Rappels

Histoire de l'appareil

Le Glasflügel H-201 "Libelle" est un planeur monoplace à ailes médianes, muni d’un empennage horizontal situé à la base de la dérive et d’un train d’atterrissage fixe ou escamotable selon la version.

Le H-201 est directement dérivé d’un autre planeur construit par le constructeur Glasflügel, le H-301. Cependant, certaines modifications lui ont été apportées afin qu’il puisse voler dans la catégorie Standard. Les ailes sont placées un peu plus haut que sur son prédécesseur, le parachute de freinage est abandonné de même que les volets de courbure, et un enrouleur de câble est rajouté.

Son premier vol a lieu en octobre 1967.
La cellule est principalement construite en fibres de verre. La faible hauteur du fuselage oblige le pilote à se tenir dans une position semi-allongée, ce qui n’était pas encore habituelle à l’époque pour les pilotes de planeurs.

Les ailes, d’une envergure de 15,00 mètres ont un allongement de 23. Elles sont en balsa protégé par une couche de polymère. Les aérofreins, situés sur les ailes, sont de petite taille et peu efficaces, ce qui rend un atterrissage court difficile pour un pilote inexpérimenté.
L’empennage horizontal, relativement petit, se trouve à la base de la dérive.
Le train d’atterrissage est constitué d’une roue principale sous le fuselage et d’une roulette de queue.

Plusieurs améliorations sont apportées par la suite sur l’H-201B. La roue principale, qui est fixe sur la première version, est désormais rétractable afin de répondre aux nouvelles normes de la Classe Standard.

Les ailes en fibres de verre sont désormais remplies avec de la mousse de polymères, ce qui augmente leurs longévités et facilite la précision dans leurs fabrications. En option, un réservoir pouvant contenir jusqu’à 25 litres d’eau comme ballast peut être installé dans chacune des ailes.
Les stabilisateurs sont de plus grande taille pour améliorer la maniabilité à faible vitesse. Des aérofreins plus grands sont également installés.

Les H-201 sont encore bien appréciés de nos jours, tant pour leur facilité de pilotage que pour leur robustesse. De plus, ils peuvent être munis d’ailettes en bout d’ailes pour améliorer les performances.

En 1970, l’Australienne Sue Martin établit un record du monde « Aller et Retour » avec un vol de 656,04 km.

Au total, 601 H-201 et H-201B ont été construits entre 1967 et 1974. Un de ces appareils est utilisé au sein de la force aérienne brésilienne.


Texte de Jericho, avec son aimable autorisation.

Versions référencées

  • Glasflügel H-201 : Version de base munie de roues fixes.
  • Glasflügel H-201B : Version améliorée.
  • Glasflügel Z-15 : Désignation brésilienne du H-201B

Pays exploitant actuellement cet appareil

Glasflügel H-201B voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 350 kg (772 lbs)
  • Masse à vide : 185 kg (408 lbs)
  • Surface alaire : 9,85 m² (106,025 sq. ft)
  • Hauteur : 1,25 m (4,1 ft)
  • Envergure : 15 m (49 ft)
  • Longueur : 6,19 m (20,308 ft)

Performances

  • Vitesse de décrochage : 61 km/h (38 mph, 33 kts)
  • Finesse : 38
  • Taux de chute minimum : 0,55 m/s (1,8 ft/s)
  • Vitesse maximale HA : 250 km/h (155 mph, 135 kts)
  • Charge alaire, à vide : 18,782 kg/m² (3,85 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 35,533 kg/m² (7,278 lbs/sq. ft)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

Forum

Sujet complet »
Glasflügel H-201 "Libelle" à 30/09/2013 13:11 Jericho
Le Glasflügel H-201 "Libelle" est un planeur monoplace à ailes médianes, muni d’un empennage horizontal situé à la base de la dérive et d’un train d’atterrissage fixe ou escamotable selon la version.

Le H-201 est directement dérivé d’un autre planeur construit par le constructeur Glasflügel, le H-301. Cependant, certaines modifications lui ont été apportées afin qu’il puisse voler dans la catégorie Standard. Les ailes sont placées un peu plus haut que sur son prédécesseur, le parachute de freinage est abandonné de même que les volets de courbure, et un enrouleur de câble est rajouté.

Son premier vol a lieu en octobre 1967.
La cellule est principalement construite en fibres de verre. La faible hauteur du fuselage oblige le pilote à se tenir dans une position semi-allongée, ce qui n’était pas encore habituelle à l’époque pour les pilotes de planeurs.
Les ailes, d’une envergure de 15,00 mètres ont un allongement de 23. Elles sont en balsa protégé par une couche de polymère. Les aérofreins, situés sur les ailes, sont de petite taille et peu efficaces, ce qui rend un atterrissage court difficile pour un pilote inexpérimenté.
L’empennage horizontal, relativement petit, se trouve à la base de la dérive.
Le train d’atterrissage est constitué d’une roue principale sous le fuselage et d’une roulette de queue.

Plusieurs améliorations sont apportées par la suite sur l’H-201B. La roue principale, qui est fixe sur la première version, est désormais rétractable afin de répondre aux nouvelles normes de la Classe Standard.
Les ailes en fibres de verre sont désormais remplies avec de la mousse de polymères, ce qui augmente leurs longévités et facilite la précision dans leurs fabrications. En option, un réservoir pouvant contenir jusqu’à 25 litres d’eau comme ballast peut être installé dans chacune des ailes.
Les stabilisateurs sont de plus grande taille pour améliorer la maniabilité à faible vitesse. Des aérofreins plus grands sont également installés.

Les H-201 sont encore bien appréciés de nos jours, tant pour leur facilité de pilotage que pour leur robustesse. De plus, ils peuvent être munis d’ailettes en bout d’ailes pour améliorer les performances.

En 1970, l’Australienne Sue Martin établit un record du monde "Aller et Retour" avec un vol de 656,04 km.

Au total, 601 H-201 et H-201B ont été construits entre 1967 et 1974. Un de ces appareils est utilisé au sein de la force aérienne brésilienne.


Versions :
H-201 : Version de base munie de roues fixes.

H-201B : Version améliorée, munie d’une roue principale rétractable, de ballast en option dans les ailes, de stabilisateurs et d’aérofreins plus grands.


Utilisateurs militaires :
Brésil : 1 appareil au sein de la Force aérienne brésilienne.


Caractéristiques de l’H-201B:
Equipage : 1
Passagers : 0
Longueur : 6,19m
Envergure : 15,00m
Hauteur : 1,25m
Surface alaire : 9,85m2
Masse à vide : 185kg
Masse de ballast maximum : 50kg
Masse maximale au décollage : 350kg
Finesse : 38 à 90km/h

Moteurs :
Sans.

Performances :
Vitesse max : 250km/h
Vitesse de décrochage : 61km/h
Taux de chute minimale : 0,55m/s


Armement :
Sans.

Liens internet :
http://en.wikipedia.org/wiki/Glasfl%C3%BCgel_H-201
http://de.wikipedia.org/wiki/Glasfl%C3%BCgel_Libelle_(H201-H205)
http://www.sailplanedirectory.com/PlaneDetails.cfm?planeID=340
http://www.gregorie.org/gliding/libelle/history.html
http://www.airport-data.com/manuf/Glasflugel.html
Re: Glasflügel H-201 "Libelle" à 30/09/2013 21:01 Nico2
Sympathique planeur, et fiche du même acabit :hehe: .
Re: Glasflügel H-201 "Libelle" à 01/10/2013 08:00 Clansman
La fiche sur le site
Re: Glasflügel H-201 "Libelle" à 01/10/2013 08:59 JFF

Jericho a écrit

………….

Le H-201 est directement dérivé d’un autre planeur construit par le constructeur Glasflügel, le H-301. Cependant, certaines modifications lui ont été apportées ………….. le parachute de freinage est abandonné de même que les ailerons, et un enrouleur de câble est rajouté.
………………..

euh ….. Jer' t'es sur que c'est bien les ailerons qui ont été "abandonnés", et non pas les volets de courbure ……….. :?
Re: Glasflügel H-201 "Libelle" à 01/10/2013 10:36 Jericho

JFF a écrit

Jericho a écrit

………….

Le H-201 est directement dérivé d’un autre planeur construit par le constructeur Glasflügel, le H-301. Cependant, certaines modifications lui ont été apportées ………….. le parachute de freinage est abandonné de même que les ailerons, et un enrouleur de câble est rajouté.
………………..

euh ….. Jer' t'es sur que c'est bien les ailerons qui ont été "abandonnés", et non pas les volets de courbure ……….. :?
Euh oui, juste! Merci. ;)
Après vérification sur un plan de l'appareil, c'est bien les volets qui sont absents, et non pas les ailerons (ce qui est logique aussi). Décidément, la traduction de textes en allemand ne sera jamais ma tasse de thé… :roll:
Re: Glasflügel H-201 "Libelle" à 01/10/2013 13:52 Clansman
Corrigé sur le site aussi.
Re: Glasflügel H-201 "Libelle" à 01/10/2013 14:31 Jericho

Clansman a écrit

Corrigé sur le site aussi.
Merci Clans'!
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Sept. 17, 2014, 1:53 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires