Rappels

Histoire de l'appareil

Arthur M. Young, un ingénieur de Bell, avait conçu le Bell 30 en 1943, le premier hélicoptère de la firme. Cet appareil donna naissance au Bell Model 47, développé à la demande de l'US Army et de l'US Navy et promis à un grand avenir.

Le prototype du Model 47 effectua son vol inaugural le 8 décembre 1945. Le 8 mars 1946, il devint le premier hélicoptère à recevoir une certification civile.

Un grand nombre de versions, tant civiles que militaires, se sont succédées, se distinguant souvent par la forme de leur cabine, tantôt ouverte sur les côtés tantôt fermée, ou par la configuration de la queue, selon qu'elle était recouverte ou non de tôle, ou encore par le train d'atterrissage, à roues ou à patins.

Le Bell 47 lui-même était une version de présérie, construite à 10 exemplaires. Le Bell 47A, 1ere version de série, en était une version améliorée, dotée d'un moteur à piston Franklin O-335-1 de 157 hp, curieusement moins puissant que le moteur Franklin de 178 hp d'origine.

Parmi les versions qui suivirent, il faut noter le Bell 47D, le Bell 47G qui connut le plus de succès, et le Bell 47J à quatre places.

Agusta reçut la licence de construction du Bell 47 en 1952. Cela fonda une longue coopération entre Agusta et Bell pour la construction d'hélicoptères. Agusta construisit plus de 1000 Bell 47 des modèles G et J, dont le premier décolla en 1954.

Les Agusta-Bell 47 furent utilisés par toutes les branches de l'armée italienne, y compris les carabiniers, la Guardia di Finanza et les Vigili del Fuoco (lutte contres les incendies). Ils furent également vendus à la Grèce et à d'autres pays.

Le Bell 47 fut vendu en Amérique à l'Argentine, au Brésil, au Canada, au Chili, en Colombie, à Cuba, à la république Dominicaine, à l'Equateur, à la Jamaïque, au Mexique, au Paraguay, au Pérou, à l'Uruguay et au Venezuela.

En Afrique et Moyen-Orient, on le retrouve au Gabon, en Israël, en Libye, à Madagascar, au Sénégal, en Tanzanie, au Zaïre et en Zambie.

En Asie et Océanie, il fut vendu à l'Australie (65 exemplaires dans l'armée de 1960 à 1977), en Corée du sud, en Inde, en Indonésie, au Japon, à la Malaisie, à la Nouvelle-Zélande, au Pakistan, au Sri Lanka, à Taïwan, à la Thaïlande.

Enfin, en Europe, il servit en Allemagne, en Autriche, au Danemark, en Espagne, en France, en Grèce, en Islande, en Italie et à Malte.

Plus de 5600 Bell 47 furent construits par Bell jusqu'en 1973, et par Agusta jusqu'en 1976, y compris les versions militaires et ceux construits par Kawasaki. En avril 2011, 1068 étaient encore immatriculés aux Etats-Unis.

Versions référencées

  • Bell 47 : Version de présérie. 10 exemplaires.
  • Bell 47A : Version améliorée du Bell 47.
  • Bell 47B : Version dérivée de l'YR-13.
  • Bell 47D : Version introduisant certaines nouveautés, comme la verrière en bulle ou la queue tubulaire.
  • Bell 47E : Version biplace du Bell 47D.
  • Bell 47G : Version la plus répandue du Bell 47.
  • Bell 47H : Version de luxe du Bell 47G à l'habitacle fermé.
  • Bell 47J Ranger : Version quadriplace.
  • Agusta/Bell AB 47G : Version construite sous licence en Italie.
  • Agusta/Bell AB 47J : Version construite sous licence en Italie.
  • Agusta EMA-124 : Version dérivée de l'Agusta/Bell 47.
  • Agusta A-115 : Version italienne dérivée du Bell 47J.
  • Bell/Kawasaki 47D-1 : Version du Bell 47D construire sous licence au Japon. 11 exemplaires.
  • Bell/Kawasaki 47G-2 : Version du Bell 47G construite sous licence au Japon. 199 exemplaires.
  • Kawasaki KH-4 : Version japonaise dérivée du Bell 47G.
  • Bell H-13D : Désignation du Bell 47D-1 dans la force aérienne brésilienne.
  • Bell IH-1A : Désignation du Bell 47D-1 dans l'aéronavale brésilienne.
  • Bell HU-3 : Désignation du Bell 47J dans l'aéronavale brésilienne.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Anciens pays utilisateurs

Agusta/Bell AB 47G voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 1 338 kg (2 950 lbs)
  • Masse à vide : 859 kg (1 893 lbs)
  • Surface du rotor : 101 m² (1 085 sq. ft)
  • Diamètre du rotor principal : 11,339 m (37,2 ft)
  • Hauteur : 2,83 m (9,3 ft)
  • Longueur : 9,662 m (31,7 ft)

Performances

  • Vitesse de croisière : 135 km/h (84 mph, 73 kts)
  • Distance franchissable : 396 km (246 mi, 214 nm)
  • Plafond opérationnel : 5 400 m (17 717 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 4,37 m/s (14,337 ft/s)
  • Vitesse maximale HA : 169 km/h (105 mph, 91 kts)
  • Charge alaire, à vide : 8,518 kg/m² (1,74 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 13,275 kg/m² (2,72 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 1 moteur à cylindres à plat Lycoming TVO-435-F1A
  • Puissance unitaire : 209 kW (284 ch, 280 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.
Enregistré 4
Enregistré - dépassé depuis son enregistrement 5

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Forum

Sujet complet »
Bell 47 à 16/12/2011 12:41 Clansman
Arthur M. Young, un ingénieur de Bell, avait conçu le Bell 30 en 1943, le premier hélicoptère de la firme. Cet appareil donna naissance au Bell Model 47, développé à la demande de l'US Army et de l'US Navy et promis à un grand avenir. (et désormais promis à un beau passé).

Le prototype du model 47 effectua son vol inaugural le 8 décembre 1945. Le 8 mars 1946, il devint le premier hélicoptère à recevoir une certification civile.

Un grand nombre de versions, tant civiles que militaires, se sont succédées, se distinguant souvent par la forme de leur cabine, tantôt ouverte sur les côtés tantôt fermée, ou par la configuration de la queue, selon qu'elle était recouverte ou non de tôle, ou encore par le train d'atterrissage, à roues ou à patins.

Le Bell 47 lui-même était une version de présérie, construite à 10 exemplaires. Le Bell 47A en était une version améliorée, dotée d'un moteur à piston Franklin O-335-1 de 157 hp, curieusement moins puissant que le moteur Franklin de 178 hp d'origine.

Le Bell 47B s'inspirait directement de la première version destinée à l'armée, l'YR-13. Le Bell 47B-3 en était une version agricole, la première dotée d'un cockpit ouvert. Il fut suivi du Bell 47D. Cette version fut certifiée en février 1948. La sous-version Bell 47D-1 apparut en 1949, emportait 3 personnes et disposait d'une queue non recouverte et de la forme définitive de la fameuse verrière en bulle.

Le Bell 47E était propulsé par un moteur Franklin 6V4-200-C32 de 200 hp. C'était un dérivé biplace du 47D.

Le Bell 47G est de loin la version la plus répandue et la plus connue. Certifiée en 1953, elle reprenait le moteur du Bell 47E et la configuration triplace du Bell 47D-1. Elle est reconnaissable à sa verrière en bulle, à sa queue tubulaire et à ses patins. Elle emporte également 2 réservoirs sur le toit, en-dessous du rotor. Elle fut produite jusqu'en 1974.

Elle se subdivise en nombreuses sous-variantes :

Le Bell 47G-2, apparu en 1955, était propulsé par un Lycoming VO-435, et le Bell 47G-2A par un VO-435 de 179 kW. Il servit de base au Westland Sioux. Le Bell 47G-2A-1 avait une cabine plus large, emportait plus de carburant, et avait des pales de rotors améliorées.

Le Bell 47G-3 était équipé d'un moteur Franklin 6VS-335-A de 168 kW, tandis que le Bell 47G-3B recevait un moteur Avco Lycoming TVO-435 de 209 kW. La nouvelle-Zélande emploie 5 Bell 47G-3B, qui doivent être remplacés par des AW-109. Ceux-ci disposent soit d'un FLIR, soit d'une caméra afin de mener des opérations de surveillance du territoire.

Le Bell 47G-4 recevait un moteur Avco Lycoming VO-540, et fut suivi du Bell G-5, dernière variante à être produite par Bell.

Le Bell 47H se distinguait par un fuselage et une cabine fermés. Considéré comme une version "de luxe" du Bell 47G, il fut construit à peu d'exemplaires. Il servit de base à la version suivante, le Bell 47J Ranger.

Celui-ci était quadriplace. Propulsé par un Avco Lycoming VO-435, sa cabine et son fuselage sont fermés. Sa production démarra en 1956 et il se subdivise en plusieurs sous-variantes, dont le Bell J-1 et le Bell J-2 doté de pales métalliques et d'un moteur VO540 de 260 hp.

Les gardes-côtes islandais et le Venzuela ont également utilisés des Bell 47J. Quand aux autres opérateurs militaires, ils seront développés dans la fiche consacrée au H-13 Sioux, la version militaire du Bell 47.

Agusta reçut la licence de construction du Bell 47 en 1952. Cela fonda une longue coopération entre Agusta et Bell pour la construction d'hélicoptères. Agusta construisit plus de 1000 Bell 47 des modèles G et J, dont le premier décolla en 1954.

Agusta conçut l'A-115 à partir du Bell 47J-3. Cet appareil, conçu par Filippo Zappata, se distinguait par une queue tubulaire et une turbine Turboméca Astazou II. Un unique prototype fut construit et vola à partir de 1961.

Agusta dériva un autre appareil du Bell 47 : le Meridionali/Agusta EMA 124, qui fut lui aussi construit à un seul exemplaire et qui effectua son vol inaugural le 28 Mai 1970. Malgré une cabine plus aérodynamique contenant 3 personnes, le projet n'eut pas de suite.

Le Bell 47 fut produit par licence par Kawasaki à partir de 1953. Le Bell 47G-3B servit de base au KH-4. Sa cabine était plus grande afin de contenir 4 personnes et il disposait de plus de carburant. son moteur était un Lycoming TVO-435-B1A de 201 kW (270 hp). Le premier vol eut lieu en août 1962 et sa certification fut obtenue le 9 novembre. 211 exemplaires furent produits (dont 19 pour l'armée de terre japonaise, 23 à l'armée thaïlandaise, 4 à l'armée sud-coréenne et 1 aux Philippines) jusqu'en 1975. Une variante expérimentale à 3 pales, le KHR-1, vola pour la première fois le 26 avril 1968.

Les Agusta-Bell 47 furent utilisés par toutes les branches de l'armée italienne, y compris les carabiniers, la Guardia di Finanza et les Vigili del Fuoco (lutte contres les incendies). Ils furent également vendus à la Grèce.

Plus de 5600 Bell 47 furent construits par Bell jusqu'en 1973, et par Agusta jusqu'en 1976, y compris les versions militaires et ceux construits sous licence par Westland en Grande-Bretagne. En avril 2011, 1068 étaient encore immatriculés aux Etats-Unis.


La fiche sur le site


http://fr.wikipedia.org/wiki/Bell_47

http://www.avionslegendaires.net/bell-h-13-sioux.php

http://en.wikipedia.org/wiki/Bell_47

http://en.wikipedia.org/wiki/Bell_47J_Ranger

http://www.airliners.net/aircraft-data/stats.main?id=70

http://www.aviastar.org/helicopters_eng/bell_sioux.php

http://www.bell47.net/
Kanoya (JPN) à 17/04/2017 08:52 stanak
Bell 47-G-2A
ex Japan Navy (JMSDF)
Image

en détails et fabriqués sous licence

pour la Marine :
5 Bell 47D-1 (8721 à 8725)
3 Bell 47G-2 (8726, 8727 et 9727)
9 Bell 47G-2A (8751 à 8758 et 9751)
pas de KH-4

pour l'armée :
6 Bell 47D-1 (30001 à 30006)
175 Bell 47G-2 (30101 à 30175)
19 KH-4 (H-13KH) (30201 à 30219)


———————————-
Birmanie AF (licence nipponne)
12 Bell 47G-2 (serial 102 à 107, 127, 131 à 136)

———————————-
Thailande Army (idem)
19 KH-4 (serial 2075, 2081 à 2083, 2086 à 2088, 2184 à 2186, 2188, 2190 à 2192, 2198 à 2202)
Re: Bell 47 à 24/04/2017 21:44 Nico2
Merci pour ce complément Stanak.
Re: Bell 47/Tatoi à 22/11/2017 11:57 stanak
Bell 47J-2
Hellenic AF
Image
unique exemplaire piloté par l'ancien roi de Grèce
Re: Bell 47 à 22/11/2017 19:26 d9pouces
il a vraiment un style…particulier
Re: Bell 47 à 26/11/2017 12:37 Ansierra117
Oui je suis assez d'accord avec toi
Re: Bell 47/Thailande à 07/02/2018 16:55 stanak
Kawasaki KH-4
ex RTAF
Image
Répondre aux messages »
Texte de , créé le 17 septembre 2014 13:53, modifié le . ©AviationsMilitaires