Rappels

Histoire de l'appareil

En 1984, Abraham Karem, un ingénieur de Leading Systems, conçut un drone nommé Amber dans le cadre du programme "Teal Rain". Celui-ci répondait à une demande du DARPA, qui le destinait à des missions de reconnaissance photographique, de renseignement électronique voire d'en dériver un missile de croisière. plusieurs exemplaires furent construits et le premier vol eut lieu en novembre 1986. En 1988, Leading Systems lança l'étude d'une version agrandie de l'Amber destinée à l'export, le Gnat. 7 Amber I de reconnaissance avaient été construits lorsque le programme fut abandonné, en 1990.

Le Gnat lui, vola pour la première fois à l'été 1989. Lorsque Leading systems fut racheté par General Atomics, en 1991, 8 exemplaires avaient été construits. General Atomics reprit le Gnat à son compte. Celui-ci reprenait la configuration générale de l'Amber, mais avec une aile basse. Il était plus grand et emportait plus de charge utile. Il est motorisé par un moteur à pistons Rotax 582. Sa navigation se fait par GPS. Une tourelle sous le nez de l'appareil contient un FLIR, une caméra de jour et un appareil photographique pour les lumières basses. Il dispose d'un train tricycle, manifestement rétractable, et d'une dérive en V pointée vers le bas.

En 1993, le gouvernement turc s'intéressa au Gnat et commanda 6 Gnat 750, puis plus tard 16 exemplaires d'une version améliorée, le I-Gnat ER.

Avec la chute du communisme, la CIA s'intéressa au Gnat 750. Il s'agissait pour elle de surveiller les événements en ex-Yougoslavie. 2 appareils modifiés et appelés Gnat 750-45 furent achetés, dans le cadre du programme Tier 1. Cependant, un exemplaire s'écrasa lors des tests, fin 1993. Un vent contraire fut telle que la vitesse indiquée annonça 0, et le logiciel du drone, estimant que l'appareil avait atterrit, coupa le moteur…

La CIA envoya en février 1994 une équipe en Albanie avec le dernier Gnat 750-45. Las, les bugs et le mauvais temps firent de cette mission un échec. Cependant, la CIA acheta d'autres Gnat 750-45 équipés d'un radar à ouverture synthétique ou de relais de transmissions de données, dans le cadre du programme Lofty View. Le Gnat 750-45 servit de base au RQ-1 Predator.

General Atomics déclina le Gnat en plusieurs variantes : l'Altus destiné à la NASA, et le "Prowler", une variante tactique nettement plus petite. Personne ne s'y intéressa et elle fut abandonnée. Mais surtout, la principale amélioration est venue avec le I-gnat (Improved Gnat ou International-Gnat), pourvu d'un moteur 912 ou 914, et dont plusieurs modifications améliorent la fiabilité, la facilité de maintenance et l'emport de charge utile.

Son étude commença en 1997, sur la base d'un fuselage de RQ-1. Il peut emporter une charge externe sous 5 points d'emport, un ventral et 4 sous les ailes. En octobre 1998, il démontra une endurance de 48 heures en vol. L'US Army acquit 3 I-Gnat ER armés de missiles Hellfire ou Stinger en 2003. 2 d'entre eux furent déployés en Irak en 2004.

L'US Army possède encore 3 drones sur les 5 reçus, et la Turquie 18 sur les 22 reçus. Le Maroc disposerait de Gnat, mais ce n'est pas confirmé.

Versions référencées

  • General Atomics Gnat 750 : Version de base. Plus en service.
  • General Atomics Gnat 750-45 : Version utilisée par la CIA.
  • General Atomics Gnat-BT : Version d'entraînement des opérateurs, plus petite.
  • General Atomics Gnat-XP : Version construite pour la CIA pour remplacer ses Gnat 750-45. Le Predator lui fut préféré.
  • General Atomics I-GNAT : Version améliorée.
  • General Atomics I-GNAT ER : Version armée.
  • General Atomics Altus : Version destinée à la NASA.
  • General Atomics Prowler : Version tactique, dimensions réduites.

Pays exploitant actuellement cet appareil

General Atomics Gnat 750 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 517 kg (1 140 lbs)
  • Masse à vide : 254 kg (560 lbs)
  • Hauteur : 0,75 m (2,46 ft)
  • Envergure : 10,79 m (35,4 ft)
  • Longueur : 5,029 m (16,5 ft)

Performances

  • Endurance maximale : 48 h
  • Plafond opérationnel : 7 620 m (25 000 ft)
  • Vitesse maximale HA : 193 km/h (120 mph, 104 kts)

Motorisation

  • 1 moteur à pistons Rotax 582
  • Puissance unitaire : 48 kW (65 ch, 64 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Forum

Sujet complet »
General Atomics GNAT à 07/10/2013 07:53 Clansman
En 1984, Abraham Karem, un ingénieur de Leading Systems, conçut un drone nommé Amber dans le cadre du programme "Teal Rain". Celui-ci répondait à une demande du DARPA, qui le destinait à des missions de reconnaissance photographique, de renseignement électronique voire d'en dériver un missile de croisière. plusieurs exemplaires furent construits et le premier vol eut lieu en novembre 1986. En 1988, Leading Systems lança l'étude d'une version agrandie de l'Amber destinée à l'export, le Gnat. 7 Amber I de reconnaissance avaient été construits lorsque le programme fut abandonné, en 1990.

Le Gnat lui, vola pour la première fois à l'été 1989. Lorsque Leading systems fut racheté par General Atomics, en 1991, 8 exemplaires avaient été construits. General Atomics reprit le Gnat à son compte. Celui-ci reprenait la configuration générale de l'Amber, mais avec une aile basse. Il était plus grand et emportait plus de charge utile. Il est motorisé par un moteur à pistons Rotax 582. Sa navigation se fait par GPS. Une tourelle sous le nez de l'appareil contient un FLIR, une caméra de jour et un appareil photographique pour les lumières basses. Il dispose d'un train tricycle, manifestement rétractable, et d'une dérive en V pointée vers le bas.

En 1993, le gouvernement turc s'intéressa au Gnat et commanda 6 Gnat 750, puis plus tard 16 exemplaires d'une version améliorée, le I-Gnat ER.

Avec la chute du communisme, la CIA s'intéressa au Gnat 750. Il s'agissait pour elle de surveiller les événements en ex-Yougoslavie. 2 appareils modifiés et appelés Gnat 750-45 furent achetés, dans le cadre du programme Tier 1. Cependant, un exemplaire s'écrasa lors des tests, fin 1993. Un vent contraire fut telle que la vitesse indiquée annonça 0, et le logiciel du drone, estimant que l'appareil avait atterrit, coupa le moteur…

La CIA envoya en février 1994 une équipe en Albanie avec le dernier Gnat 750-45. Las, les bugs et le mauvais temps firent de cette mission un échec. Cependant, la CIA acheta d'autres Gnat 750-45 équipés d'un radar à ouverture synthétique ou de relais de transmissions de données, dans le cadre du programme Lofty View. Le Gnat 750-45 servit de base au RQ-1 Predator.

General Atomics déclina le Gnat en plusieurs variantes : l'Altus destiné à la NASA, et le "Prowler", une variante tactique nettement plus petite. Personne ne s'y intéressa et elle fut abandonnée. Mais surtout, la principale amélioration est venue avec le I-gnat (Improved Gnat ou International-Gnat), pourvu d'un moteur 912 ou 914, et dont plusieurs modifications améliorent la fiabilité, la facilité de maintenance et l'emport de charge utile.

Son étude commença en 1997, sur la base d'un fuselage de RQ-1. Il peut emporter une charge externe sous 5 points d'emport, un ventral et 4 sous les ailes. En octobre 1998, il démontra une endurance de 48 heures en vol. L'US Army acquit 3 I-Gnat ER armés de missiles Hellfire ou Stinger en 2003. 2 d'entre eux furent déployés en Irak en 2004.

Versions :

Gnat 750 : Version de base. Plus en service.

Gnat 750-45 : Version utilisée par la CIA.

Gnat-BT : Version d'entraînement des opérateurs, plus petite.

Gnat-XP : Version construite pour la CIA pour remplacer ses Gnat 750-45. Le Predator lui fut préféré.

I-Gnat : Version améliorée.

I-Gnat ER : Version armée.

Prowler : Version tactique, dimensions réduites.

Altus : Version destinée à la NASA. Fuselage différent, envergure accrue, utilisé pour des recherches en haute altitude. Il fut modifié en Altus II par l'ajout d'un compresseur à deux étages. En 1996, l'Altus vola pendant 26 heures à 6100 mètres d'altitude. En 1999, l'Altus II passa 4 heures à 16800 mètres.



http://en.wikipedia.org/wiki/General_Atomics_GNAT

http://www.vectorsite.net/twdrn_07.html#m1

https://www.fas.org/irp/program/collect/gnat-750.htm

http://www.designation-systems.net/dusrm/app4/gnat.html

http://www.spyflight.co.uk/predator.htm

http://www.theuav.com/i-gnat_uav.html

http://www.theuav.com/army_i-gnat_er.html
Re: General Atomics GNAT à 07/10/2013 13:32 Clansman
La fiche sur le site
Répondre aux messages »
Texte de , créé le 17 septembre 2014 13:53, modifié le . ©AviationsMilitaires