Rappels

Histoire de l'appareil

Le Fokker F100 est un avion de ligne biréacteur, à ailes basses, train d’atterrissage tricycle, empennage en "T" et pouvant transporter jusqu’à 119 passagers.

En 1983, Fokker annonce le lancement d’une étude portant sur un avion de ligne pouvant transporter une centaine de personne. D’abord désigné F-28-0100, l’appareil est basé sur une cellule du F-28-4000 rallongée. II est renommé F100 par la suite.

Il effectue son premier vol le 30 novembre 1986. Il obtient sa certification mondiale en novembre 1987 et la première livraison a lieu en février 1988.

Les ailes du F100 ont, d’après le constructeur, une portance et une efficacité aérodynamique 30% supérieure à celles du F-28. De chaque côté de l’arrière du fuselage, des turboréacteurs Rolls-Royce "Tay" plus économiques et moins bruyants remplacent les réacteurs Spey.

Le cockpit est muni d’instruments modernes avec plusieurs écrans, facilitant le travail de l’équipage et permettant une gestion optimale de la consommation de carburant. Le F100 est capable d’effectuer des atterrissages entièrement automatiques par n’importe quel temps, mais les systèmes permettent également au pilote de passer au tout-manuel en cas de panne des systèmes électroniques.

La cabine est réaménagée, avec un aménagement plus moderne. L’allongement du fuselage permet de passer la capacité d’emport de 85 passagers pour le F-28 à 107 pour le F100. Selon la disposition des sièges, il est possible de passer à une capacité d’emport allant jusqu’à 119 passagers. Certains appareils sont aménagés pour le transport de VIP. Une large porte cargo à l’avant est également proposée, afin de faciliter le chargement de fret. Le fuselage est terminé par deux aérofreins qui, une fois fermés, constituent le cône de queue.

Le train d’atterrissage tricycle est composé de trois jambes munies de roues en diabolos. Le train avant s’escamote dans le nez de l’appareil alors que le train principal se rétracte vers l’intérieur, les roues trouvant la place pour se loger dans un compartiment à la base des ailes.

Si certaines parties, ainsi que l’assemblage final de l’appareil, se fait aux Pays-Bas par Fokker, ne nombreux éléments sont construits par d’autres entreprises : une partie du fuselage et les empennages par Deutsche Airbus, les ailes et les trappes de trains d’atterrissage par Bombardier Short’s, les nacelles-moteurs par Grumman et le train d’atterrissage par Dowty Rotol.

L’étude d’un appareil au fuselage raccourci de 4,62 mètres est lancée en 1992, afin de remplacer le F-28 dans le secteur des avions de transport des 75-100 places. Elle débouchera sur la fabrication du Fokker F70.

Une autre étude devait être lancée pour un appareil de plus de 120 places, avec le Fokker F130. Malheureusement, les difficultés économiques et l’arrivée sur le marché de l’Airbus A-319 et de nouvelles versions plus attractives du Boeing 737 plombent les ventes et Fokker fait faillite en 1996. Les derniers appareils sortent des lignes de production au début de l’année 1997.

Au total, 283 Fokker F100 sont construits entre 1987 et 1997. Le seul Fokker F100 en service dans une force aérienne, celle de Côte d’Ivoire, était utilisé pour le transport VIP. Le 30 juin 2007, peu après son atterrissage avec à son bord plusieurs ministres et des journalistes, il est victime d’un attentat à la roquette faisant quatre morts.

Depuis le début des années 2000, une entreprise néerlandaise a été crée pour relancer la fabrication des Fokker 70 et 100. Rekkof Restart (Rekkof est l’inverse de Fokker) a déjà développé le F120NG, puis le F100NXT, pour tenter de concurrencer des appareils régionaux similaires comme certains Embraer ou Bombardier. Malheureusement la crise en Europe a fait perdre ses clients de lancement, de petites compagnies aériennes rachetées par d’autres plus importantes. Pour l’instant, la production n’a toujours pas été relancée.

Depuis 2014, la DGA (Direction Générale de l'Armement) a remplacé son Falcon 20 par un Fokker F100 comme banc d'essais volant : son appellation officielle est ABE-NG (Avion Banc-d'Essais de Nouvelle Génération).


Texte de Jericho, avec son aimable autorisation.

Versions référencées

  • Fokker F100 : Version standard.
  • Fokker F100NXT : Nouvelle version proposée par l’entreprise Rekkof Restart, aucune commande avant 2013.

Pays exploitant actuellement cet appareil

Anciens pays utilisateurs

Fokker F100 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi à l'atterrissage : 38 780 kg (85 495 lbs)
  • Masse maxi au décollage : 43 090 kg (94 997 lbs)
  • Masse à vide : 24 375 kg (53 738 lbs)
  • Surface alaire : 93,5 m² (1 006,426 sq. ft)
  • Hauteur : 8,505 m (27,904 ft)
  • Envergure : 28,076 m (92,113 ft)
  • Longueur : 33,53 m (110,007 ft)

Performances

  • Vitesse de croisière : 755 km/h (469 mph, 408 kts)
  • Vitesse de décrochage : 222 km/h (138 mph, 120 kts)
  • Distance franchissable : 2 700 km (1 678 mi, 1 458 nm)
  • Plafond opérationnel : 11 300 m (37 073 ft)
  • Vitesse maximale HA : 837 km/h (520 mph, 452 kts)
  • Charge alaire, à vide : 260,695 kg/m² (53,395 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 460,856 kg/m² (94,391 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 2 réacteurs Rolls-Royce Tay 620-15
  • Puissance unitaire : 6 288 kgp (62 kN, 13 863 lbf)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

Forum

Sujet complet »
Fokker F100 à 28/08/2013 08:39 Jericho
Le Fokker F100 est un avion de ligne biréacteur, à ailes basses, train d’atterrissage tricycle, empennage en "T" et pouvant transporter jusqu’à 119 passagers.

En 1983, Fokker annonce le lancement d’une étude portant sur un avion de ligne pouvant transporter une centaine de personne. D’abord désigné F-28-0100, l’appareil est basé sur une cellule du F-28-4000 rallongée. II est renommé F100 par la suite.

Il effectue son premier vol le 30 novembre 1986. Il obtient sa certification mondiale en novembre 1987 et la première livraison a lieu en février 1988.
Les ailes du F100 ont, d’après le constructeur, une portance et une efficacité aérodynamique 30% supérieure à celles du F-28.
De chaque côté de l’arrière du fuselage, des turboréacteurs Rolls-Royce "Tay" plus économiques et moins bruyants remplacent les réacteurs Speys.
Le cockpit est muni d’instruments modernes avec plusieurs écrans, facilitant le travail de l’équipage et permettant une gestion optimale de la consommation de carburant. Le F100 est capable d’effectuer des atterrissages entièrement automatiques par n’importe quel temps, mais les systèmes permettent également au pilote de passer au tout-manuel en cas de panne des systèmes électroniques.
La cabine est réaménagée, avec un aménagement plus moderne. L’allongement du fuselage permet de passer la capacité d’emport de 85 passagers pour le F-28 à 107 pour le F100. Selon la disposition des sièges, il est possible de passer à une capacité d’emport allant jusqu’à 119 passagers. Certains appareils sont aménagés pour le transport de VIP. Une large porte cargo à l’avant est également proposée, afin de faciliter le chargement de fret. Le fuselage est terminé par deux aérofreins qui, une fois fermés, constituent le cône de queue.
Le train d’atterrissage tricycle est composé de trois jambes munies de roues en diabolos. Le train avant s’escamote dans le nez de l’appareil alors que le train principal se rétracte vers l’intérieur, les roues trouvant la place pour se loger dans un compartiment à la base des ailes.

Si certaines parties, ainsi que l’assemblage final de l’appareil, se fait aux Pays-Bas par Fokker, ne nombreux éléments sont construits par d’autres entreprises : une partie du fuselage et les empennages par Deutsche Airbus, les ailes et les trappes de trains d’atterrissage par Bombardier Short’s, les nacelles-moteurs par Grumman et le train d’atterrissage par Dowty Rotol.

L’étude d’un appareil au fuselage raccourci de 4,62 mètres est lancée en 1992, afin de remplacer le F-28 dans le secteur des avions de transport des 75-100 places. Elle débouchera sur la fabrication du Fokker F70.

Une autre étude devait être lancée pour un appareil de plus de 120 places, avec le Fokker F130. Malheureusement, les difficultés économiques et l’arrivée sur le marché de l’Airbus A-319 et de nouvelles versions plus attractives du Boeing 737 plombent les ventes et Fokker fait faillite en 1996. Les derniers appareils sortent des lignes de production au début de l’année 1997.

Au total, 283 Fokker F100 sont construits entre 1987 et 1997. Le seul Fokker F100 en service dans une force aérienne, celle de Côte d’Ivoire, était utilisé pour le transport VIP. Le 30 juin 2007, peu après son atterrissage avec à son bord plusieurs ministres et des journalistes, il est victime d’un attentat à la roquette faisant quatre morts.

Depuis le début des années 2000, une entreprise néerlandaise a été crée pour relancer la fabrication des Fokker 70 et 100. Rekkof Restart (Rekkof est l’inverse de Fokker) a déjà développé le F120NG, puis le F100NXT, pour tenter de concurrencer des appareils régionaux similaires comme certains Embraer ou Bombardier. Malheureusement la crise en Europe a fait perdre ses clients de lancement, de petites compagnies aériennes rachetées par d’autres plus importantes. Pour l’instant, la production n’a toujours pas été relancée.


Versions :
F100 : Version standard pouvant emporter jusqu’à 119 passagers, selon l’aménagement intérieur et le nombre de classe, 283 appareils construits.

F100NXT : Nouvelle version proposée par l’entreprise Rekkof Restart, aucune commande avant 2013.

Utilisateurs militaires :
Côte d’Ivoire : 1 appareil au sein des forces aérienne pour le transport VIP, plus en service depuis 2007.

Caractéristiques F100:
Equipage : 2
Passagers : 119 max
Longueur : 33,53m
Envergure : 28,076m
Hauteur : 8,505m
Surface alaire : 93,5m2
Masse à vide : 24’375kg
Masse maximale au décollage : 43’090kg
Masse maximale à l’atterrissage : 38’780kg

Moteurs :
Deux turboréacteurs Rolls-Royce "Tay" 620-15 de 6’288kgp chacun ou "Tay" 650-15 de 6’855kgp chacun.

Performances :
Vitesse max haute altitude: 837km/h
Vitesse de croisière : 755km/h
Vitesse de décrochage : 222km/h
Plafond opérationnel : 11’300m
Distance franchissable : 2’700km


Armement :
Sans.

Liens internet :
http://en.wikipedia.org/wiki/Fokker_100
http://www.airliners.net/aircraft-data/stats.main?id=221
http://www.flyfokker.com/Fokker-100
http://www.fokker-aircraft.info/fokker100.htm
http://www.flugzeuginfo.net/acdata_php/acdata_fokker100_en.php
Re: Fokker F100 à 28/08/2013 18:20 Nico2
Belle fiche matinale :) .
Re: Fokker F100 à 29/08/2013 07:13 Clansman
Et hop, sur le site
Re: Fokker F100 à 29/08/2013 09:57 Jericho

Nico2 a écrit

Belle fiche matinale :) .
Merci!

Clansman a écrit

Et hop, sur le site
Et merci!
Re: Fokker F100 à 23/08/2015 12:38 Ansierra117
Image

Le Fokker de la DGA
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Sept. 17, 2014, 1:53 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires