Rappels

Histoire de l'appareil

Le Piper Cub fut d'abord conçu comme avion d'entraînement civil. Il descendait en droite ligne du Taylor E-2 Cub, qui avait volé en 1930. La firme Taylor fut mise en faillite et fut rachetée par leur trésorier William T. Piper. L'ingénieur Walter Jamouneau en dériva d'abord le J-2, puis le J-3 (désignation civile).

Il se présente comme un biplace en tandem, monomoteur, à ailes hautes semi-cantilever. Son train d'atterrissage est classique et fixe. Il était construit en tubes métalliques soudés, avec un revêtement en toile. Il se caractérise par sa robustesse, sa facilité d'entretien, ses capacités ADAC et un moteur relativement silencieux.

Le J-3 vola en 1938. La menace de la guerre fut telle que les États-Unis en commandèrent de grandes quantités, afin d'encourager le plus de jeunes possible à se tourner vers l'aviation et le pilotage. C'est ainsi que le CPTP (Civilian Pilot Training Program) fut créé. 80% des pilotes de l'armée américaine effectuèrent leur premier vol sur un Cub. En 1940, 3016 Cub avaient déjà été construits, et la cadence atteignait un Cub toutes les 20 minutes. Il faut dire qu'un Cub neuf pouvait coûter moins de 1000 dollars de l'époque.

Le Piper Cub fut très vite militarisé pour les besoins des États-Unis. On prétend d'ailleurs que la seule chose qu'il fallut faire, c'était de le peindre en vert… En fait, des hublots à l'arrière furent rajoutés afin d'améliorer la visibilité. Il entra en service en 1941 sous la désignation O-59, puis fut désigné L-4 en 1942.

5413 L-4 furent construits, dont 250 entrèrent en service dans l'US Navy sous la désignation NE-1 (230 exemplaires, proche du L-4) et NE-2 (20 exemplaires, quelques modifications). Ils furent surnommés Grasshopper (sauterelle). Il servit essentiellement, pendant la guerre, à l'observation, au réglage d'artillerie, aux liaisons, à l'évacuation de blessés, au transport de colis. Après le Débarquement, sa faible vitesse de croisière (121 km/h) et sa maniabilité à faible altitude furent des atouts pour repérer les chars allemands cachés. Des L-4 furent même équipés de bazookas afin d'attaquer des blindés.

Il fut également vendu à la RAF et au Paraguay (4 L-4A, qui servirent jusqu'en 1975). La RAF reçut 49 exemplaires, nommés Flitfire, qui servirent essentiellement à promouvoir l'effort de guerre dans le pays. L'un d'eux fut piloté par Orville Wright lors d'une tournée. 3 exemplaires ont survécus. Il servit également en France au sein de l'ALAT.

Après la Seconde guerre mondiale, les surplus furent revendus dans le civil. Mais bon nombre d'exemplaires restèrent en service et il fut de nouveau engagé lors de la guerre de Corée. Il y effectua les mêmes missions que lors de la seconde guerre mondiale et fut également utilisé par la force aérienne sud-coréenne.

19888 exemplaires furent construits aux États-Unis entre 1938 et 1947, auxquels il faut rajouter 150 exemplaires construits au Canada. Il fut remplacé par le PA-11 sur les chaînes de montage. Une quarantaine de L-4 originaux ont survécus, auxquels il faut rajouter des centaines de J-3.

Versions référencées

  • Piper AE-1 HE-1 : Version pour l'US Navy du J-5C.
  • Piper J-3 Cub : Désignation civile d'origine.
  • Piper L-4A : Version pourvue d'un moteur Continental O-170. 948 exemplaires.
  • Piper L-4B : Le L-4B était un L-4A dépourvu de radio : 980 exemplaires furent construits.
  • Piper L-4C UC-83A : 8 J3L-65 à moteur Lycoming O-145-B1 de 65 hp réquisitionnés.
  • Piper L-4D : 5 J3F-65, moteur Franklin 4AC-176-B2 de 65 hp réquisitionnés.
  • Piper L-4E : Version militaire du J-4E Cub Coupe, doté d'un moteur de 75 hp. 17 exemplaires.
  • Piper L-4F : Version militaire du J-5A à moteur de 75 hp.
  • Piper L-4G : Dérivé militaire du J-5C à moteur de 100 hp.
  • Piper L-4H : Equivalent au L-4B, disposant d'une hélice à pas fixe. 1801 exemplaires.
  • Piper L-4J : Version dotée d'une hélice à pas variable. 1680 exemplaires.
  • Piper NE-1 : Version proche du L-4, pour l'US Navy.
  • Piper NE-2 : NE-1 amélioré, 20 exemplaires.
  • Piper O-59 : 1ere désignation du Grashopper. 140 exemplaires.
  • Piper TG-8 : Planeur d'entraînement, triplace, dépourvue de moteur et de train d'atterrissage.

Piper O-59 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 553 kg (1 220 lbs)
  • Masse à vide : 347 kg (765 lbs)
  • Surface alaire : 16,583 m² (178,5 sq. ft)
  • Hauteur : 2,07 m (6,8 ft)
  • Envergure : 10,759 m (35,3 ft)
  • Longueur : 6,858 m (22,5 ft)

Performances

  • Vitesse de croisière : 121 km/h (75 mph, 65 kts)
  • Distance franchissable : 354 km (220 mi, 191 nm)
  • Plafond opérationnel : 3 505 m (11 500 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 2,3 m/s (7,546 ft/s)
  • Vitesse maximale HA : 140 km/h (87 mph, 76 kts)
  • Charge alaire, à vide : 20,925 kg/m² (4,29 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 33,37 kg/m² (6,835 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 1 moteur à pistons Continental A-65-8
  • Puissance unitaire : 48 kW (66 ch, 65 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

picture
picture
picture
picture
picture

Forum

Sujet complet »
Piper L-4 Grasshopper à 26/07/2012 07:53 Clansman
Le Piper Cub fut d'abord conçu comme avion d'entraînement civil. Il descendait en droite ligne du Taylor E-2 Cub, qui avait volé en 1930. La firme Taylor fut mise en faillite et fut rachetée par leur trésorier William T. Piper. L'ingénieur Walter Jamouneau en dériva d'abord le J-2, puis le J-3 (désignation civile).

Il se présente comme un biplace en tandem, monomoteur, à ailes hautes semi-cantiveler. Son train d'atterrissage est classique et fixe. Il était construit en tubes métalliques soudés, avec un revêtement en toile. Il se caractérise par sa robustesse, sa facilité d'entretien, ses capacités ADAC et un moteur relativement silencieux.

Le J-3 vola en 1938. La menace de la guerre fut telle que les Etats-Unis en commandèrent de grandes quantités, afin d'encourager le plus de jeunes possible à se tourner vers l'aviation et le pilotage. C'est ainsi que le CPTP (Civilian Pilot Training Program) fut créé. 80% des pilotes de l'armée américaine effectuèrent leur premier vol sur un Cub. En 1940, 3016 Cub avaient déjà été construits, et la cadence atteignait un Cub toutes les 20 minutes. Il faut dire qu'un Cub neuf pouvait coûter moins de 1000 dollars de l'époque.

Le Piper Cub fut très vite militarisé pour les besoins des Etats-Unis. On prétend d'ailleurs que la seule chose qu'il fallut faire, c'était de le peindre en vert… En fait, des hublots à l'arrière furent rajoutés afin d'améliorer la visibité. Il entra en service en 1941.

Le YO-59, construit à 4 exemplaires, fut évalué par l'USAAC. Il se basait sur la version civile J3C-65, certifiée le 6 juillet 1939 et généralement propulsée par un Continental A-65 de 65 hp (plusieurs versions de ce moteur étaient disponibles). 140 O-59 furent construits et furent désignés L-4 en 1942. Ils furent suivis par 948 O-59A, dotés d'un moteur Continental O-170. Ils furent rebaptisés L-4A.

Le L-4B était un L-4A dépourvu de radio : 980 exemplaires furent construits.

Le L-4C était basé sur la version civile J3L-65 (8 exemplaires, les deux premiers étant à l'origine désignés UC-83A). Il disposait d'un moteur Lycoming O-145-B1 de 65 hp. Le L-4D (basé sur la version civile J3F-65, moteur Franklin 4AC-176-B2 de 65 hp) fut construit à 5 exemplaires.

Le L-4E dérivait lui du J-4E Cub Coupe. Ce dernier disposait d'un moteur Continental A75-9 de 75 hp et d'une envergure accrue. 17 exemplaires furent acquis. Le L-4F dérivait du J-5A (moteur Continental A-75-8 de 75 hp) et le L-4G du J-5C (moteur Lycoming GO-145-C2 de 100 hp). 100 J-5C modifiés furent également acquis par l'US Navy sous la désignation HE-1, puis furent renommés AE-1.

Le L-4H était équivalent au L-4B, disposait d'une hélice à pas fixe. Il fut construit à 1801 exemplaires. Le L-4J (1680 exemplaires) disposait d'une hélice à pas variable.

Une version planeur d'entraînement, triplace, fut construite à 253 exemplaires, dont 3 pour l'US Navy (sous la désignation LNP). Elle était dépourvue de moteur et de train d'atterrissage.

5413 L-4 furent construits, dont 250 entrèrent en service dans l'US Navy sous la désignation NE-1 (230 exemplaires, proche du L-4) et NE-2 (20 exemplaires, quelques modifications). Ils furent surnommés Grasshopper (sauterelle). Il servit essentiellement, pendant la guerre, à l'observation, au réglage d'artillerie, aux liaisons, à l'évacuation de blessés, au transport de colis. Après le Débarquement, sa faible vitesse de croisière (121 km/h) et sa maniabilité à faible altitude furent des atouts pour repérer les chars allemands cachés. Des L-4 furent même équipés de bazookas afin d'attaquer des blindés.

Il fut également vendu à la RAF et au Paraguay (4 L-4A, qui servirent jusqu'en 1975). La RAF reçut 49 exemplaires, nommés Flitfire, qui servirent essentiellement à promouvoir l'effort de guerre dans le pays. L'un d'eux fut piloté par Orville Wright lors d'une tournée. 3 exemplaires ont survécus. Il servit également en France, au sein de l'ALAT, pendant la guerre d'Algérie.

Après la Seconde guerre mondiale, les surplus furent revendus dans le civil. Mais bon nombre d'exemplaires restèrent en service et il fut de nouveau engagé lors de la guerre de Corée. Il y effectua les mêmes missions que lors de la seconde guerre mondiale et fut également utilisé par la force aérienne sud-coréenne.

19888 exemplaires furent construits aux Etats-Unis entre 1938 et 1947, auxquels il faut rajouter 150 exemplaires construits au Canada. Il fut remplacé par le PA-11 sur les chaînes de montage. Une quarantaine de L-4 originaux ont survécus, auxquels il faut rajouter des centaines de J-3.


http://fr.wikipedia.org/wiki/Piper_Cub

http://jn.passieux.free.fr/html/PiperL4.php

http://www.avionsdebrousse.org/index.php/la-flotte/le-piper-l-4

http://en.wikipedia.org/wiki/Piper_J-3_Cub

http://www.aviastar.org/air/usa/piper_cub.php

http://www.warbirdalley.com/l4.htm
Re: Piper L-4 Grasshopper à 26/07/2012 08:46 JFF
euh …. t'es sur que les L 4 de l'ALAT servirent pendant la guerre d'Algérie ?
j'ai comme un doute, parce qu'à 2 dedans, plus une radio, par temps chaud, les pauvres 65 hp du moteur devaient avoir bien de la peine …….
Je pencherai plutot pour les L 18,
Re: Piper L-4 Grasshopper à 26/07/2012 09:59 Jericho

JFF a écrit

euh …. t'es sur que les L 4 de l'ALAT servirent pendant la guerre d'Algérie ?
j'ai comme un doute, parce qu'à 2 dedans, plus une radio, par temps chaud, les pauvres 65 hp du moteur devaient avoir bien de la peine …….
Je pencherai plutot pour les L 18,
Sur un site où j'ai déjà pêché quelques infos pour mes fiches, ils parlent du Piper L-18 et L-21… mais cela ne veux pas dire qu'il n'y avait pas de L-4.
Re: Piper L-4 Grasshopper à 26/07/2012 11:51 stanak
L-4J US
Image

French Army
Image
Re: Piper L-4 Grasshopper à 26/07/2012 12:15 Clansman
N'étant pas sûr pour la guerre d'Algérie, j'ai supprimé. Mais bon, tu sais, parfois il y fait plus froid qu'on le croit. :mrgreen:
Re: Piper L-4 Grasshopper à 26/07/2012 12:20 PCmax

Clansman a écrit

N'étant pas sûr pour la guerre d'Algérie, j'ai supprimé. Mais bon, tu sais, parfois il y fait plus froid qu'on le croit. :mrgreen:

Et bien sûr. L'Algérie est surtout connue pour ses fabuleuses stations de ski… :mrgreen:
Re: Piper L-4 Grasshopper à 26/07/2012 12:32 Clansman
La fiche sur le site

Et bien sûr. L'Algérie est surtout connue pour ses fabuleuses stations de ski…

Ah, l'Algérie, ses stations de skis, ses rennes, sa fondue… :mrgreen:
Re: Piper L-4 Grasshopper à 26/07/2012 13:39 Jericho

Clansman a écrit

N'étant pas sûr pour la guerre d'Algérie, j'ai supprimé. Mais bon, tu sais, parfois il y fait plus froid qu'on le croit. :mrgreen:
Je crois malheureusement que plus d'un soldat a dû avoir froid dans le dos à un moment ou à un autre, comme dans tous les conflits armés… :S


Clansman a écrit

Ah, l'Algérie, ses stations de skis, ses rennes, sa fondue… :mrgreen:
Tiens, ça me fait penser que je n'ai toujours pas demandé à Trident le mélange qu'il utilise pour sa fondue! :D
Karup 2014 à 04/07/2014 19:15 stanak
L-4A US army
Image

L-4H US army
Image
Re: Piper L-4 Grasshopper à 05/07/2014 16:26 Nico2
Merci Stanak pour ces photos.

Je constate avec plaisir que tu as repris tes pérégrinations, plus au nord cette fois. :)
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Sept. 17, 2014, 1:53 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires