Rappels

Histoire de l'appareil

Durant de longues années, l'essentiel des liaisons aériennes intérieures en Union Soviétique fut assuré par des appareils produits par le constructeur Antonov. Des centaines d'An-24 et d'An-26 sillonnaient chaque jour l'espace aérien soviétique, assurant aussi bien le transport de fret ou de passagers. Au milieu des années 1980, les autorités de l'aviation civile soviétique décidèrent qu'il devenait nécessaire de trouver un remplaçant à ces appareils. Elles firent alors appel à un autre avionneur soviétique, Iliouchine.

Les ingénieurs d'Iliouchine entamèrent leurs travaux en 1986, avec pour objectif une entrée en service du nouvel appareil à l'horizon 1992. Leurs travaux permirent la mise au point d'un appareil bimoteur à turbopropulseurs, dont le premier prototype (immatriculé SSSR-54000) effectua son premier vol le 29 mars 1990, suivi par un second (SSSR-54001) le 24 décembre 1991. Les soubresauts politiques ne semblèrent pas compromettre les essais au départ. Malheureusement, le deuxième prototype s'écrasa au décollage du centre d'essais en vol de Ramenskoye le 5 juillet 1993, causant la mort de sept membres d'équipage.

Si l'enquête démontra que l'accident avait été causé par une faute humaine (les deux moteurs n'avaient pas été préparés correctement, et manquèrent de puissance durant la phase ascensionnelle après le décollage), celui-ci servit de prétexte au désengagement financier des autorités politiques du programme. L'usine TAPO de Tachkent, en Ouzbékistan, dut le prendre entièrement en charge, sur ses fonds propres. Cinq appareils supplémentaires furent construits : trois exemplaires de présérie (0101, 0103 et 0105), un pour les essais statiques (0102) et un dernier (0104) pour les essais dynamiques. Finalement, la certification de l'Il-114 fut accordée en avril 1997.

L'Il-114 se présente comme un appareil bimoteur à voilure conventionnelle, implantée en position basse sur le fuselage. La cellule est prévue pour une durée de vie de 30 ans ou 30 000 heures de vol, avec une maintenance majeure toutes les 6 000 heures. 10 % de la structure est faite de matériaux composites, le reste se composant majoritairement d'aluminium. Le train d'atterrissage tricycle (deux roues à chaque jambe, munies de freins à disques) est entièrement rétractable (sous le cockpit et dans les nacelles moteurs).

Les moteurs sont des Klimov TV7-117S, d'une puissance unitaire de 2 466 ch, entraînant chacun une hélice à six pales prévue pour faire le moins de bruit possible. Ils peuvent être remplacés par des TV7-117SM légèrement plus puissants (puissance unitaire de 2 800 ch). Certaines versions de l'Il-114 peuvent être motorisés par des turbopropulseurs occidentaux, notamment des Pratt & Whitney PW127J. Un APU est installé en queue de l'avion. Les réservoirs de carburant, d'une capacité totale de 8 780 litres, sont installés dans les ailes.

L'équipage prend place dans la cabine à l'avant. Chacun des deux membres d'équipage dispose de deux écrans à tubes cathodiques, affichant les informations liées au vol et à la navigation. Un cinquième écran, en console centrale, affiche les données liées aux moteurs et aux systèmes embarqués. Les commandes de vol dépendent de deux circuits hydrauliques indépendants, pour limiter les risques de panne.

La cabine mesure un peu moins de 19 mètres de longueur, et 1,92 mètre de hauteur. Elle peut accueillir 64 passagers (deux sièges de chaque côté du couloir central), ou être réaménagée pour le transport de fret. Deux portes d'accès se situent sur le flanc gauche de l'avion.

En plus de la version standard, Iliouchine a développé d'autres variantes de l'Il-114, dont les plus notables sont les :

- Il-114-100 : Il-114-100 remotorisé avec des PW127J, ce qui le rend plus performant, et certifié en 1999

- Il-114LL : unique exemplaire (RA-91003) configuré en laboratoire volant (Letayushchaya Laboratoriya) pour mener les essais du système Kasatka

- Il-114MA : version motorisée avec des PW127J et disposant d'une capacité d'emport de 75 passagers sur 2 000 kilomètres

- Il-114P (Patrulnyi) et 114MP : dédiées aux missions de patrouille maritime, et motorisées par des turbopropulseurs Rolls-Royce 2100

- Il-114T : dédiée au transport de fret, avec une porte d'accès à l'arrière (3,25 x 1,715 m) et un compartiment pour accueillir deux membres d'équipage supplémentaires

Le milieu des années 1990 fut fatal au programme Il-114. La crise économique qui frappait les anciens pays communistes d'Europe de l'Est et la baisse drastique de l'activité aérienne rendait inutile l'achat de nouveaux appareils de transport. Seul l'Ouzbékistan s'accrocha au projet, d'abord en tentant de monter une chaîne de production en Iran (mais l'Iran décida finalement en 1996 de choisir l'Antonov An-140), puis en signant un accord avec la Russie pour tenter de promouvoir l'Il-114 auprès des compagnies aériennes.

Finalement, le premier vol commercial eut lieu le 27 août 1998 par un appareil d'Uzbekistan Airlines. Celle-ci est désormais la seule compagnie dotée d'Il-114, avec six appareils, la Vyborg Airlines (deux appareils exploités à partir de 2002) ayant fait faillite en 2010. Les efforts pour vendre l'Il-114 en Bulgarie ou à Singapour échouèrent tous. Aucun opérateur gouvernemental ou militaire ne s'est porté acquéreur, et ce malgré le prix attractif de l'appareil (10 millions de dollars, 8 pour l'Il-114T).

Il semble que seuls 15 appareils aient été produits par l'usine de Tachkent entre 1992 et 2012, avec un stock de pièces susceptible de permettre l'assemblage d'au moins autant d'appareils supplémentaires. Toutefois, la Russie a décidé en mai 2016 de relancer la production de l'Il-114 dans une nouvelle version (Il-114-300, version plus courte avec une capacité d'emport de cinquante-deux passagers et deux moteurs Klimov TV7-117SM) dans l'usine Sokol de Nijni-Novgorod, avec une estimation très optimiste pour un démarrage de la production en 2019 et un objectif de cent appareils produits à l'horizon 2025. Diverses déclarations ont laissé entendre que des Il-114 pourraient être construits pour assurer des missions de patrouille maritime.


Texte de Ciders, avec son aimable autorisation.

Versions référencées

  • Iliouchine Il-114 : Version de base.
  • Iliouchine Il-114-100 : Version remotorisée avec des PW127J.
  • Iliouchine Il-114-300
  • Iliouchine Il-114LL : Désignation d'un Il-114 modifié pour servir de laboratoire volant.
  • Iliouchine Il-114MA : Version de l'Il-114-100 à la capacité d'emport de 75 passagers sur 2 000 kilomètres.
  • Iliouchine Il-114MP : Version armée de l'Il-114P.
  • Iliouchine Il-114P : Version de patrouille maritime motorisée par des Rolls-Royce 2100.
  • Iliouchine Il-114T : Version de transport de fret.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Anciens pays utilisateurs

  • Aucun ancien pays utilisateur n'a été enregistré.

Iliouchine Il-114 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 23 500 kg (51 809 lbs)
  • Masse à vide : 15 000 kg (33 069 lbs)
  • Surface alaire : 81,9 m² (881,564 sq. ft)
  • Hauteur : 9,185 m (30,135 ft)
  • Envergure : 30 m (98 ft)
  • Longueur : 26,875 m (88,173 ft)

Performances

  • Vitesse de croisière : 470 km/h (292 mph, 254 kts)
  • Distance de décollage : 1 360 m (4 462 ft)
  • Vitesse d'atterrissage : 160 km/h (99 mph, 86 kts)
  • Distance d'atterrissage : 1 260 m (4 134 ft)
  • Distance franchissable : 1 000 km (621 mi, 540 nm)
  • Distance de convoyage : 4 800 km (2 983 mi, 2 592 nm)
  • Plafond opérationnel : 7 600 m (24 934 ft)
  • Vitesse maximale HA : 500 km/h (311 mph, 270 kts)
  • Charge alaire, au décollage : 286,935 kg/m² (58,769 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, à vide : 183,15 kg/m² (37,512 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 2 turbopropulseurs Klimov TV7-117S
  • Puissance unitaire : 1 900 kW (2 583 ch, 2 548 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Images

Images

Média externes

Forum

Sujet complet »
Iliouchine Il-114 à 14/07/2013 19:34 ciders
Historique :

Durant de longues années, l'essentiel des liaisons aériennes intérieures en Union Soviétique fut assuré par des appareils produits par le constructeur Antonov. Des centaines d'An-24 et d'An-26 sillonnaient chaque jour l'espace aérien soviétique, assurant aussi bien le transport de fret ou de passagers. Au milieu des années 1980, les autorités de l'aviation civile soviétique décidèrent qu'il devenait nécessaire de trouver un remplaçant à ces appareils. Elles firent alors appel à un autre avionneur soviétique, Iliouchine.

Les ingénieurs d'Iliouchine entamèrent leurs travaux en 1986, avec pour objectif une entrée en service du nouvel appareil à l'horizon 1992. Leurs travaux permirent la mise au point d'un appareil bimoteur à turbopropulseurs, dont le premier prototype (immatriculé SSSR-54000) effectua son premier vol le 29 mars 1990, suivi par un second (SSSR-54001) le 24 décembre 1991. Les soubresauts politiques ne semblèrent pas compromettre les essais au départ. Malheureusement, le deuxième prototype s'écrasa au décollage du centre d'essais en vol de Ramenskoye le 5 juillet 1993, causant la mort de sept membres d'équipage.

Si l'enquête démontra que l'accident avait été causé par une faute humaine (les deux moteurs n'avaient pas été préparés correctement, et manquèrent de puissance durant la phase ascensionnelle après le décollage), celui-ci servit de prétexte au désengagement financier des autorités politiques du programme. L'usine TAPO de Tachkent, en Ouzbékistan, dut le prendre entièrement en charge, sur ses fonds propres. Cinq appareils supplémentaires furent construits : trois exemplaires de présérie (0101, 0103 et 0105), un pour les essais statiques (0102) et un dernier (0104) pour les essais dynamiques. Finalement, la certification de l'Il-114 fut accordée en avril 1997.

L'Il-114 se présente comme un appareil bimoteur à voilure conventionnelle, implantée en position basse sur le fuselage. La cellule est prévue pour une durée de vie de 30 ans ou 30 000 heures de vol, avec une maintenance majeure toutes les 6 000 heures. 10 % de la structure est faite de matériaux composites, le reste se composant majoritairement d'aluminium. Le train d'atterrissage tricycle (deux roues à chaque jambe, munies de freins à disques) est entièrement rétractable (sous le cockpit et dans les nacelles moteurs).

Les moteurs sont des Klimov TV7-117S, d'une puissance unitaire de 2 466 ch, entraînant chacun une hélice à six pales prévue pour faire le moins de bruit possible. Ils peuvent être remplacés par des TV7-117SM légèrement plus puissants (puissance unitaire de 2 800 ch). Certaines versions de l'Il-114 peuvent être motorisés par des turbopropulseurs occidentaux, notamment des Pratt & Whitney PW127J. Un APU est installé en queue de l'avion. Les réservoirs de carburant, d'une capacité totale de 8 780 litres, sont installés dans les ailes.

L'équipage prend place dans la cabine à l'avant. Chacun des deux membres d'équipage dispose de deux écrans à tubes cathodiques, affichant les informations liées au vol et à la navigation. Un cinquième écran, en console centrale, affiche les données liées aux moteurs et aux systèmes embarqués. Les commandes de vol dépendent de deux circuits hydrauliques indépendants, pour limiter les risques de panne.

La cabine mesure un peu moins de 19 mètres de longueur, et 1,92 mètre de hauteur. Elle peut accueillir 64 passagers (deux sièges de chaque côté du couloir central), ou être réaménagée pour le transport de fret. Deux portes d'accès se situent sur le flanc gauche de l'avion.

En plus de la version standard, Iliouchine a développé d'autres variantes de l'Il-114, dont les plus notables sont les :

- Il-114-100 : Il-114-100 remotorisé avec des PW127J, ce qui le rend plus performant, et certifié en 1999

- Il-114LL : unique exemplaire (RA-91003) configuré en laboratoire volant (Letayushchaya Laboratoriya) pour mener les essais du système Kasatka

- Il-114MA : version motorisée avec des PW127J et disposant d'une capacité d'emport de 75 passagers sur 2 000 kilomètres

- Il-114P (Patrulnyi) et 114MP : dédiées aux missions de patrouille maritime, et motorisées par des turbopropulseurs Rolls-Royce 2100

- Il-114T : dédiée au transport de fret, avec une porte d'accès à l'arrière (3,25 x 1,715 m) et un compartiment pour accueillir deux membres d'équipage supplémentaires

Le milieu des années 1990 fut fatal au programme Il-114. La crise économique qui frappait les anciens pays communistes d'Europe de l'Est et la baisse drastique de l'activité aérienne rendait inutile l'achat de nouveaux appareils de transport. Seul l'Ouzbékistan s'accrocha au projet, d'abord en tentant de monter une chaîne de production en Iran (mais l'Iran décida finalement en 1996 de choisir l'Antonov An-140), puis en signant un accord avec la Russie pour tenter de promouvoir l'Il-114 auprès des compagnies aériennes.

Finalement, le premier vol commercial eut lieu le 27 août 1998 par un appareil d'Uzbekistan Airlines. Celle-ci est désormais la seule compagnie dotée d'Il-114, avec six appareils, la Vyborg Airlines (deux appareils exploités à partir de 2002) ayant fait faillite en 2010. Les efforts pour vendre l'Il-114 en Bulgarie ou à Singapour échouèrent tous. Aucun opérateur gouvernemental ou militaire ne s'est porté acquéreur, et ce malgré le prix attractif de l'appareil (10 millions de dollars, 8 pour l'Il-114T).

Il semble que seuls 15 appareils aient été produits par l'usine de Tachkent entre 1992 et 2012, avec un stock de pièces susceptible de permettre l'assemblage d'au moins autant d'appareils supplémentaires. Toutefois, la Russie a décidé en mai 2016 de relancer la production de l'Il-114 dans une nouvelle version (Il-114-300, version plus courte avec une capacité d'emport de cinquante-deux passagers et deux moteurs Klimov TV7-117SM) dans l'usine Sokol de Nijni-Novgorod, avec une estimation très optimiste pour un démarrage de la production en 2019 et un objectif de cent appareils produits à l'horizon 2025. Diverses déclarations ont laissé entendre que des Il-114 pourraient être construits pour assurer des missions de patrouille maritime.

…………………………………………………………………………………….

Caractéristiques :

Version :

Iliouchine Il-114

Type :

Avion de transport à turbopropulseurs

Équipage :

2 hommes + personnels navigants en cabine

Motorisation :

2 turbopropulseurs Klimov TV7-117S, d'une puissance unitaire de 2 466 ch

Poids :

Masse à vide : 15 000 kg
Masse maximale au décollage : 23 500 kg

Performances :

Vitesse maximale : 500 km/h
Vitesse de croisière : 470 km/h
Vitesse à l'atterrissage : 160 km/h
Altitude de croisière : 7 600 m
Distance requise pour le décollage : 1 360 m
Distance requise pour l'atterrissage : 1 260 m
Distance franchissable avec 64 passagers : 1 000 km
Distance franchissable avec 1 500 kg de charge utile : 4 800 km

Dimensions :

Envergure : 30 m
Hauteur : 9,185 m
Longueur : 26,875 m
Surface alaire : 81,9 mètres carrés

Capacités :

- passagers : 64
- charge utile : 6 500 kg

Pays utilisateurs :

- opérateurs civils : Ouzbékistan, Russie
- opérateurs militaires : aucun

…………………………………………………………………………………….

