Rappels

Histoire de l'appareil

L'IA-50 Guarani II est un avion de transport régional bimoteur, à ailes basses et train tricycle, conçu pour des missions utilitaires. Il pouvait emporter jusqu'à 15 passagers et opérer à partir de terrains à peine préparés.

L'IA-35 Huanquero ayant été un échec patent, peut-être à cause de la mise au point difficile de ses moteurs (d'origine nationale) et du départ de son concepteur Kurt Tank, la DINFIA décida de plancher sur un successeur, l'IA-35 Constancia II puis Guarani I. Le projet fut confié à Héctor E. Ruíz et Aníbal Dreidemie, qui se basèrent sur l'expérience acquise avec le Pandora.

Le fuselage était nettement modifié, le nouvel appareil ne conservant que 20% de la structure originelle. Les ailes étaient cette fois entièrement métallique. DINFIA se tourna vers le motoriste Turbomeca pour se procurer des turbopropulseurs Bastan IIIA de 850 cv. Il vola pour la première fois sous cette forme le 6 février 1962. Un seul prototype, immatriculé LQ-HER, fut construit, mais ce fut le premier avion à turbopropulseurs construit en Amérique Latine.

Cependant, le design fut une nouvelle fois modifié : l'appareil devint monodérive, avec une flèche, tandis que la partie arrière du fuselage fut raccourcie. Il fut équipé de turbopropulseurs Bastan VIA de 930 cv. Le nouvel appareil devint l'IA-50 Guarani II.

Le premier des 3 prototypes, le TX-01, effectua son vol inaugural le 26 avril 1963. IL fut présenté aux autorités officielles le 11 décembre 1963 avec l'immatriculation LV-X-27.

Le 21 mai 1965, un Guarani II effectua le trajet Buenos Aires-Paris avec Rogelio Balado aux commandes, en passant par Río de Janeiro, Recife, Dakar et Madrid, soit 25000 km en 63 heures, avec une moyenne de 400 km/h. Il fut présenté, à la fois au sol et en vol, au salon du Bourget en 1965.

Afin d'obtenir les certifications internationales AIR-251 (France) et CAR-4b (USA), il fut testé en France, qui l'évalua au CEV sur 200 heures de vol. Il revint en Argentine en février 1966, devenant le premier avion d'Amérique latine à traverser l'océan atlantique.

Le Guarani II est entré en service au sein de la force aérienne en 1966, où il fut utilisé pour la liaison et le transport de VIP (18 IA-50A codés de T-110 à T-128), ainsi que la cartographie aérienne (3 IA-50B) et la calibration (2 IA-50B). La marine argentine utilisa un exemplaire pour le transport de personnel. En plus des 3 prototypes, 32 exemplaires furent construits par la FMA jusqu'en 1974. l'IA-50B fut produit à 14 exemplaires et fut utilisé également par des agences gouvernementales et la police argentine. En novembre 1968, un IA-50 fut déployé en Antarctique pour y ravitailler des expéditions.

Son retrait du service commença dans les années 1990 et le dernier appareil fut retiré du service en 2006. Celui-ci rejoignit le musée de la force aérienne argentine à Moron, où il est actuellement conservé. Quelques exemplaires déclassés eurent également une carrière civile.

Versions référencées

  • FMA IA-50 : Prototypes, 3 exemplaires.
  • FMA IA-50A : 1ere version de série, 18 exemplaires.
  • FMA IA-50B : 2e version de série, 14 exemplaires.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Anciens pays utilisateurs

FMA IA-50B voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 7 120 kg (15 697 lbs)
  • Masse à vide : 3 924 kg (8 651 lbs)
  • Surface alaire : 41,81 m² (450,039 sq. ft)
  • Hauteur : 5,81 m (19,062 ft)
  • Envergure : 19,53 m (64,075 ft)
  • Longueur : 14,86 m (48,753 ft)

Performances

  • Vitesse de croisière : 450 km/h (280 mph, 243 kts)
  • Vitesse critique (VNE) : 515 km/h (320 mph, 278 kts)
  • Vitesse de décrochage : 145 km/h (90 mph, 78 kts)
  • Distance franchissable : 1 995 km (1 240 mi, 1 077 nm)
  • Plafond opérationnel : 12 500 m (41 010 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 13,4 m/s (43,963 ft/s)
  • Vitesse maximale HA : 500 km/h (311 mph, 270 kts)
  • Charge alaire, à vide : 93,853 kg/m² (19,223 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 170,294 kg/m² (34,879 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 2 turbopropulseurs Turbomeca Bastan VIA
  • Puissance unitaire : 684 kW (930 ch, 917 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

Forum

Sujet complet »
FMA IA-50 Guarani II à 01/07/2014 07:50 Clansman
L'IA-50 Guarani II est un avion de transport régional bimoteur, à ailes basses et train tricycle, conçu pour des missions utilitaires. Il pouvait emporter jusqu'à 15 passagers et opérer à partir de terrains à peine préparés.

L'IA-35 Huanquero ayant été un échec patent, peut-être à cause de la mise au point difficile de ses moteurs (d'origine nationale) et du départ de son concepteur Kurt Tank, la DINFIA décida de plancher sur un successeur, l'IA-35 Constancia II puis Guarani I. Le projet fut confié à Héctor E. Ruíz et Aníbal Dreidemie, qui se basèrent sur l'expérience acquise avec le Pandora.

Le fuselage était nettement modifié, le nouvel appareil ne conservant que 20% de la structure originelle. Les ailes étaient cette fois entièrement métallique. DINFIA se tourna vers le motoriste Turbomeca pour se procurer des turbopropulseurs Bastan IIIA de 850 cv. Il vola pour la première fois sous cette forme le 6 février 1962. Un seul prototype, immatriculé LQ-HER, fut construit, mais ce fut le premier avion à turbopropulseurs construit en Amérique Latine.

Cependant, le design fut une nouvelle fois modifié : l'appareil devint monodérive, avec une flèche, tandis que la partie arrière du fuselage fut raccourcie. Il fut équipé de turbopropulseurs Bastan VIA de 930 cv. Le nouvel appareil devint l'IA-50 Guarani II.

Le premier des 3 prototypes, le TX-01, effectua son vol inaugural le 26 avril 1963. IL fut présenté aux autorités officielles le 11 décembre 1963 avec l'immatriculation LV-X-27.

Le 21 mai 1965, un Guarani II effectua le trajet Buenos Aires-Paris avec Rogelio Balado aux commandes, en passant par Río de Janeiro, Recife, Dakar et Madrid, soit 25000 km en 63 heures, avec une moyenne de 400 km/h. Il fut présenté, à la fois au sol et en vol, au salon du Bourget en 1965.

Afin d'obtenir les certifications internationales AIR-251 (France) et CAR-4b (USA), il fut testé en France, qui l'évalua au CEV sur 200 heures de vol. Il revint en Argentine en février 1966, devenant le premier avion d'Amérique latine à traverser l'océan atlantique.

Le Guarani II est entré en service au sein de la force aérienne en 1966, où il fut utilisé pour la liaison et le transport de VIP (18 IA-50A codés de T-110 à T-128), ainsi que la cartographie aérienne (3 IA-50B) et la calibration (2 IA-50B). La marine argentine utilisa un exemplaire pour le transport de personnel. En plus des 3 prototypes, 32 exemplaires furent construits par la FMA jusqu'en 1974. l'IA-50B fut produit à 14 exemplaires et fut utilisé également par des agences gouvernementales et la police argentine. En novembre 1968, un IA-50 fut déployé en Antarctique pour y ravitailler des expéditions.

Son retrait du service commença dans les années 1990 et le dernier appareil fut retiré du service en 2006. Celui-ci rejoignit le musée de la force aérienne argentine à Moron, où il est actuellement conservé. Quelques exemplaires déclassés eurent également une carrière civile.



http://en.wikipedia.org/wiki/FMA_IA_50_Guaran%C3%AD_II

http://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=es&u=http://es.wikipedia.org/wiki/I.A._50_GII&prev=/search%3Fq%3Dfma%2Bia-50%2Bguarani%2Bii%26biw%3D1920%26bih%3D945

http://www.aviastar.org/air/argentina/fma_guarani.php

http://www.airliners.net/search/photo.search?aircraftsearch=FMA%20IA-50%20Guarani%20II&distinct_entry=true

http://www.flugzeuginfo.net/acdata_php/acdata_ia50_en.php
Re: FMA IA-50 Guarani II à 01/07/2014 08:27 Clansman
La fiche sur le site
Re: FMA IA-50 Guarani II à 01/07/2014 09:30 Jericho
Merci Clansman pour cette fiche!

Je le trouve amusant comme appareil: la partie avant du fuselage me donne l'impression d'un appareil des années 1950 et la dérive me fait penser à un appareil relativement moderne… :hehe:
Re: FMA IA-50 Guarani II à 01/07/2014 21:22 Nico2
Merci pour cette fiche.

Le rythme est maintenu, bravo. :drill:
Re: FMA IA-50 Guarani II à 01/07/2014 21:44 Jericho

Nico2 a écrit

Le rythme est maintenu, bravo. :drill:
Ben en ce moment, je compte sur Clans' pour le garder, le rythme. C'est pô que j'bosse pas, mais avec les fiches sur lesquelles je suis en ce moment, une fiche par semaine, c'est déjà pas mal pour moi… :mrgreen:

Vas-y Clans! :costaud:
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Sept. 17, 2014, 1:53 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires