Rappels

Histoire de l'appareil

Le HP.137 "Jetstream" est un avion de transport régional pouvant embarquer jusqu’à 16 passagers, motorisé avec deux turbopropulseurs, muni d’ailes basses, d’un empennage horizontal situé sur la dérive et d’un train d’atterrissage tricycle.

Au début des années 1960, l’entreprise Handley Page lutte pour survivre face aux deux poids-lourds britanniques que sont Hawker Siddeley et British Aircraft Corporation, mais elle n’a pas les moyens de se lancer dans le programme coûteux d’un nouvel avion de ligne. Après une étude poussée, en 1965 il est décidé de lancer le développement d’un petit avion régional, rapide, et pouvant transporter entre 12 et 18 personnes.

L’intérêt des compagnies aériennes pour ce type d’avion est important et avant même que les plans ne soient terminés, une vingtaine d’appareils sont déjà commandés.

Dès sa conception, une attention particulière est portée afin d’obtenir de bonnes performances de vol. Le nez est allongé et profilé. Le fuselage, de section transversale circulaire, permet d’améliorer la résistance aux pressions et par conséquent de permettre des vols à plus haute altitude.

Malheureusement, son faible diamètre oblige à abaisser le plancher de la cabine pour permettre aux passagers de circuler. Les ailes étant en position base, le longeron traverse la cellule, représentant un obstacle qui peut faire trébucher un passager inattentif.

Les passagers peuvent prendre place sur les sièges disposés de chaque côté d’une allée centrale.
Les ailes basses, sur lesquelles sont installées les nacelles-moteurs, possèdent un léger dièdre positif. L’empennage horizontal se situe à environ mi-hauteur de la dérive.

Le premier prototype prend l’air le 18 août 1967, propulsé par deux turbopropulseurs Turboméca Astazou XIV de 626kW (850cv) chacun. Des problèmes avec les turbopropulseurs, mais également une masse trop élevée et une trainée plus importante que prévu retardent la fabrication en série. Les essais sont transférés dans le sud de la France, proche de l’usine de fabrication des turbopropulseurs, permettant une collaboration plus facile avec Turboméca et… de bénéficier d’un climat plus agréable.

Le cinquième prototype est équipé de turbopropulseurs américains Garrett AiResearch TPE-331 pour deux raisons : avoir une alternative aux moteurs Astazou et s’ouvrir les portes du marché nord-Atlantique.

L’idée est bonne puisque l’USAF commande 11 « Jetstream 3M », désignés C-10A dans les forces armées US, munis d’une porte de soute et capables de transporter 12 passagers ou 6 blessés sur civières pour des missions de transport sanitaire. Mais en 1969, l’USAF annule la commande pour retard de livraison.

Le premier "Jetstream 1" de série vole le 6 décembre 1968 et 36 appareils sont livrés l’année suivante.

Si l’assemblage final a lieu en Angleterre, dans une usine proche de l’aérodrome de Radlett, de nombreuses pièces sont sous-traitées dans des entreprises extérieures. La section de queue est construite au Canada par Northwest Industries et les ailes par Scottish Aviation en Ecosse.

En 1969, le "Jetstream 2" entre en production, propulsé cette fois par des Astazou XVI de 720kW (965cv) chacun. Malheureusement, avec ces problèmes de développement qui ont augmenté les coûts et retardé la mise sur le marché de l’appareil, Handley Page fait faillite en 1970 alors que seulement deux "Jetstream 2" sont construits.

La conception de l’appareil étant intéressante, une entreprise nommée Jetstream Aircraft voit le jour grâce au partenariat de divers investisseurs et de Scottish Aviation, pour continuer la production de l’appareil désigné "Jetstream 200".

La Royal Air Force commande 26 "Jetstream 201S" en février 1972, pour l’entrainement et la formation de ses pilotes d’appareils multi-moteurs, sous le nom de "Jetstream T.1". Par la suite, 14 de ces appareils sont utilisés par la royal Navy sous l’appellation de "Jetstream T.2" pour la formation d’observateurs.

En 1978, Scottish aviation est nationalisée et fait partie désormais de British Aerospace, mais la production de l’appareil continue sous la désignation de "Jetstream Mk3". Motorisée par des turbopropulseurs Garrett TPE-331 de 760kW en continu, avec des capacités à 820kW au décollage, l’appareil bénéficie d’une légère augmentation de puissance bienvenue. De plus, un système d’injection d’un mélange méthanol/eau est également prévu pour l’utilisation de l’appareil dans les régions aux températures élevées.

L’allée entre les sièges est décalée, ce qui permet d’installer six rangées de 2+1 sièges portant la capacité de l’appareil à 18 passagers.

Le "Jetstream 31" fait son premier vol le 28 mars 1980 et reçoit sa certification en juin 1982.
La Royal Navy commande quatre appareils, désignés "Jetstream T.3" pour la formation des équipages, mais ils sont par la suite utilisés pour le transport VIP.

En 1988, BAe lance sur le marché le "Jetstream 31 Plus", également désigné "Jetstream 32", bénéficiant de moteurs Garrett TPE-331-12 plus puissants et d’un compartiment à bagage supplémentaire installé sous le ventre de l’appareil.

La désignation "Jetstream" est utilisée à partir de 1993 par BAe pour désigner tous ses appareils de transports régionaux bimoteurs. C’est ainsi que voit le jour "Jetstream 41", plus grand, plus long, plus haut que ses prédécesseurs et capable d’emporter en trentaine de passagers, ou des appareils qui n’ont plus rien à voir avec l’HP.137 original, comme l’"ATP / Jetstream 61". Ce dernier ne sera désigné par la suite que sous l’appellation d’ATP.

Certains appareils ont été munis par la suite d’autres moteurs par de petites entreprises spécialisées.

Au total, plus de 650 "Jetstream" dérivés du HP.137 ont été construits. Les versions 31, 32 et 41 sont toujours en production en 2013.


Texte de Jericho, avec son aimable autorisation.

Versions référencées

  • Handley Page Jetstream 1 : Version initiale produite à 36 exemplaires par Handley Page, propulsée par deux turbopropulseurs Turboméca Astazou XIV.
  • Handley Page Jetstream 2 : Version équipée de deux turbopropulseurs Turboméca Astazou XVI-C2, 2 appareils construits.
  • Handley Page Jetstream QC : Version disposant de sièges amovibles permettant de changer rapidement la configuration intérieure (Quick Change).
  • Handley Page Jetstream 3M : Désignation civile des 11 HP.137 commandés par l’USAF propulsés par des turbopropulseurs Garrett AiResearch TPE-331 et désignés dans les forces armées US C-10A.
  • Scottish Jetstream 200 : "Jetstream 2" construit par Jetstream Aircraft (Scottish Aviation).
  • Scottish Jetstream 201S : Version militarisée du Jetstream 200.
  • BAe Jetstream 31 : Version modernisée, développée et produite par BAe, pouvant transporter de 8 à 19 passagers selon la configuration des sièges.
  • BAe Jetstream 31EP : "Jetstream 31" aux performances améliorées.
  • BAe Jetstream 31EZ : Version EEZ (Exclusive Economic Zone) ou de patrouille maritime muni d’un radar de recherche et de projecteurs.
  • BAe Jetstream 31 Special : Version de transport utilitaire.
  • BAe Jetstream 32 : Aussi désignée "Jetstream 31 Plus", cette version produite par BAe est équipée de moteurs plus puissants et d’une soute à bagage supplémentaire sous le fuselage pour augmenter le volume disponible.
  • BAe Jetstream 32EP : "Jetstream 32" aux performances améliorées et munie d’une soute à bagage de plus grande dimension.
  • BAe Jetstream 41 : Version agrandie pouvant emporter une trentaine de passagers, développée et produite par BAe.
  • Scottish Jetstream T.1 : Désignation des 26 "Jetstream 201S" au sein de la RAF.
  • Scottish Jetstream T.2 : 14 "Jetstream T.1" convertis pour la Royal Navy.
  • BAe Jetstream T.3 : 3 "Jetstream 31" construits par BAe, utilisés par la Royal Navy pour l’instruction et le transport VIP.
  • Handley Page C-10A : Désignation au sein des forces armées US des 11 HP.137 commandés en 1968 par l’USAF, propulsés par des turbopropulseurs Garrett AiResearch TPE-331, et dont la commande est annulée en 1969.

Pays exploitant actuellement cet appareil

Anciens pays utilisateurs

Scottish Jetstream 200 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 5 700 kg (12 566 lbs)
  • Masse à vide : 3 485 kg (7 683 lbs)
  • Surface alaire : 25 m² (270 sq. ft)
  • Hauteur : 5,334 m (17,5 ft)
  • Envergure : 16 m (52 ft)
  • Longueur : 14,387 m (47,2 ft)

Performances

  • Vitesse de croisière : 433 km/h (269 mph, 234 kts)
  • Vitesse critique (VNE) : 555 km/h (345 mph, 300 kts)
  • Vitesse de décrochage : 142 km/h (88 mph, 76 kts)
  • Distance de décollage : 537 m (1 762 ft)
  • Distance d'atterrissage : 425 m (1 394 ft)
  • Distance franchissable : 2 221 km (1 380 mi, 1 199 nm)
  • Plafond opérationnel : 7 620 m (25 000 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 13 m/s (43 ft/s)
  • Vitesse maximale HA : 454 km/h (282 mph, 245 kts)
  • Charge alaire, à vide : 138,932 kg/m² (28,456 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 227,238 kg/m² (46,542 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 2 turbopropulseurs Turbomeca Astazou XVIC2
  • Puissance unitaire : 440 kW (598 ch, 590 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

picture

Forum

Sujet complet »
Handley Page Jetstream à 04/11/2012 16:36 stanak
Bimoteur court-courrier de construction britannique,
mis en service en 1969, produit à 66 exemplaires jusqu'en 1975.

Scottish Aviation Jetstream T2 de la Royale Navy (14 exemplaires, retirés du service en 2011)
Image
Handley Page HP.137 "Jetstream" à 04/09/2013 12:36 Jericho
Le HP.137 "Jetstream" est un avion de transport régional pouvant embarquer jusqu’à 16 passagers, motorisé avec deux turbopropulseurs, muni d’ailes basses, d’un empennage horizontal situé sur la dérive et d’un train d’atterrissage tricycle.

Au début des années 1960, l’entreprise Handley Page lutte pour survivre face aux deux poids-lourds britanniques que sont Hawker Siddeley et British Aircraft Corporation, mais elle n’a pas les moyens de se lancer dans le programme coûteux d’un nouvel avion de ligne. Après une étude poussée, en 1965 il est décidé de lancer le développement d’un petit avion régional, rapide, et pouvant transporter entre 12 et 18 personnes.
L’intérêt des compagnies aériennes pour ce type d’avion est important et avant même que les plans ne soient terminés, une vingtaine d’appareils sont déjà commandés.

Dès sa conception, une attention particulière est portée afin d’obtenir de bonnes performances de vol. Le nez est allongé et profilé. Le fuselage, de section transversale circulaire, permet d’améliorer la résistance aux pressions et par conséquent de permettre des vols à plus haute altitude. Malheureusement, son faible diamètre oblige à abaisser le plancher de la cabine pour permettre aux passagers de circuler. Les ailes étant en position base, le longeron traverse la cellule, représentant un obstacle qui peut faire trébucher un passager inattentif.
Les passagers peuvent prendre place sur les sièges disposés de chaque côté d’une allée centrale.
Les ailes basses, sur lesquelles sont installées les nacelles-moteurs, possèdent un léger dièdre positif. L’empennage horizontal se situe à environ mi-hauteur de la dérive.

Le premier prototype prend l’air le 18 août 1967, propulsé par deux turbopropulseurs Turboméca Astazou XIV de 626kW (850cv) chacun. Des problèmes avec les turbopropulseurs, mais également une masse trop élevée et une trainée plus importante que prévu retardent la fabrication en série. Les essais sont transférés dans le sud de la France, proche de l’usine de fabrication des turbopropulseurs, permettant une collaboration plus facile avec Turboméca et… de bénéficier d’un climat plus agréable.

Le cinquième prototype est équipé de turbopropulseurs américains Garrett AiResearch TPE-331 pour deux raisons : avoir une alternative aux moteurs Astazou et s’ouvrir les portes du marché nord-Atlantique.
L’idée est bonne puisque l’USAF commande 11 "Jetstream 3M", désignés C-10A dans les forces armées US, munis d’une porte de soute et capables de transporter 12 passagers ou 6 blessés sur civières pour des missions de transport sanitaire. Mais en 1969, l’USAF annule la commande pour retard de livraison.

Le premier "Jetstream 1" de série vole le 6 décembre 1968 et 36 appareils sont livrés l’année suivante.
Si l’assemblage final a lieu en Angleterre, dans une usine proche de l’aérodrome de Radlett, de nombreuses pièces sont sous-traitées dans des entreprises extérieures. La section de queue est construite au Canada par Northwest Industries et les ailes par Scottish Aviation en Ecosse.

En 1969, le "Jetstream 2" entre en production, propulsé cette fois par des Astazou XVI de 720kW (965cv) chacun. Malheureusement, avec ces problèmes de développement qui ont augmenté les coûts et retardé la mise sur le marché de l’appareil, Handley Page fait faillite en 1970 alors que seulement deux "Jetstream 2" sont construits.
La conception de l’appareil étant intéressante, une entreprise nommée Jetstream Aircraft voit le jour grâce au partenariat de divers investisseurs et de Scottish Aviation, pour continuer la production de l’appareil désigné "Jetstream 200".

La Royal Air Force commande 26 "Jetstream 201S" en février 1972, pour l’entrainement et la formation de ses pilotes d’appareils multi-moteurs, sous le nom de "Jetstream T.1". Par la suite, 14 de ces appareils sont utilisés par la royal Navy sous l’appellation de "Jetstream T.2" pour la formation d’observateurs.

En 1978, Scottish aviation est nationalisée et fait partie désormais de British Aerospace, mais la production de l’appareil continue sous la désignation de "Jetstream Mk3". Motorisée par des turbopropulseurs Garrett TPE-331 de 760kW en continu, avec des capacités à 820kW au décollage, l’appareil bénéficie d’une légère augmentation de puissance bienvenue. De plus, un système d’injection d’un mélange méthanol/eau est également prévu pour l’utilisation de l’appareil dans les régions aux températures élevées.
L’allée entre les sièges est décalée, ce qui permet d’installer six rangées de 2+1 sièges portant la capacité de l’appareil à 18 passagers.
Le "Jetstream 31" fait son premier vol le 28 mars 1980 et reçoit sa certification en juin 1982.
La Royal Navy commande quatre appareils, désignés "Jetstream T.3" pour la formation des équipages, mais ils sont par la suite utilisés pour le transport VIP.

En 1988, BAe lance sur le marché le "Jetstream 31 Plus", également désigné "Jetstream 32", bénéficiant de moteurs Garrett TPE-331-12 plus puissants et d’un compartiment à bagage supplémentaire installé sous le ventre de l’appareil.

La désignation "Jetstream" est utilisée à partir de 1993 par BAe pour désigner tous ses appareils de transports régionaux bimoteurs. C’est ainsi que voit le jour "Jetstream 41", plus grand, plus long, plus haut que ses prédécesseurs et capable d’emporter en trentaine de passagers, ou des appareils qui n’ont plus rien à voir avec l’HP.137 original, comme l’"ATP / Jetstream 61". Ce dernier ne sera désigné par la suite que sous l’appellation d’ATP.

Certains appareils ont été munis par la suite d’autres moteurs par de petites entreprises spécialisées.

Au total, plus de 650 "Jetstream" dérivés du HP.137 ont été construits. Les versions 31, 32 et 41 sont toujours en production en 2013.


Versions :
Jetstream 1 : Version initiale produite à 36 exemplaires par Handley Page, propulsée par deux turbopropulseurs Turboméca Astazou XIV.

Jetstream 2 : Version équipée de deux turbopropulseurs Turboméca Astazou XVI-C2, 2 appareils construits.

Jetstream 3M : Désignation civile des 11 HP.137 commandés par l’USAF propulsés par des turbopropulseurs Garrett AiResearch TPE-331 et désignés dans les forces armées US C-10A.

C-10A : Désignation au sein des forces armées US des 11 HP.137 commandés en 1968 par l’USAF, propulsés par des turbopropulseurs Garrett AiResearch TPE-331, et dont la commande est annulée en 1969.

Jetstream 200 : "Jetstream 2" construit par Jetstream Aircraft.

Jetstream 201S : "Jetstream 200" construit par Jetstream Aircraft, munis d’une avionique militaire et de "rideaux" aux fenêtres permettant l’instruction en vol sans visibilité. 26 appareils commandés par la RAF.

Jetstream 31 : Version modernisée, développée et produite par BAe, pouvant transporter de 8 à 19 passagers selon la configuration des sièges.

Jetstream 31EP : "Jetstream 31" aux performances améliorées.

Jetstream 31EZ : Version EEZ (Exclusive Economic Zone) ou de patrouille maritime muni d’un radar de recherche et de projecteurs.

Jetstream 31 Special : Version de transport utilitaire.

Jetstream 32 : Aussi désignée "Jetstream 31 Plus", cette version produite par BAe est équipée de moteurs plus puissants et d’une soute à bagage supplémentaire sous le fuselage pour augmenter le volume disponible.

Jetstream 32EP : "Jetstream 32" aux performances améliorées et munie d’une soute à bagage de plus grande dimension.

Jetstream 41 : Version agrandie pouvant emporter une trentaine de passagers, développée et produite par BAe.

Jetstream QC : Version disposant de sièges amovibles permettant de changer rapidement la configuration intérieure (Quick Change).

Jetstream T.1 : Désignation des 26 "Jetstream 201S" au sein de la RAF.

Jetstream T.2 : 14 "Jetstream T.1" convertis pour la Royal Navy.

Jetstream T.3 : 3 "Jetstream 31" construits par BAe, utilisés par la Royal Navy pour l’instruction et le transport VIP.



Utilisateurs militaires :
Arabie saoudite : 2 appareils dans les forces aériennes, encore en service.

Hong Kong : 2 appareils au service des Gardes-côtes, encore en service.

Royaume-Uni : 26 appareils dans la RAF et 18 dans la Fleet Air Arm, plus en service.

Thaïlande : 2 appareils dans les forces terrestres, encore en service.

Uruguay : 2 appareils dans l’Aéronavale, encore en service.


Caractéristiques HP.137 Serie200 :
Equipage : 2
Passagers : 16
Longueur : 14,37m
Envergure : 15,85m
Hauteur : 5,33m
Surface alaire : 25,08m2
Masse à vide : 3’485kg
Masse maximale au décollage : 5’700kg
Longueur de la cabine : 7,32m
Largeur de la cabine : 1,85m
Hauteur de la cabine : 1,80m
Volume total de la cabine : 17m3
Capacité normale en carburant : 1’728kg
Capacité maximale en carburant : 3’455kg

Moteurs :
Deux turbopropulseurs Turboméca Astazou XVI C-2 de 440kW (598cv) chacun.

Performances :
Vitesse max à ne pas dépasser : 555km/h
Vitesse de croisière : 454km/h
Vitesse ascensionnelle : 13m/s
Vitesse de décrochage : 142km/h
Plafond opérationnel : 7’620m
Distance franchissable : 2’221km
Distance de décollage : 537m
Distance d’atterrissage : 425m

Armement :
Sans.


Liens internet :
http://en.wikipedia.org/wiki/Handley_Page_Jetstream
http://www.airliners.net/search/photo.search?aircraft_genericsearch=Handley%20Page%20HP-137%20Jetstream
http://www.abpic.co.uk/search.php?q=Handley%20Page%20HP.137%20Jetstream%20T1&u=type
http://www.aviastar.org/air/england/handley_jetstream.php
http://www.flightglobal.com/directory/detail.aspx?aircraftCategory=CommercialAircraft&manufacturerType=CommercialAircraft&navigationItemId=389&aircraftId=2891&manufacturer=20042&keyword=&searchMode=Manufacturer
http://www.flightglobal.com/airspace/media/civilaviation1949-2006cutaways/handley-page-hp137-jetstream-cutaway-8810.aspx
http://www.jetstreamcentral.com/j31/
http://www.jetstreamcentral.com/j32/
http://www.jetstreamcentral.com/j41/
http://en.wikipedia.org/wiki/British_Aerospace_Jetstream
http://www.airliners.net/aircraft-data/stats.main?id=55
Re: Handley Page Jetstream à 04/09/2013 19:27 Jericho
Oups! Merci à qui de droit d'avoir déplacé mon texte! (je n'avais pas trouvé le HP.137… c'est ballot… :bourre: )
Re: Handley Page Jetstream à 06/09/2013 07:36 Clansman
La fiche sur le site


Merci à qui de droit d'avoir déplacé mon texte!

De rien, mais j'ai eu les boules, j'ai cru un moment qu'on avait deux textes différents sur le Jetstream. :D
Re: Handley Page Jetstream à 08/09/2013 13:29 Jericho

Clansman a écrit

La fiche sur le site
Merci Clans!


Clansman a écrit

Merci à qui de droit d'avoir déplacé mon texte!

De rien, mais j'ai eu les boules, j'ai cru un moment qu'on avait deux textes différents sur le Jetstream. :D
ça aurait été ballot!
J'avais vérifié sur l'index (bon, d'accord, je ne l'avais pas remarqué) et sur la base de donnée du site, où il était écrit "sans texte"… :hehe:
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Sept. 17, 2014, 1:53 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires