Rappels

Histoire de l'appareil

En 1993, Aermacchi prit contact avec Yakovlev pour s'associer à son nouveau projet, un appareil d'entraînement avancé de nouvelle génération. Ce qui était alors connu comme le Yak-130 devint le Yak/AEM-130. L'appareil effectua son premier vol le 26 avril 1996, et fut présenté en Italie en 1997, comme successeur potentiel du MB-339. Mais à l'occasion du salon de Farnborough en juillet 2000, Aermacchi annonca qu'elle se retirait du programme conjoint et qu'elle développait sa propre version. En effet, la situation économique russe de l'époque laissait craindre le pire, y compris un abandon de l'avion.

Le M-346 se présente donc comme une version occidentalisée du Yak-130, dont il reprend la silhouette générale. Il est essentiellement construit en alliages d'aluminium, avec quelques parties en matériaux composites. La différence tient surtout aux moteurs Honeywell/ITEC F124-GA-200 construits sous licence en Italie et aux équipements, tels que le siège éjectable Martin-Baker 16D. Il dispose de 3 écrans multifonctions en couleurs de 12,7 cm par 12,7 cm, de CDVE programmables en fonction des aptitudes de l'élève, d'une manette HOTAS d'un HUD, voire d'un viseur de casque ou même des systèmes de vision de nuit.

Il possède 9 points d'emport, lui permettant d'emporter des bombes Mk82 et Mk83, des missiles Sidewinder, Maverick et Marte MK-2A. Cependant, il n'emporte pas d'armement fixe. Il est équipé d'un système de génération d'oxygène OBOGS, lui permettant de se passer de bouteilles d'oxygène, d'un système de navigation par GPS et d'un système APU. Par ailleurs, l'appareil  peut aborder des vitesses transsoniques sans post-combustion, ce qui constitue une étape intéressante vers la supercroisière proprement dite et facilite, en tout cas, des coûts d'exploitation moindres.

2 prototypes et un appareil de présérie furent construits : le CPX615, le CMX616 et le CPX617. Le prototype sortit d'usine le 7 juin 2003, mais son vol fut retardé, peut-être à cause de l'apparition de certaines versions du Hawk. Le vol inaugural eut lieu le 15 juillet 2004. Depuis, le 615 et le 617 se sont écrasés.

En janvier 2005, le gouvernement grec annonçait prendre en charge 10% des coûts du développement du programme, ainsi que de son industrialisation. Fin mars 2008, Enaer signait un contrat d'aide à la commercialisation de l'appareil en Amérique du Sud. En mai 2008, Boeing fit la même chose de son côté.

Pour l'instant, le M-346, surnommé Master, a été choisi par 4 pays : L'Italie (6 exemplaires fermes plus 9 en option), Singapour (12 exemplaires, tous livrés), Israël (30 exemplaires, en cours de livraison) et la Pologne (8 exemplaires en commande).

Les Émirats Arabes Unis l'avaient déclaré vainqueur d'une compétition le 25 février 2009, 48 appareils étant concernés après les tests effectués en juillet 2007. 20 devaient servir à l'entraînement, 20 autres à l'attaque au sol, qui auraient alors équipés d'un radar Selex Galileo Vixen 500E à antenne active, d'un détecteur d'alerte radar et de lance-leurres. Les 8 derniers devaient équiper une nouvelle patrouille acrobatique. Cependant, en janvier 2010, le concours fut déclaré réouvert.

Le M-346 est proposé à la Thaïlande dans le cadre de son appel d'offres destiné à remplacer ses Aero L-39 en décembre 2014, face au L-159 et probablement, à terme, aux JL-9 et L-15 chinois, au Hawk britannique, au Yak-130 et au T-50 sud-coréen.

Le M-346 est également proposé aux États-Unis dans le cadre du programme T-X, sous la dénomination T-100. Ce programme, visant à remplacer le T-38, pourrait concerner entre 350 et 1000 appareils. En janvier 2013, Alenia Aermacchi s'est associé avec General Dynamics pour présenter le T-100. L'entreprise s'est finalement retirée pour laisser la place à Raytheon.


Texte de Clansman, avec son aimable autorisation

Versions référencées

Pays exploitant actuellement cet appareil

Aermacchi M-346 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 9 500 kg (20 944 lbs)
  • Masse à vide : 4 610 kg (10 163 lbs)
  • Surface alaire : 23,52 m² (253,167 sq. ft)
  • Hauteur : 4,76 m (15,617 ft)
  • Envergure : 9,72 m (31,89 ft)
  • Longueur : 11,49 m (37,697 ft)

Performances

  • Vitesse de croisière : 1 059 km/h (658 mph, 572 kts)
  • Vitesse critique (VNE) : 1 473 km/h (915 mph, 795 kts)
  • Vitesse de décrochage : 166 km/h (103 mph, 90 kts)
  • Distance de décollage : 320 m (1 050 ft)
  • Distance d'atterrissage : 470 m (1 542 ft)
  • Distance franchissable : 1 901 km (1 181 mi, 1 026 nm)
  • Plafond opérationnel : 13 716 m (45 000 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 127 m/s (417 ft/s)
  • Vitesse maximale HA : 1 092 km/h (679 mph, 590 kts)
  • Charge alaire, à vide : 196,003 kg/m² (40,145 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 403,912 kg/m² (82,728 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 2 réacteurs Honeywell F124-GA-200
  • Puissance unitaire : 2 835 kgp (28 kN, 6 250 lbf)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Perte du prototype du M-346 au retour de Dubaï le 18 novembre 2011

    Alors qu'il rentrait du salon aéronautique de Dubaï, le premier prototype du M-346 (CP.X615, c/n 001) s'est écrasé en mer au large de Palm Deira.

    Après avoir prévenu le contrôle aérien qu'il y avait un problème, les deux membres d'équipage se sont éjectés. Ils ont été légèrement blessés, mais rapidement récupérés et emmenés à l'hôpital de Dubaï. Le T-346 qui l'accompagnait vers sa première étape en Arabie Saoudite est rentré à Dubaï après l'accident. Les causes ne sont pas encore connues.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

picture
picture
picture
picture
picture

Forum

Sujet complet »
Re: Aermacchi M-346 Master à 19/02/2017 09:49 Jericho
Merci pour ces vérif Clans', je ne mettais pas en doute le boulot du/des contributeur/s, mais les chiffres eux-mêmes…

soit il s'agit de la vitesse ascensionnelle initiale pour le Yak-130 et la vitesse ascensionnelle en altitude pour le M-346, là effectivement, ça peut varier du simple au double,

soit il faut compter avec l'armement, le Yak-130 pouvant peser une tonne de plus que le M-346.
Pour vendre leur appareil, les constructeurs n'ont aucun intérêt à donner des chiffres obtenus dans des conditions dégradées… En tous cas, merci beaucoup pour ce complément de recherche. ;)
Re: Aermacchi M-346 Master à 19/02/2017 15:47 d9pouces
Mais ce n'est pas peut-être pas la même chose qui est mesurée, en effet
Re: Aermacchi M-346 Master à 07/05/2018 01:01 ouakamois
Configuration intéressante
Re: Aermacchi M-346 Master à 07/05/2018 07:47 d9pouces
un appareil promis à un beau succès, je pense =)
Re: Aermacchi M-346 Master/UK à 11/08/2018 19:03 stanak
T-346A
ItAF (18 en service)
Image
Re: Aermacchi M-346 Master/RIAT2018 à 16/08/2018 07:31 stanak
M-346FA
Image
Re: Aermacchi M-346 Master à 10/09/2018 04:22 ouakamois
M346FA
Je le vois bien comme successeur de l'Alphajet
Re: Aermacchi M-346 Master à 10/09/2018 09:16 Clansman

ouakamois a écrit

M346FA
Je le vois bien comme successeur de l'Alphajet

En France ? Je crois que c'est mort, j'y crois plus, c'est ou ça sera PC-21 et/ou M-345…

En tout cas, certainement pas dans la version FA dont je ne vois pas bien l'utilité en France…
Re: Aermacchi M-346 Master à 10/09/2018 09:21 Jericho
Il me semble aussi que la France pencherait pour le PC-21/M-345…
Re: Aermacchi M-346 Master à 23/11/2018 11:39 ouakamois
Un Aermacchi T346A établit un record avec un vol non-stop de Pratica di Mare jusqu'à Al Udeid au Qatar
Re: Aermacchi M-346 Master à 09/05/2019 11:43 ouakamois
Je n'y pense pas souvent,; mais c'est aussi un assez bon candidat en appui feu
Leonardo M-346 FA
Re: Aermacchi M-346 Master à 09/05/2019 13:45 d9pouces
Oui, je pense qu’il a pas mal de potentiel, même si je ne sais pas trop comment il se place par rapport à tous ses concurrents.
Re: Aermacchi M-346 Master à 09/05/2019 15:23 Jericho

d9pouces a écrit

Oui, je pense qu’il a pas mal de potentiel, même si je ne sais pas trop comment il se place par rapport à tous ses concurrents.
Moi, je le placerai sur le podium en ce qui concerne l’esthétique… :love:

Pour le reste, je crois qu'en ce qui concerne les performances, il y en a des pires et des meilleurs, non? J'imagine que ce qui accompagne les appareils achetés peut faire pencher la balance (armement, supports techniques, contreparties financières, appuis politiques, etc.)…
Re: Aermacchi M-346 Master à 09/05/2019 15:40 d9pouces
Je préfère le Yak-130 d'un point de vue esthétique (même s'ils sont très proches, et pour cause ! ), son camouflage est vraiment superbe :love:
Re: Aermacchi M-346 Master à 09/05/2019 16:11 Jericho

d9pouces a écrit

Je préfère le Yak-130 d'un point de vue esthétique (même s'ils sont très proches, et pour cause ! ), son camouflage est vraiment superbe :love:
Ah ben ça, chacun ses goûts, c'est sûr… :D
Re: Aermacchi M-346 Master à 09/05/2019 16:14 Patriote
Entre le L39NG, le Yak-130 et le T-346A qui serait sur le podium en termes de performance en appui feu?
Re: Aermacchi M-346 Master à 09/05/2019 16:16 d9pouces

Jericho a écrit

d9pouces a écrit

Je préfère le Yak-130 d'un point de vue esthétique (même s'ils sont très proches, et pour cause ! ), son camouflage est vraiment superbe :love:
Ah ben ça, chacun ses goûts, c'est sûr… :D
Ça, c'est mesquin !

Patriote a écrit

Entre le L39NG, le Yak-130 et le T-346A qui serait sur le podium en termes de performance en appui feu?
Les trois :bonnet:

Je pense que ça dépend aussi du budget. Le L39NG est moins cher me semble-t-il, mais sûrement moins performant.
Re: Aermacchi M-346 Master à 09/05/2019 16:57 Jericho

d9pouces a écrit

Ça, c'est mesquin !
Exactement. :mrgreen:

d9pouces a écrit

Patriote a écrit

Entre le L39NG, le Yak-130 et le T-346A qui serait sur le podium en termes de performance en appui feu?
Les trois :bonnet:

Je pense que ça dépend aussi du budget. Le L39NG est moins cher me semble-t-il, mais sûrement moins performant.
Les M-346 et Yak-130 peuvent emporter environ 2 tonnes d'armement sous 9 points d'emport. Je ne connais pas la charge offensive prévue pour le L-39NG, mais il ne possédera que 5 points, ce qui limite la diversité de l'armement durant une mission.
Mais pourquoi pas regarder aussi en direction du L-159 qui pourrait être intéressant, même s'il reste subsonique, sans pour autant être aussi cher que les deux autres?
Re: Aermacchi M-346 Master à 10/05/2019 20:28 ciders
Le L-159 est nettement moins performant me semble-t-il. Et il n'a pas les mêmes capacités d'évolution.
Re: Aermacchi M-346 Master à 11/05/2019 09:22 ouakamois
Le L159 Alca est de loin mon préféré, avec l'expérience acquise du L39 dans ses différences versions.Le nouvel Albatros L39NG est doté d'une avionique moderne avec le système Genesys Aerosystems qui comprend un nouvel affichage multifonctions (MFD) et un affichage tête haute (HUD), un système HOTAS (Hands on throttle and stick, Mains sur manche et machine),un ordinateur de bord qui s'adapte en fonction de la mission (navigation, air-sol et air-air) et qui est capable de simuler le tir de missiles ou bombes air-sol. L'ensemble est propulsé par le turboréacteur FJ44-4M de l'entreprise Williams International, qui équipe aussi l'avion d'entraînement avancé et de combat M-345 HET. Son point faible reste son emport d'armement limité à 1,2T sur 5 points. Ses concurrents directs, le Yak130, le M346 et le Hongdu L15 chinois et dans une certaine mesure le T/FA50 ou le FTC2000/G ont tous un emport, rayon d'action et avionique superieurs.
L'atout principal reste la clientèle du L39 qui n'en a pas été déçu et qui l'utilise encore.
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Sept. 17, 2014, 1:53 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires