Rappels

Histoire de l'appareil

Le 20 mai 1971, la Yougoslavie et la Roumanie signèrent un accord visant à créer une société commune, la Yurom. Celle-ci avait pour but de concevoir et de produire un avion de combat. Les Yougoslaves cherchaient à remplacer leurs F-84 et J-21 Jastreb, les Roumains leurs MiG-15 et 17. Le cahier des charges imposait un appareil simple à construire et à entretenir, fiable, robuste. Le programme fut alors placé sous la responsabilité du roumain Teodor Zanfirescu et du yougoslave Vidoje Knezević.

L'appareil devait au départ être monoréacteur, mais la présence de la Roumanie au sein du Pacte de Varsovie dissuada la Grande-Bretagne de fournir un réacteur suffisamment puissant. Soko se tourna alors vers le Rolls-Royce Viper moins puissant, et espéra lui ajouter une post-combustion, mais la mise au point se révéla difficile. Il fut alors dénommé J-22 "Orao" (Aigle) en Yougoslavie et IAR-93 en Roumanie.

Reprenant les formes générales du Jaguar, en plus petit, l'appareil était destiné à l'attaque légère, à l'appui des troupes au sol et à la reconnaissance.

Le premier prototype, le 001, décolla de Roumanie le 31 août 1974 aux mains de Gheorghe Stănică. Cet appareil, peint en blanc, fut perdu dans un accident.
Le prototype yougoslave, codé 002, effectua son premier vol en novembre 1976 aux commandes de Vladislav Slavujević. Le 003 était le prototype de la version biplace, et effectua son premier vol le 4 juillet 1977. Il fut également perdu dans un accident, de même que le quatrième prototype. Malgré ça, la production fut lancée, et se poursuivit jusqu'en 1992.

Les premiers appareils de série furent livrés en 1978 à la Yougoslavie, en 1979 en Roumanie. Le 22 novembre 1984, un J-22 franchit Mach 1 en piqué.

En Roumanie :

Le IAR-93A était la version de série initiale, entrée en service en 1981. Elle était équipée de Viper Mk 632-41 sans PC. 26 monoplaces et 9 biplaces furent construits.
Le IAR-93MB incluait des améliorations aérodynamiques, dont une nouvelle aile. Elle fut construite à 15 exemplaires et fut livrée à partir de 1982.
Le IAR-93B était un IAR-93MB remotorisé avec desViper Mk 633-47 pouvus de PC, et une capacité d'emport de carburant augmentée. 27 monoplaces et 7 biplaces furent construits et entrèrent en service en 1987.

La Roumanie obtint 88 exemplaires, qui servirent au sein des régiments 67 et 49. Ils furent retirés en 1998, sans avoir jamais vu le combat. Quelques-uns sont exposés, dont le biplace 600 qui fut le seul à avoir testé des canards.

En Yougoslavie :

Le IJ-22 Orao 1 fut la version de présérie, dont 15 exemplaires furent construits.
Le J-22A Orao 1 fut l'équivalent du IAR-93A. Il vola en octobre 1983 et n'exista qu'en monoplace.
Le J-22B Orao 2 fut l'équivalent du IAR-93B, en monoplace seulement. Le total des A et des B atteignit 165 exemplaires. Un programme de modernisation fut annulé par la guerre civile.
Le NJ-22 Orao était une version biplace de reconnaissance, dont il exista 35 exemplaires. Elle vola pour la première fois en juillet 1986.

La Yougoslavie utilisa ses J-22 lors de la guerre civile. La Bosnie en posséda 7, dont un aurait abattu un Tomahawk. Aujourd'hui, seule la Serbie possède encore 32 J-22.


Texte de Clansman.

Versions référencées

  • IAR/SOKO IAR-93A : Version initiale de série, 26 exemplaires.
  • IAR/SOKO IAR-93DC : Version biplace du IAR-93, 15 exemplaires.
  • IAR/SOKO IAR-93B : Version monoplace finale, 27 exemplaires.
  • IAR/SOKO IAR-93MB : Version hybride du IAR-93A et B, 15 exemplaires.
  • IAR/SOKO IJ-22 : Présérie de 15 appareils.
  • IAR/SOKO INJ-22 : Version biplace du IJ-22.
  • IAR/SOKO J-22A : Version yougoslave du IAR-93A.
  • IAR/SOKO J-22B : Equivalent yougoslave du IAR-93B.
  • IAR/SOKO NJ-22A : Version biplace de reconnaissance, sans PC.
  • IAR/SOKO NJ-22B : Version biplace de reconnaissance, avec PC.

Pays exploitant actuellement cet appareil

Anciens pays utilisateurs

IAR/SOKO IAR-93B voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 10 900 kg (24 030 lbs)
  • Masse à vide : 5 750 kg (12 677 lbs)
  • Surface alaire : 26 m² (280 sq. ft)
  • Hauteur : 4,52 m (14,829 ft)
  • Envergure : 9,3 m (30,512 ft)
  • Longueur : 14,9 m (48,885 ft)

Performances

  • Vitesse de décrochage : 275 km/h (171 mph, 149 kts)
  • Distance franchissable : 1 328 km (825 mi, 717 nm)
  • Plafond opérationnel : 13 600 m (44 619 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 65 m/s (213 ft/s)
  • Vitesse maximale HA : 1 094 km/h (680 mph, 591 kts)
  • Charge alaire, à vide : 221,154 kg/m² (45,296 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 419,231 kg/m² (85,865 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 2 réacteurs Rolls-Royce Viper Mk 633-47
  • Puissance unitaire : 1 814 kgp (18 kN, 4 000 lbf), 2 268 kgp (22 kN, 5 000 lbf) avec post-combustion

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

picture

Forum

Sujet complet »
IAR-93/J-22 Orao à 17/05/2010 11:30 Clansman
Le 20 mai 1971, la Yougoslavie et la Roumanie signèrent un accord visant à créer une société commune, la Yurom. Celle-ci avait pour but de concevoir et de produire un avion de combat. Les Yougoslaves cherchaient à remplacer leurs F-84 et J-21 Jastreb, les Roumains leurs MiG-15 et 17. Le cahier des charges imposait un appareil simple à construire et à entretenir, fiable, robuste. Le programme fut alors placé sous la responsabilité du roumain Teodor Zanfirescu et du yougoslave Vidoje Knezević.

L'appareil devait au départ être monoréacteur, mais la présence de la Roumanie au sein du Pacte de Varsovie dissuada la Grande-Bretagne de fournir un réacteur suffisamment puissant. Soko se tourna alors vers le Rolls-Royce Viper, et espéra lui ajouter une post-combustion, mais la mise au point se révéla difficile. Il fut alors dénommé J-22 "Orao" en Yougoslavie et IAR-93 "Vultur" en Roumanie (les 2 mots signifient "Aigle")

Reprenant les formes générales du Jaguar, en plus petit, l'appareil était destiné à l'attaque légère, à l'appui des troupes au sol et à la reconnaissance.

Le premier prototype, le 001, décolla de Roumanie le 31 août 1974 aux mains de Gheorghe Stănică. Cet appareil, peint en blanc, fut perdu dans un accident.
Le prototype yougoslave, codé 002, effectua son premier vol en novembre 1976 aux commandes de Vladislav Slavujević. Le 003 était le prototype de la version biplace, et effectua son premier vol le 4 juillet 1977. Il fut également perdu dans un accident, de même que le quatrième prototype. Malgré ça, la production fut lancée, et se poursuivit jusqu'en 1992.

Les premiers appareils de série furent livrés en 1978 à la Yougoslavie, en 1979 en Roumanie. Le 22 novembre 1984, un J-22 franchit Mach 1 en piqué.

En Roumanie :

Le IAR-93A était la version de série initiale, entrée en service en 1981. Elle était équipée de Viper Mk 632-41 sans PC. 26 monoplaces et 9 biplaces furent construits.
Le IAR-93MB incluait des améliorations aérodynamiques, dont une nouvelle aile. Elle fut construite à 15 exemplaires et fut livrée à partir de 1982.
Le IAR-93B était un IAR-93MB remotorisé avec desViper Mk 633-47 pouvus de PC, et une capacité d'emport de carburant augmentée. 27 monoplaces et 7 biplaces furent construits et entrèrent en service en 1987.

La Roumanie obtint 88 exemplaires, qui servirent au sein des régiments 67 et 49. Ils furent retirés en 1998, sans avoir jamais vu le combat. Quelques uns sont exposés, dont le biplace 600 qui fut le seul à avoir testé des canards.

En Yougoslavie :

Le IJ-22 Orao 1 fut la version de présérie, dont 15 exemplaires furent construits.
Le J-22A Orao 1 fut l'équivalent du IAR-93A. Il vola en octobre 1983 et n'exista qu'en monoplace.
Le J-22B Orao 2 fut l'équivalent du IAR-93B, en monoplace seulement. Le total des A et des B atteignit 165 exemplaires. Un programme de modernisation fut annulé par la guerre civile.
Le NJ-22 Orao était une version biplace de reconnaissance, dont il exista 35 exemplaires. Elle vola pour la première fois en juillet 1986.

La Yougoslavie utilisa ses J-22 lors de la guerre civile. La Bosnie en posséda 7, dont un aurait abattu un Tomahawk. Aujourd'hui, seule la Serbie possède encore 32 J-22.

IAR-93B

Dimensions
Longueur : 14,9 m
Envergure : 9,3 m
Hauteur : 4,52 m
Surface alaire : 26 m²

Masses
A vide : 5750 kg
maximale : 10900 kg

Motorisation
Moteur : 2 Turbomecanica/Rolls-Royce Viper Mk 633-47
Poussée : 4448 kgp avec PC

Performances
Vitesse maximale : 1089 km/h
Plafond : 13600 m
Distance franchissable : 1320 km

Equipage : 1 pilote

Armement : 2 canons Gsh-23L de 23 mm avec 200 obus, 2500 kg de charges offensives sous 5 points d'emport.

Pays utilisateurs : Bosnie, Roumanie, Serbie, Yougoslavie.

http://en.wikipedia.org/wiki/IAR-93

http://en.wikipedia.org/wiki/Soko_J-22_Orao

http://fr.wikipedia.org/wiki/SOKO

http://www.avions-militaires.net/fiches/iar93.php

http://www.combataircraft.com/aircraft/fj22.aspx

http://en.allexperts.com/e/s/so/soko_j-22_orao.htm

http://www.militaryphotos.net/forums/archive/index.php/t-56527.html
Re: IAR-93/J-22 Orao à 22/07/2010 21:42 ciders
Extrait du manuel de vol de la version IAR-93MB, présentant les différentes configurations d'armement sous voilure
Re: IAR-93/J-22 Orao à 16/09/2010 14:22 Clansman
Le IAR-93/J-22 sur le site
Re: IAR-93/J-22 Orao à 16/11/2013 17:16 ciders
Les Serbes ont perdu leur troisième J-22 en cinq ans, le 15 novembre. Le pilote est indemne, il s'est éjecté à temps.
Re: IAR-93/J-22 Orao à 10/04/2016 10:16 ciders
Visiblement, les Serbes n'en ont pas fini avec l'Orao :

Voir ici

Et ici

On distingue bien des rails de lancement pour missiles air-air et des munitions air-sol guidées. Le missile blanc est un Grom-B, un développement local du Kh-23 soviétique avec un système de guidage TV très proche de celui de l'AGM-65 Maverick.
Re: IAR-93/J-22 Orao à 10/04/2016 15:26 Ansierra117
Les peintures sont bien fraîches visiblement ! Merci d'avoir dégoté ça ! On a pas beaucoup d'infos en provenance de Serbie, les forces armées locales sont en stagnation? J'avais lu quelque part qu'ils cherchaient à remplacer leurs hélico par soit des Cougar soit des Mi-17
Re: IAR-93/J-22 Orao à 10/04/2016 16:22 ciders
On parle régulièrement d'acquisition de nouveaux MiG-29 et d'hélicoptères de manœuvre, le plus souvent avec un prêt russe. Rien de concret pour l'instant.
Re: IAR-93/J-22 Orao à 11/04/2016 17:12 Ansierra117
Une FA qui risque donc de pérécliter encore quelques annees
Re: IAR-93/J-22 Orao à 23/11/2016 17:46 stanak
IAR-93DC Vultur
ex Romanian AF
Image
1981 26 IAR-93A + 9 IAR-93DC
1982 15 IAR-93MB
1987 27 IAR-93B + 6 IAR-93DC
http://www.targeta.co.uk/craiova_2006.htm
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Sept. 17, 2014, 1:53 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires