Rappels

Histoire de l'appareil

Vers le milieu des années 1950, l'USAF lança un concours qui fut finalement annulé pour raisons budgétaires. Lockheed, qui avait prévu d'y participer, continua cependant à travailler sur son projet sur fonds propres et de le destiner à l'aviation d'affaires. Cela allait donner le L-1329 "JetStar".

2 prototypes CL-329 furent construits avec 2 réacteurs Bristol Siddeley Orpheus montés en nacelle à l'arrière du fuselage. Le premier (N329J) effectua son vol inaugural le 4 septembre 1957, 241 jours seulement après le gel du dessin. Le second (N329K) vola avec les réservoirs sous les ailes, qui étaient à l'origine en option. Les négociations pour produire l'Orpheus aux États-Unis échouèrent et les Orpheus furent remplacés par 4 Pratt & Whitney JT12 en 1959 sur le second prototype, tandis que les réservoirs furent transférés au premier prototype. Le premier prototype servit un temps d'avion personnel à Clarence "Kelly" Johnson.

Le JT12 s'avéra un excellent choix et fut gardé pour la production en série. Le premier appareil de série vola au milieu de l'année 1960 et les livraisons commencèrent début 1961. Le JetStar fut le tout premier jet d'affaires américain (le deuxième après le MS.760), et un des plus gros de sa catégorie à l'époque avec ses 10 passagers. Son trait le plus caractéristique vient de ses 4 réacteurs, placés à l'arrière du fuselage. Il dispose aussi d'une aile basse en flèche de 30° et d'un empennage cruciforme. Il emportait 10 passagers en configuration haute densité, et le plus souvent 8 avec des toilettes intégrées. Son train d'atterrissage est tricycle : à l'origine, le train avant ne comportait qu'une seule roue, mais il devint diabolo lors de la production.

Plusieurs versions se sont succédées, se distinguant par leur motorisation. En effet, le JetStar était trop bruyant et trop peu économe de carburant par rapport aux nouvelles normes. Lockheed développa le JetStar 731, doté de moteurs Garrett AiResearch TFE731 et de réservoirs externes plus aérodynamiques. Cette modification est due à Ed Swearingen. Les JetStar I pouvaient être portés au standard 731. Le succès de celui-ci mena au JetStar II, reprenant les mêmes caractéristiques mais construit neuf en usine. Le niveau sonore était réduit, la distance franchissable améliorée, et les distances de décollage et d'atterrissage plus courtes.

Outre les hommes d'affaires, le JetStar s'est vendu à quelques compagnies aériennes, comme Iraqi Airways ou TAESA au Mexique. Le ministère des transports canadien a acquis 3 JetStar pour transporter les membres du gouvernement, de 1962 à 1986.

Il s'est également vendu à des forces aériennes. L'USAF en utilisa 16 exemplaires sous la désignation C-140. 5 C-140A servant à la calibration entrèrent en service en 1962, participèrent à la guerre du Vietnam et furent retirés du service au début des années 1990. 11 C-140B entrèrent en service dès août 1961 et servirent au transport de personnel, de fret, de VIP voire du Président des États-Unis pendant les années 1970 et 1980.

Les autres forces aériennes qui ont achetés des JetStar sont celles de l'Allemagne, l'Arabie Saoudite, l'Indonésie, l'Iran, L'Irak, le Koweit, la Libye et le Mexique. Il est toujours en service au Mexique et en Iran. L'un des appareils iraniens s'est écrasé le 5 janvier 1995 lors d'un atterrissage d'urgence, tuant ses 12 occupants dont le général Mansour Sattari, alors commandant en chef de la force aérienne iranienne.

204 exemplaires furent produits de 1957 à 1979. Les premiers exemplaires, trop bruyants, ont été retirés du service. Mais les version plus récentes comme le JetStar 731 et le JetStar II volent encore. Au moins 11 exemplaires sont en exposition, dont celui d'Elvis Presley (nommé Hound Dog II) et de Lyndon Johnson (surnommé par dérision Air Force One-Half), ainsi qu'un appareil indonésien. La ville d'Athens, au Texas, a immergé un C-140 pour en permettre l'exploration sous-marine dans son parc.

Versions référencées

  • Lockheed CL-329 : Prototypes, 2 exemplaires.
  • Lockheed L-1329 JetStar I : Version initiale de série.
  • Lockheed L-1329-6 JetStar 6 : 1ere version de série, avec des moteurs Pratt & Whitney JT12A-6.
  • Lockheed L-1329-8 JetStar 8 : Version propulsée par des JT12A-8.
  • Lockheed L-1329 JetStar 731 : JetStar I modifiés.
  • Lockheed L-1329-25 JetStar II : Réacteurs à double flux Garrett TFE731-3, réservoirs redessinés.
  • Lockheed C-140A : Version de calibration basée sur le JetStar I, 5 exemplaires.
  • Lockheed C-140B : Version du C-140A destinée au transport de fret et de personnel, 5 exemplaires.
  • Lockheed VC-140B : Variante du C-140B destinée au transport de VIP, 6 exemplaires.
  • Lockheed C-140C UV-1 : 2 exemplaires destinés à l'US Navy, mais jamais livrés.
  • Lockheed T-40 : Désignation d'un projet de version d'entraînement, pour évaluation. Elle ne fut jamais construite.
  • Lockheed FanStar : JetStar remotorisé avec des CF34.

Lockheed L-1329-25 JetStar II voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 20 185 kg (44 500 lbs)
  • Masse à vide : 11 226 kg (24 750 lbs)
  • Surface alaire : 50,4 m² (542,5 sq. ft)
  • Hauteur : 6,248 m (20,5 ft)
  • Envergure : 16,612 m (54,5 ft)
  • Longueur : 18,44 m (60,5 ft)

Performances

  • Vitesse de croisière : 811 km/h (504 mph, 438 kts)
  • Distance franchissable : 4 820 km (2 995 mi, 2 603 nm)
  • Plafond opérationnel : 13 106 m (43 000 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 21,1 m/s (69,226 ft/s)
  • Vitesse maximale HA : 880 km/h (547 mph, 475 kts)
  • Charge alaire, à vide : 222,747 kg/m² (45,622 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 400,494 kg/m² (82,028 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 4 réacteurs à double flux Garrett TFE731-3
  • Puissance unitaire : 1 678 kgp (16 kN, 3 700 lbf)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

picture

Forum

Sujet complet »
Lockheed JetStar à 10/06/2013 11:24 stanak
Avion quadriréacteur de construction américaine,
produit à 204 exemplaires de 1957 à 1978.

VC-140B
US Air Force
Image
Re: Lockheed JetStar à 03/07/2013 20:21 Nico2
Avec la livrée qui va bien :)
Re: Lockheed JetStar à 04/07/2013 08:07 Clansman
Et le texte qui va bien, tiens.


Vers le milieu des années 1950, l'USAF lança un concours qui fut finalement annulé pour raisons budgétaires. Lockheed, qui avait prévu d'y participer, continua cependant à travailler sur son projet sur fonds propres et de le destiner à l'aviation d'affaires. Cela allait donner le L-1329 "JetStar".

2 prototypes CL-329 furent construits avec 2 réacteurs Bristol Siddeley Orpheus montés en nacelle à l'arrière du fuselage. Le premier (N329J) effectua son vol inaugural le 4 septembre 1957, 241 jours seulement après le gel du dessin. Le second (N329K) vola avec les réservoirs sous les ailes, qui étaient à l'origine en option. Les négociations pour produire l'Orpheus aux États-Unis échouèrent et les Orpheus furent remplacés par 4 Pratt & Whitney JT12 en 1959 sur le second prototype, tandis que les réservoirs furent transférés au premier prototype. Le premier prototype servit un temps d'avion personnel à Clarence "Kelly" Johnson.

Le JT12 s'avéra un excellent choix et fut gardé pour la production en série. Le premier appareil de série vola au milieu de l'année 1960 et les livraisons commencèrent début 1961. Le JetStar fut le tout premier jet d'affaires américain (le deuxième après le MS.760), et un des plus gros de sa catégorie à l'époque avec ses 10 passagers. Son trait le plus caractéristique vient de ses 4 réacteurs. Il dispose aussi d'une aile basse en flèche de 30° et d'un empennage cruciforme. Il emportait 10 passagers en configuration haute densité, et le plus souvent 8 avec des toilettes intégrées. Son train d'atterrissage est tricycle : à l'origine, le train avant ne comportait qu'une seule roue, mais il devint diabolo lors de la production.

Plusieurs versions se sont succédées, se distinguant par leur motorisation. En effet, le JetStar était trop bruyant et trop peu économe de carburant par rapport aux nouvelles normes. Lockheed développa le JetStar 731, doté de moteurs Garrett AiResearch TFE731 et de réservoirs externes plus aérodynamiques. Cette modification est due à Ed Swearingen. Les JetStar I pouvaient être portés au standard 731. Le succès de celui-ci mena au JetStar II, reprenant les mêmes caractéristiques mais construit neuf en usine. Le niveau sonore était réduit, la distance franchissable améliorée, et les distances de décollage et d'atterrissage plus courtes.

Outre les hommes d'affaires, le JetStar s'est vendu à quelques compagnies aériennes, comme Iraqi Airways ou TAESA au Mexique. Le ministère des transports canadien a acquis 3 JetStar pour transporter les membres du gouvernement, de 1962 à 1986.

Il s'est également vendu à des forces aériennes. L'USAF en utilisa 16 exemplaires sous la désignation C-140. 5 C-140A servant à la calibration entrèrent en service en 1962, participèrent à la guerre du Vietnam et furent retirés du service au début des années 1990. 11 C-140B entrèrent en service dès août 1961 et servirent au transport de personnel, de fret, de VIP voire du Président des États-Unis pendant les années 1970 et 1980.

Les autres forces aériennes qui ont achetés des JetStar sont celles de l'Allemagne, l'Arabie Saoudite, l'Indonésie, l'Iran, L'Irak, le Koweit, la Libye et le Mexique. Il est toujours en service au Mexique et en Iran. L'un des appareils iraniens s'est écrasé le 5 janvier 1995 lors d'un atterrissage d'urgence, tuant ses 12 occupants dont le général Mansour Sattari, alors commandant en chef de la force aérienne iranienne.

204 exemplaires furent produits de 1957 à 1979. Les premiers exemplaires, trop bruyants, ont été retirés du service. Mais les version plus récentes comme le JetStar 731 et le JetStar II volent encore. Au moins 11 exemplaires sont en exposition, dont ceux d'Elvis Presley (nommé Hound Dog II, le JetStar pas Elvis) et de Lyndon Johnson (surnommé par dérision Air Force One-Half), ainsi qu'un appareil indonésien. La ville d'Athens, au Texas, a immergé un C-140 pour en permettre l'exploration sous-marine dans son parc.


Versions :

CL-329 : Prototypes, 2 exemplaires.

L-1329 JetStar I : Version initiale de série, moteurs Pratt & Whitney JT12A-6, puis JT12A-8 de 3300 lbf. Fut construit à 164 exemplaires jusqu'en 1973.

L-1329 JetStar II : Réacteurs à double flux Garrett TFE731-3, réservoirs redessinés. 40 exemplaires construits de 1976 à 1979. 1er vol le 18 août 1976, certification en décembre la même année.

L-1329 JetStar 731 : Réacteurs à double flux Garrett TFE731-1, réservoirs redessinés. JetStar I modifiés. 1er vol en juillet 1974, le 1er appareil modifié vola en mars 1976. 61 exemplaires modifiés.

L-1329 Jetstar 6 :

C-140A : Version de calibration basée sur le JetStar I, 5 exemplaires.

C-140B : Version du C-140A destinée au transport de fret et de personnel, 5 exemplaires.

VC-140B : Version du C-140B destinée au transport de VIP, 6 exemplaires.

C-140C : 2 exemplaires destinés à l'US Navy, mais jamais livrés. Ils eurent un temps la désignation UV-1.

T-40 : Désignation d'un projet de version d'entraînement, pour évaluation. Elle ne fut jamais construite.

AAI FanStar : Remotorisation par American Aviation Industries de JetStar avec 2 réacteurs General Electric CF34. Un seul appareil, qui vola le 5 septembre 1986, fut modifié.



http://fr.wikipedia.org/wiki/Lockheed_JetStar

http://aviation.technomuses.ca/les_collections/artefacts/aeronefs/LockheedL-1329Jetstar6/

http://en.wikipedia.org/wiki/Lockheed_JetStar

http://www.airliners.net/aircraft-data/stats.main?id=269

http://www.rbogash.com/jetstar.html

http://www.museumofflight.org/aircraft/lockheed-jetstar-cl-329-prototype

http://www.nationalmuseum.af.mil/factsheets/factsheet.asp?id=574

http://www.aviastar.org/air/usa/lok_jetstar.php

http://jetphotos.net/showphotos.php?aircraft=Lockheed%20L-1329-25%20JetStar%20II

http://www.airliners.net/search/photo.search?aircraftsearch=Lockheed%20L-1329%20JetStar%206&distinct_entry=true
Re: Lockheed JetStar à 28/07/2013 08:12 Clansman
La fiche sur le site

J'ai trouvé les désignations JetStar 6 et 8, mais je sais pas à quoi elles correspondent par rapport au Jetstar II. Si quelqu'un a une idée….
FAMEX 2017 à 06/05/2017 10:37 stanak
L-1329 JetStar 8
ex FAM
Image
3 utilisés (un 6 et deux 8)
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Sept. 17, 2014, 1:53 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires