Histoire de l'appareil

Lorsque le Sikorsky S-61 Sea King fut choisi par la Navy en 1959, le Marine Corps fut très intéressé par cette machine, et exprima sa volonté d'acquérir un hélicoptère dédié. Le cahier des charges décrivait un appareil plus lourd, capable de vols de jour comme de nuit dans de mauvaises conditions, équipé d'une soute de grande capacité avec une rampe de chargement pour véhicules ; il stipulait une cabine étanche équipée de carénages latéraux qui lui serviraient de flotteurs. Pour répondre à cette demande et afin d'accélérer le développement du prototype, Sikorsky utilisa les éléments de transmission et les rotors principaux de la grue volante CH-54 Tahre, alors en service dans l'US Army.

Le premier vol du CH-53A Sea Stallion eut lieu en 1964, le projet aboutissant alors à un appareil doté de deux turbomoteurs General Electric T64-6 de 2850 ch pour un peu moins de 10 tonnes à vide. Il entra en service en 1966, et avec une charge utile de plus de 3630 kg, il conféra aux Marines des capacités de transport de troupes et de matériels impressionnantes : il pouvait emporter deux Jeep, un obusier de 105 mm ou 38 soldats équipés. Il devint rapidement l'hélicoptère d'assaut et de transport standard des Marines. Ses capacités furent largement employées pendant la guerre du Vietnam ou il se distingat tant par sa résistance que par sa disponibilité. En Avril 1968, le Sea Stallion fut le premier hélicoptère à réaliser un vol en suivi de terrain automatique. La même année, un CH-53A modifié et aux moteurs "gonflés" souleva une charge totale de près de 13 tonnes (carburant compris).

La particularité du CH-53 est d'avoir eu de nombreuses variantes spécialisées, à destination de missions toutes aussi différentes les unes que les autres. La première déclinaison fut le HH-53B Super Jolly Green Giant de l'US Air Force, équipée de turbines de 3080 ch et destinée aux missions de récupération de pilotes abattus (CSAR). Suivirent les CH/HH-53C pour l'US Air Force, CH-53D (version améliorée du A pour les Marines) et CH-53G (pour l'armée de terre Allemande) dont les moteurs fournissaient 3925 ch. A noter également la version RH-53A utilisée comme dragueur de mines.

Sous le nom de programme Pave Low et reconnaissable à son FLIR avant, au radôme de son radar de suivi de terrain, à sa perche de ravitaillement en vol ainsi qu'à ses réservoirs externes montés le long de ses carénages latéraux, le HH-53 (rebaptisé MH-53H Pave Low II) est une version spécifique à l'US Air Force, destinée aux opérations (parfois secrètes) de transport de forces spéciales. Cette version fut améliorée en MH-53J, puis MH-53M Pave Low IV, bardée de capteurs et équipée des dernières technologies de renseignement et de surveillance du champs de bataille.

Au début des années 1970, le besoin pour un hélicoptère toujours plus lourd de transport et d'assaut se faisait pressant pour satisfaire aux besoins gradissantts des Marines, engendrés par la guerre du Vietnam. Principalement pour des raisons de rapidité, l'étude d'une version améliorée du Sea Stallion fut décidée. La modification la plus importante fut l'ajout d'une troisième turbine General Electric T64-416 de 4380 ch, portant la puissance totale à plus de 13000 ch, pour un poids à vide de 15 tonnes et une capacité d'emport de charges de 15 tonnes. La version qui en résultat fut le CH-53E Super Stallion. Le rotor principal est composé de 7 pales au lieu de 6, leurs fixations sont plus longues augmentant le diamètre du rotor, la poutre arrière est profondément modifiée avec une dérive inclinée de 20° et supportant un rotor anticouple agrandi lui aussi. Les carénages latéraux sont également plus volumineux et contiennent des réservoirs de carburant supplémentaires.

La carrière opérationnelle de toutes ces versions a été particulièrement riche. La liste de ses utilisations lors de conflits et d'opérations spéciales est longue. On citera comme théâtres d'opérations le Vietnam, le Liban, la Somalie, l'Irak, l'Afghanistan ; sans oublier la tentative ratée de récupération des otages de l'ambassade Américaine à Téhéran en Avril 1980.

La dernière version tri-turbine mise en service est le MH-53J Sea Dragon de l'US Navy. Déstinée aux missions AMCM (Airborne Mine CounterMeasures) de dragage de mines, c'est également l'hélicoptère occidental le plus puissant. Il sert également aux missions CSAR, au ravitaillement en vol d'autres hélicoptères, au transport de troupes ou de
fret. Il peut ainsi transporter 55 soldats, 16 tonnes sur 50 nautiques ou 10 tonnes sur 500 nautiques.

La version actuellement en cours de développement est le CH-53K, destinée aux Marines afin de remplacer leur parc de CH-53E vieillissants, utilisés de manière intensive ses dernières années. Encore plus puissante (ses 3 turbines délivreront environ 6000 ch chacune), ravitaillable en vol, équipée de systèmes de communications de dernière génération, elle sera optimisée pour le transport par temps chaud en opérant à partir de terrains peu préparés et deviendra la référence de sa catégorie. Sa mise en service est prévue en 2015.


Texte de Rogcas, avec son aimable autorisation.

Versions référencées

  • Sikorsky YCH-53A : Prototype.
  • Sikorsky CH-53A : Version de série initiale destinée à l'USMC. 139 exemplaires.
  • Sikorsky CH-53C : Version de transport destinée à l'USAF. 22 exemplaires.
  • Sikorsky CH-53D : Version de transport améliorée destinée à l'USMC. 126 exemplaires.
  • Sikorsky CH-53E Super Stallion : Version de transport plus puissante destinée à l'USMC et à l'US Navy. 177 exemplaires.
  • Sikorsky CH-53G : Version du CH-53D destinée à l'Allemagne. 112 exemplaires.
  • Sikorsky CH-53GA : Version à l'avionique et aux systèmes largement modernisés. 40 exemplaires modifiés.
  • Sikorsky CH-53GS : Version modernisée du CH-53G optimisée pour les missions CSAR.
  • Sikorsky CH-53K King Stallion : Version de série lourdement modernisée destinée à l'USMC.
  • Sikorsky HH-53B « Super Jolly Green Giant » : Version SAR basée sur le CH-53A et destinée à l'USAF. 8 exemplaires.
  • Sikorsky HH-53C : Version SAR améliorée destinée à l'USAF. 44 exemplaires.
  • Sikorsky HH-53H : Première désignation du MH-53H.
  • Sikorsky MH-53E Sea Dragon : Version de guerre des mines destinée à l'US Navy. 57 exemplaires.
  • Sikorsky MH-53H : Version d'opérations spéciales destinée à l'USAF.
  • Sikorsky MH-53J Pave Low III : Version améliorée d'opérations spéciales destinée à l'USAF. 31 exemplaires modifiés.
  • Sikorsky MH-53M Pave Low IV : Version modernisée d'opérations spéciales destinée à l'USAF.
  • Sikorsky RH-53A : Version de guerre des mines basée sur le CH-53A et destinée à l'US Navy. 15 exemplaires modifiés.
  • Sikorsky RH-53D : Version de guerre des mines basée sur le CH-53D et destinée à l'US Navy.
  • Sikorsky VH-53D : Version de transport présidentiel basée sur le CH-53. 2 exemplaires modifiés.
  • Sikorsky S-65 : Désignation du constructeur.
  • Sikorsky S-65C-3 : Version destinée à Israël.
  • Sikorsky S-65C-3 Yasur 2000 : Version modernisée en Israël.
  • Sikorsky S-65C-3 Yasur 2025 : Version modernisée en Israël.
  • Sikorsky S-65Ö : Version destinée à l'Autriche. 2 exemplaires.

Pays exploitant actuellement cet appareil

Anciens pays utilisateurs

Sikorsky CH-53E Super Stallion voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 33 300 kg (73 414 lbs)
  • Masse à vide : 15 071 kg (33 226 lbs)
  • Surface du rotor : 460 m² (4 951 sq. ft)
  • Diamètre du rotor principal : 24 m (79 ft)
  • Hauteur : 8,46 m (27,756 ft)
  • Longueur : 30,2 m (99,081 ft)

Performances

  • Vitesse de croisière : 278 km/h (173 mph, 150 kts)
  • Distance franchissable : 1 000 km (621 mi, 540 nm)
  • Plafond opérationnel : 5 639 m (18 500 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 13 m/s (43 ft/s)
  • Vitesse maximale HA : 315 km/h (196 mph, 170 kts)
  • Charge alaire, au décollage : 72,391 kg/m² (14,827 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, à vide : 32,763 kg/m² (6,71 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 3 turbines General Electric T64-GE-416
  • Puissance unitaire : 3 270 kW (4 446 ch, 4 385 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.
Enregistré 1
Enregistré - dépassé depuis son enregistrement 2

Accidents enregistrés

  • Accident d'un CH-53D Sea Stallion le 30 mars 2011

    Un hélicoptère de l'US Marines Corps s'est écrasé 20 minutes après son décollage avec 4 Marines à bord, à 19h20 heure locale. L'appareil a tenté sans succès un atterrissage d'urgence dans la baie de Kaneohe ; un des membres d'équipage a été tué sur le coup, alors que les trois autres ont dû être hospitalisés dans un état grave.

Numéros de serie

Forum

Sujet complet »
Re: Le CH53 à 09/05/2014 12:58 Jericho

Jericho a écrit

Nico2 a écrit

Une nouvelle fiche à prévoir ? [/size:33iormte] :mrgreen:
Pas compris… :mrgreen:

Clansman a écrit

Nico2 a écrit

Une nouvelle fiche à prévoir ? [/size:33iormte] :mrgreen:

Qu'est-ce que tu dis ? J'entends pas !

:mrgreen:

Bon allez, je m'y colle.
Ah? C'était pour une nouvelle fiche?

Merci Clans'![/size:33iormte] . . .

C'est fou ce que Nico2 peut parfois écrire petit… :mrgreen:
Re: Le CH53 à 09/05/2014 23:15 Nico2
Adjugé merci Clans' :D .

C'était pour voir si tout le monde suivait.[/size:1hiaf9qa]
CH53 israel à 10/05/2014 09:19 stanak
Image
Sikorsky CH-53 Yas'ur 2000
Image

Sikorsky CH-53 Yas'ur 2025
Image
Re: Le CH53 à 10/05/2014 14:19 Clansman
L'USMC reçut ses premiers CH-53E à partir de février 1981, et, plus de vingt plus tard, envisageait de remettre à niveau la plupart d'entre eux afin de les conserver plus longtemps. En effet, les CH-53E commençeraient à atteindre la limite structurelle vers 2011 ou 2012, à cause principalement de la guerre contre le terrorisme. Il faut désormais 44 heures d'entretien pour une heure de vol de CH-53E. Cependant, le programme échoua. Sikorsky proposa une nouvelle version, nommée CH-53X, dans le cadre d'un nouveau programme HLR (Heavy Lift Replacement).

Le projet fut accepté et l'appareil reçut la désignation définitive CH-53K. Un contrat fut signé en avril 2006 pour la fourniture de 156 exemplaires, d'un montant de 18,8 milliards de dollars. Le premier vol devait s'effectuer en novembre 2011 et les livraisons devaient se terminer en 2021. Quand aux CH-53E, il était prévu de commencer leur retrait du service en 2009.

Le CH-53K est avant tout un CH-53E complètement remodelé. En premier lieu, il dispose de nouveaux moteurs, des General Electric GE38-1B, qui furent préférés en décembre 2006 aux Pratt and Whitney Canada PW150 et à un dérivé du Rolls-Royce AE 1107C-Liberty utilisé sur le V-22. Ces moteurs, qui portent la désignation militaire T408, développent chacun 7500 hp et sont équipés d'un FADEC. Le CH-53K pourra voler 20 noeuds plus vite que le CH-53E, tout en étant plus économe en carburant.

Ensuite, la cabine est plus grande, ce qui lui permet par exemple d'emporter un Humvee ou 2 palettes 463L. Elle est longue de 30 pieds (9,14 mètres), large de 9 pieds (2,74 mètres, soit 30 cm de plus que celle du CH-53E) et haute de 2 mètres, soit 9,1 mètres cubes de volume et 24,6 m² d'espace. Les carénages extérieurs, ainsi que les rotors, sont en matériaux composites. L'empreinte au sol est similaire à celle du CH-53E, quoique légèrement plus étroite, ce qui facilite les opérations à partir de navires.

