Rappels

Histoire de l'appareil

Dès 1958, Saab lance une étude sur le successeur du Draken. De son côté, l’armée de l’air suédoise lance en 1961 une spécification pour un appareil capable de remplacer avant tout le Lansen, et éventuellement le Draken, de voler à Mach 1 à basse altitude et Mach 2 à haute altitude, de décoller de portions de route de 800 m de long et 9 m de large, et de s’intégrer au système de défense suédois, le STRIL 60. Le Saab 37 est accepté le 28 septembre 1962. L’appareil est alors surnommé Viggen (Foudre, en suédois) et la construction démarre en 1964. 7 prototypes, dont un biplace, sont commandés en 1965.

Le premier d’entre eux décolle le 8 février 1967 avec Erik Dahlstrom aux commandes. L'appareil s'avère plaisant à piloter. Cependant, il sera perdu dans un accident le 31 mai 1968, causant la mort du pilote Lennart Fryoe. Le dernier des prototypes décolle en avril 1969.

175 exemplaires sont commandés en 1968 dans les versions AJ 37, SF 37 et SH 37 et les premiers appareils, les AJ 37, sont livrés à partir de 1971. Ceux-ci, construits à 108 exemplaires, sont d’abord destinés à l’attaque au sol, avec des capacités secondaires de combat aérien. Ils sont équipés d'un radar PS 37A. Ils entrent en service en 1972 au sein de la F7 à Satenas. En 1974 et 1975, une série d’accidents montrent une faiblesse structurelle de l’aile qui n’existent que sur les premiers exemplaires.

Le prototype de la version biplace, le Sk 37, vole dès le 2 juillet 1970. L’ajout d’un second poste de pilotage a entraîné une réduction de la capacité d’emport en carburant, c’est pourquoi il emporte toujours un réservoir supplémentaire. Sa dérive a également été agrandie. Destiné à l’entraînement et dépourvu de radar, il fut construit à 17 exemplaires.

Le SF 37, destiné à la reconnaissance, vola dès le 21 mai 1973. 28 exemplaires furent construits, avec un nez modifié contenant 7 caméras. Le SH 37, lui, vola le 10 décembre 1973. Construit à 27 exemplaires, il était à la fois destiné à la reconnaissance et à la lutte anti-navires. Outre un radar PS-371A adapté à cette mission, il emportait également une nacelle de reconnaissance, équipée d’équipements de reconnaissance nocturne, d'une caméra de prises de vue à grande distance et de contre-mesures électroniques.

Le JA 37, destiné à la défense aérienne, vola le 27 septembre 1974. Doté d’un réacteur RM8B plus puissant, d'un radar PS 46A LD/SD dédié, et d’un canon de 30 mm, il fut construit à 147 exemplaires.

Le Viggen fut modernisé au cours de sa carrière. De 1993 à 1998, le AJS 37 fut conçu afin d’emporter de nouvelles armes et un nouveau système d’arme. Une centaine d’AJ 37, SF 37 et SH 37 furent modifiés. Une trentaine de JA 37 furent portés au standard JA 37D à la même époque, afin d’emporter notamment des missiles AIM-120 AMRAAM. D'autres modernisations eurent lieu sur le JA-37, les standard JA 37C et Di. Les Sk 37 furent portés au standard Sk 37E pour entraîner les pilotes de Gripen à la guerre électronique. 10 exemplaires furent convertis de 1998 à 2000 et furent les derniers exemplaires à être retirés du service.

Le Viggen fut retiré du service en 2007. Construit à 338 exemplaires jusqu'en 1990, il ne fut jamais exporté malgré l'existence de versions 37E et 37X, ayant échoué à contrer le F-16 dans le marché du siècle. De plus, la Suède conserva un contrôle très strict sur l'exportation d'armes et une vente en Inde échoua pour des raisons politiques.

Ce fut cependant un appareil capable, puissant, capable d’être remis en œuvre en 10 minutes par 7 hommes, dont 6 conscrits ou réservistes. Sa capacité à atterrir court, à faire demi-tour sur lui-même pour redécoller a impressionné les foules lors des meetings. Cela était possible grâce à ses inverseurs de poussée et son train arrière à diabolo. Ses capacités ADAC sont telles qu'il peut opérer à partir d'une portion d'autoroute de 500 m. Son réacteur d'origine américaine lui donnait un bon rayon d'action et de très bonnes capacités d'accélération. Sa formule "delta canard" en a fait un appareil très polyvalent.

Versions référencées

  • SAAB AJ 37 : Version de base. 108 exemplaires.
  • SAAB Sk 37 : Version biplace d'entraînement. 17 exemplaires.
  • SAAB SF 37 : Version de reconnaissance. 28 exemplaires.
  • SAAB SH 37 : Version spécialisée dans la lutte anti-navires. 27 exemplaires.
  • SAAB AJS 37 : Version à l'avionique modernisée de l'AJ 37.
  • SAAB AJSH 37 : Version à l'avionique modernisée du SH 37.
  • SAAB AJSF 37 : Version à l'avionique modernisée du SF 37.
  • SAAB JA 37 : Version de chasse et d'attaque. 147 exemplaires.
  • SAAB JA 37C : Version à l'avionique modernisée du JA 37.
  • SAAB JA 37D : Version à l'avionique modernisée du JA 37.
  • SAAB JA 37Di : Version à l'avionique modernisée du JA 37.
  • SAAB SK 37E : Version d'entraînement à la guerre électronique basée sur le Sk 37. 10 exemplaires modifiés.
  • SAAB 37E Eurofighter : Projet de version destinée à remplacer les F-104 en service dans l'OTAN.
  • SAAB 37X : Projet de version export destinée à la Norvège.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Anciens pays utilisateurs

SAAB JA 37 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Dièdre de l'aile : 0 °
  • Allongement : 2,44
  • Voie : 4,76 m (15,617 ft)
  • Empattement : 5,69 m (18,668 ft)
  • Envergure des canards : 5,45 m (17,881 ft)
  • Surface des canards : 6,2 m² (66,736 sq. ft)
  • Masse maxi au décollage : 20 000 kg (44 092 lbs)
  • Masse à vide : 9 500 kg (20 944 lbs)
  • Surface alaire : 46 m² (495 sq. ft)
  • Hauteur : 5,9 m (19,357 ft)
  • Envergure : 10,6 m (34,777 ft)
  • Longueur : 16,4 m (53,806 ft)

Performances

  • Vitesse d'atterrissage : 220 km/h (137 mph, 119 kts)
  • Distance franchissable : 2 000 km (1 243 mi, 1 080 nm)
  • Plafond opérationnel : 18 000 m (59 055 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 203 m/s (666 ft/s)
  • Mach maximal BA : Mach 1,2
  • Mach maximal HA : Mach 2
  • Vitesse maximale HA : 2 231 km/h (1 386 mph, 1 204 kts)
  • Charge alaire, à vide : 206,522 kg/m² (42,299 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 434,783 kg/m² (89,051 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 1 réacteur Volvo RM8B
  • Puissance unitaire : 7 348 kgp (72 kN, 16 200 lbf), 12 750 kgp (125 kN, 28 110 lbf) avec post-combustion

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

picture

Forum

Sujet complet »
Saab 37 Viggen à 02/06/2010 14:24 Clansman
Dès 1958, Saab lance une étude sur le successeur du Draken. De son côté, l’armée de l’air suédoise lance en 1961 une spécification pour un appareil capable de remplacer avant tout le Lansen, et éventuellement le Draken, de voler à Mach 1 à basse altitude et Mach 2 à haute altitude, de décoller de portions de route de 800 m de long et 9 m de large, et de s’intégrer au système de défense suédois, le STRIL 60. Le Saab Système 37 est accepté le 28 septembre 1962. L’appareil est alors surnommé Viggen (Foudre, en suédois) et la construction démarre en 1964. 7 prototypes, dont un biplace, sont commandés en 1965.

Le premier d’entre eux décolle le 8 février 1967 avec Erik Dahlstrom aux commandes. L'appareil s'avère plaisant à piloter. Cependant, il sera perdu dans un accident le 31 mai 1968, causant la mort du pilote Lennart Fryoe. Le dernier des prototypes décolle en avril 1969.

175 exemplaires sont commandés en 1968 dans les versions AJ-37, SF-37 et SH-37 et les premiers appareils, les AJ-37, sont livrés à partir de 1971. Ceux-ci, construits à 108 exemplaires, sont d’abord destinés à l’attaque au sol, avec des capacités secondaires de combat aérien. Ils sont équipés d'un radar PS 37A. Ils entrent en service en 1972 au sein de la F7 à Satenas. En 1974 et 1975, une série d’accidents montrent une faiblesse structurelle de l’aile qui n’existent que sur les premiers exemplaires.

Le prototype de la version biplace, le Sk-37, vole dès le 2 juillet 1970. L’ajout d’un second poste de pilotage a entraîné une réduction de la capacité d’emport en carburant, c’est pourquoi il emporte toujours un réservoir supplémentaire. Sa dérive a également été agrandie. Destiné à l’entraînement et dépourvu de radar, il fut construit à 17 exemplaires.

Le SF-37, destiné à la reconnaissance, vola dès le 21 mai 1973. 28 exemplaires furent construits, avec un nez modifié contenant 7 caméras. Le SH-37, lui, vola le 10 décembre 1973. Construit à 27 exemplaires, il était à la fois destiné à la reconnaissance et à la lutte anti-navires. Outre un radar PS-371A adapté à cette mission, il emportait également une nacelle de reconnaissance, équipée d’équipements de reconnaissance nocturne, d'une caméra de prises de vue à grande distance et de contre-mesures électroniques.

Le JA-37, destiné à la défense aérienne, vola le 27 septembre 1974. Doté d’un réacteur RM8B plus puissant, d'un radar PS 46A LD/SD dédié, et d’un canon de 30 mm, il fut construit à 147 exemplaires.

Le Viggen fut modernisé au cours de sa carrière. De 1993 à 1998, le AJS-37 fut conçu afin d’emporter de nouvelles armes et un nouveau système d’arme. Une centaine d’AJ-37, SF-37 et SH-37 furent modifiés. Une trentaine de JA-37 furent portés au standard JA-37D à la même époque, afin d’emporter notamment des missiles AIM-120 AMRAAM. D'autres modernisations eurent lieu sur le JA-37, les standard JA-37C et Di. Les Sk-37 furent portés au standard Sk-37E pour entraîner les pilotes de Gripen à la guerre électronique. 10 exemplaires furent convertis de 1998 à 2000 et furent les derniers exemplaires à être retirés du service.

Le Viggen fut retiré du service en 2007. Construit à 338 exemplaires jusqu'en 1990, il ne fut jamais exporté malgré l'existence de versions 37E et 37X, ayant échoué à contrer le F-16 dans le marché du siècle. De plus, la Suède conserva un contrôle très strict sur l'exportation d'armes et une vente en Inde échoua pour des raisons politiques.

Ce fut cependant un appareil capable, puissant, capable d’être remis en œuvre en 10 minutes par 7 hommes, dont 6 conscrits ou réservistes. Sa capacité à atterrir court, à faire demi-tour sur lui-même pour redécoller a impressionné les foules lors des meetings. Cela était possible grâce à ses inverseurs de poussée et son train arrière à diabolo. Ses capacités ADAC sont telles qu'il peut opérer à partir d'une portion d'autoroute de 500 m. Son réacteur d'origine américaine lui donnait un bon rayon d'action et de très bonnes capacités d'accélération. Sa formule "delta canard" en a fait un appareil très polyvalent.

JA-37 Viggen

Dimensions
Longueur : 16,4 m
Envergure : 10,6 m
Hauteur : 5,9 m
Surface alaire : 46 m²

Masses
A vide : 9500 kg
maximale : 20000 kg

Motorisation
Moteur : 1 Volvo RM8B (JT-8D sous licence avec post-combustion)
Poussée : 12500 kgp avec PC.

Performances
Vitesse maximale : 2231 km/h
Plafond : 18000 m
Distance franchissable : 2000 km

Equipage : 1 pilote

Armement : 1 canon Oerlikon KCA de 30 mm avec 150 obus, 7000 kg de charges sous 7 points d'emports.

Pays utilisateurs : Suède

Sources :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Saab_37_Viggen

http://www.avions-militaires.net/fiches/ja37.php

http://www.avionslegendaires.net/saab-j37-viggen.php

http://pagesperso-orange.fr/jets.for.ever/Pages/saab%20ja-37.htm

http://www.atfx.org/Saab_Viggen,,16,32,,.html

http://en.wikipedia.org/wiki/Saab_37_Viggen

http://www.fas.org/man/dod-101/sys/ac/row/viggen.htm

http://www.vectorsite.net/avvig.html
Re: Saab 37 Viggen à 02/06/2010 17:10 PCmax
Un beau petit avion que le Viggen. J'aurais bien aimé savoir ce qu'il valait en combat réel à son époque.
Re: Saab 37 Viggen à 02/06/2010 18:07 Clansman
Il est généralement considéré comme un des premiers et meilleurs appareils de la 4e génération. Puissant et maniable, je l'imagine bien supérieur au MiG-23, au Mirage F1 ou au F-4. Contre des F-16 ou Mirage 2000, ça devait commencer à devenir chaud.
Re: Saab 37 Viggen à 02/06/2010 18:32 ciders
La vente qui a échoué en Inde, ce n'était pas en raison du radar, d'origine américaine ?
Re: Saab 37 Viggen à 02/06/2010 19:17 Polo

Clansman a écrit

Il est généralement considéré comme un des premiers et meilleurs appareils de la 4e génération. Puissant et maniable, je l'imagine bien supérieur au MiG-23, au Mirage F1 ou au F-4. Contre des F-16 ou Mirage 2000, ça devait commencer à devenir chaud.

Euh…l'Ankou, le Viggen appartient à la 3e génération au même titre que le Mirage F1 francais, les MiG-23 et 25 soviétiques où encore le F-4 américain.

Le JAS-39 Gripen lui est de la 4e génération et le démonstrateur Gripen NG intègre lui la technologie d'un avion de 4,5e génération.

Pour le reste c'est vrai que le Viggen était très en avance sur son temps, j'ai même du mal à comprend comment il n'a pas susciter plus d'intérêt et percer à l'export.
Re: Saab 37 Viggen à 02/06/2010 19:52 Clansman

ciders a écrit

La vente qui a échoué en Inde, ce n'était pas en raison du radar, d'origine américaine ?

Plutôt du réacteur, un JT8D civil. Mais ce sont apparemment bien des pressions américaines qui ont fait échouer la vente. :)

Euh…l'Ankou, le Viggen appartient à la 3e génération au même titre que le Mirage F1 francais, les MiG-23 et 25 soviétiques où encore le F-4 américain.

Ah, bon. Une de mes sources le faisait entrer dans la 4e génération, arguant de l'ergonomie du cockpit, en avance sur son temps. :)

Pour le reste c'est vrai que le Viggen était très en avance sur son temps, j'ai même du mal à comprend comment il n'a pas susciter plus d'intérêt et percer à l'export.

Un mot, un seul : F-16. :biggrin:
Re: Saab 37 Viggen à 25/09/2010 20:29 Clansman
Le Viggen, nom de dieu, sur le site

Honnêtement, ne serait-ce que sur le plan commercial, il méritait mieux. Mais outre la volonté politique de la Suède de rester neutre, je dirais que chronologiquement, il s'est trouvé entre 2 générations. Par rapport à des F-4, MiG-23, Mirage F1, il était sans doute supérieur… Mais les F-16, MiG-29, Mirage 2000 n'allaient pas tarder à apparaître. Je reste persuadé qu'il aurait eu une bonne tenue par rapport à ses contemporains.
Re: Saab 37 Viggen à 25/09/2010 21:46 ciders
Je suis d'accord. Il a certainement aussi souffert de la fin de la Guerre Froide, et de la préférence soudain accordée au petit Gripen.
Saab J37 Viggen à 16/06/2012 15:51 stanak
Image
Re: Saab 37 Viggen à 16/06/2012 17:52 JFF

Clansman a écrit

Le Viggen, nom de dieu, sur le site

Honnêtement, ne serait-ce que sur le plan commercial, il méritait mieux. Mais outre la volonté politique de la Suède de rester neutre, je dirais que chronologiquement, il s'est trouvé entre 2 générations. Par rapport à des F-4, MiG-23, Mirage F1, il était sans doute supérieur… Mais les F-16, MiG-29, Mirage 2000 n'allaient pas tarder à apparaître. Je reste persuadé qu'il aurait eu une bonne tenue par rapport à ses contemporains.

En tout les cas, en terme de boucan, il les battait tous !
Le seul qui faisait plus de bruit que le Viggen, au décollage, c'était le Lightning, mais il trichait, car il avait 2 réacteurs :mrgreen:
Un Viggen au décollage, pleine PC, c'était quelque chose de très impressionnant, on sentait physiquement le bruit jusque dans les intestins.

En terme d'intercepteur, ou de chasseur de supériorité aérienne, je ne sais pas ce qu'il valait, car il avait quand même été étudié avant tout comme appareil d'attaque, et seulement après fut dérivé une version de chasse. De plus, cette version avait été conçue pour travailler dans l'environnement hautement intégré et automatisé du système de défense aérienne de la Suède, donc je ne sais pas ce que ça aurait pu donner en dehors de ce système ?
Le Draken, au contraire, avait été dessiné comme un chasseur, non intégré dans ce système, donc beaucoup plus "adaptable" à des environnements différents.
Re: Saab 37 Viggen à 16/06/2012 19:59 Clansman
La photo de Stanak est rajoutée, merci à toi !

donc je ne sais pas ce que ça aurait pu donner en dehors de ce système ?

Sans adaptation à d'autres systèmes de communication, rien de bon comme n'importe quel chasseur…
Re: Saab 37 Viggen à 16/06/2012 20:50 ciders
Le côté politique a joué, c'est certain. La Suède était un pays neutre, sans puissance diplomatique réelle. Face aux Soviétiques, aux Américains, aux Français et aux Britanniques, c'était trop juste. Ajoutez à cela le côté "gentil" des Suédois, et vous excluez des acheteurs potentiels l'eSsentiel des pays arabes, gros acheteurs.

Après, il ne restait pas grand chose :

- l'Afrique : avion trop cher pour les clients restants
- l'Amérique latine : chasse gardée US
- l'Asie : trop compliqué, trop d'équilibres à ne pas bousculer
- l'Europe : trop sophistiqué ou menaçant pour les clients habituels de Saab, trop concurrencé par les autres constructeurs pour les autres
Re: Saab 37 Viggen à 18/06/2012 09:17 Jericho
Je n'ai vu qu'une fois un Viggen en vol, lors d'un meeting aérien à Sion, en 1997 je crois. Il était vraiment impressionnant de maniabilité et manoeuvrabilité. Mais les top, c'est ses performances au décollage et à l'atterrissage. Sa démonstration en avait impressionné plus d'un.

Durant sa présentation en vol, il nous fait un atterrissage court (très court pour un jet), s'arrète, fait un demi-tour en marche arrière (sans aide extérieure, bien entendu!) et redécolle sur la même distance pour finir son show! :o

Bluffant, simplement bluffant… après avoir vu ça, comment ne pas l'aimer? ;)
Re: Saab 37 Viggen à 18/06/2012 19:36 d9pouces
Mais il avait des inverseurs de poussée, ça aide pas mal pour le demi-tour ;)

Je n'ai jamais eu l'heur de le voir, j'aurais bien aimé. Mais point de vue bruit, je me souviens d'un Harrier au Bourget (en 1995 ?), avec la poussée verticale qui faisait trembler le sol.
Re: Saab 37 Viggen à 18/06/2012 20:45 Jericho

d9pouces a écrit

Mais il avait des inverseurs de poussée, ça aide pas mal pour le demi-tour ;)
C'est sûr qu'il le faisait grâce à ses inverseurs de poussée, mais c'est quand-même impressionnant de le voir manoeuvrer ainsi. Il aurait pu jouer dans Hot-Shot avec le parcage latéral, s'il avait été navalisé… :D

d9pouces a écrit

… Mais point de vue bruit, je me souviens d'un Harrier au Bourget (en 1995 ?), avec la poussée verticale qui faisait trembler le sol.
Un appareil impressionnant en vol, lui aussi! :oui:
Re: Saab 37 Viggen à 16/06/2013 08:59 d9pouces
une vue originale d'un avion qui se fait rare
Re: Saab 37 Viggen à 18/06/2013 07:39 Nico2
En effet, orignal vu sous cet angle.

Sympas les petites cocardes.
Répondre aux messages »
Texte de , créé le 17 septembre 2014 13:53, modifié le . ©AviationsMilitaires