Rappels

Histoire de l'appareil

Développé dans les années 80 par l'israélien IAI, le Lavi (lionceau) devait être un puissant chasseur multirôle, avec une grande importance accordée aux missions d'attaque au sol.
L'histoire israélienne est d'une grande importance pour comprendre le déroulement de ce programme. En effet, un tel programme est particulièrement ambitieux pour un pays relativement peu peuplé, mais le Lavi devait permettre l'indépendance d'Israël dans le domaine des avions de combat alors que le pays avait souffert à plusieurs reprises d'embargos sur les armes. Initialement, 300 appareils (dont 60 biplaces d'entraînement au combat) devaient être construits.

Le programme a donc été approuvé en février 1980, et le développement de l'appareil se fit à partir de 1982, le moteur (un dérivé du F100 de Pratt & Whitney) étant choisi en octobre. En 1983, le coût total du programme était estimé à 6,4 Md$, financé à hauteur de 40% par les États-Unis. Rapidement, des frictions entre Israël et les États-Unis se créèrent, car ces derniers craignaient de contribuer à un rival des F-16 et F-18 à l'exportation.

Malgré les menaces sur le programme, IAI acheva la construction de trois prototypes, et le premier (le monoplace B01) prit son envol le 31 décembre 1986, suivit le 30 mars 1987 par le biplace B02. En 1987, les États-Unis cessèrent de financer le programme et ce dernier fut abandonné le 30 août 1987 par Israël après un vote serré au Parlement (une seule voix fit peser la balance). Les essais en vol ne furent pas arrêtés immédiatement, et le troisième prototype (B03, également biplace) prit même l'air le 25 septembre 1989, soit deux après la fin officielle du programme. Cet appareil qui vola jusqu'en 1994 servit de démonstrateur technologique pour différents projets d'IAI. Deux autres prototypes, les B04 et B05, ne furent jamais achevés.

Technologiquement, le programme était ambitieux pour l'époque, avec une cellule constituée à 22% de matériaux composites et des commandes de vol électriques quadruplées sans secours mécanique. La formule aérodynamique s'inspirait de celle déjà connue par IAI grâce au Kfir, c'est-à-dire une aile delta pourvue de canards. Cependant, on distingue facilement le Lavi de son célèbre prédécesseur grâce à son imposante entrée d'air ventrale.

Le moteur choisi était un dérivé du Pratt & Whitney F100 doté d'un nouvel étage basse pression et d'une nouvelle tuyère, connu sous le nom de PW1120. Ce moteur fut d'abord testé par le F-4E-32-MC 334/66-0327, d'abord avec un seul moteur (le second restant un J79), puis avec deux PW1120, ce qui lui donnait sensiblement les mêmes performances qu'un F-18. Cet appareil a été présenté au Salon du Bourget 1987.

Les performances de l'appareil s'annoncèrent comme excellentes, alors que ses 10 à 12% d'instabilité associés à ses commandes de vol électriques permettaient une bonne agilité. Cependant, les travaux menés pour sa conception ne furent pas perdus pour tout le monde, et il est à peu près certain qu'ils furent notamment réutilisés par la Chine pour la conception du J-10.


Texte de D9pouces, avec son aimable autorisation.

Versions référencées

  • IAI Lavi : 5 cellules d'essai, dont 3 seulement ont été achevées : un monoplace et deux biplaces.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

IAI Lavi voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Allongement : 1,83
  • Voie : 2,31 m (7,579 ft)
  • Empattement : 3,86 m (12,664 ft)
  • Masse maxi au décollage : 19 277 kg (42 499 lbs)
  • Masse normale au décollage : 9 991 kg (22 026 lbs)
  • Masse à vide : 7 031 kg (15 501 lbs)
  • Surface alaire : 33,05 m² (355,747 sq. ft)
  • Hauteur : 4,78 m (15,682 ft)
  • Envergure : 8,78 m (28,806 ft)
  • Longueur : 14,57 m (47,802 ft)

Performances

  • Distance de décollage : 305 m (1 001 ft)
  • Facteur de charge maximal : 9 G
  • Rayon d'action Hi-Lo-Hi : 2 131 km (1 324 mi, 1 151 nm)
  • Rayon d'action Hi-Hi-Hi : 1 110 km (690 mi, 599 nm)
  • Distance de convoyage : 3 700 km (2 299 mi, 1 998 nm)
  • Plafond opérationnel : 15 240 m (50 000 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 254 m/s (833 ft/s)
  • Mach maximal HA : Mach 1,85
  • Vitesse maximale HA : 1 963 km/h (1 220 mph, 1 060 kts)
  • Charge alaire, à vide : 212,738 kg/m² (43,572 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, masse normale : 302,3 kg/m² (61,916 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 583,268 kg/m² (119,463 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 1 turbofan Pratt & Whitney PW1120
  • Puissance unitaire : 6 137 kgp (60 kN, 13 530 lbf), 9 337 kgp (92 kN, 20 585 lbf) avec post-combustion

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

Forum

Sujet complet »
Re: IAI Lavi à 15/05/2010 22:22 ciders
Quelques sources complémentaires :

- http://www.jewishvirtuallibrary.org/jsource/Society_&_Culture/lavi.html
- http://www.lesavions.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=261:iai-lavi&catid=13:liste&directory=63
- http://www.spiritus-temporis.com/iai-lavi/
Re: IAI Lavi à 14/02/2011 23:21 d9pouces
Et un peu de texte :

Développé dans les années 80 par l'israélien IAI, le Lavi (lionceau) devait être un puissant chasseur multirôle, avec une grande importance accordée aux missions d'attaque au sol. L'histoire israélienne est d'une grande importance pour comprendre le déroulement de ce programme. En effet, un tel programme est particulièrement ambitieux pour un pays relativement peu peuplé, mais le Lavi devait permettre l'indépendance d'Israël dans le domaine des avions de combat alors que le pays avait souffert à plusieurs reprises d'embargos sur les armes. Initialement, 300 appareils (dont 60 biplaces d'entraînement au combat) devaient être construits.

Le programme a donc été approuvé en février 1980, et le développement de l'appareil se fit à partir de 1982, le moteur (un dérivé du F100 de Pratt & Whitney) étant choisi en octobre. En 1983, le coût total du programme était estimé à 6,4 Md$, financé à hauteur de 40% par les États-Unis. Rapidement, des frictions entre Israël et les États-Unis se créèrent, car ces derniers craignaient de contribuer à un rival des F-16 et F-18 à l'exportation.

Malgré les menaces sur le programme, IAI acheva la construction de trois prototypes, et le premier (le monoplace B01) prit son envol le 31 décembre 1986, suivit le 30 mars 1987 par le biplace B02. En 1987, les États-Unis cessèrent de financer le programme et ce dernier fut abandonné le 30 août 1987 par Israël après un vote serré au Parlement (une seule voix fit peser la balance). Les essais en vol ne furent pas arrêtés immédiatement, et le troisième prototype (B03, également biplace) prit même l'air le 25 septembre 1989, soit deux après la fin officielle du programme. Cet appareil qui vola jusqu'en 1994 servit de démonstrateur technologique pour différents projets d'IAI. Deux autres prototypes, les B04 et B05, ne furent jamais achevés.

Technologiquement, le programme était ambitieux pour l'époque, avec une cellule constituée à 22% de matériaux composites et des commandes de vol électriques quadruplées sans secours mécanique. La formule aérodynamique s'inspirait de celle déjà connue par IAI grâce au Kfir, c'est-à-dire une aile delta pourvue de canards. Cependant, on distingue facilement le Lavi de son célèbre prédécesseur grâce à son imposante entrée d'air ventrale. Le moteur choisi était un dérivé du Pratt & Whitney F100 doté d'un nouvel étage basse pression et d'une nouvelle tuyère, connu sous le nom de PW1120. Ce moteur fut d'abord testé par le F-4E-32-MC 334/66-0327, d'abord avec un seul moteur (le second restant un J79), puis avec deux PW1120, ce qui lui donnait sensiblement les mêmes performances qu'un F-18. Cet appareil a été présenté au Salon du Bourget 1987.

Les performances de l'appareil s'annoncèrent comme excellentes, alors que ses 10 à 12% d'instabilité associés à ses commandes de vol électriques permettaient une bonne agilité. Cependant, les travaux menés pour sa conception ne furent pas perdus pour tout le monde, et il est à peu près certain qu'ils furent notamment réutilisés par la Chine pour la conception du J-10.

Avec même une fiche
Hatzerim AB 2014 à 13/05/2014 17:34 stanak
Lavi B (2e proto)
Image
Re: IAI Lavi à 20/05/2014 21:48 d9pouces
Le seul encore visible, non ?
Re: IAI Lavi à 20/05/2014 22:45 glwpatton
Il parait tout petit, presque comme un jouet.
On se demande où le pilote range ses jambes… (sur un point externe ? :D)
Re: IAI Lavi à 20/05/2014 23:49 d9pouces
C'est vrai qu'il n'est pas si grand que ça, à peu près comme un Mirage 2000
Re: IAI Lavi à 21/05/2014 05:39 stanak
je suis sur une position élevée, c'est peut-être ce qui donne cette impression.
c'est la taille d'un F-16B.
Re: IAI Lavi à 21/05/2014 21:14 Nico2
Il s'annonçait vraiment prometteur cet avion, dommage.
Re: IAI Lavi à 21/05/2014 21:31 Jericho

Nico2 a écrit

Il s'annonçait vraiment prometteur cet avion, dommage.
Et on dit merci qui? :roll:
Re: IAI Lavi à 27/05/2014 20:16 Nico2
C'est toujours pareil avec les USA, dès qu'ils peuvent empêcher un pays de s'émanciper un tant soit peu…
Re: IAI Lavi à 27/05/2014 20:59 d9pouces
Bah de leur point de vue, c'est normal. Ils sont élus par les Américains pour les Américains, ne l'oublions jamais. Et pour les autres pays, c'est à peu près la même chose.
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Sept. 17, 2014, 1:53 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires