Rappels

Histoire de l'appareil

Le 11 avril 1936, la firme Aeroflot commanda 18 DC-3-196 et en reçut, au total, 21 ou 22. Dès le 15 juillet, ils reçurent l'autorisation de le construire sous licence. L'ingénieur Boris Pavlovitch Lisunov fut alors envoyé chez Douglas, à Santa Monica, de novembre 1936 (1938 selon certaines sources) à avril 1939, pour adapter l'avion aux besoins soviétiques. Il fut accompagné par Vladimir Mikhailovich Myasishchev.

Pas moins de 1293 modifications furent apportées, ne serait-ce que pour convertir les gabarits au système métrique utilisé en URSS (ce qui fut le travail de Vladimir Myasishchev). Il fallut aussi adapter l'avion aux conditions difficiles de l'URSS, installer des Shvetsov M-62 de 900 chevaux, puis ASh-62IR de 1200 chevaux, déplacer la porte passager sur la partie arrière droite du fuselage. Au total, l'envergure était légèrement réduite, la masse accrue, et les moteurs moins puissants que ceux d'origine.

L'appareil, alors désigné PS-84 (Passazhirskiy Samolyot, avion de ligne, et 84 étant le numéro de l'usine qui devait le construire) sortit finalement d'usine en 1939. 247 PS-84 furent construits avant l'invasion allemande, tous pour Aeroflot. L'usine fut alors déménagée à Tashkent, et reçut la dénomination GAZ-33. Le premier appareil sortit de la nouvelle usine en janvier 1942.

Dès après l'invasion, la plupart des PS-84 furent réquisitionnés. Le 17 septembre 1942, l'appareil reçut la désignation militaire Li-2 (en hommage à Lisunov) et des appareils furent construits directement pour l'Armée Rouge. Ils furent équipés d'armements défensifs (une mitrailleuse ShKAS de 7,62 mm, puis UBK de 12,7 mm, placés dans une tourelle dorsale VUC-1). Ils servirent pour le transport, le ravitaillement des partisans, l'évacuation des blessés.

Le Li-2D servit au transport de parachutistes. Il disposait d'un plancher renforcé. Le Li-2R (Razvdihih) servait à la reconnaissance photographique et se caractérisait par des hublots bulbés : il fut désigné Li-2F en Tchécoslovaquie. Le Li-2V était une version de reconnaissance météorologique à haute altitude. Le Li-3 était une version yougoslave, équipée de moteurs Pratt & Whitney R-1830. Il fut utilisé jusqu'en 1970. Le Li-2T (Transportny) était une version d'entraînement au bombardement. Elle fut construite à 353 exemplaires de 1946 à 1950. Certains appareils reçurent des skis pour opérer dans le Grand Nord.

Le Li-2P, le Li-2G et le Li-2PG étaient des versions civiles, combi cargo/passager dans le dernier cas.

Le Li-2VV (Vojenny Variant, variante militaire), apparu en 1942, disposait d'un nez contenant des mitrailleuses et de points d'emport pour 4 bombes de 250 kg.

Il fut vendu à la Bulgarie, la Chine (41 exemplaires en service jusqu'en 1986), la Corée du nord, la Hongrie, la Mongolie, la Pologne, la Roumanie, la Syrie, la Tchécoslovaquie, le Vietnam et la Yougoslavie (jusqu'en 1959).

4937 Li-2 furent construits de 1940 à 1954. Ils furent utilisés après-guerre jusque dans les années 1960, voire 1970, notamment en Europe de l'Est. Il fut utilisé en Chine et au Vietnam jusque dans les années 1980. Les Li-2 et les DC-3 reçurent alors le nom de code OTAN "Cab". L'unique Li-2 encore en état de vol est immatriculé en Hongrie.

Versions référencées

  • Lisunov Li-2 : Version de base.
  • Lisunov Li-2D : Version de transport de parachutistes.
  • Lisunov Li-2R : Version de reconnaissance.
  • Lisunov Li-2T : Version d'entraînement au bombardement.
  • Lisunov Li-2V : Version de reconnaissance météorologique.
  • Lisunov Li-2VV : Version de bombardement.
  • Lisunov Li-3 : Version yougoslave dotée de moteurs P&W R-1830.
  • Lisunov PS-84 : Désignation civile des appareils de transport de passagers.

Lisunov Li-2 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 11 280 kg (24 868 lbs)
  • Masse à vide : 7 750 kg (17 086 lbs)
  • Surface alaire : 91,7 m² (987,051 sq. ft)
  • Hauteur : 5,15 m (16,896 ft)
  • Envergure : 28,81 m (94,521 ft)
  • Longueur : 19,65 m (64,469 ft)

Performances

  • Vitesse de croisière : 245 m/s (804 ft/s)
  • Distance franchissable : 2 200 km (1 367 mi, 1 188 nm)
  • Plafond opérationnel : 5 600 m (18 373 ft)
  • Vitesse maximale HA : 300 km/h (186 mph, 162 kts)
  • Charge alaire, au décollage : 123,01 kg/m² (25,194 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, à vide : 84,515 kg/m² (17,31 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 2 moteurs à cylindres en étoile Shvetsov ASh-62IR
  • Puissance unitaire : 735 kW (1 000 ch, 986 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Images

Images

Média externes

Forum

Sujet complet »
Lisunov Li-2 Cab à 28/07/2012 07:49 Clansman
Le 11 avril 1936, la firme Aeroflot commanda 18 DC-3-196 et en reçut, au total, 21 ou 22. Dès le 15 juillet, ils reçurent l'autorisation de le construire sous licence. L'ingénieur Boris Pavlovitch Lisunov fut alors envoyé chez Douglas, à Santa Monica, de novembre 1936 (1938 selon certaines sources) à avril 1939, pour adapter l'avion aux besoins soviétiques. Il fut accompagné par Vladimir Mikhailovich Myasishchev.

Pas moins de 1293 modifications furent apportées, ne serait-ce que pour convertir les gabarits au système métrique utilisé en URSS (ce qui fut le travail de Vladimir Myasishchev). Il fallut aussi adapter l'avion aux conditions difficiles de l'URSS, installer des Shvetsov M-62 de 900 chevaux, puis ASh-62IR de 1200 chevaux, déplacer la porte passager sur la partie arrière droite du fuselage. Au total, l'envergure était légèrement réduite, la masse accrue, et les moteurs moins puissants que ceux d'origine.

L'appareil, alors désigné PS-84 (Passazhirskiy Samolyot, avion de ligne, et 84 étant le numéro de l'usine qui devait le construire) sortit finalement d'usine en 1939. 247 PS-84 furent construits avant l'invasion allemande, tous pour Aeroflot. L'usine fut alors déménagée à Tashkent, et reçut la dénomination GAZ-33. Le premier appareil sortit de la nouvelle usine en janvier 1942.

Dès après l'invasion, la plupart des PS-84 furent réquisitionnés. Le 17 septembre 1942, l'appareil reçut la désignation militaire Li-2 (en hommage à Lisunov) et des appareils furent construits directement pour l'Armée Rouge. Ils furent équipés d'armements défensifs (une mitrailleuse ShKAS de 7,62 mm, puis UBK de 12,7 mm, placés dans une tourelle dorsale VUC-1). Ils servirent pour le transport, le ravitaillement des partisans, l'évacuation des blessés.

Le Li-2D servit au transport de parachutistes. Il disposait d'un plancher renforcé. Le Li-2R (Razvdihih) servait à la reconnaissance photographique et se caractérisait par des hublots bulbés : il fut désigné Li-2F en Tchécoslovaquie. Le Li-2V était une version de reconnaissance météorologique à haute altitude. Le Li-3 était une version yougoslave, équipée de moteurs Pratt & Whitney R-1830. Il fut utilisé jusqu'en 1970. Le Li-2T (Transportny) était une version d'entraînement au bombardement. Elle fut construite à 353 exemplaires de 1946 à 1950. Certains appareils reçurent des skis pour opérer dans le Grand Nord.

Le Li-2P, le Li-2G et le Li-2PG étaient des versions civiles, combi cargo/passager dans le dernier cas.

Le Li-2VV (Vojenny Variant, variante militaire), apparu en 1942, disposait d'un nez contenant des mitrailleuses et de points d'emport pour 4 bombes de 250 kg.

Il fut vendu à la Bulgarie, la Chine (41 exemplaires en service jusqu'en 1986), la Corée du nord, la Hongrie, Madagascar, la Mongolie, la Pologne, la Roumanie, la Syrie, la Tchécoslovaquie, le Vietnam et la Yougoslavie (jusqu'en 1959).

4937 Li-2 furent construits de 1940 à 1954. Ils furent utilisés après-guerre jusque dans les années 1960, voire 1970, notamment en Europe de l'Est. Il fut utilisé en Chine et au Vietnam jusque dans les années 1980. Les Li-2 et les DC-3 reçurent alors le nom de code OTAN "Cab". L'unique Li-2 encore en état de vol est immatriculé en Hongrie.


<!– m –><a class="postlink" href="http://fr.wikipedia.org/wiki/Lisunov_Li-2">http://fr.wikipedia.org/wiki/Lisunov_Li-2</a><!– m –>

<!– m –><a class="postlink" href="http://fr.wikipedia.org/wiki/Douglas_DC-3#Lisunov_Li-2">http://fr.wikipedia.org/wiki/Douglas_DC-3#Lisunov_Li-2</a><!– m –>

<!– m –><a class="postlink" href="http://fandavion.free.fr/Lisunov%20Li-2.htm">http://fandavion.free.fr/Lisunov%20Li-2.htm</a><!– m –>

<!– m –><a class="postlink" href="http://les-avions-de-legende.e-monsite.com/pages/les-avions-de-transport/les-avions-de-transports-sovietiques/lisunov-li-2.html">http://les-avions-de-legende.e-monsite. … -li-2.html</a><!– m –>

<!– m –><a class="postlink" href="http://en.wikipedia.org/wiki/Lisunov_Li-2">http://en.wikipedia.org/wiki/Lisunov_Li-2</a><!– m –>

<!– m –><a class="postlink" href="http://www.historyofwar.org/articles/weapons_lisunov_li-2.html">http://www.historyofwar.org/articles/we … _li-2.html</a><!– m –>

<!– m –><a class="postlink" href="http://www.aviastar.org/air/russia/li-2.php">http://www.aviastar.org/air/russia/li-2.php</a><!– m –>
Re: Lisunov Li-2 Cab à 28/07/2012 09:43 JFF
sympa comme fiche
J'aurais juste une question, où as tu trouvé la référence aux Li 2 de Madagascar ? Je n'en avais jamais entendu parlé. De plus, comme Madagascar a commencé à se rapprocher de l'Est à la fin des années 1960, i eu été plus logique que Mada reçoive des Il 14, voire directement des An 24 ou 26. D'autant plus qu'il existait encore un grand nombre de C 47 dans l'Armée de l'Air malgache, héritage des Français. Je viens de relire dernièrement le "grand livre d'or de l'aviation à Madagascar", et les auteurs n'en parlent pas, alors qu'ils mentionnent le stationnement, temporaire, d'une escadrille de Mig 17 nord coréens, en attendant que leurs propres Mig 21 soient livrés.
Re: Lisunov Li-2 Cab à 28/07/2012 17:00 Clansman
La fiche sur le site

J'ai viré Madagascar des pays utilisateurs, vu que seul le wiki anglais en parlait.
Répondre aux messages »
Texte de , créé le 17 septembre 2014 13:53, modifié le . ©AviationsMilitaires