Images :

:arrow: Plan trois vues de l'Il-114
:arrow: Le premier prototype de l'Il-114 présenté au Bourget en 1991
:arrow: Vue du cockpit
:arrow: Beau comme un sou neuf : Il-114 ouzbèke

…………………………………………………………………………………….


Sources :

- Jane's All The World's Aircraft 2007-2008
- <!– m –><a class="postlink" href="http://en.wikipedia.org/wiki/Ilyushin_Il-114">http://en.wikipedia.org/wiki/Ilyushin_Il-114</a><!– m –>
- <!– m –><a class="postlink" href="http://www.airlines-inform.com/commercial-aircraft/Il-114.html">http://www.airlines-inform.com/commerci … l-114.html</a><!– m –>
- <!– m –><a class="postlink" href="http://www.ilyushin.org/eng/products/passenger/114100.html">http://www.ilyushin.org/eng/products/pa … 14100.html</a><!– m –>
- <!– m –><a class="postlink" href="http://www.aerospace-technology.com/projects/ilyushin-il-114/">http://www.aerospace-technology.com/pro … in-il-114/</a><!– m –>
Re: Iliouchine Il-114 à 20/07/2013 16:53 Cinétic

ciders a écrit

Les réservoirs d'essence, d'une capacité totale de 8 780 litres, sont installés dans les ailes.

Juste pour chipoter* et prouver que j'ai lu cette fiche… (encore 6 de retard :? )
J'aurais mis réservoir de carburant, plutôt qu'essence. Selon toute vraisemblance, c'est du kérosène qui est utilisé, pas de l'essence.

*On ne me changera pas, vous avez l'habitude de toute façon :hehe:
Re: Iliouchine Il-114 à 20/07/2013 18:16 ciders
Alors comme ça, on chipote ? :mrgreen:
Re: Iliouchine Il-114 à 20/07/2013 18:28 Cinétic
On peut voir ça aussi comme je bonifie la fiche, rectifie les erreurs et redresse les tords.
Mais j'ai ni cape ni collant. :bonnet:
Re: Iliouchine Il-114 à 20/07/2013 19:25 ciders
Dommage, parce que j'avais une batterie Flak calibre 88 mm. :mrgreen:

Fiche modifiée. Mais je t'ai à l’œil quand même. ^^
Re: Iliouchine Il-114 à 20/07/2013 20:37 Clansman

Cinétic a écrit

Mais j'ai ni cape ni collant. :bonnet:

Encore heureux, j'aurais été obligé de demander à PCMax de te coffrer pour exhibitionnisme.

:mrgreen:
Re: Iliouchine Il-114 à 20/07/2013 21:33 Nico2

Cinétic a écrit

Juste pour chipoter* et prouver que j'ai lu cette fiche… (encore 6 de retard :? )
J'aurais mis réservoir de carburant, plutôt qu'essence. Selon toute vraisemblance, c'est du kérosène qui est utilisé, pas de l'essence.

Souci de précision tout à fait louable. :)

Cinétic a écrit

*On ne me changera pas, vous avez l'habitude de toute façon :hehe:

C'est aussi pour cela qu'on t'apprécie. ;)
Re: Iliouchine Il-114 à 05/08/2013 07:50 Clansman
La fiche sur le site
Re: Iliouchine Il-114 à 28/10/2015 14:37 ciders
Des nouvelles du programme Il-114

Une idée en l'air actuellement serait de relancer la production de l'Il-114 au profit notamment des gardes-frontières russes, afin d'assurer des missions de patrouille et de transport.

Honnêtement, j'ai des doutes sur la validité de ce projet. D'autant que ça fait déjà quelques années que les chaînes ont été arrêtées et qu'on n'a pas de nouvelles non plus du projet d'Il-112.

EDIT : je suis mauvaise langue. On a lancé la production du premier prototype. Voir ici.
Répondre aux messages »
Texte de , créé le 17 septembre 2014 13:53, modifié le . ©AviationsMilitaires