Rappels

Histoire de l'appareil

Dès 1949, l'US Navy songea à un successeur au F2H Banshee et proposa à Mc Donnell de concevoir une cellule autour du Westinghouse J40. Cela donna le Model 58, conçu par Richard Deagen. 2 prototypes XF3H-1 furent construits et le premier d'entre eux décolla le 7 août 1951 avec Robert Edholm aux commandes.

Le F3H-1N était la toute première version de série. Elle fut construite à 58 exemplaires, et les 35 premiers étaient équipés du J40. Elle souffrit des fortes carences du réacteur trop peu puissant, et d'un fort taux d'attrition puisque 8 furent perdus. L'appareil, censé pouvoir affronter les MiG-15, se révéla être une bien piètre machine. Il était armé de 4 canons de 20 mm.

Le F3H-1P de reconnaissance ne quitta pas la planche à dessin. On se tourna alors vers le réacteur J71 qui équipait déjà les B-66, ce qui nécessita une modification de l'aile et du fuselage. 2 F3H-1N de production furent alors transformés en prototypes.

Cela donna naissance au F3H-2N. Il volera pour la première fois le 23 avril 1955 et commencera à être livré en 1957. Il souffrit de nombreux problèmes, en particulier d'un siège éjectable peu fiable qui sera remplacé par un Martin-Baker. Quand au J71, il n'était pas encore assez puissant. Construit à 140 exemplaires, il était équipé de 4 missiles Sidewinder.

2 autres variantes furent construites. D'une part, le F3H-2M, équipé de 4 missiles Sparrow, fut construit à 80 exemplaires. Il sera renommé MF-3B en 1962.

D'autre part, le F3H-2 représenta la version définitive. Elle pouvait emporter un panachage des missiles Sparrow et Sidewinder, ou même des bombes. Elle emportait un radar AN/APG-51A dont la version de base équipait déjà le F2H-4. Elle fut produite à 239 exemplaires. La production s'arrêta en novembre 1959, après 519 exemplaires construits dont les 2 prototypes. Le F3H-2 fut renommé F-3B en 1962.

D'autres versions, comme le F3H-2P de reconnaissance, ou le F3H-3 furent proposées, sans succès.

L'appareil défendit l'espace aérien des porte-avions lors de la crise de l'île de Quenmoy, près de la Chine, et au Liban, en 1958. Rebaptisé F-3 Demon en 1962, il fut définitivement remplacé en septembre 1964 par une version plus lourde, biplace et biréacteur : le F4 Phantom II.

L'appareil avait sans doute un fort potentiel de par ses qualités aérodynamiques, mais la faiblesse de son réacteur écourta sa carrière. Il fut cependant le premier appareil à ailes en flèche spécifiquement conçu pour l'aéronavale. Il semble avoir été apprécié de ses pilotes, surnommés "Demon Drivers", notamment pour sa visibilité, et de ses mécanos, surnommés "Demon Doctors".

Sur 519 exemplaires construits, seuls trois ont survécus : un unique F3H-2M exposé à Pensacola, ainsi que deux F3H-2N, l'un à l'USS Intrepid Museum et l'autre au Pima Air & Space Museum.

Versions référencées

  • McDonnell XF3H-1 : Prototypes. 2 exemplaires.
  • McDonnell F3H-1N : Version de série initiale. 58 exemplaires.
  • McDonnell F3H-1P : Projet de version de reconnaissance.
  • McDonnell F3H-2P : Projet de version de reconnaissance.
  • McDonnell F3H-3 : Projet de version propulsée par un réacteur J73 plus puissant.
  • McDonnell F-3B F3H-2 : Version principale. 239 exemplaires.
  • McDonnell MF-3B F3H-2M : Version armée de 4 missiles Sparrow. 80 exemplaires.
  • McDonnell F-3C F3H-2N : Version propulsée par un réacteur J71 et armée d'AIM-9 Sidewinder.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Anciens pays utilisateurs

McDonnell F-3B F3H-2 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 17 690 kg (39 000 lbs)
  • Masse à vide : 9 656 kg (21 288 lbs)
  • Surface alaire : 41,1 m² (442,397 sq. ft)
  • Hauteur : 4,45 m (14,6 ft)
  • Envergure : 10,77 m (35,335 ft)
  • Longueur : 18 m (59 ft)

Performances

  • Distance franchissable : 2 900 km (1 802 mi, 1 566 nm)
  • Plafond opérationnel : 13 000 m (42 651 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 72,9 m/s (239,173 ft/s)
  • Vitesse maximale HA : 1 152 km/h (716 mph, 622 kts)
  • Charge alaire, au décollage : 430,416 kg/m² (88,156 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, à vide : 234,939 kg/m² (48,119 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 1 réacteur Westinghouse J40-WE-22
  • Puissance unitaire : 6 524 kgp (64 kN, 14 383 lbf)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Images

Images

Média externes

picture

Forum

Sujet complet »
McDonnell F3H Demon à 04/05/2010 08:31 Clansman
Dès 1949, l'US Navy songea à un successeur au F2H Banshee et proposa à Mc Donnell Douglas de concevoir une cellule autour du Westinghouse J40. 2 prototypes XF3H-1 furent construits et le premier d'entre eux décolla le 7 août 1951 avec Robert Edholm aux commandes.

Le F3H-1 était la toute première version de série. Elle fut construite à 60 exemplaires, et les 35 premiers étaient équipés du J40. Elle souffrit des fortes carences du réacteur trop peu puissant, et d'un fort taux d'attrition puisque 8 furent perdus. L'appareil, censé pouvoir affronter les MiG-15, se révéla être une bien piètre machine. Le F3H-1P de reconnaissance ne quitta pas la planche à dessin. On se tourna alors vers le réacteur J71 qui équipait déjà les B-66.

Cela donna naissance au F3H-2. Il volera pour la première fois le 23 avril 1955 et commencera à être livré en 1957. En 1962, il sera renommé F-3B. Construit à 239 exemplaires, il était équipé d'un radar AN/APG-51A. Il se déclinait en 2 sous-variantes. D'une part, le F3H-2M, équipé de 4 missiles Sparrow, fut construit à 80 exemplaires. D'autre part, le F3H-2N était équipé de 4 missiles Sidewinder. La production s'arrêta en novembre 1959, après 519 exemplaires construits.
D'autres versions, comme le F3H-2P de reconnaissance ou le F3H-3 furent proposées, sans succès.

L'appareil défendit l'espace aérien des porte-avions lors de la crise de l'île de Quenmoy, près de la Chine, et au Liban, en 1958. Rebaptisé F-3 Demon en 1962, il fut définitivement remplacé en 1964 par une version plus lourde, biplace et biréacteur : le F4 Phantom II.

L'appareil avait sans doute un fort potentiel de par ses qualités aérodynamiques, mais la faiblesse de son réacteur écourta sa carrière. Il semble cependant avoir été apprécié de ses pilotes, surnommés "Demon Drivers", et de ses mécanos, surnommés "Demon Doctors".

F3H-2 Demon

Dimensions
Longueur : 17,98 m
Envergure : 10,77 m
Hauteur : 4,45 m
Surface alaire : 41,1 m²

Masses
A vide : 9656 kg
maximale : 14127 kg

Motorisation
Moteur : 1 Westinghouse J40-WE-22
Poussée : 6400 kgP

Performances
Vitesse maximale : 1152 km/h
Plafond : 13000 m
Distance franchissable : 2900 km

Equipage : 1 pilote

Armement : 4 canons Colt Mk12 de 20 mm avec 150 obus chacun, 2720 kg de charges offensive ou 4 missiles Sparrow.

Pays utilisateurs : USA


http://fr.wikipedia.org/wiki/McDonnell_F3H_Demon

http://www.avionslegendaires.net/mcdonnell-f3h-demon.php

http://pagesperso-orange.fr/jets.for.ever/Pages/F3H.htm

http://en.wikipedia.org/wiki/F3H_Demon

http://www.militaryfactory.com/aircraft/detail.asp?aircraft_id=364

http://www.globalsecurity.org/military/systems/aircraft/f-3.htm

http://www.aviastar.org/air/usa/mcdonnel_demon.php

http://f3hdemon.homestead.com/

http://www.bobjellison.com/f3h_demon.htm
Re: McDonnell F3H Demon à 04/05/2010 23:47 Vigi
Un des jets embarqués que j'affectionne particulièrement…un vrai gu**** comme on dit.
Vraiment dommage que les motoristes de l'époque n'aient pas sorti "LE" moteur qu'il fallait pour cet appareil.
Re: McDonnell F3H Demon à 18/09/2010 18:50 Clansman
Le Demon sur le site

Avec une mise à jour du texte originel. C'est vrai qu'il avait une g…le.
Re: McDonnell F3H Demon à 03/01/2017 16:43 stanak
F3H-2M
US Navy
Image
Répondre aux messages »
Texte de , créé le 17 septembre 2014 13:53, modifié le . ©AviationsMilitaires