Rappels

Histoire de l'appareil

Le F11C Goshawk était un chasseur biplan embarqué de l'US Navy de l'entre-deux-guerre.

Au début de 1932, la firme Curtiss travaillait sur le successeur du Hawk I, le Hawk II. Le Hawk I était la version export du Model 34, qui donna naissance aux P-1, P-6 et F6C. Le Hawk II était clairement destiné à l'export. L'US Navy en acheta un exemplaire.

Le 16 avril 1932, l'US Navy commanda une version améliorée du F6C, entré en service 5 ans auparavant. Les principales améliorations concernèrent le moteur (un Wright R-1510-98 en étoile de 600 hp), le train d'atterrissage (toujours fixe mais simplifié), et l'armement, passant à deux mitrailleuses Browning M1919 de 7,62 mm ainsi qu'une bombe de 500 livres en position ventrale ou un réservoir auxiliaire.

Le nouvel appareil fut désigné Model 64 Goshawk par Curtiss, et XF11C-1 par l'US Navy. Il était construit en métal recouvert de toile. Quand à l'aile, elle reprenait la structure du YP-23 (Model 63). Le vol inaugural eut lieu en septembre 1932.

L'US Navy commanda le même jour un second prototype, le XF11C-2 ou Model 64A. Celui-ci dérivait du Hawk II acquit quelque temps auparavant. Il était motorisé par un Wright R-1820-78 Cyclone de 700 hp, les jambes de train d'atterrissage étaient allongés et équipés de pneus à basse pression, le patin arrière était remplacé par une roue, et des points d'emport sous les ailes furent installés pour deux bombes de 53 kg. Cependant, il était construit en bois et non pas en métal.

Les essais en vol montrèrent que peu de modifications étaient nécessaires avant une construction en série. L'US Navy préféra donc le F11C-2 au F11C-1.

28 F11C-2 chasseurs-bombardiers furent commandés le 18 octobre 1932. Ils entrèrent en service au sein du VF-1B "High Hat Squadron", basé sur le Saratoga, et au sein du VB-6 basé sur l'Enterprise. Ce furent les seules unités à l'utiliser. Le dernier exemplaire fut livré le 27 mai 1933. En mars 1934, ils reçurent des modifications, dont un cockpit semi-fermé, et une nouvelle désignation, BFC-2 Hawk, en référence à leur rôle de chasseur-bombardier. Le squadron "High Hat" fut renommé VB-2B puis VB-3B, et conserva ses BFC-2 jusqu'en février 1938. Quand au VB-6, il n'employa pas ses BFC-2 sur l'Enterprise.

Un des F11C-2 de série fut modifié en XF11C-3 (Model 67). Il se distinguait principalement par un train d'atterrissage rétractable, et allait donner naissance au BF2C Goshawk.

Le Hawk II, avec 127 exemplaires, connut un certain succès à l'exportation :

Le client de lancement du Hawk II fut la Turquie, qui reçut 19 exemplaires à partir du 30 août 1932. La Colombie passa sa première commande en octobre 1932 : 26 Hawk II furent livrés jusqu'à mars ou juillet 1934. Ils furent utilisés dans la guerre contre le Pérou en 1932-1933.

La Bolivie commanda 11 Hawk II, dont 3 Sea Hawk II hydravions amphibies en mars 1933. Mais du fait de la guerre du Chaco contre le Paraguay et de l'embargo qui s'ensuivit, elle n'en reçut que 9, les deux derniers le 18 juillet 1934 (dont un hydravion). Les deux derniers hydravions furent retenus par les douanes américaines. Ils furent utilisés pour l'attaque au sol et la reconnaissance, mais également pour le combat aérien. Le premier engagement eut lieu en janvier 1933. Un seul appareil fut perdu (le 26 décembre 1934), et il enregistra une victoire contre un Potez 25 paraguayen le 11 décembre 1934. 5 survécurent à la guerre et furent utilisés jusqu'en 1943.

Cuba commanda 4 appareils en janvier 1933 et le Chili autant en janvier 1935.

la Chine Nationaliste commanda 50 exemplaires. Elle reçut son premier Hawk II le 7 mars 1933, son dernier le 1er septembre la même année. Lors de l'éclatement de la guerre avec le Japon, en 1937, il était considéré comme obsolète et en cours de remplacement. Seul le 5th Pursuit Group l'utilisait encore comme chasseur, sinon il était relégué à l'entraînement ou à la reconnaissance.

La Thaïlande reçut 12 appareils, qu'elle désigna B.Kh9 (chasseur numéro 9). Ils furent utilisés d'août-septembre 1934 à 1949. Le Hawk II équipait encore un escadron de chasse en 1940, et fut déployé lors de la guerre contre les Français fin 1940-début 1941, ainsi que contre les Japonais le 7 décembre 1941.

L'Allemagne acheta 2 exemplaires pour évaluation : celui codé D-IRIK fut testé par Ernst Udet. L'autre, codé D-3165, fut testé comme hydravion. C'est d'ailleurs parce qu'Hermann Goering proposa à Ernst Udet d'acheter ces 2 appareils que ce dernier adhéra au parti nazi en mars 1933. Les deux appareils contribuèrent à populariser la doctrine du bombardement en piqué en Allemagne. Udet utilisa le D-IRIK pour des vols acrobatiques lors de l'ouverture des Jeux Olympiques en 1936.

La Norvège et le Pérou sont parfois donnés comme utilisateurs du Hawk II, mais il s'agit plus sûrement de Hawk I. Dans le cas de la Norvège, c'était un P-6E amélioré et désigné en effet "Hawk II".

2 exemplaires ont survécu jusqu'à nos jours : le D-IRIK fut retrouvé dans un champ près de Cracovie après guerre et son fuselage est exposé au musée de l'Aviation de Pologne. Un BFC-2 est exposé au musée de Pensacola.

Versions référencées

  • Curtiss XF11C-1 : Prototype en bois et métal, un exemplaire.
  • Curtiss XF11C-2 : Prototype, un exemplaire. Construction en bois et toile.
  • Curtiss F11C-2 : Version de série pour l'US Navy, 28 exemplaires.
  • Curtiss XF11C-3 : Prototype à train rétractable, qui va donner naissance au BF2C. 1 F11C-2 modifié.
  • Curtiss BFC-2 : Désignation des F11C-2 à partir de mars 1934.
  • Curtiss Hawk II : Version export basée sur le F11C-2

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Anciens pays utilisateurs

Curtiss F11C-2 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 1 874 kg (4 132 lbs)
  • Masse à vide : 1 378 kg (3 037 lbs)
  • Surface alaire : 24 m² (262 sq. ft)
  • Hauteur : 2,96 m (9,711 ft)
  • Envergure : 9,632 m (31,6 ft)
  • Longueur : 6,919 m (22,7 ft)

Performances

  • Vitesse maximum : 325 km/h (202 mph, 176 kts)
  • Vitesse de croisière : 241 km/h (150 mph, 130 kts)
  • Distance franchissable : 460 km (286 mi, 248 nm)
  • Distance de convoyage : 920 km (572 mi, 497 nm)
  • Plafond opérationnel : 7 650 m (25 100 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 11,68 m/s (38,32 ft/s)
  • Charge alaire, à vide : 56,595 kg/m² (11,592 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 77,0007 kg/m² (15,771 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 1 moteur à cylindres en étoile Wright R-1820-78
  • Puissance unitaire : 522 kW (710 ch, 700 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

Forum

Sujet complet »
Curtiss F11C Goshawk à 02/11/2014 07:39 Clansman
Le F11C Goshawk était un chasseur biplan embarqué de l'US Navy de l'entre-deux-guerre.

Au début de 1932, la firme Curtiss travaillait sur le successeur du Hawk I, le Hawk II. Le Hawk I était la version export du Model 34, qui donna naissance aux P-1, P-6 et F6C. Le Hawk II était clairement destiné à l'export. L'US Navy en acheta un exemplaire.

Le 16 avril 1932, l'US Navy commanda une version améliorée du F6C, entré en service 5 ans auparavant. Les principales améliorations concernèrent le moteur (un Wright R-1510-98 en étoile de 600 hp), le train d'atterrissage (toujours fixe mais simplifié), et l'armement, passant à deux mitrailleuses Browning M1919 de 7,62 mm ainsi qu'une bombe de 500 livres en position ventrale ou un réservoir auxiliaire.

Le nouvel appareil fut désigné Model 64 Goshawk par Curtiss, et XF11C-1 par l'US Navy. Il était construit en métal recouvert de toile. Quand à l'aile, elle reprenait la structure du YP-23 (Model 63). Le vol inaugural eut lieu en septembre 1932.

L'US Navy commanda le même jour un second prototype, le XF11C-2 ou Model 64A. Celui-ci dérivait du Hawk II acquit quelque temps auparavant. Il était motorisé par un Wright R-1820-78 Cyclone de 700 hp, les jambes de train d'atterrissage étaient allongés et équipés de pneus à basse pression, le patin arrière était remplacé par une roue, et des points d'emport sous les ailes furent installés pour deux bombes de 53 kg. Cependant, il était construit en bois et non pas en métal.

Les essais en vol montrèrent que peu de modifications étaient nécessaires avant une construction en série. L'US Navy préféra donc le F11C-2 au F11C-1.

28 F11C-2 chasseurs-bombardiers furent commandés le 18 octobre 1932. Ils entrèrent en service au sein du VF-1B "High Hat Squadron", basé sur le Saratoga, et au sein du VB-6 basé sur l'Enterprise. Ce furent les seules unités à l'utiliser. Le dernier exemplaire fut livré le 27 mai 1933. En mars 1934, ils reçurent des modifications, dont un cockpit semi-fermé, et une nouvelle désignation, BFC-2 Hawk, en référence à leur rôle de chasseur-bombardier. Le squadron "High Hat" fut renommé VB-2B puis VB-3B, et conserva ses BFC-2 jusqu'en février 1938. Quand au VB-6, il n'employa pas ses BFC-2 sur l'Enterprise.

Un des F11C-2 de série fut modifié en XF11C-3 (Model 67). Il se distinguait principalement par un train d'atterrissage rétractable, et allait donner naissance au BF2C Goshawk.

Le Hawk II connut un certain succès à l'exportation :

Le client de lancement du Hawk II fut la Turquie, qui reçut 19 exemplaires à partir du 30 août 1932. La Colombie passa sa première commande en octobre 1932 : 26 Hawk II furent livrés jusqu'à mars ou juillet 1934. Ils furent utilisés dans la guerre contre le Pérou en 1932-1933.

La Bolivie commanda 11 Hawk II, dont 3 Sea Hawk II hydravions amphibies en mars 1933. Mais du fait de la guerre du Chaco contre le Paraguay et de l'embargo qui s'ensuivit, elle n'en reçut que 9, les deux derniers le 18 juillet 1934 (dont un hydravion). Les deux derniers hydravions furent retenus par les douanes américaines. Ils furent utilisés pour l'attaque au sol et la reconnaissance, mais également pour le combat aérien. Le premier engagement eut lieu en janvier 1933. Un seul appareil fut perdu (le 26 décembre 1934), et il enregistra une victoire contre un Potez 25 paraguayen le 11 décembre 1934. 5 survécurent à la guerre et furent utilisés jusqu'en 1943.

Cuba commanda 4 appareils en janvier 1933 et le Chili autant en janvier 1935.

la Chine Nationaliste commanda 50 exemplaires. Elle reçut son premier Hawk II le 7 mars 1933, son dernier le 1er septembre la même année. Lors de l'éclatement de la guerre avec le Japon, en 1937, il était considéré comme obsolète et en cours de remplacement. Seul le 5th Pursuit Group l'utilisait encore comme chasseur, sinon il était relégué à l'entraînement ou à la reconnaissance.

La Thaïlande reçut 12 appareils, qu'elle désigna B.Kh9 (chasseur numéro 9). Ils furent utilisés d'août-septembre 1934 à 1949. Le Hawk II équipait encore un escadron de chasse en 1940, et fut déployé lors de la guerre contre les Français, ainsi que contre les Japonais le 7 décembre 1941.

L'Allemagne acheta 2 exemplaires pour évaluation : celui codé D-IRIK fut testé par Ernst Udet. L'autre, codé D-3165, fut testé comme hydravion. C'est d'ailleurs parce qu'Hermann "Meyer" Goering proposa à Ernst Udet d'acheter ces 2 appareils que ce dernier adhéra au parti nazi en mars 1933. Les deux appareils contribuèrent à populariser la doctrine du bombardement en piqué en Allemagne. Udet utilisa le D-IRIK pour des vols acrobatiques lors de l'ouverture des Jeux Olympiques en 1936.

La Norvège et le Pérou sont parfois donnés comme utilisateurs du Hawk II, mais il s'agit plus sûrement de Hawk I. Dans le cas de la Norvège, c'était un P-6E amélioré et désigné en effet "Hawk II".

2 exemplaires ont survécu jusqu'à nos jours : le D-IRIK fut retrouvé dans un champ près de Cracovie après guerre et son fuselage est exposé au musée de l'Aviation de Pologne. Un BFC-2 est exposé au musée de Pensacola.




http://www.aeronavale-porteavions.com/viewtopic.php?f=63&t=2625

http://www.avionslegendaires.net/avion-militaire/curtiss-bfc-bf2c-goshawk/


http://en.wikipedia.org/wiki/Curtiss_F11C_Goshawk

http://surfcity.kund.dalnet.se/hawk_china.htm

http://www.picsearch.com/Curtiss-F11C-Goshawk-pictures.html

http://www.historyofwar.org/articles/weapons_curtiss_F11C_goshawk.html

http://www.historyofwar.org/articles/weapons_curtiss_hawk_II.html

http://www.aviastar.org/air/usa/curtiss_goshawk.php

http://www.airminded.net/goshawk/goshawk.html

http://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=ru&u=http://www.airwar.ru/enc/fww1/f11c.html&prev=/search%3Fq%3Dcurtiss%2Bf11c%26biw%3D1920%26bih%3D945
Re: Curtiss F11C Goshawk à 02/11/2014 08:46 Clansman
La fiche sur le site
Re: Curtiss F11C Goshawk à 03/11/2014 21:22 Nico2
Merci Clans pour cette nouvelle fiche.
Re: Curtiss F11C Goshawk à 17/12/2014 11:44 stanak
BFC-2 Goshawk
Image
Re: Curtiss F11C Goshawk à 17/12/2014 12:08 Jericho
Je trouve excellent comme on voit bien le carénage vraiment particulier qui protège la roue. Merci.
Re: Curtiss F11C Goshawk à 20/12/2014 21:22 Nico2
Merci stanak, pour cette photo de qualité.
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Sept. 17, 2014, 1:53 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires