Rappels

Histoire de l'appareil

Le Grumman G-1159 "Gulfstream II" est un avion transport d’affaire biréacteur, à ailes basses cantilevers en flèche, empennage classique, à train d’atterrissage tricycle escamotable, pouvant transporter jusqu’à 19 passagers selon les versions.

Désirant proposer un successeur à son Gulfstream, Grumman se lance dans l’étude d’un nouvel avion de transport d’affaire en 1965, le premier équipé de turboréacteurs. L’avant et la section de fuselage du G-159 est gardée. La propulsion devant être assurée par deux turboréacteurs Spey, ces derniers sont placés dans des nacelles de chaque côté de l’arrière du fuselage. Les ailes cantilevers sont également en position basse, par contre elles sont entièrement redessinées et sont désormais en flèche. Les empennages sont eux aussi modifiés. Le train d’atterrissage tricycle est entièrement escamotable et chacune de ses jambes est équipée de deux roues en diabolo.

La cabine pressurisée peut accueillir jusqu’à 19 personnes dans une configuration haute densité, mais pour le transport VIP, 10 passagers sont installés confortablement. On y accède par un escalier incorporé à la porte qui se trouve à l’avant gauche de l’appareil. La luminosité est assurée par cinq fenêtres circulaires de chaque côté du fuselage.

Le premier vol d’un G-1159 est effectué par le premier appareil de série le 2 octobre 1966, puisqu’aucun prototype n’a été construit et testé. Les certifications de vol sont obtenues le 17 octobre 1967 et les premières livraisons sont effectuées le 6 décembre suivant.

En 1976, des réservoirs de carburant en bouts d’ailes sont proposés. D’une capacité totale de 2300 L, ces réservoirs permettent au "Gulfstream II TT" d’augmenter sa distance franchissable de 920 km.

Le G-1159 est désigné C-11 au sein des forces armées des USA. Un VC-11A de transport VIP a été utilisé par l’US Coast Guard.

Une version spéciale, utilisée par la NASA et désignée STA pour Shuttle Training Aircraft, a été utilisée à partir du 3 décembre 2003 pour l’entrainement des astronautes aux procédures d’atterrissage des navettes spatiales.

Au total, quatre appareils sont équipés d’un poste de pilotage avec un tableau de bord, un HUD et des sièges semblables à ceux des navettes spatiales. Un ordinateur de bord, appelé ADAS, permet de reproduire le comportement de ces orbiteurs durant la phase d’approche et d’atterrissage, permettant aux pilotes de s’entrainer à cette phase critique des missions STS. L’approche, à partir d’une altitude de 35'000 pieds, se fait train arrière sorti et inverseurs de poussée activée. Si la vitesse est correcte au moment de toucher la piste, soit à 10m au dessus du sol, une lampe verte s’allume. Durant ces exercices, alors que l’appareil n’est plus qu’à 6 mètres au dessus de la piste, l’instructeur débranche le système de simulation, désactive les inverseurs de poussée et remet les gaz pour reprendre de l’altitude. La qualification pour piloter la navette spatiale n’était obtenue qu’après avoir réussi au minimum 1’000 approches simulées. Le 22 août 2011, la NASA informe que ses C-11A STA ne seront plus utilisés pour cette formation et qu’ils seront désormais répartis dans divers centres de recherche dans le pays.

Du fait de son prix peu important et de ses bonnes qualités de vol, de nombreux G-1159 sont également modifiés pour effectuer des tests de moteurs ou d’équipements spécifiques divers, entre autres par la NASA et l’USAF. Parmi ceux-ci, on peut retenir quelques exemples aux applications plus militaires.

Un Gulfstream II modifié est utilisé par Northrop Grumman en tant que démonstrateur de surveillance maritime dans le cadre du programme BAMS (Broad Area Maritime Surveillance) qui a conduit à la mise en service du drone Northrop Grumman MQ-4C "Triton".

L’US Missile Defense Agency utilise un "Gulfstream II B" (N74A) pour son programme antimissile HALO I et un second appareil de la même version (N178B) muni d’un grand carénage dorsal pour le programme antimissile HALO II. Durant le programme antimissile HALO III, c’est un "Gulfstream II SP" (N950NA) qui est modifié avec un radôme ventral et une nacelle en bout d’aile pour servir de cible au Boeing YAL-1.

Au total, 258 G-1159 sont construits entre 1967 et 1979. 26 de ces appareils ont été ou sont encore utilisés dans les forces aériennes d’Algérie, d’Arabie Saoudite, du Bahreïn, de Côte d’Ivoire, des Etats-Unis, du Gabon, du Koweït, du Libéria, de Libye, du Maroc, de Mauritanie, du Nigéria, d’Oman, d’Ouganda, de Panama, du Tchad, du Togo et du Venezuela.

Une quarantaine d’appareils ont par la suite été mis aux standards "Gulfstream IIB", en étant muni des ailes du "Gulfstream III". Les performances sont améliorées grâce à des ailes redessinées, munies d’ailettes à leurs extrémités et un emport de carburant accru.

Le 3 mai 1982, un "Gulfstream II" du gouvernement algérien a été abattu par un missile irakien. Les quinze personnes à bord, dont le ministre algérien des affaires étrangères, sont décédées alors qu’elles participaient à une médiation pour mettre fin au conflit Iran-Irak.


Texte de Jéricho, sur un texte de RogCas, avec leur aimable autorisation.

Versions référencées

  • Grumman Gulfstream II : Version de transport d’affaire pouvant transporter jusqu’à 19 passagers.
  • Grumman Gulfstream II B : Version modifiée équipée des ailes du Gulfstream III munies d’ailerons à leurs extrémités.
  • Grumman Gulfstream II SP : Appareils équipés d’ailerons en bouts d’ailes.
  • Grumman Gulfstream II STA : Version spéciale utilisée par la NASA.
  • Grumman Gulfstream II TT : Version équipée de réservoirs en bouts d’ailes.
  • Grumman C-11 : Désignation du G-1159 au sein des forces armées américaines.
  • Grumman VC-11A : Version de transport VIP utilisée au sein de l’US Coast Guard. 1 appareil.

Pays exploitant actuellement cet appareil

Anciens pays utilisateurs

Grumman Gulfstream II voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 29 710 kg (65 500 lbs)
  • Masse à vide : 16 576 kg (36 544 lbs)
  • Surface alaire : 75,214 m² (809,6 sq. ft)
  • Hauteur : 7,498 m (24,6 ft)
  • Envergure : 20,757 m (68,1 ft)
  • Longueur : 24,113 m (79,11 ft)

Performances

  • Vitesse de croisière : 777 km/h (483 mph, 420 kts)
  • Distance franchissable : 6 635 km (4 123 mi, 3 583 nm)
  • Plafond opérationnel : 13 716 m (45 000 ft)
  • Mach maximal HA : Mach 0,85
  • Vitesse maximale HA : 935 km/h (581 mph, 505 kts)
  • Charge alaire, à vide : 220,384 kg/m² (45,138 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 395,008 kg/m² (80,904 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 2 réacteurs Rolls-Royce RB163 Spey Mk 511-8
  • Puissance unitaire : 5 171 kgp (51 kN, 11 400 lbf)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

Forum

Sujet complet »
Grumman G-1159 "Gulfstream II" à 04/06/2014 07:54 Jericho
Le Grumman G-1159 "Gulfstream II" est un avion transport d’affaire biréacteur, à ailes basses cantilevers en flèche, empennage classique, à train d’atterrissage tricycle escamotable, pouvant transporter jusqu’à 19 passagers selon les versions.

Désirant proposer un successeur à son Gulfstream, Grumman se lance dans l’étude d’un nouvel avion de transport d’affaire en 1965, le premier équipé de turboréacteurs. L’avant et la section de fuselage du G-159 est gardée. La propulsion devant être assurée par deux turboréacteurs Spey, ces derniers sont placés dans des nacelles de chaque côté de l’arrière du fuselage. Les ailes cantilevers sont également en position basse, par contre elles sont entièrement redessinées et sont désormais en flèche. Les empennages sont eux aussi modifiés. Le train d’atterrissage tricycle est entièrement escamotable et chacune de ses jambes est équipée de deux roues en diabolo.
La cabine pressurisée peut accueillir jusqu’à 19 personnes dans une configuration haute densité, mais pour le transport VIP, 10 passagers sont installés confortablement. On y accède par un escalier incorporé à la porte qui se trouve à l’avant gauche de l’appareil. La luminosité est assurée par cinq fenêtres circulaires de chaque côté du fuselage.
Le premier vol d’un G-1159 est effectué par le premier appareil de série le 2 octobre 1966, puisqu’aucun prototype n’a été construit et testé. Les certifications de vol sont obtenues le 17 octobre 1967 et les premières livraisons sont effectuées le 6 décembre suivant.

En 1976, des réservoirs de carburant en bouts d’ailes sont proposés. D’une capacité totale de 2300L, ces réservoirs permettent au "Gulfstream II TT" d’augmenter sa distance franchissable de 920km.

Le G-1159 est désigné C-11 au sein des forces armées des USA. Un VC-11A de transport VIP a été utilisé par l’US Coast Guard.

Une version spéciale, utilisée par la NASA et désignée STA pour Shuttle Training Aircraft, a été utilisée à partir du 3 décembre 2003 pour l’entrainement des astronautes aux procédures d’atterrissage des navettes spatiales.
Au total, quatre appareils sont équipés d’un poste de pilotage avec un tableau de bord, un HUD et des sièges semblables à ceux des navettes spatiales. Un ordinateur de bord, appelé ADAS, permet de reproduire le comportement de ces orbiteurs durant la phase d’approche et d’atterrissage, permettant aux pilotes de s’entrainer à cette phase critique des missions STS. L’approche, à partir d’une altitude de 35'000 pieds, se fait train arrière sorti et inverseurs de poussée activée. Si la vitesse est correcte au moment de toucher la piste, soit à 10m au dessus du sol, une lampe verte s’allume. Durant ces exercices, alors que l’appareil n’est plus qu’à 6 mètres au dessus de la piste, l’instructeur débranche le système de simulation, désactive les inverseurs de poussée et remet les gaz pour reprendre de l’altitude. La qualification pour piloter la navette spatiale n’était obtenue qu’après avoir réussi au minimum 1’000 approches simulées. Le 22 août 2011, la NASA informe que ses C-11A STA ne seront plus utilisés pour cette formation et qu’ils seront désormais répartis dans divers centres de recherche dans le pays.

Du fait de son prix peu important et de ses bonnes qualités de vol, de nombreux G-1159 sont également modifiés pour effectuer des tests de moteurs ou d’équipements spécifiques divers, entre autres par la NASA et l’USAF. Parmi ceux-ci, on peut retenir quelques exemples aux applications plus militaires.
Un Gulfstream II modifié est utilisé par Northrop Grumman en tant que démonstrateur de surveillance maritime dans le cadre du programme BAMS (Broad Area Maritime Surveillance) qui a conduit à la mise en service du drone Northrop Grumman MQ-4C "Triton".
L’US Missile Defense Agency utilise un "Gulfstream II B" (N74A) pour son programme antimissile HALO I et un second appareil de la même version (N178B) muni d’un grand carénage dorsal pour le programme antimissile HALO II. Durant le programme antimissile HALO III, c’est un "Gulfstream II SP" (N950NA) qui est modifié avec un radôme ventral et une nacelle en bout d’aile pour servir de cible au Boeing YAL-1.

Au total, 258 G-1159 sont construits entre 1967 et 1979. 26 de ces appareils ont été ou sont encore utilisés dans les forces aériennes d’Algérie, d’Arabie Saoudite, du Bahreïn, de Côte d’Ivoire, des Etats-Unis, du Gabon, du Koweït, du Libéria, de Libye, du Maroc, de Mauritanie, du Nigéria, d’Oman, d’Ouganda, de Panama, du Tchad, du Togo et du Venezuela.

Une quarantaine d’appareils ont par la suite été mis aux standards "Gulfstream IIB", en étant muni des ailes du "Gulfstream III". Les performances sont améliorées grâce à des ailes redessinées, munies d’ailettes à leurs extrémités et un emport de carburant accru.

Le 3 mai 1982, un "Gulfstream II" du gouvernement algérien a été abattu par un missile irakien. Les quinze personnes à bord, dont le ministre algérien des affaires étrangères, sont décédées alors qu’elles participaient à une médiation pour mettre fin au conflit Iran-Irak.


Versions :
Gulfstream II : Version de transport d’affaire pouvant transporter jusqu’à 19 passagers.

Gulfstream II TT : Version équipée de réservoirs en bouts d’ailes.

Gulfstream IIB: Version modifiée équipée des ailes du Gulfstream III munies d’ailerons à leurs extrémités.

Gulfstream II SP: Appareils équipés d’ailerons en bouts d’ailes.

Gulfstream II STA : Version spéciale utilisée par la NASA pour l’entrainement au pilotage des navettes spatiales (Shuttle Training Aircraft). 4 appareils en service à partir de 2003, répartis en 2011 dans différents services de la NASA.

C-11A : Désignation du G-1159 au sein des forces armées américaines.

VC-11A : Version de transport VIP utilisée au sein de l’US Coast Guard. 1 appareil.


Utilisateurs militaires :
Algérie : 1 appareil au sein de l’Armée de l’Air (GLAM).

Arabie Saoudite : 4 appareils au sein de la force aérienne, 1 encore en service.

Bahrein : 1 appareil au sein de la force aérienne.

Côte d’Ivoire : 2 appareils au sein de la force aérienne, plus en service.

Etats-Unis : 1 appareil au sein de l’US Coast Guard, plus en service ; 4 appareils au sein de la NASA, encore en service.

Gabon : 1 appareil au sein de l’Armée de l’Air, plus en service.

Koweit : 2 appareils au sein de la force aérienne, plus en service.

Libéria : 1 appareil au sein de la force aérienne, plus en service.

Libye : 2 appareils au sein de la force aérienne, plus en service.

Maroc : 2 appareils au sein de la force aérienne, 1 encore en service.

Mauritanie : 1 appareil au sein de la force aérienne islamiste de Mauritanie, plus en service.

Nigéria : 1 appareil au sein de la force aérienne, encore en service.

Oman : 2 appareils au sein de la force aérienne, plus en service.

Ouganda : 1 appareil au sein de la force aérienne, plus en service.

Panama : 1 appareil au sein de la force aérienne, plus en service.

Tchad : 1 appareil au sein de la force aérienne, plus en service.

Togo : 2 appareils au sein de l’Armée de l’Air, plus en service.

Venezuela : 1 appareil au sein de la force aérienne, plus en service.


Caractéristiques G-1159:
Equipage : 2
Passagers : 19
Longueur : 24,36m
Envergure : 20,98m
Hauteur : 7,47m
Surface alaire : 75,21m2
Masse à vide : 16’576kg
Masse maximale au décollage : 29’711kg
Longueur de la cabine : 10,34m
Largeur de la cabine : 2,24m
Hauteur de la cabine : 1,85m

Moteurs :
2 turboréacteurs Rolls-Royce Spey 511-8 de 50,7kN (5’171kg/p) chacun.

Performances :
Vitesse max haute altitude: 936km/h
Vitesse de croisière : 778km/h
Vitesse ascensionnelle : 22,1m/s
Plafond opérationnel : 13’715m
Distance franchissable : 6’635km

Armement :
Sans.

Liens internet :
http://en.wikipedia.org/wiki/Grumman_Gulfstream_II
http://www.airliners.net/aircraft-data/stats.main?id=237
http://www.aviationsmilitaires.net/display/aircraft/718/g-1159
http://jetav.com/gulfstream-g2-specs-and-description/
http://www.flugzeuginfo.net/acdata_php/acdata_g2_en.php
http://www.uscg.mil/history/webaircraft/Grumman_VC11A.pdf
http://www.globalsecurity.org/military/systems/aircraft/c-11.htm
http://www.aircharterservice.com/aircraft/private/gulfstream-ii
http://www.youtube.com/watch?v=vOixniKV-vs


Remarque :
Merci à Rogcas qui avait déjà rédigé une fiche qui m’a bien aidée pour faire celle-ci.
Merci également à Trident et à Clansman pour les renseignements concernant l’armée de l’air algérienne.[/size:3gt9xd02] ;)
Re: Grumman G-1159 "Gulfstream II" à 04/06/2014 20:40 Clansman
La fiche sur le site

Je me suis servi de Scramble pour réactualiser certaines données concernant les pays utilisateurs. Par exemple, l'Arabie saoudite a retiré tous ses Gulfstream II. Le Maroc n'a qu'un exemplaire, il a simplement été ré-immatriculé. Le Tchad utilise toujours le sien, en tout cas encore en 2013. Des bricoles de ce genre, quoi.

En tout cas, merci !
Re: Grumman G-1159 "Gulfstream II" à 04/06/2014 20:57 Jericho

Clansman a écrit

La fiche sur le site
Merci Clansman!

Clansman a écrit

Je me suis servi de Scramble pour réactualiser certaines données concernant les pays utilisateurs. Par exemple, l'Arabie saoudite a retiré tous ses Gulfstream II. Le Maroc n'a qu'un exemplaire, il a simplement été ré-immatriculé. Le Tchad utilise toujours le sien, en tout cas encore en 2013. Des bricoles de ce genre, quoi.
Ah ben oui, je n'ai pas réalisé que les données de de notre site n'étaient peut-être pas à jour et je n'ai pas pensé à les vérifier. Merci Clansman. :tsss:

Clansman a écrit

En tout cas, merci !
De rien. ;)
Re: Grumman G-1159 "Gulfstream II" à 05/06/2014 14:00 Nico2
Merci Jericho, décidément tu es productif en ce moment. :)
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Sept. 17, 2014, 1:53 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires