Rappels

Histoire de l'appareil

Le Heron est un drone MALE (Medium Altitude Long Endurance) de 4e génération conçu par la division Malat d'IAI, pour des missions tactiques et stratégiques. Il est utilisé pour la reconnaissance, l'acquisition de cibles, le réglage d'artillerie et, en Inde, pour la patrouille maritime.

Ce drone est entré en service le 11 septembre 2005. Lors de tests, il a prouvé qu'il était capable de tenir en vol 52 heures d'affilée. En conditions réelles cependant, l'endurance est moindre (40 h) à cause du profil de vol et de la charge emportée. Sa configuration est classique pour un drone : empennage bipoutre, hélice propulsive, train rétractable. Il est construit en matériaux composites.

Il emporte de nombreux capteurs, y compris des systèmes infrarouges, COMINT et ELINT. 4 d'entre eux peuvent être utilisés simultanément. Il peut donc opérer de jour comme de nuit. Les données sont transmises en temps réel soit par liaison de données, soit par satellite. Il dispose également d'un GPS : il peut être entièrement contrôlé du sol, voler de façon autonome (y compris lors des phases de décollage et d'atterrissage) voire une combinaison des deux.

Les Heron israéliens furent déployés notamment lors de l'invasion de la bande de Gaza en décembre 2008-janvier 2009 (opération Cast Lead). Chaque brigade impliquée s'est vue assignée un escadron comme support aérien. Ce fut la première opération israélienne où tous les vecteurs aériens (drones, hélicoptères, avions de combat) furent placés directement sous les ordres des forces au sol, sans passer par le QG de la force aérienne. Une douzaine de drones en permanence en vol permirent une excellente connaissance de la situation tactique. Les Heron australiens et canadiens furent utilisés en Afghanistan, où ils accomplirent 15000 heures de vol.

Le Heron-1 a été vendu à nombre de forces aériennes : outre Israël (depuis mars 2007), on compte l'Allemagne (3 exemplaires loués en 2010), l'Azerbaïdjan (5), l'Australie (4, 2 appareils furent loués pour opérer en Afghanistan en 2009), le Canada (1 CU-160 loué en 2003, et 3 CU-170 loués et utilisés de 2009 à 2011), la marine équatorienne (2), la France (3 Harfang), l'Inde (avec 12 exemplaires suivis de 50 autres commandés en 2005, il fut le client de lancement) et la marine indienne, l'Indonésie (4), Singapour (2), la Turquie (10 systèmes, soit 30 drones, livrés à partir de 2008) et l'US Navy (2, utilisés au Salvador). Il est également utilisé par la police fédérale brésilienne (10) et peut-être par la police fédérale mexicaine (3, à confirmer).

Enfin, le Heron-1 est en concurrence avec l'Hermes 900 en Suisse, qui cherche un drone MALE afin de remplacer ses ADS-95. L'évaluation du Heron-1 a commencé en septembre 2012. L'achat de 6 exemplaires est envisagé. La décision est attendue pour 2014.

Le Harfang est une version spécifique du Heron pour la France, et se subdivise en 2 variantes, Eagle 1 et 2. L'Eagle 1, qui est la version en service en France, est directement dérivé du Heron-1. L'Eagle 2 aurait été dérivé du Heron TP, mais le projet fut annulé en 2011. Le Maroc pourrait récupérer les 3 Harfang à leur retrait du service. Un Eagle 1 fut loué au Canada sous la désignation CU-160 Eagle pour tests, en 2003.

La Turquie dispose de sa propre variante, équipée d'un FLIR ASELFLIR-300T conçu par ASELSAN, une firme turque. Le moteur est plus puissant afin de compenser la masse plus élevée du capteur. TAI s'occupe de la maintenance des Heron turcs, présentés comme les Heron les plus modernes en service.

Outre ces versions spécifiques à l'export, IAI a conçu d'autres versions : la version de base (Heron-1) est désignée Shoval au sein de la force aérienne israélienne, et le Heron TP y est désigné Eitan. Une nouvelle version a été dévoilée en février 2014 au salon de Singapour, le Super Heron HF (Heavy Fuel).


Texte de Clansman, avec son aimable autorisation

Versions référencées

  • IAI Heron I : Version de base.
  • IAI Heron TP : Version agrandie à la charge utile et l'endurance améliorées.
  • IAI Heron TP-XP : Version export du Heron TP.
  • IAI Super Heron HF : Version améliorée du Heron I dotée d'un moteur plus puissant.
  • IAI CU-170 : Désignation canadienne du Heron I.
  • ASAS Caçador : Version brésilienne du Heron.

