 24 juin 1961 avec Boris V. Zemskov aux commandes. Il reprenait des éléments du Mi-4, dont le rotor. Il était conçu comme un appareil de transport de passagers, disposant de 18 sièges et de hublots rectangulaires. Il fut présenté au public le 9 juillet 1961 à Toushino, et fut désigné Hip par l'OTAN. Rapidement surpassé, il cessa de voler dès 1963 et fut ferraillé. Deux autres V-8 furent utilisés comme cellules d'essais au sol.

Le V-8A biturbine effectua son vol inaugural le 2 août 1962 avec V.N. Loshkin aux commandes. Si l'on excepte la motorisation, il restait proche du V-8. Il fut rapidement doté d'un rotor à 5 pales en remplacement du rotor quadripale issu du Mi-4. Il vola jusqu'en 1966, date du crash où 3 personnes trouvèrent la mort. Il fut désigné Hip-B par l'OTAN, le V-8 originel devenant rétrospectivement Hip-A.

Le V-8AT était le prototype de la version de transport d'assaut. Il effectua son vol inaugural lors de l'été 1963. Bien que configuré pour une utilisation militaire, il avait conservé les hublots rectangulaire. Il servit de démonstrateur au V-8AP, un autre prototype préfigurant la version de transport de VIP. Le V-8AP vola pour la première fois lors du printemps 1964.

Les essais se déroulèrent bien et montrèrent que les V-8A pouvaient emporter deux fois plus de charges que le Mi-4, voler 50% plus vite pour un coût d'opération trois fois moindre. La production en série de la version militaire, désignée Mi-8T, fut autorisée fin 1964. Celle de la version de transport de VIP, désignée Mi-8P, le fut au printemps 1965. Ils furent tous les deux désignés Hip-C.

L'usine n°387 à Kazan, qui avait déjà produit les Mi-4, construisit les Mi-8 et le premier appareil de série sortit d'usine fin 1965. Avec l'augmentation de la demande en 1970, une seconde chaîne d'assemblage fut installée à l'usine 99 à Oulan-Oude, en Sibérie.

Le Mi-8T est construit principalement en aluminium, avec deux turbines Isotov TV2-117A de 1500 hp situées au-dessus de la cabine. Mais le rotor ne pourrait supporter la puissance maximale, c'est pourquoi un système régule la puissance moteur, y compris en cas de perte de puissance sur l'une des turbines. Ce qui n'empêcha pas de motoriser la production avec des turbines TV2-117F de 1700 hp, puis des TV2-117AG de même puissance mais plus fiables et plus économiques.

Le rotor principal a 5 pales, et le rotor de queue, monté à droite, 3 pales. Ces pales sont toutes métalliques. Il dispose d'un train tricycle fixe. Les garde-boues visibles sur les prototypes ont disparu sur les machines de série. Le carburant est contenu dans des réservoirs externes, plaqués sur le fuselage. Le réservoir de gauche contient 745 litres (plus tard, il passera à 1140) et celui de droite 680 litres (il passera à 1030). Le réservoir de droite contient dans le nez un système de climatisation pour la cabine.

Le pilote et le copilote sont côte-à-côte dans une cabine séparée de la soute par une porte. Un troisième siège peut être installé pour le mécanicien. Il peut emporter 24 soldats ou 12 blessés ainsi qu'un infirmier. Le Mi-8 dispose de portes à l'arrière pour le chargement, et même de trous dans le fuselage permettant aux soldats à l'intérieur de tirer dehors. La soute fait 5,34 mètres de long, 2,3 mètres de large et 1,82 mètres de haut. Elle peut supporter 4000 kg de fret, et dispose d'un treuil d'une capacité de 200 kg. Le Mi-8 dispose aussi d'une élingue d'une capacité de 3000 kg.

L'appareil entra en service au sein des VVS en 1967. Un Mi-8T fut spécialement modifié pour battre un record de vitesse le 23 août 1967. Sa particularité fut d'avoir été monté par un équipage entièrement féminin. Les réservoirs externes avaient été démontés et tout le carburant était logé à l'intérieur.

Certains exemplaires servirent à larguer des matériaux absorbant les radiations au-dessus de Tchernobyl, après la catastrophe de 1986. Certains furent tellement irradiés qu'ils furent abandonnés sur place.

Plusieurs Mi-8T furent modifiés pour servir de relais de communications sur le champ de bataille, sans plus de précision. Les Mi-8ATS et les Mi-8FSkh furent destinés respectivement aux garde-frontières et au ministère de l'Intérieur, mais semblent avoir été surdimensionnés pour ce rôle. Le Mi-8TECh-24 était un prototype d'hélicoptère servant à la maintenance sur la ligne de front, une sorte de magasin volant. Il n'entra pas en production. Une variante équipée de haut-parleurs servit à la guerre psychologique.

Le Mi-8 connut un succès énorme, y compris à l'exportation. L'usine de Kazan construisit environ 4500 Hip de première génération, dont environ 1700 furent exportés. L'usine de Oulan-Oude en construisit environ 3700, tous pour l'Union Soviétique. Il servit de base au Mi-14 et au Mi-24, mais également au Mi-8M de deuxième génération (désignation export Mi-17). Mi-8 et Mi-17 sont les hélicoptères les plus produits au monde.

L'Afghanistan obtint 30 Mi-8 à partir de 1971. L'Albanie a acheté un Mi-8T à l'Ukraine en 1996. L'Algérie (33 exemplaires en service) et l'Angola (47 exemplaires en service) ont reçut des Mi-8. L'Allemagne de l'Est possèdait encore 98 Mi-8 en 1990 dans sa force aérienne, qui furent utilisés par la Luftwaffe jusqu'en 1997, et un nombre inconnu dans sa marine. L'Arménie récupéra 18 Hip en 1991, dont 7 Mi-9. 9 exemplaires sont encore en service, dont 2 Mi-9. L'Azerbaïdjan en a reçut 13. Le Bangladesh dispose encore de 17 Mi-8. Le Belarus dispose encore de 129 exemplaires. Le Bhoutan dispose de 7 exemplaires. La Bolivie aurait obtenu des Mi-8. Le Burkina Faso dispose de 2 Mi-8V et d'un Mi-8S.

Le Cambodge dispose de 4 Mi-8, entrés en service au début des années 1990. La Chine dispose de 330 Mi-8 au sein de sa force aérienne, de 8 au sein de sa marine, et d'un nombre inconnu au sein de son armée de terre. La Corée du Nord possède encore 15 Mi-8T. La Côte d'Ivoire dispose de 2 Mi-8. Cuba reçut 20 Mi-8T et 20 Mi-8TKV : respectivement 6 et 7 exemplaires sont encore en service. Djibouti possède 3 ou 4 exemplaires. L'Egypte reçut plus de 140 Mi-8. 42 restent en service, dont 16 Mi-8T, 10 Mi-8TVK, 3 Mi-8PPA, 4 Mi-8SMV, 4 Mi-8R, 3 Mi-8MB et 2 Mi-8K. l'Erythrée possède 2 Mi-8, et l'Ethiopie 12.

La Finlande reçut 9 Mi-8T et 2 Mi-8P à partir de 1973, remplacés par le NH-90 depuis 2010. La Géorgie dispose de 18 Mi-8T. La Guinée possède un Mi-8, et la Guinée-Bissau un Mi-8T. La Guyane utilisa 3 exemplaires entre 1985 et 1991. La Hongrie reçut plusieurs Mi-8, dont 2 Mi-8T de Finlande en août 2011. D'autres ont été vendus à l'Ethiopie et au Pérou. La force aérienne indienne a retiré de service ses Mi-8 en décembre 2017. L'Iran a reçut 4 Mi-8, qui ne sont peut-être plus en service maintenant. Le Kirghizstan disposerait de 8 Mi-8. Le Laos possède encore 7 Mi-8. La Libye posséda 25 Mi-8. Deux furent récupérés par la force aérienne libyenne libre, dont un s'écrasa en avril 2012. La Lituanie dispose de 8 Mi-8 (1 Mi-8PS et 7 Mi-8T, dont 3 stockés).

Madagascar reçut 5 Mi-8. Les Maldives en possèderaient. Le Mali possède un Mi-8. La force aérienne mexicaine dispose de 8 Mi-8TV. La Moldavie possède entre 5 et 8 Mi-8 (MTV-1 et PS). La Mongolie possède 31 Mi-8T, dont 20 pour des missions anti-chars. Le Mozambique reçut 12 Mi-8, dont 2 restent en service. L'Ouzbékistan possède des Mi-8. La Papouasie-Nouvelle-Guinée en fut un ancien utilisateur. La marine péruvienne reçut 4 Mi-8T ex-hongrois en 1992. 2 restent en service. La Pologne reçut entre 1967 et 1983 38 Mi-8T, 6 Mi-8PS, 4 Mi-8RL, 4 Mi-8PPD et un Mi-8P. La force aérienne en possède encore 10 (Mi-8T et P) et l'armée de terre polonaise 20 (16 Mi-8T et 4 Mi-8RL).

La Roumanie reçut des Mi-8 en 1968 (plus en service). La force aérienne russe dispose encore de Mi-8 (nombre inconnu), et la marine russe de 35 Mi-8. Le Sierra Leone possède un exemplaire. La Somalie fut un utilisateur du Mi-8. Le Soudan possède 20 Mi-8T. Certains ont peut-être été transférés au Sud-Soudan. La Syrie dispose de 10 Mi-8SMV ou PP pour la guerre électronique et de 55 Mi-8 Hip-F.

Le Tadjikistan est équipé de 14 Mi-8. Le Tchad dispose de 2 Mi-8. La Tchécoslovaquie fut équipée de Mi-8. Le Turkmenistan possède 8 Mi-8. L'armée et la force aérienne ukrainiennes disposent de Mi-8, modernisés et mis au standard Mi-17 ou équivalent. L'Union soviétique disposait de Mi-8 dans ses 3 branches, dont 1620 Mi-8 en 1990 dans l'armée rouge. Le Vietnam dispose de 29 Mi-8. Le Yemen possède encore 10 Mi-8T.

Le Mi-8 fut vendu à la Yougoslavie (24 Mi-8T dès 1968, 92 en tout : ils furent désignés HT-40 et certains furent modifiés en appareils de guerre électronique ou de lutte contre le feu). La République fédérale de Yougoslavie (ou Serbie-Monténégro) en possédait 41 entre 1992 et 2006 et la République serbe de Bosnie 11 ou 12 exemplaires. Ils passèrent dans les pays suivants après l'éclatement : force aérienne croate (14 Mi-8T, dont 3 sont encore en service), Bosnie-Herzégovine (un à 3 Mi-8T encore en service), Serbie (7 Mi-8T sont encore en service : 15 ont peut-être été obtenus), et le Monténégro reçut un exemplaire, retiré du service.

Le Zimbabwe possède 3 appareils.

Versions référencées

  • Mil V-8 (OTAN : Hip-A) : Prototype monoturbine.
  • Mil V-8A (OTAN : Hip-B) : Prototype biturbine.
  • Mil V-8AT : Prototype du Mi-8T.
  • Mil V-8AP : Prototype du Mi-8P.
  • Mil Mi-8AD : Version spécialisée dans la dispersion de mines anti-personnelles.
  • Mil Mi-8APS : Version de transport VIP au système de communication amélioré pour la Présidence russe.
  • Mil Mi-8AT (OTAN : Hip-C) : Version de transport motorisée par des turbines TV2-117AG.
  • Mil Mi-8ATS : Version d'épandage agricole.
  • Mil Mi-8AV : Version spécialisée dans la dispersion de mines anti-chars.
  • Mil Mi-8BT : Version de neutralisation des champs de mines. 26 exemplaires.
  • Mil Mi-8K : Version de réglage d'artillerie et d'observation.
  • Mil Mi-8KP : Version servant de PC pour les opérations SAR et dotée du système de communications Saygak.
  • Mil Mi-8LL : Version servant de laboratoire volant pour des essais.
  • Mil Mi-8MB « Bissektrisa » : Version d'évacuation sanitaire.
  • Mil Mi-8MPS : Version Search & Rescue utilisée par le Fire and Rescue Department malaisien.
  • Mil Mi-8MSB-V : Version multirôle modernisée ukrainienne.
  • Mil Mi-8MTYu : Version ukrainienne de détection de missiles balistiques. 1 exemplaire.
  • Mil Mi-8P : Version civile de transport de passagers.
  • Mil Mi-8PA : Version civile de transport de fret adaptée aux normes japonaises. 1 exemplaire.
  • Mil Mi-8PD : Version polonaise servant de poste de commandement aéroporté.
  • Mil Mi-8PP (OTAN : Hip-K) : Version de brouillage électronique dotée du système Polye.
  • Mil Mi-8PPA : Version améliorée de brouillage électronique dotée du système Azaliya.
  • Mil Mi-8PS : Version de transport VIP basée sur le Mi-8P.
  • Mil Mi-8PS-7 : Version du Mi-8PS capable d'emporter 7 passagers.
  • Mil Mi-8PS-9 : Version du Mi-8PS capable d'emporter 9 passagers.
  • Mil Mi-8PS-11 : Version du Mi-8PS capable d'emporter 11 passagers.
  • Mil Mi-8R : Version de reconnaissance tactique. Au moins 3 exemplaires.
  • Mil Mi-8S : Version de transport VIP basée sur le Mi-8T.
  • Mil Mi-8SMV (OTAN : Hip-J) : Version de brouillage électronique dotée du système Smalta-V.
  • Mil Mi-8SMV-PG : Version améliorée du Mi-8SMV dotée du système Smalta-PG.
  • Mil Mi-8SPA : Désignation de 2 Mi-8T modifiés pour la récupération des équipages spatiaux.
  • Mil Mi-8T (OTAN : Hip-C) : Version de transport militaire de base.
  • Mil Mi-8TECh-24 : Version destinée à la réparation d'hélicoptères endommagés sur le champ de bataille.
  • Mil Mi-8TG : Version expérimentale aux turbines propulsées par du gaz liquéfié.
  • Mil Mi-8T(K) : Version de reconnaissance photographique.
  • Mil Mi-8TL : Version de lutte contre les incendies.
  • Mil Mi-8TM : Version du Mi-8T dotée d'un radar dans le nez et motorisée par des TV2-117F.
  • Mil Mi-8TP : Version aux communications améliorées destinée à transporter les personnels d'Etat-major.
  • Mil Mi-8TS : Version de transport Hot & High adaptée aux milieux désertiques destinée à la Syrie.
  • Mil Mi-8TV (OTAN : Hip-E) : Version d'appui armée du Mi-8T.
  • Mil Mi-8TVK (OTAN : Hip-F) : Version améliorée et lourdement armée du Mi-8TV.
  • Mil Mi-8TZ : Version de ravitaillement en carburant pour les troupes au sol.
  • Mil Mi-8VD : Version de reconnaissance NRBC sur le champ de bataille.
  • Mil Mi-8VKP (OTAN : Hip-D) : Version servant de poste de commandement aéroporté.
  • Mil Mi-8VzPU : Autre désignation du Mi-8VKP.
  • Mil Mi-9 (OTAN : Hip-G) : Version servant de poste de commandement aérien dotée du système Ivolga.

Pays exploitant actuellement cet appareil

Anciens pays utilisateurs

Mil Mi-8T (OTAN : Hip-C) voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 12 000 kg (26 455 lbs)
  • Masse à vide : 7 160 kg (15 785 lbs)
  • Diamètre du rotor principal : 21,29 m (69,849 ft)
  • Hauteur : 5,65 m (18,537 ft)
  • Longueur : 25,24 m (82,808 ft)

Performances

  • Vitesse de croisière : 208 km/h (129 mph, 112 kts)
  • Rayon d'action : 425 km (264 mi, 229 nm)
  • Plafond opérationnel : 4 500 m (14 764 ft)
  • Vitesse maximale HA : 250 km/h (155 mph, 135 kts)

Motorisation

  • 2 turbines Klimov TV2-117
  • Puissance unitaire : 1 119 kW (1 521 ch, 1 500 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.
Enregistré 12
Enregistré - dépassé depuis son enregistrement 2

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Forum

Sujet complet »
Re: Le Mil Mi-8 à 04/09/2016 17:01 stanak
Mi-171Sh
Image Croatie AF
Image
c'est pas courant :D
Re: Le Mil Mi-8 à 05/09/2016 01:47 Ansierra117
J'adore cet hélicoptère ! Merci beaucoup ! Il s'agit en plus d'une version qui s'est relativement bien exportée !
Re: Le Mil Mi-8 à 05/11/2016 10:53 stanak
Mi-8MT
Image Ukraine - Ministère des Urgences
Image
Re: Le Mil Mi-8 à 05/11/2016 11:43 Ansierra117
Belle livrée en tout cas, même s'il fait plus tout jeune
FAMEX 2017 à 09/05/2017 07:41 stanak
Mi-8T
Image
12 utilisés (1801 à 1812)

Mi-17
FAM
Image
Re: Le Mil Mi-8 à 16/05/2017 16:40 Clansman
C'est curieux ce besoin chez les Mexicains d'utiliser des hélicoptères russes…
Re: Le Mil Mi-8 à 16/05/2017 22:32 Jericho

Clansman a écrit

C'est curieux ce besoin chez les Mexicains d'utiliser des hélicoptères russes…
Est-ce qu'il serait possible que les hélicoptères russes de grande taille soient plus performants à haute altitude que leurs équivalents occidentaux? De nombreuses régions habitées du Mexique se situant entre 2000 et 3000m (Mexico se trouvant à 2200m), cela pourrait être un argument d'achat.
Re: Le Mil Mi-8 à 17/05/2017 20:38 Ansierra117
Je pense qu'il est possible de pouvoir répondre à l'affirmative à ta question.

Il me semble qu'à la base c'est pour cela qu'on a acheté des Mi-17V-5 à l'Afghanistan. Alors après certes, il s'agit d'une version meilleure que celle à disposition des mexicains, mais si on se remet dans le contexte de l'époque lors de l'achat, j'imagine qu'il devait pas y avoir grand chose de meilleur en termes de performances à altitudes élevées.

Edit : Les Mi-8T étant peints en noir, doit-on en conclure qu'ils étaient utilisés par les forces spéciales mexicaines ?
Re: Le Mil Mi-8 à 21/07/2017 01:45 Ansierra117
Nouvelle version lourdement armée du Mi-8/17 : Le Mi-171Sh-VN, un monstre taillé pour les opérations spéciales
Re: Le Mil Mi-8 à 26/07/2017 18:33 Ansierra117
Du coup je lui ai fait une petite fiche provisoire en attendant plus de précisions
Re: Le Mil Mi-8 à 28/08/2017 01:59 Ansierra117
Double fiche sur les versions Bissektrisa du Mi-8 et du Mi-17.

Je ne trouve aucune image du Mi-8MB et pourtant j'ai fouillé les forums russes :(
Par contre du Mi-8MTB il y en a pléthore.

J'en profite pour dire qu'on avait pas la TV2-117 sur le site :shock: J'en ai profité pour l'ajouter…

A mon avis la désignation Mi-8MB a été conservée afin d'éviter les confusions cyrillique/latin avec le Mi-8MTV (le B c'est le V en russe)
Re: Le Mil Mi-8 à 30/08/2017 15:37 Ansierra117
Pour ceux qui doutaient encore de la puissance des moyens de la Garde nationale russe en matière aérienne…j'ai recensé au moins :

- 3 Mi-8ATMSh (surement d'autres à venir)
- 90 Mi-8MTV-2 livrés (peut-être quelques unités supplémentaires car j'ai quelques trous dans la série) et environ 80 en service
- 2 Mi-8MTV-2RN pour les opérations spéciales
- 1 Mi-8AMT (oui il s'est perdu)
- 4 Mi-8MT
- Plus d'une vingtaine de Mi-8P et T, mais pour le moment j'ai la flemme de les recenser
- 12 Mi-26/Mi-26T (3 en service), d'après les codes tactiques y'a la place pour 1 appareil supplémentaire

La plupart de ces appareils sont basés dans le Caucase (Krasnodar et Mozdok principalement), je vous laisse deviner pourquoi.

Imaginez que ces chiffres ne prennent en compte ni les forces de police conventionnelles qui disposent elles aussi de leur propre flotte, ni le FSB.

A cela s'ajoute :

- 2 Il-76M
- 10 Il-76MD (7 en service après deux crashs)
- 1 An-30 (HS)
- 2 An-12BK
- 11 An-26 (9 en service) et 1 An-26B
- 6 An-72 (5 en service)
Re: Le Mil Mi-8 à 02/09/2017 22:21 Nico2
Merci Ansierra pour ce suivi très précis sur le Mi-8

Ansierra117 a écrit

La plupart de ces appareils sont basés dans le Caucase (Krasnodar et Mozdok principalement), je vous laisse deviner pourquoi.

Forcément :bieres:
Re: Le Mil Mi-8 à 30/05/2018 21:22 ouakamois
Mi17 1Sh «Terminator», le nouvel hélicoptère des forces spéciales russes
Re: Le Mil Mi-8 à 31/05/2018 22:17 d9pouces
Ça ne donne pas envie de le taquiner :D

Et ça donne un petit côté MH-60 BlackHawk au passage…
Re: Le Mil Mi-8 à 04/06/2018 20:41 ouakamois
Je ne sais pas s(il s'agit du même hélicoptère, mais çà donne une idée des enseignements tirés de l'utilisation du Mil MI17 en Syrie
Amélioration du MIL Mi-171 "Commando" !
Re: Le Mil Mi-8 à 05/06/2018 21:53 d9pouces
Il y ressemble, en tout cas. Le camouflage lui donne un petit côté jeu vidéo des années 80 :bonnet:
Re: Le Mil Mi-8 à 15/09/2019 22:27 Nico2
Près de Chengdu (province du Sichuan), vue depuis la voie publique :)

Image

Image

Autres vues et infos ici
Re: Le Mil Mi-8 à 28/10/2019 09:10 ouakamois
Deux images d'un Mil MI8 qui était à Dakar en 1991…je ne connais pas cette immatriculation
Mil MI8 LZ-CAF
Mil MI8 LZ-CAF
Re: Le Mil Mi-8 à 28/10/2019 10:32 ciders
LZ, c'est bulgare.
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Sept. 17, 2014, 1:53 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires