Rappels

Histoire de l'appareil

La désignation Il-18 renvoie à deux avions de ligne, séparés par une décennie. L'un est bien connu, il date de 1957 et a pour code OTAN "Coot". L'autre date de 1946, est peu connu car resté au stade de prototype. Il a pour nom de code "Clam" et c'est de lui que nous parlerons ici.

A la fin de la seconde guerre mondiale, Aeroflot prévoit le développement du transport civil, et a besoin entre autres d'un long-courrier gros porteur, pour ses lignes nationales et internationales. Il devait pouvoir opérer à partir de pistes de moins de 1000 mètres, pavées ou non, et relier le Caucase, l'Asie centrale et la pointe est de l'URSS.

Iliouchine étudia un quadrimoteur à ailes basses et train tricycle à partir du printemps 1945. Ses moteurs étaient à l'origine des Charomskii ACh-32 diesel, prévus pour l'Il-12 plus petit. Le train tricycle provenait du Tu-4 et était composé de 3 roues jumelées. Quand à l'aile, elle fut dessinée avec un grand allongement et le bord de fuite équipé de volets Fowler. Enfin, il devait voler par tous les temps, et être muni de dégivreurs (électriques ou air chaud) au pare-brise, aux hélices et aux bords d'attaque.

Le fuselage pressurisé pouvait accueillir en principe 66 sièges ou 27 couchettes, le fret et les bagages étaient situés sous le plancher. Sa cabine, avec ses 3,5 mètres de diamètre, était la plus grande construite en URSS et pouvait accueillir 5 sièges de front, aménagement rare à l'époque. D'autres configurations étaient envisagées : 40 sièges, ou 28 couchettes pour les très longues distances, transport de fret militaire (8 tonnes ou 90 soldats) avec plancher renforcé, monte-charge et trappes de chargement dans le fuselage. L'Il-18 était donc comparable aux avions américains du même type, comme le DC-4 ou Constellation.

Cependant, les Ach-32 restèrent au stade de prototypes et Iliouchine se rabattit sur les Shvetsov ASh-73TK, de 2400 ch eux aussi. L'Il-18 fut livré en juillet 1946 dans une configuration pour 60 passagers, mais sans les turbocompresseurs TK-10, pas encore au point. Afin de gagner du temps, Sergueï Iliouchine ordonna de démarrer les essais en vol sans attendre. Le vol inaugural eut lieu le 17 août 1946 avec V.K. Kokkinaki aux commandes, avec des moteurs ASh-73 moins performants en altitude. De plus, les ASh-73 avaient une durée de fonctionnement entre visite de 25 heures, et l'un d'eux prit même feu en vol.

Si l'Il-18 souffrit de ses problèmes de moteurs, il se révéla par contre docile, stable, peu bruyant et bien plus confortable que les Li-2 et Il-12. Il avait assez de marge de puissance pour voler en cas de panne d'un voire deux moteurs. Malgré tout, la production du Tu-4 accaparait celle des moteurs ASh-73TK, qui de surcroît n'étaient assez économiques pour un usage civil. De plus, l'Il-18 semblait trop gros pour le trafic espéré : en d'autres termes, il était peut-être trop en avance sur son temps, c'est pourquoi il fut abandonné.

Une légende veut que Staline demanda à Sergueï Iliouchine combien de passagers il pouvait emporter, et que devant la réponse d'Iliouchine (66 passagers, voire 90 soldats pour la version de transport de troupes), Staline ait répondu : "imaginez ce qu'il se passerait s'il s'écrasait. Vous feriez mieux d'oublier cet avion." Les essais se terminèrent à la mi-automne 1946.

Le prototype fut dévoilé au défilé de Tushino le 3 août 1947, alors qu'il guidait une formation d'Il-12. Il servit, en 1948 et 1949 à remorquer le lourd planeur Il-32 : c'était effectivement un des rares appareils assez puissants en URSS pour le faire. Il continua à voler jusqu'au début des années 1950, pour divers essais en vol, avant d'être ferraillé.

Versions référencées

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Iliouchine Il-18 (OTAN : Clam) voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 42 500 kg (93 697 lbs)
  • Masse à vide : 28 490 kg (62 810 lbs)
  • Surface alaire : 140 m² (1 507 sq. ft)
  • Hauteur : 9,4 m (30,84 ft)
  • Envergure : 41,2 m (135,171 ft)
  • Longueur : 29,86 m (97,966 ft)

Performances

  • Vitesse de croisière : 450 km/h (280 mph, 243 kts)
  • Distance franchissable : 6 200 km (3 853 mi, 3 348 nm)
  • Plafond opérationnel : 10 700 m (35 105 ft)
  • Vitesse maximale HA : 565 km/h (351 mph, 305 kts)
  • Charge alaire, à vide : 203,5 kg/m² (41,68 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 303,571 kg/m² (62,176 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 4 moteurs à cylindres en étoile Shvetsov ASh-73TK
  • Puissance unitaire : 1 790 kW (2 433 ch, 2 400 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.
Enregistré - dépassé depuis son enregistrement 4
Enregistré - supprimé après changements du code sportif 16

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Forum

Sujet complet »
Il-18 Clam à 05/03/2012 11:18 Clansman
La désignation Il-18 renvoie à deux avions de ligne, séparés par une décennie. L'un est bien connu, il date de 1957 et a pour code OTAN "Coot". L'autre date de 1946, est peu connu car resté au stade de prototype. Il a pour nom de code "Clam" et c'est de lui que nous parlerons ici.

A la fin de la seconde guerre mondiale, Aeroflot prévoit le développement du transport civil, et a besoin entre autres d'un long-courrier gros porteur, pour ses lignes nationales et internationales. Il devait pouvoir opérer à partir de pistes de moins de 1000 mètres, pavées ou non, et relier le Caucase, l'Asie centrale et la pointe est de l'URSS.

Iliouchine étudia un quadrimoteur à ailes basses et train tricycle à partir du printemps 1945. Ses moteurs étaient à l'origine des Charomskii ACh-32 diesel, prévus pour l'Il-12 plus petit. Le train tricycle provenait du Tu-4 et était composé de 3 roues jumelées. Quand à l'aile, elle fut dessinée avec un grand allongement et le bord de fuite équipé de volets Fowler. Enfin, il devait voler par tous les temps, et être muni de dégivreurs (électriques ou air chaud) au pare-brise, aux hélices et aux bords d'attaque.

Le fuselage pressurisé pouvait accueillir en principe 66 sièges ou 27 couchettes, le fret et les bagages étaient situés sous le plancher. Sa cabine, avec ses 3,5 mètres de diamètre, était la plus grande construite en URSS et pouvait accueillir 5 sièges de front, aménagement rare à l'époque. D'autres configurations étaient envisagées : 40 sièges, ou 28 couchettes pour les très longues distances, transport de fret militaire (8 tonnes ou 90 soldats) avec plancher renforcé, monte-charge et trappes de chargement dans le fuselage. L'Il-18 était donc comparable aux avions américains du même type, comme le DC-4 ou Constellation.

Cependant, les Ach-32 restèrent au stade de prototypes et Iliouchine se rabattit sur les Shvetsov ASh-73TK, de 2400 ch eux aussi. L'Il-18 fut livré en juillet 1946 dans une configuration pour 60 passagers, mais sans les turbocompresseurs TK-10, pas encore au point. Afin de gagner du temps, Sergueï Iliouchine ordonna de démarrer les essais en vol sans attendre. Le vol inaugural eut lieu le 17 août 1946 avec V.K. Kokkinaki aux commandes, avec des moteurs ASh-73 moins performants en altitude. De plus, les ASh-73 avaient une durée de fonctionnement entre visite de 25 heures, et l'un d'eux prit même feu en vol.

Si l'Il-18 souffrit de ses problèmes de moteurs, il se révéla par contre docile, stable, peu bruyant et bien plus confortable que les Li-2 et Il-12. Il avait assez de marge de puissance pour voler en cas de panne d'un voire deux moteurs. Malgré tout, la production du Tu-4 accaparait celle des moteurs ASh-73TK, qui de surcroît n'étaient assez économiques pour un usage civil. De plus, l'Il-18 semblait trop gros pour le trafic espéré : en d'autres termes, il était peut-être trop en avance sur son temps, c'est pourquoi il fut abandonné. Les essais se terminèrent à la mi-automne 1946.

Le prototype fut dévoilé au défilé de Tushino le 3 août 1947, alors qu'il guidait une formation d'Il-12. Il servit, en 1948 et 1949 à remorquer le lourd planeur Il-32 : c'était effectivement un des rares appareils assez puissants en URSS pour le faire. Il continua à voler jusqu'au début des années 1950, pour divers essais en vol, avant d'être ferraillé.

Fana de l'aviation n° 439, juin 2006

http://en.wikipedia.org/wiki/Ilyushin_Il-18_%281946%29

http://www.aviastar.org/air/russia/il-18-1.php
Re: Il-18 Clam à 05/03/2012 12:59 Clansman
La fiche sur le site

Pas de photos libres de droit malheureusement : il faudra se contenter de celle du Wiki.
Répondre aux messages »
Texte de , créé le 17 septembre 2014 13:53, modifié le . ©AviationsMilitaires