Par rapport au CH-53E, le CH-53K peut emporter deux fois plus de fret ou aller deux fois plus loin. Il peut par exemple emporter 27000 livres sous élingue (12200 kg) soit le triple par rapport au CH-53E, sur la même distance, soit 110 miles nautiques (204 km). Sa charge utile atteint 35000 livres (15900 kg) et sa masse maximale au décollage 88000 livres (près de 40 tonnes, à comparer aux 33 tonnes du CH-53E). Il deviendra alors le transport lourd de l'USMC, devant le MV-22 (moyen tonnage) et l'UH-1Y (transport léger).

Enfin, il disposera d'un cockpit tout-écran et de commandes de vol électriques. Rockwell Collins bénéficie d'un contrat depuis juin 2006 pour fournir l'avionique. Un FLIR et des systèmes de contre-mesures électroniques (dont un détecteur d'alerte radar APR-39) complètent le tout. Il est également ravitaillable en vol.

Aurora Flight Sciences, EDO Corp, GKN Aerospace, et Spirit AeroSystems s'occupent de la conception et de la construction des parties principales du fuselage depuis mai 2007. Ce fuselage, entièrement en matériaux composites, inclut des blindages légers et un train d'atterrissage rétractable résistant aux chocs. Les sièges sont également anti-crashs.

En août 2007, l'USMC fit passer sa commande de 156 à 227 exemplaires. La conception dura jusqu'au 3 août 2010, date de la CDR (Critical Design Review). Les efforts furent particulièrement portés sur la réduction de poids. La date prévue pour l'IOC fut cependant décalée à 2018.

Le premier CH-53K, une cellule d'essais statiques, fut construite à partir de juin 2011 et livrée par Sikorsky le 4 décembre 2012. 3 cellules d'essais statiques seront construites en tout. Les tests statiques pourraient durer 2 ans.

Le CH-53K GTV (Ground Test Vehicle) a allumé ses moteurs pour la première fois le 24 janvier 2014, afin de tester la tête de rotor (les pales n'étant pas encore installées). Les tests avec les pales installées ont commencés en avril 2014.

En janvier 2013, le programme fut évalué à 23,17 milliards de dollars pour 200 appareils (cible actuelle d'acquisition par l'USMC), et en avril 2013 le directeur du programme pour l'US Navy se montra optimiste sur le CH-53K, au point de prévoir une entrée opérationnelle plus tôt que prévu. Pourtant, le programme avait pris du retard depuis son lancement en 2006 et son coût de développement a augmenté de 724 millions de dollars à 3,8 Milliards de dollars.

Sikorky signa un contrat avec le NAVAIR (Naval Air Systems Command) le 31 mai 2013 pour la construction de 4 prototypes, qui doivent être livrés au plus tard en mars 2017. Ces prototypes sont désignés SDTA (System Demonstration Test Articles).

Le premier vol est prévu pour fin 2014, et chaque prototype devrait effectuer 500 heures de vol. La décision quand à la production est attendue au plus tard en août 2015. Une production à basse cadence pourrait alors commencer, pour une IOC attendue en 2019. La production à pleine cadence (24 appareils par an) commencerait alors, pour s'achever entre 2022 et 2029. A terme, l'USMC s'équiperait de 10 squadrons : 8 d'active, un d'entraînement et un de réserve.

Le CH-53E sert au transport d'équipements lourds et de fournitures lors d'assauts amphibies. Le CH-53K qui le remplacera reprendra ces missions, ainsi que le transport de troupes. Il sera le plus gros hélicoptère mis en service par les forces armées américaines.

Le 5 mai 2014, lors de la sortie d'usine du premier prototype du CH-53K au centre d'essais de West Palm Beach de Sikorsky en Floride, le général James F. Amos dévoila le nom officiel du CH-53K : "King Stallion". Israël s'intéresse également au CH-53K afin de remplacer ses CH-53 actuels. Sa force aérienne a indiqué en 2009 qu'elle attendait les vols d'essais pour procéder à une évaluation.






http://www.air-cosmos.com/2014/05/06/22243-sikorsky-devoile-le-ch-53k-king-stallion

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2014/05/06/sikorsky-presente-le-ch-53k-855928.html

http://www.journal-aviation.com/actualites/s/CH-53K.html


http://en.wikipedia.org/wiki/Sikorsky_CH-53K_King_Stallion

http://www.naval-technology.com/projects/ch-53k-super-stallion-heavy-lift-helicopter/

http://sikorsky.com/Products/Product+Details/Model+Family+Details/Model+Details?provcmid=null&mofvcmid=72fbebb600e98110VgnVCM1000001382000aRCRD&mofid=62fbebb600e98110VgnVCM1000001382000a____&movcmid=0f586d890c7b8110VgnVCM1000001382000aRCRD&moid=fe586d890c7b8110VgnVCM1000001382000a____

http://www.sikorsky.com/Service+%26+Support/CH-53K+Program

http://www.defenseindustrydaily.com/ch53k-the-us-marines-hlr-helicopter-program-updated-01724/

http://helicopters.findthebest.com/l/18/Sikorsky-CH-53K

http://australianaviation.com.au/2014/05/ch-53k-begins-rotor-blade-ground-tests/

http://www.navair.navy.mil/index.cfm?fuseaction=home.display&key=0AB98FC1-ADEC-41BD-B27C-AD024A045587
Re: Le CH53 à 10/05/2014 14:30 Clansman
Le CH-53K sur le site
Re: Le CH53 à 10/05/2014 16:15 Jericho
Ah ben voilà, merci de l'avoir faite.

…Et en plus, sans te prendre les pieds dans le tapis! :D
Re: Le CH53 à 10/05/2014 22:48 Nico2
Impeccable, merci Clans !

Et de nouveau merci à stanak pour le partage de photos ;) .
Re: Le CH53 à 11/05/2014 08:02 Clansman

Jericho a écrit

Ah ben voilà, merci de l'avoir faite.

…Et en plus, sans te prendre les pieds dans le tapis! :D

J'attends l'Imprimatur de Cinétic. :mrgreen:
Re: Le CH53 à 09/06/2014 08:32 stanak
Image
je viens de me rendre compte que tous les CH-53G de la Heeresflieger ont étaient transférés à la Luftwaffe
suite à une réorganisation en 2013

c'est bien pris en compte dans l'orbat du site, mais il n'en est pas fait mention :journal:
Re: Le CH53 à 09/06/2014 09:31 d9pouces
La Heeresflieger correspond à l'ALAT, n'est-ce pas ?

Curieux comme réorganisation, quand même.
Re: Le CH53 à 09/06/2014 10:02 stanak
en échange la Luftwaffe a cédé ses UH-1D et ses NH-90
ils simplifient le parc machine
Re: Le CH53 à 09/06/2014 10:27 d9pouces
Ah d'accord, je comprends mieux. Présenté comme ça, ça a du sens.
Re: Le CH53 à 10/06/2014 08:20 Clansman
c'est bien pris en compte dans l'orbat du site, mais il n'en est pas fait mention

Très brièvement en fait, dans la zone de notes des anciens appareils de l'armée de terre allemande.

La Heeresflieger correspond à l'ALAT, n'est-ce pas ?

Exact.
Re: Le CH53 à 30/01/2016 12:49 stanak
Image US Navy
MH-53E Sea Dragon
Image
Re: Le CH53 à 31/01/2016 21:09 d9pouces
Jolie déco, mais un peu tristounette quand même ; heureusement qu'elle est agrémentée par le faucon.
Re: Le CH53 à 02/01/2017 17:19 stanak
CH-53D Sea Stallion
USMC
Image
Re: Le CH53 à 18/06/2017 09:56 stanak
CH-53 Yasur 2000
ex FAM
Image
4 utilisés (1581 à 1584) ex israeliens
Re: Le CH53 à 20/06/2017 22:47 Nico2
De nouveau, c'est une chouette moisson que tu partages avec nous Stanak.
Re: Le CH53 à 21/06/2017 07:33 stanak
merci
celui ci fait le dernier jour, dans un parc urbain avec à l'entrée deux policiers et un garde armés de PM :shock:
Re: Le CH53 à 24/06/2017 21:36 Nico2
Pourtant ce CH-53 n'a rien d'un bombardier furtif !
Répondre aux messages »
Texte de , créé le 17 septembre 2014 13:53, modifié le . ©AviationsMilitaires