Rappels

Histoire de l'appareil

Un avion peu connu, construit à seulement 3 exemplaires, souvent confondu avec son extrapolation, le SE 161.

1 / Développement

Le Bloch 160 est né d'une demande en 1936 de la régie Air Afrique, pour un avion moderne pour son réseau africain et capable de voler en toute sécurité avec un moteur arrêté.

S'inspirant des calculs du Bloch 220, l'équipe de Henri Déplante dessine un quadrimoteur métallique à train rentrant, pour une douzaine de passagers et du courrier. Il effectue son premier vol le 18 juin 1937. Il passe rapidement une première série d'essais et démontre sa capacité à voler avec deux moteurs arrêtes du même coté. Sous les couleurs de l'Armée de l'Air, il prend le départ de la course Istres-Damas-Paris le 20 aout 1937, alors qu'il ne compte que 25 heures de vol. Il se classe 7eme, avec une vitesse moyenne de 257 km/h, loin derrière les 3 SM 79 vainqueurs (vitesse moyenne de 341 à 351 km/h).

A l'issue de cette course, Air Afrique s'en désintéresse, et commande à la place des Lockheed 14, puis des Lockheed 18. Un deuxième prototype, F-AREO prend l'air le 23 juin 1939, puis un troisième exemplaire, F-AREP. A la déclaration de guerre, ils sont réquisitionnés par l'Armée de l'Air, ils rejoignent les sections de liaison, mais sont peu utilisés. A la débâcle de juin 1940 les numéros 01 et 2 se réfugient en Afrique du nord, alors que le numéro 1 reste en France. Il sera parfois utilisé pour les vols ministériels de Vichy, avant d'être capturé à Toulouse par les allemands lors de l'invasion de la zone libre, puis transféré en Allemagne en juin 1943. Aucun des trois exemplaires ne survivra à la guerre.

Air France à la recherche d'un avion de plus grande capacité que son MB 220 pour son réseau européen, s’intéresse à l'appareil, mais demande de nombreuses modifications, qui déboucheront sur un avion entièrement nouveau, le Bloch 161. Si les deux appareils partagent une silhouette générale identique, et ont une désignation très proche, il s'agit en fait de deux engins très différents.

2 / Description

Le Bloch 160 est un quadrimoteur de transport, entièrement métallique, monoplan à aile basse cantilever et train classique rétractable. Empennage monodérive. Equipage de cinq membres : 2 pilotes, radio, mécanicien naviguant, et steward. La cabine pouvait recevoir différents aménagements : soit 8 passagers couchés, soit 12 passagers longues distance, ou jusqu'à 20 personnes en version haute densité sur les lignes courtes.

Il est motorisé par 4 moteurs en V, refroidis par liquide, Hispano-Suiza 12X, de 720 cv, au décollage, entrainant des hélices tripales à pas variable.


Texte de JFF, avec son aimable autorisation.

Versions référencées

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Anciens pays utilisateurs

Bloch MB 160 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 14 569 kg (32 119 lbs)
  • Masse à vide : 9 380 kg (20 679 lbs)
  • Surface alaire : 105 m² (1 130 sq. ft)
  • Hauteur : 5 m (16 ft)
  • Envergure : 27,38 m (89,829 ft)
  • Longueur : 25,86 m (84,843 ft)

Performances

  • Distance franchissable : 1 800 km (1 118 mi, 972 nm)
  • Plafond opérationnel : 7 500 m (24 606 ft)
  • Vitesse maximale HA : 359 km/h (223 mph, 194 kts)
  • Charge alaire, à vide : 89,333 kg/m² (18,297 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 138,752 kg/m² (28,419 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 4 moteurs à cylindres en V Hispano-Suiza 12Xirs
  • Puissance unitaire : 530 kW (720 ch, 710 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Aucune photo n'est encore répertoriée. Aidez-nous à changer cela !

Forum

Sujet complet »
Bloch 160 à 08/02/2013 10:24 JFF
Bloch 160

Un avion peu connu, construit à seulement 3 exemplaires, souvent confondu avec son extrapolation, le SE 161.

1 / Développement

Le Bloch 160 est né d'une demande en 1936 de la régie Air Afrique, pour un avion moderne pour son réseau africain et capable de voler en toute sécurité avec un moteur arrête.
S'inspirant des calculs du Bloch 220, l'équipe de Henri Déplante dessine un quadrimoteur métallique à train rentrant, pour une douzaine de passagers et du courrier. Il effectue son premier vol le 18 juin 1937. Il passe rapidement une première série d'essais et démontre sa capacité à voler avec deux moteurs arrêtes du même coté. Sous les couleurs de l'Armée de l'Air, il prend le départ de la course Istres-Damas-Paris le 20 aout 1937, alors qu'il ne compte que 25 heures de vol. Il se classe 7eme, avec une vitesse moyenne de 257 km/h, loin derrière les 3 SM 79 vainqueurs (vitesse moyenne de 341 à 351 km/h).

A l'issue de cette course, Air Afrique s'en désintéresse, et commande à la place des Lockheed 14, puis des Lockheed 18. Un deuxième prototype, F-AREO prend l'air le 23 juin 1939, puis un troisième exemplaire, F-AREP. A la déclaration de guerre, ils sont réquisitionnés par l'Armée de l'Air, ils rejoignent les sections de liaison, mais sont peu utilisés. A la débâcle de juin 1940 les numéros 01 et 2 se réfugient en Afrique du nord, alors que le numéro 1 reste en France. Il sera parfois utilisé pour les vols ministériels de Vichy, avant d'être capturé à Toulouse par les allemands lors de l'invasion de la zone libre, puis transféré en Allemagne en juin 1943. Aucun des trois exemplaires ne survivra à la guerre.

Air France à la recherche d'un avion de plus grande capacité que son MB 220 pour son réseau européen, s’intéresse à l'appareil, mais demande de nombreuses modifications, qui déboucheront sur un avion entièrement nouveau, le Bloch 161. Si les deux appareils partagent une silhouette générale identique, et ont une désignation très proche, il s'agit en fait de deux engins très différents.


2 / Description

Le Bloch 160 est un quadrimoteur de transport, entièrement métallique, monoplan à aile basse cantilever et train classique rétractable. Empennage monodérive. Equipage de cinq membres : 2 pilotes, radio, mécanicien naviguant, et steward. La cabine pouvait recevoir différents aménagements : soit 8 passagers couchés, soit 12 passagers longues distance, ou jusqu'à 20 personnes en version haute densité sur les lignes courtes.
Il est motorisé par 4 moteurs en V, refroidis par liquide, Hispano-Suiza 12X, de 720 cv, au décollage, entrainant des hélices tripales à pas variable.


3 / Caractéristiques

Dimensions :
envergure :27,38 m
longueur : 25,86 m
hauteur : 5,00 m
surface alaire : 105,00 m²
masse à vide : 9 380 kg
masse maximale au décollage : 14 569 kg

Performances :
vitesse maximale : 359 km/h à 2800 m
plafond pratique : 7500 m
autonomie maximale : 1800 km

4 / Sources

http://www.dassault-aviation.com/fr/passion/avions/bloch-civils/mb-160-161.html
http://www.google.fr/search?q=bloch+160&hl=fr&client=firefox-a&rls=org.mozilla%3Afr%3Aofficial&safe=images&sa=X&oi=image_result_group&biw=1151&bih=799&sei=IKCsULfQAaqN0wWJroHwCA&tbm=isch
http://www.aviafrance.com/bloch-mb-160-aviation-france-4583.htm
Re: Bloch 160 à 09/02/2013 12:27 Clansman
La fiche sur le site
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Sept. 17, 2014, 1:53 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires