Rappels

Histoire de l'appareil

L'Auster J/1 Autocrat est un avion de tourisme britannique apparu dans l'immédiat après-guerre. Il est monomoteur, à ailes hautes, et triplace.

Comme la fin de la seconde guerre mondiale approchait, les ingénieurs de Taylorcraft commençèrent à se tourner vers l'aviation civile. Le Taylorcraft Auster, un avion d'observation et de liaison de la seconde guerre mondiale, avait évolué jusquà l'Auster V ou Auster J. Or, cette dernière version s'était montré fiable et robuste, et pouvait servir de base à un avion de tourisme. Une étude de marché sur un avion de tourisme effectuée début 1945 s'était avérée concluante, et Taylorcraft souhaitait conserver ses outils de production.

Un Auster V, immatriculé G-AGOH, fut donc remotorisé avec un Blackburn Cirrus II de 100 hp (moins puissant que le moteur d'origine, de 130 hp). Il est aujourd'hui conservé au Newark Air Museum.

Le prototype de l'Auster I, qui avait été accidenté, fut reconstruit avec un fuselage plus large et le moteur Cirrus II, ce qui allait donner le deuxième prototype du J/1 Autocrat. Il a été ferraillé en 1961.

Un troisième prototype fut obtenu en modifiant un Taylorcraft Plus C2. Il fut accidenté en Allemagne en 1972 et serait actuellement restauré au Danemark.

Le vol inaugural du J/1 Autocrat eut lieu en 1945. Il est construit en tubes d'acier recouvert de toile, les ailes ont des nervures métalliques, des longerons de bois et sont recouvertes de toile.

Le premier appareil de série vola pour la première fois en décembre 1945. Le deuxième exemplaire de série, lui, fut doté d'un moteur de Havilland Gipsy Major I de 130 hp, qui équipera plus tard les J/1B Aiglet et J/1N Alpha.

Quand à Taylorcraft, elle prit le nom d'Auster le 7 mars 1946. Le J/1 se vendit bien au départ, mais les commandes commencèrent à se réduire dès la fin des années 1940. Il fut produit jusqu'en 1952. Il fut essentiellement utilisé dans les aéroclubs, par des particuliers, par des compagnies charters. Il servit au transport de passagers, au remorquage de bannières ou à la photographie aérienne. En 2009, plusieurs appareils volaient encore.

On en distingue plusieurs versions : le J/1 de base est doté du moteur Blackburn Cirrus Major. Plusieurs furent remotorisés avec un Lycoming O-320-A1A de 150 hp. Le J/1A disposait d'un quatrième siège. 414 J/1 et J/11A furent construits.

Le J/1B Aiglet était motorisé par un de Havilland Gipsy Major I de 130 hp et avait des empennages agrandis. Peu d'exemplaires avaient été vendus en Australie, à cause du manque de puissance du Cirrus. Un Autocrat fut donc remotorisé et vola pour la première fois en 1950. La construction commença d'abord par des Autocrat modifiés, puis des exemplaires neufs. 86 exemplaires furent construits (dont une trentaine neufs), en particulier pour remplir des tâches agricoles en Australie et en Nouvelle-Zélande. Kingsford Smith Aviation Services, une firme basée à Sidney, se chargea de les réassembler et de les tester.

Le J/1N Alpha bénéficia de l'apport du J/1B, le moteur de Havilland Gipsy Major I de 130 hp. Il fut destiné à améliorer les ventes et pallier au manque de fiabilité du moteur Cirrus. Plusieurs J/1 furent portés à ce standard. Il fut construit à 107 exemplaires, dont 45 exemplaire neufs dans les années 1956-1957.

Des exemplaires furent remotorisés avec un de Havilland Gipsy Major 10 Mk 2-2 de 145 hp, ce qui donna le J/1S Autocrat.

Le J/1U Workmaster était un J/1N modifié en reprenant l'expérience acquise avec les J/1B. Le fuselage était renforcé avec une structure en partie métallique, la dérive était prolongée par une arête dorsale, et il était motorisé par un Lycoming O-360-A de 180 hp. Il pouvait emporter 455 litres de produits chimiques. Il vola pour la première fois le 22 février 1958. Seuls 11 exemplaires furent construits (dont 9 utilisés par Crop Culture) et le dernier ne fut même pas achevé. Ils furent surtout utilisés en Afrique de l'Ouest.

Le J/1W était un triplace d'entraînement et de tourisme dont le prototype fut ferraillé avant même d'avoir pris l'air.

En 1965, un Autocrat fut motorisé par une turbine à gaz Rover TP par V.H.Bellamy. Il fut remis à son standard d'origine en 1968. Une firme australienne, Kingsford Smith Aviation, propose de remotoriser les Autocrat avec un Lycoming O-320 de 150 hp : cet appareil est surnommé Kingsmith.

L'Auster J/1 trouva des utilisateurs militaires : l'Iran, Israël, la Jordanie, le Koweït, le Pakistan et la Rhodésie. Il servit de base à l'Auster Avis, un quadriplace au fuselage redessiné et avec un nouveau train d'atterrissage, motorisé par un de Havilland Gipsy Major 10 de 145 hp. Cet appareil, qui devait être décliné en version civile (Mk I) et militaire (Mk II, notamment pour l'évacuation sanitaire), ne dépassa pas les 2 prototypes construits.

Mais surtout, l'Auster J/1 donna naissance à la famille des Auster J : Auster J/2 Arrow et Auster J/3, ainsi que l'Auster J/5 Autocar qui eut lui aussi une carrière militaire, notamment en Nouvelle-Zélande.

Versions référencées

  • Auster J/1 : Version initiale de série, moteur Cirrus de 100 hp.
  • Auster J/1A : Auster J/1 avec une quatrième place.
  • Auster J/1B Aiglet : Version conçue pour l'exportation en Australie et Nouvelle-Zélande.
  • Auster J/1N Alpha : Moteur de Havilland Gipsy Major I de 130 hp.
  • Auster J/1S : Remotorisation d'exemplaires anciens avec un de Havilland Gipsy Major 10 Mk 2-2 de 145 hp.
  • Auster J/1U Workmaster : Version conçue pour l'épandage agricole.
  • Auster J/1W : Triplace d'entraînement et de tourisme dont le prototype fut ferraillé avant même d'avoir pris l'air.

Auster J/1B Aiglet voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 907 kg (2 000 lbs)
  • Masse à vide : 555 kg (1 223 lbs)
  • Surface alaire : 17 m² (185 sq. ft)
  • Hauteur : 2,01 m (6,6 ft)
  • Envergure : 11 m (36 ft)
  • Longueur : 7,254 m (23,8 ft)

Performances

  • Vitesse de croisière : 169 km/h (105 mph, 91 kts)
  • Distance franchissable : 354 km (220 mi, 191 nm)
  • Plafond opérationnel : 5 486 m (18 000 ft)
  • Vitesse maximale HA : 203 km/h (126 mph, 109 kts)
  • Charge alaire, à vide : 32,277 kg/m² (6,611 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 52,783 kg/m² (10,811 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 1 moteur à cylindres en ligne De Havilland Gipsy Major I
  • Puissance unitaire : 97 kW (132 ch, 130 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

picture

Forum

Sujet complet »
Auster J/1 Autocrat à 31/05/2014 16:08 Clansman

stanak a écrit

Auster J/1 Autocrat
exemplaire unique utilisé par l'IAF (ce n'est pas l'original)
Image

L'Auster J/1 Autocrat est un avion de tourisme britannique apparu dans l'immédiat après-guerre. Il est monomoteur, à ailes hautes, et triplace.

Comme la fin de la seconde guerre mondiale approchait, les ingénieurs de Taylorcraft commençèrent à se tourner vers l'aviation civile. Le Taylorcraft Auster, un avion d'observation et de liaison de la seconde guerre mondiale, avait évolué jusquà l'Auster V ou Auster J. Or, cette dernière version s'était montré fiable et robuste, et pouvait servir de base à un avion de tourisme. Une étude de marché sur un avion de tourisme effectuée début 1945 s'était avérée concluante, et Taylorcraft souhaitait conserver ses outils de production.

Un Auster V, immatriculé G-AGOH, fut donc remotorisé avec un Blackburn Cirrus II de 100 hp (moins puissant que le moteur d'origine, de 130 hp). Il est aujourd'hui conservé au Newark Air Museum.

Le prototype de l'Auster I, qui avait été accidenté, fut reconstruit avec un fuselage plus large et le moteur Cirrus II, ce qui allait donner le deuxième prototype du J/1 Autocrat. Il a été ferraillé en 1961.

Un troisième prototype fut obtenu en modifiant un Taylorcraft Plus C2. Il fut accidenté en Allemagne en 1972 et serait actuellement restauré au Danemark.

Le vol inaugural du J/1 Autocrat eut lieu en 1945. Il est construit en tubes d'acier recouvert de toile, les ailes ont des nervures métalliques, des longerons de bois et sont recouvertes de toile.

Le premier appareil de série vola pour la première fois en décembre 1945. Le deuxième exemplaire de série, lui, fut doté d'un moteur de Havilland Gipsy Major I de 130 hp, qui équipera plus tard les J/1B Aiglet et J/1N Alpha.

Quand à Taylorcraft, elle prit le nom d'Auster le 7 mars 1946. Le J/1 se vendit bien au départ, mais les commandes commencèrent à se réduire dès la fin des années 1940. Il fut produit jusqu'en 1952. Il fut essentiellement utilisé dans les aéroclubs, par des particuliers, par des compagnies charters. Il servit au transport de passagers, au remorquage de bannières ou à la photographie aérienne. En 2009, plusieurs appareils volaient encore.

On en distingue plusieurs versions : le J/1 de base est doté du moteur Blackburn Cirrus Major. Plusieurs furent remotorisés avec un Lycoming O-320-A1A de 150 hp. Le J/1A disposait d'un quatrième siège. 414 J/1 et J/11A furent construits.

Le J/1B Aiglet était motorisé par un de Havilland Gipsy Major I de 130 hp et avait des empennages agrandis. Peu d'exemplaires avaient été vendus en Australie, à cause du manque de puissance du Cirrus. Un Autocrat fut donc remotorisé et vola pour la première fois en 1950. La construction commença d'abord par des Autocrat modifiés, puis des exemplaires neufs. 86 exemplaires furent construits, en particulier pour remplir des tâches agricoles en Australie et en Nouvelle-Zélande. Kingsford Smith Aviation Services, une firme basée à Sidney, se chargea de les réassembler et de les tester.

Le J/1N Alpha bénéficia de l'apport du J/1B, le moteur de Havilland Gipsy Major I de 130 hp. Il fut destiné à améliorer les ventes et pallier au manque de fiabilité du moteur Cirrus. Plusieurs J/1 furent portés à ce standard. Il fut construit à 107 exemplaires, dont 45 exemplaire neufs dans les années 1956-1957.

Des exemplaires furent remotorisés avec un de Havilland Gipsy Major 10 Mk 2-2 de 145 hp, ce qui donna le J/1S Autocrat.

Le J/1U Workmaster était un J/1N modifié en reprenant l'expérience acquise avec les J/1B. Le fuselage était renforcé avec une structure en partie métallique, la dérive était prolongée par une arête dorsale, et il était motorisé par un Lycoming O-360-A de 180 hp. Il pouvait emporter 455 litres de produits chimiques. Il vola pour la première fois le 22 février 1958. Seuls 11 exemplaires furent construits (dont 9 utilisés par Crop Culture) et le dernier ne fut même pas achevé. Ils furent surtout utilisés en Afrique de l'Ouest.

Le J/1W était un triplace d'entraînement et de tourisme dont le prototype fut ferraillé avant même d'avoir pris l'air.

En 1965, un Autocrat fut motorisé par une turbine à gaz Rover TP par V.H.Bellamy. Il fut remis à son standard d'origine en 1968. Une firme australienne, Kingsford Smith Aviation, propose de remotoriser les Autocrat avec un Lycoming O-320 de 150 hp : cet appareil est surnommé Kingsmith.

L'Auster J/1 trouva des utilisateurs militaires : l'Iran, Israël, la Jordanie, le Koweït, le Pakistan et la Rhodésie.


Voilà, j'espère que ma fiche n'est pas trop austère. :mrgreen:


http://fr.wikipedia.org/wiki/Auster_J/1_Autocrat

http://en.wikipedia.org/wiki/Auster_Autocrat

http://en.wikipedia.org/wiki/Auster_J/1B_Aiglet

http://en.wikipedia.org/wiki/Auster_Workmaster

http://www.airliners.net/aircraft-data/stats.main?id=43
Re: Auster J/1 Autocrat à 31/05/2014 18:46 Clansman
La fiche sur le site
Re: Auster J/1 Autocrat à 01/03/2017 10:32 stanak
J/1 Autocrat
ex IDF
Image
il semble qu'il est 5 exemplaires qui ai servi (sans compter des Auster AOP)
(bien que le panneau du musée indique "a lone autocrat")
un fut abattu par un Fury égyptien en 1948
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Sept. 17, 2014, 1:53 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires