Rappels

Histoire de l'appareil

Le projet J-13 désigne une initiative propre à l'Institut 601 de Shenyang pour développer un chasseur capable de prendre la relève des J-6 vieillissants. À la fin de l’année 1971, celui-ci entame une étude sur les besoins futurs de la People's Liberation Army Air Force (PLAAF) et de la People's Liberation Army Naval Air Force (PLANAF). 

De 1973 à 1976, Shenyang procède à plus de 3000 tests en soufflerie pour plus de 20 configurations différentes. La plus connue d'entre elle révèle un appareil doté d'entrées d’air latérales dans le style du Mirage F-1. Une autre, surnommée F-16 chinois, dispose d'une entrée d’air ventrale. Le 24 avril 1976, la PLAAF finit par trancher et émet une demande officielle pour développer un monoréacteur léger pouvant atteindre la vitesse de Mach 2.

Shenyang entre alors en concurrence avec les projets de Chengdu (J-9) et Nanchang (J-12). Cependant, les trois constructeurs doivent faire face au même problème : l’absence d’un réacteur suffisamment puissant pour motoriser un monoréacteur.

Les choix de l’industrie aéronautique chinoise sont à l'époque limités au WS-6 (copie du Rolls-Royce Spey 202) et au WS-9, un réacteur chinois encore en développement. Le WS-6 et ses 9300 kg de poussée ne sont pas capables d'assurer une puissance suffisante pour un monoréacteur, tandis que le WS-9, censé fournir 12.200 kgp, connait également des problèmes de mise au point.

En août 1978, l'Égypte fournit à la Chine plusieurs MiG-23MS. Un appareil est envoyé à l’institut 601 qui reçoit l’ordre de copier le turboréacteur Tumansky R-29 pour une future installation à bord du J-13. Malheureusement, la copie chinoise désignée WS-15, capable de développer 12.500 kg de poussée, se révèle également en-dessous des attentes.

Les retards causés par ces échecs successifs et l'enthousiasme suscité par le modèle redessiné du J-8, affectent sérieusement le programme J-13. Bien que subissant une forte réduction de budget en 1981, il n'est pas officiellement abandonné pour autant.

Il faut attendre le début des années 1990 pour que le succès du programme J-10 scelle sans aucun doute la fin du J-13.


Texte de Trident et d'Ansierra117, avec leur aimable autorisation.

Versions référencées

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Shenyang J-13 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse normale au décollage : 11 660 kg (25 706 lbs)
  • Envergure : 10,4 m (34,121 ft)
  • Longueur : 17,5 m (57,415 ft)

Performances

  • Distance franchissable : 2 340 km (1 454 mi, 1 263 nm)
  • Plafond opérationnel : 19 000 m (62 336 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 260 m/s (853 ft/s)
  • Mach maximal HA : Mach 2,45

Motorisation

  • 1 réacteur Shenyang WS-6
  • Puissance unitaire : 12 200 kgp (120 kN, 26 896 lbf)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Forum

Sujet complet »
Shenyang J-13 à 26/08/2011 17:42 Trident
Le projet J-13 était une initiative propre de Shenyang pour développer un chasseur capable de prendre la relève des J-6 vieillissants. Vers la fin de l’année 1971, l’institut 601 entama une étude sur les futurs besoins de l’armée de l’air (PLAAF) et de la marine chinoise (PLANAF).

Entre les années 1973 et 1976 Shenyang considéra plus de 20 configurations et procéda à plus de 3000 test en soufflerie. Les configurations les plus connues étant un appareil avec des entrées d’air latérales dans le style du Mirage F-1, et une autre surnommée F-16 chinois avec une entrée d’air ventrale. Le 24 avril 1976, une demande officielle émanant de l’armée de l’air chinoise fut émise pour le développement d’un monoréacteur léger pouvant atteindre mach 2.

Shenyang avec son J-13 était en concurrence avec les projets Chengdu (J-9) et Nanchang (J-12). Les trois constructeurs ont dû faire face au même problème, l’absence d’un réacteur suffisamment puissant pour motoriser un monoréacteur.

Les choix de l’industrie aéronautique chinoise à l’époque étaient limités au WS-6 (copie du Rolls-Royce Spey 202) et au WS-9, un réacteur chinois encore en développement. Le WS-6 avec ses 9300 kgp de poussée ne pouvait pas assurer la puissance suffisante pour un monoréacteur. Le programme du réacteur WS-9, censé fournir 12200 kgp, connaissait également beaucoup de problèmes.

En août 1978 les Egyptiens donnent quelques MiG-23MS à la Chine. Un appareil est envoyé à l’institut 601 qui reçu l’ordre de copier le turboréacteur Tumansky R-29 pour une future installation à bord du J-13. Cependant, la copie chinoise désignée WS-15, capable de développer 12500 kgp de poussée, se révélera également en dessous des attentes.

Les retards causés par les échecs des programmes de développement des réacteurs et les succès du modèle redessiné du J-8 affecta sérieusement le programme J-13, qui, tout en subissant une grande réduction de budget en 1981, n’était pas officiellement abandonné pour autant.

Le succès du programme J-10 scelle sans doute la fin du programme J-13 qui semble avoir été abandonné au début des années 1990.

Caractéristiques

Équipage: 1
Longueur: 17.5 m
Envergure: 10.4 m
Masse à vide : 7088 kg
Charge utile : 4572 kg
Motorisation : 1 × Woshan WS-6 ou 1 × Woshan WS-15 turbofan

Performances
Vitesse maximale : mach 2.45
Rayon de combat: 2340 km ()
Plafond pratique: 19,000 m ()
Rate of climb: 260 m/s ()
Rapport poussée poids : 1.07 Avec post combustion

Sources
http://en.wikipedia.org/wiki/Shenyang_J-13
http://en.wikipedia.org/wiki/Shenyang_WS-6
http://www.globalsecurity.org/military/world/china/j-13.htm
Re: Shenyang J-13 à 26/08/2011 20:13 Clansman
Jolie fiche. ;)
Re: Shenyang J-13 à 26/08/2011 21:11 Trident
Merci, c'est pas évident à faire durant ce mois de Ramadhan qui m'a particulièrement fatigué par rapport aux autres années.
Re: Shenyang J-13 à 26/08/2011 21:23 Clansman
Ah oui ? J'ai une collègue qui le fait aussi. Bien que le temps soit clément en France (c'est le cas de le dire :mrgreen: ), j'ai l'impression que ça a été dur pour elle aussi. Franchement, je vous félicité de faire une chose pareille, je crois que je pourrais pas.

Allez, plus que quelques jours, le 29 ou le 30 ça devrait être bon. Ca dépend de la lune. Enfin, en France je veux dire. :mrgreen:
Re: Shenyang J-13 à 26/08/2011 22:51 Trident
Et c'est quoi le rapport avec le J-13 ? :bonnet:

C'est une question d'adaptation, si tu l'avais fait depuis le jeune age petit à petit, ça te semblerait presque normal, enfin moins pénible que ça en a l'air :bonnet:

Je l'ai fait deux fois en France, il me semble que les journées sont plus longues…
Je me souviens d'un collègue qui me disais à midi, "bon je te dis pas ce que je vais faire …"
Re: Shenyang J-13 à 26/08/2011 23:15 Jericho
Merci pour cette fiche, Trident!

J'ai appris des choses, c'est quand même chouette cette histoire de fiche!
Le J-13 ne semble pas spécialement inspiré d'un autre modèle plus ancien. Est-ce que je me trompe ou ce serait un des premiers chasseurs chinois dans ce cas? (on avait des copies ou des dérivés des MiG17, 19, 21, etc.)

Et bravo pour ton courage à faire le Ramadhan! Je me dis que c'était certainement plus facile de le faire il y a une centaine (ou un peu plus) d'années en arrière: à l'époque on restait à l'ombre durant les heures les plus chaudes. Maintenant, on a souvent plus le choix, c'est "oui patron" et tu fais ta journée, y compris si tu travailles en plein soleil.
Bon courage et encore merci! ;)
Re: Shenyang J-13 à 27/08/2011 10:12 d9pouces
Il a un petit air de F-16, je trouve ; en tout cas au niveau de la formule aérodynamique choisie. En revanche, le cockpit fait particulièrement petit, ça fait tout bizarre
Re: Shenyang J-13 à 27/08/2011 14:35 Trident
Les designs ont évolués et le cockpit semble avoir été redessiné pour une meilleure visibilité.

Deux autres illustrations de ce qui a été proposé ici

Sur la première image on a la formule avec deux entrées d'air latérales.

Sur la seconde une évolution du design "F-16" qui a également des airs de J-10 ou de Lavi comme vous voulez.

Jericho a écrit

Le J-13 ne semble pas spécialement inspiré d'un autre modèle plus ancien. Est-ce que je me trompe ou ce serait un des premiers chasseurs chinois dans ce cas? (on avait des copies ou des dérivés des MiG17, 19, 21, etc.)

Oui c'est l'un des premiers programmes chinois pour concevoir un avion de chasse mais il y en a eu d'autres avant. Les projets DongFeng 104/107/113.

Évidement avant le J-10 tous ces programmes se terminaient de la même façon, recourir à une licence où à une modification d'un appareil soviétique.
Re: Shenyang J-13 à 27/08/2011 15:26 Jericho
Merci pour ces infos…:oui: j'en étais resté aux copies !
Re: Shenyang J-13 à 18/08/2012 16:23 Clansman
Le J-13 sur le site
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Sept. 17, 2014, 1:53 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires