Rappels

Histoire de l'appareil

Vers 1947, la nécessité de disposer d’hélicoptères fut admise par les dirigeants soviétiques. Pour faire face aux besoins de l’URSS, tant en matière civile que militaire, un appel d’offres fut lancé, portant sur un hélicoptère triplace polyvalent. Trois bureaux d’études furent désignés et, face au birotor Bratukhine et au monorotor Yakovlev Yak-100, le projet de Mikhail Mil l’emporta. Ce dernier n’était pas un néophyte : il avait déjà fait voler, en 1938, un autogire, l’A-15.

En 1948, après la destruction de deux prototypes, Mil aboutit au GM-1, un appareil ressemblant quelque peu au Sikorsky S-51 et au Bristol Type 171 Sycamore. Le GM-1 était un monorotor, doté d’une hélice tripale et d’un rotor de queue lui aussi tripale, capable de transporter deux passagers en plus du pilote. Les 15 premiers exemplaires furent commandés à une usine près de Moscou.

En 1951, après avoir présenté l’appareil en vol à Staline en personne, la production en série fut décidée, d’abord confiée à une usine à Kazan, puis à Orenbourg (1954) et enfin à Rostov sur le Don (1956). Elle s’accrut rapidement, permettant aux forces soviétiques de disposer rapidement du Mil Mi-1, auquel l’OTAN allait attribuer le nom de code « Hare » (lièvre).

Très vite, de nombreuses versions furent mis au point, tant pour des missions de transport, de reconnaissance, que d’évacuation sanitaire ou de réglage de tir d’artillerie. Ainsi, le Mil Mi-1T, appareil de liaison et de reconnaissance, donna naissance au Mil Mi-1NKh, véritable bête de somme destiné à à peu près toutes les missions civiles possibles et imaginables (épandage aérien, transport de courrier ou de passagers, etc…). Quelques versions reçoivent un armement, mais le Hare ne pourra jamais emporter de grosses charges militaires.

Le Mil Mi-1M, sorti en 1957, fut modifié pour transporter un passager de plus. Le Mil Mi-1M Moskvitch fut destiné à l’Aeroflot. Le Mil Mi-1MG était très original, les deux exemplaires produits étant dotés de flotteurs. En 1956, l’usine polonaise WSK-Swindnik acquit une licence de production et finit par produire seule le Mil Mi-1 dans de nouvelles versions : la version polonaise de base avait pour nom le SM-1. L’usine de Rostov arrête la production du Hare en 1960. Il est à noter que durant la production, plusieurs améliorations furent apportées, notamment sur la durée de vie des rotors et de la transmission, passant de 100 à 1000 heures entre chaque révision, entre 1951 et 1961.

Outre son succès en URSS, le Mil Mi-1 se vendit très bien à l’exportation. On le retrouva essentiellement dans les états communistes et ceux sous influence soviétique, comme l’Algérie ou la Finlande. De plus, le Hare s’attira une certaine renommée en accumulant de nombreux records de vitesse et d’endurance. Au total, près de 2600 unités furent construites, dont un millier en Pologne.


Texte de Ciders, avec son aimable autorisation.

Versions référencées

  • Mil Mi-1 : 1ere version de série, triplace.
  • Mil Mi-1A : Version triplace de 1957, dont la fiabilité a été améliorée.
  • Mil Mi-1AKR : Version de reconnaissance dérivée du Mi-1A.
  • Mil Mi-1AU : Version à double commandes du Mi-1A.
  • Mil Mi-1KR : Dérivé du Mi-1T, et servant à l'observation.
  • Mil Mi-1M : Version quadriplace.
  • Mil Mi-1MG : Version équipée de flotteurs. 2 exemplaires.
  • Mil Mi-1M Moskvich : Version civile pour Aeroflot.
  • Mil Mi-1MNKh : Version utilitaire civile dérivée du Mi-1M.
  • Mil Mi-1MRK : Version de réglage d'artillerie.
  • Mil Mi-1MU : Version à double commande du Mi-1M.
  • Mil Mi-1NKh : Variante utilitaire civile (travaux agricoles, évacuation sanitaire, transport de courrier).
  • Mil Mi-1T : Version triplace équipée d'un moteur AI-26V.
  • Mil Mi-1TU : Version à double commandes du Mi-1T.
  • Mil Mi-1U : Version d'entraînement, équipée de double-commandes.
  • Mil Mi-3 : Version quadripale. Désignation également utilisée pour un projet de version dérivée du Mi-2.
  • PZL-Świdnik SM-1 : Version produite sous licence en Pologne.
  • PZL-Świdnik SM-1W : Mi-1M produit sous licence en Pologne.
  • PZL-Świdnik SM-1WS : Version construite en Pologne, destinée à l'évacuation sanitaire.
  • PZL-Świdnik SM-1WSZ : Mi-1U construit sous licence en Pologne.
  • PZL-Świdnik SM-2 : Version conçue en Pologne avec un fuselage allongé pour 5 personnes.
  • PZL-Świdnik SM-1SZ

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Anciens pays utilisateurs

Mil Mi-1 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 2 330 kg (5 137 lbs)
  • Masse à vide : 1 700 kg (3 748 lbs)
  • Surface du rotor : 161,7 m² (1 740,524 sq. ft)
  • Diamètre du rotor principal : 14,35 m (47,08 ft)
  • Hauteur : 3,3 m (10,827 ft)
  • Longueur : 12,09 m (39,665 ft)

Performances

  • Distance franchissable : 430 km (267 mi, 232 nm)
  • Plafond opérationnel : 3 500 m (11 483 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 5,3 m/s (17,388 ft/s)
  • Vitesse maximale HA : 185 km/h (115 mph, 100 kts)
  • Charge alaire, à vide : 10,513 kg/m² (2,15 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 14,409 kg/m² (2,95 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 1 moteur à cylindres en étoile Ivchenko-Progress AI-26V
  • Puissance unitaire : 423 kW (575 ch, 567 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.
Enregistré 10
Enregistré - dépassé depuis son enregistrement 16

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

picture
picture

Forum

Sujet complet »
Mil Mi-1 Hare à 22/05/2012 07:20 Clansman
Le Mil Mi-1 sur le site

D'après le travail de Ciders. Merci à lui. ;)
Re: Mil Mi-1 Hare à 13/11/2016 19:36 stanak
Mil-1M
ex Soviet AF
Image
Re: Mil Mi-1 Hare à 13/11/2016 21:49 ciders
Petite erreur de nom, mais on reconnaît bien la bête.
Re: Mil Mi-1 Hare/Finlande à 25/07/2018 18:39 stanak
SM1-SZ
FiAF (2 SM-1SZ et 2 SM-1W utilisés de 1961 à 1966)
Image

les Border guards ont utilisés un Mi-1M et 2 SM-1S/600 de 1960 à 1968
Re: Mil Mi-1 Hare à 26/07/2018 13:39 ciders
J'avais une vieille photo dans un bouquin Atlas d'un de ses appareils à l'abandon sur un terrain d'aviation. Merci !
Répondre aux messages »
Texte de , créé le 17 septembre 2014 13:53, modifié le . ©AviationsMilitaires