IAI Heron I voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 1 150 kg (2 535 lbs)
  • Envergure : 16,6 m (54,462 ft)
  • Longueur : 8,5 m (27,887 ft)

Performances

  • Endurance maximale : 52 h
  • Rayon d'action : 350 km (217 mi, 189 nm)
  • Plafond opérationnel : 10 000 m (32 808 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 2,5 m/s (8,202 ft/s)
  • Vitesse maximale HA : 209 km/h (130 mph, 113 kts)

Motorisation

  • 1 moteur à pistons Rotax 914
  • Puissance unitaire : 75 kW (101 ch, 100 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

Forum

Sujet complet »
IAI Heron à 07/03/2014 07:13 Clansman
Le Heron est un drone MALE (Medium Altitude Long Endurance) de 4e génération conçu par la division Malat d'IAI, pour des missions tactiques et stratégiques. Il est utilisé pour la reconnaissance, l'acquisition de cibles, le réglage d'artillerie et, en Inde, pour la patrouille maritime.

Ce drone a volé pour la première fois le 11 septembre 2005. Lors de tests, il a prouvé qu'il était capable de tenir en vol 52 heures d'affilée. En conditions réelles cependant, l'endurance est moindre (40 h) à cause du profil de vol et de la charge emportée. Sa configuration est classique pour un drone : empennage bipoutre, hélice propulsive, train rétractable. Il est construit en matériaux composites.

Il emporte de nombreux capteurs, y compris des systèmes infrarouges, COMINT et ELINT. 4 d'entre eux peuvent être utilisés simultanément. Il peut donc opérer de jour comme de nuit. Les données sont transmises en temps réel soit par liaison de données, soit par satellite. Il dispose également d'un GPS : il peut être entièrement contrôlé du sol, voler de façon autonome (y compris lors des phases de décollage et d'atterrissage) voire une combinaison des deux.

Les Heron israéliens furent déployés notamment lors de l'invasion de la bande de Gaza en décembre 2008-janvier 2009 (opération Cast Lead). Chaque brigade impliquée s'est vue assignée un escadron comme support aérien. Ce fut la première opération israélienne où tous les vecteurs aériens (drones, hélicoptères, avions de combat) furent placés directement sous les ordres des forces au sol, sans passer par le QG de la force aérienne. Une douzaine de drones en permanence en vol permirent une excellente connaissance de la situation tactique. Les Heron australiens et canadiens furent utilisés en Afghanistan, où ils accomplirent 15000 heures de vol.

Le Heron-1 a été vendu à nombre de forces aériennes : outre Israël (depuis mars 2007), on compte l'Allemagne (3 exemplaires loués en 2010), l'Azerbaïdjan (5), l'Australie (4, 2 appareils furent loués pour opérer en Afghanistan en 2009), le Canada (1 CU-160 loué en 2003, et 3 CU-170 loués et utilisés de 2009 à 2011), la marine équatorienne (2), la France (3 Harfang), le Maroc (3 Harfang livrés en avril 2013 avec l'aide de Dassault), l'Inde (avec 12 exemplaires suivis de 50 autres commandés en 2005, il fut le client de lancement) et la marine indienne, l'Indonésie (4), Singapour (2), la Turquie (10 systèmes, soit 30 drones, livrés à partir de 2008) et l'US Navy (2, utilisés au Salvador). Il est également utilisé par la police fédérale brésilienne (10) et peut-être par la police fédérale mexicaine (3, à confirmer).

Enfin, le Heron-1 est en concurrence avec l'Hermes 900 en Suisse, qui cherche un drone MALE afin de remplacer ses ADS-95. L'évaluation du Heron-1 a commencé en septembre 2012. L'achat de 6 exemplaires est envisagé. La décision est attendue pour 2014.

Le Harfang est une version spécifique du Heron pour la France, et se subdivise en 2 variantes, Eagle 1 et 2. L'Eagle 1 est directement dérivé du Heron-1 et l'Eagle 2 du Heron TP. Un Eagle 1 fut loué au Canada sous la désignation CU-160 Eagle pour tests, en 2003.

La Turquie dispose de sa propre variante, équipée d'un FLIR ASELFLIR-300T conçu par ASELSAN, une firme turque. Le moteur est plus puissant afin de compenser la masse plus élevée du capteur. TAI s'occupe de la maintenance des Heron turcs, présentés comme les Heron les plus modernes en service.

Outre ces versions spécifiques à l'export, IAI a conçu d'autres versions : la version de base (Heron-1) est désignée Shoval au sein de la force aérienne israélienne, et le Heron TP y est désigné Eitan. Une nouvelle version a été dévoilée en février 2014 au salon de Singapour, le Super Heron HF (Heavy Fuel).


Versions :

Heron-1 : Version initiale de série. 10 millions de dollars l'unité. Appelée parfois Machatz 1. Shoval pour la force aérienne israélienne.

Heron TP : Version très agrandie, connue aussi sous le nom d'IAI Eitan (désignation de la force aérienne israélienne). 35 millions de dollars l'unité.

Le Heron TP est une version très agrandie du Heron-1, avec un moteur plus puissant, une charge utile plus élevée et une endurance plus grande.

L'existence du programme a été dévoilée en avril 2007, alors que 2 prototypes avaient déjà entamés les essais en vol depuis le 15 juillet 2006. Il fut conçu à la demande de la force aérienne israélienne. Il effectue des missions ISTAR (intelligence, surveillance, target acquisition, and reconnaissance), dispose d'un radar à synthèse d'ouverture, et peut même être utilisé pour le ravitaillement en vol et les frappes longues distances. Elle est entrée en service au sein du 210 squadron en décembre 2010. Il est le plus grand drone utilisé en Israël.

Le Heron TP fut proposé en 2010 à l'Allemagne en coopération avec Rheinmetall, dans le cadre du programme de la force aérienne allemande Saateg. La Royal Air Force s'intéresse également au Heron TP. Enfin, la France l'avait sélectionnée dans un premier temps avant de se désister, en 2011, pour concevoir un MALE franco-britannique.

Heron HF : Version améliorée du Heron-1, avec un moteur plus puissant. Ce n'est cependant pas une version agrandie comme le Heron TP. Il dispose d'ailettes marginales et d'une avionique améliorée. Il a volé pour la première fois en octobre 2013, et intéresse déjà 3 clients potentiels. Il se peut qu'il soit conçu pour remporter l'appel d'offres actuel en Suisse.





http://fr.wikipedia.org/wiki/IAI_Eitan

http://www.avionslegendaires.net/avion-militaire/i-a-i-heron/

http://www.air-cosmos.com/defense/singapour-iai-devoile-le-drone-super-heron-hf.html

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2012/09/20/evaluation-du-drone-heron-1.html

http://en.wikipedia.org/wiki/IAI_Heron

http://en.wikipedia.org/wiki/IAI_Eitan

http://www.iai.co.il/2013/18900-16382-en/BusinessAreas_UnmannedAirSystems_HeronFamily.aspx

http://www.defenseindustrydaily.com/israel-sells-heron-uavs-to-india-01476/

http://www.israeli-weapons.com/weapons/aircraft/uav/heron/Heron.html

http://www.airforce-technology.com/projects/heron-uav/

http://www.casr.ca/101-af-cu170-heron-uav.htm

http://defense-update.com/products/e/eitan-uav.htm

http://www.militaryfactory.com/aircraft/detail.asp?aircraft_id=823

http://www.israeldefense.com/?CategoryID=472&ArticleID=2702
Re: IAI Heron à 07/03/2014 14:43 ogotaï

Clansman a écrit

Le Harfang est une version spécifique du Heron pour la France, et se subdivise en 2 variantes, Eagle 1 et 2. L'Eagle 1 est directement dérivé du Heron-1 et l'Eagle 2 du Heron TP. Un Eagle 1 fut loué au Canada sous la désignation CU-160 Eagle pour tests, en 2003.
a pa comprendu ?
2 variantes pour le Harfang ? Laquelle est en service ?
Re: IAI Heron à 08/03/2014 09:28 Clansman
Arf, comme le Harfang avait sa propre fiche, j'avais pas approfondi. C'est l'Eagle 1 (en gros, un Heron 1 francisé) qui est en service en France. L'Eagle 2 a été envisagé, puis annulé en 2011.

La fiche sur le site
Re: IAI Heron à 12/03/2014 15:42 ogotaï
merci ;)
Tel Nof 2014 à 09/05/2014 09:27 stanak
Image
Heron TP
Re: IAI Heron à 09/05/2014 23:05 Nico2
Jolie prise stanak ! :)

Thanks for sharing.
Re: IAI Heron à 23/08/2015 12:38 Ansierra117
Image

Il s'appelle apparemment Super Heron
Re: IAI Heron à 19/07/2016 15:23 foxkilo02
Une nouvelle version du Héron, le Caçador développé pour les forces brésiliennes par l'entreprise ASAS (A.S. Avionics Services) grâce à un transfert de technologies de la part d' IAI.
Re: IAI Heron à 20/07/2016 01:25 Ansierra117
Merci de ton suivi ! Les brésiliens ont donc finalement leur Harfang à eux
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Sept. 17, 2014, 1:53 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires