Rappels

Histoire de l'appareil

Le Northrop F-20 Tigershark est un chasseur léger, monoréacteur à ailes basses, conçu et fabriqué par Northrop sur des fonds privés. En 1975, Northrop décide de développer une nouvelle version de son chasseur fétiche qui sera nommée F-5G.

La principale différence avec les anciennes versions, c’est qu’il n’est propulsé que par un seul réacteur, plus moderne, plus puissant et plus économique que les anciens : le F-404 de General Electric déjà utilisé pour propulser le F/A-18 et considéré à l’époque comme un des réacteurs les plus sûrs. Avec ce propulseur, le F-5G possède 60% de poussée supplémentaire au Tiger II, pour seulement 17% de masse supplémentaire. De plus, le moteur étant moins gourmand, avec la même quantité de carburant en interne, le nouvel appareil a un rayon d’action augmenté de 10%.

Malheureusement, l’intégration de cet unique réacteur a été difficile. Il y a eut, entre autre, une dégradation de la stabilité longitudinale, suite à la modification de l’arrière du fuselage. Cela n’a été corrigé que par une arête aérodynamique et la pointe aplatie de l’appareil en forme de nez de requin, ce qui lui donnera plus tard son surnom. Les entrées d'air sont revues et corrigées afin de mieux fournir en air le nouveau réacteur, ainsi que le piège à couche limite. Elles sont ainsi agrandies et avancées de quelques centimètres. L'apex est plus important, également pour des raisons aérodynamiques.

Par rapport au F-5E, la conception du F-5G fait appel à la CAO et aux matériaux composites, résine et fibre de carbone (principalement sur la partie arrière et la dérive). Le reste est en alliage léger. Les CDVE sont à double redondance, le train d’atterrissage est renforcé et le pilote dispose d’un siège éjectable zero-zero.

Il se distingue également par son avionique moderne comprenant un radar multimode d’une portée largement supérieure à la portée visuelle. Ses capacités air-sol sont elles aussi améliorées, lui permettant d’utiliser presque toutes les armes US à dispositions. Son poste de pilotage plus moderne et plus spacieux est équipé d’un HUD, de deux EFIS (ou instruments à tubes cathodiques) et il offre, en plus, une meilleure visibilité au pilote.

En 1977, l’administration du président Jimmy Carter décide de lancer un programme appelé « FX », demandant la mise au point d’un chasseur léger monomoteur performant, moins sophistiqué que le General-Dynamics F-16A, afin d’en armer leurs alliés. Le but étant de réserver les F-16 à l’USAF, afin de limiter les risques qu’un appareil possédant une technologie de pointe tombe entre les mains d’un pays du Pacte de Varsovie. Ce programme étant totalement politique, il est décidé que toutes les ventes seront traitées directement par le secrétaire à la Défense.

Cela donne une raison supplémentaire à Northrop pour continuer le développement de son nouvel appareil.  General Dynamics, de son côté, propose le F-16/79 : un F-16A à l’avionique dégradée et muni d’un réacteur General Electric J79-GE-119, nettement moins puissant que le Pratt & Whitney F100.

Grâce à ses performances largement améliorées par rapport au F-5E, le F-5G devient rapidement concurrentiel face au F-16A et même supérieur au F-16/79. De plus il est moins cher, tant à l’achat qu’en exploitation. En effet, à performances égales, il consomme 47% de carburant en moins tout en ne demandant que 52% des heures de maintenance du F-16, et son coût d’exploitation représente le 62% de ce dernier !

Aux USA, ni l’Air Force qui possède déjà des F-16A, ni la Navy n’en souhaitent. À l’exportation, par contre, de nombreux pays sont intéressés, entre autres : la Corée du Sud, la Grèce, le Maroc, le Pakistan, la Suède, la Suisse, Taïwan, la Turquie, le Venezuela et quelques pays du Golfe persique comme le Bahreïn. Mais en 1977, soit quelques mois après le lancement du programme « FX », le gouvernement américain s’oppose à la vente de F-5G à Taïwan, qui est pourtant un important utilisateur du F-5, sous prétexte qu’il est trop sophistiqué et avec des performances trop proches des chasseurs US en service. La proximité de la Chine et le risque de fuite technologique est certainement un argument non négligeable.

En 1981, Ronald Reagan arrive au pouvoir. Les restrictions à l’exportation prises par l’ancien gouvernement sont assouplies, mais le programme « FX » reste d’actualité. En décembre, en réaction à l’invasion soviétique de l'Afghanistan, les USA signent un plan d'aide économique et militaire en faveur du Pakistan comprenant 40 F-16A.

Les Etats-Unis signent en 1982 un accord avec la République populaire de Chine, bloquant définitivement la possibilité de vendre des armes, et par conséquent des avions de combat, à Taïwan. Les Taïwanais se décident alors de fabriquer leur propre avion, l'AIDC F-CK-1 Ching-Kuo. La même année, il est décidé que l’exportation des avions de combat de première ligne comme le F-16A à certains pays sera facilitée, ce qui augmente la concurrence à l’exportation pour le F-5G et condamne le F-16/79. Conséquences de ce relâchement politique, en mai, le Venezuela, qui a longtemps étudié la possibilité d’acheter des F-5G, décide d'acheter 18 F-16A et 6 F-16B. La Corée du Sud, quand à elle, étudie la possibilité de construire des F-5G sous licence.

Le 30 août 1982 : premier vol du premier prototype du F-5G piloté par Russ Scott. Pendant ce vol qui a duré 40 minutes, l’appareil est monté à 12'000 mètres (40’000 pieds) et atteint Mach 1,04. Ce prototype effectue, jusqu’à fin avril 1983, 240 vols d’essais, y compris les vols d'évaluation en présence de représentants des diverses forces aériennes intéressées. Parmi les pilotes d’essais employés par Northrop, on retrouve la légende Chuck Yeager qui décrira l’avion comme magnifique.

Northrop réalise que malgré des performances proches du F-16, le F-5G est toujours considéré comme un appareil bon marché fabriqué pour des forces aériennes de second rang. L’entreprise demande que son F-5G soit désormais désigné F-20, lui donnant ainsi une image plus moderne. L’administration militaire lui accorde ce changement, laissant étrangement libre la dénomination F-19 (ce qui va rapidement mettre la puce à l’oreille des spécialistes sur l’existence du très célèbre « avion invisible » F-19 !).

En 1983, le pseudonyme de « Tigershark » lui est donné et en mai Northrop signe un accord avec l’USAF, afin de certifier son F-20.  Le second prototype (GI1001), qui prend l’air pour la première fois le 26 août de cette année-là, reçoit un radar multimode AN/APG-67 d’une portée de 150km et capable de suivre et d’engager des cibles air-air de la taille d’un chasseur à une distance de 75 km. Le HUD est de plus grande taille, et le système de pilotage est de type HOTAS (main sur manette et manche).

En air-air, l’appareil est équipé avec des AIM-9 Sidewinder et des AIM-7 Sparrow (testés en février 1985) en plus de ses deux canons M39 de 20mm dans le nez, comme les précédentes versions du F-5. Son système de navigation inertielle est très précis et son système de visée lui permet une précision de l’ordre de 10 mètre en air-sol. Une des caractéristiques de vol du F-20 est sa capacité à voler avec un angle d’attaque maximum de 35° (tandis que le F-16 était limité à 30°), lui permettant de diminuer sa vitesse jusqu’à 124 km/h (77 mph) tout en restant parfaitement contrôlable.

Lors des tests, il a effectué, entre autre, huit sorties de bombardement air-sol et douze interceptions simulées consécutives en deux périodes de douze heures. Il a démontré une fiabilité en mission de 97%, mais on peu imaginer que ces missions se sont toutes déroulées dans des conditions optimales.
Un autre avantage de cet appareil par rapport à ses concurrents, c’est sa réactivité. En effet, seules quelques dizaines de secondes sont nécessaires entre le moment de la mise en marche de ses systèmes électroniques et le moment où il peut décoller. Lors d’une démonstration, le F-20 a mis 2 minutes et 30 secondes entre le moment où ses moteurs et ses systèmes de vol ont été mis en marche et le moment où il a atteint 12’200m (40’000pieds). Ce qui a permis à Northrop de le désigner comme étant le chasseur occidental le plus rapide à prendre l’air en cas de décollage sur alerte !

Toujours en 1983, le Congrès américain décide d’aider Israël dans la conception du Lavi d’IAI, un concurrent direct du F-20, alors que Northrop doit continuer à financer seul son programme !
En septembre, la Turquie annonce son intention d'acheter 132 F-16C et 28 F-16D pour remplacer ses Lockheed F-104G/S Starfighter et Northrop F-5A/B.

Une enquête est ouverte en mars 1984. Celle-ci démontre que, contrairement à ce qui avait été convenu, le gouvernement n’a en aucun cas aidé l’entreprise à vendre son appareil. Pire, il est mis en lumière que le gouvernement et l’USAF ont délibérément préféré vendre des F-16 afin de diminuer le coût de ces appareils en service dans les forces aériennes. Le Département d'Etat et le DOD sont accusés de manque de soutien au programme FX et Northrop peut désormais vendre ses F-20 lui-même. Le premier envol du troisième prototype, identique au deuxième à lieu le 12 mai de cette année.

Le 10 octobre a lieu le crash du prototype « GG1001 » en Corée du Sud, tuant le pilote, Darrell Cornell. L’enquête a conclu que le pilote a certainement été victime d’un « voile noir » suite à des manœuvres sous fort facteur de charge.  La Grèce commande à son tour 34 F-16C et 6 F-16D en novembre. L’US Navy étudie l’achat d’un petit nombre d’appareils pour ses formations d’agresseurs, permettant de simuler des appareils soviétiques. Le F-20 semble idéal pour ce genre de missions, surtout du point de vue financier. En janvier suivant, la Navy annonce que c’est une version modifiée du F-16 qui est choisie.

En mars 1985, une demande faite par Northrop au gouvernement américain pour l’aider dans le développement du F-20 est refusée.  Le second prototype s’écrase en mai à Goose Bay, dans le Labrador, tuant le pilote de Northrop Dave Barnes, alors qu’il s’entrainait pour la démonstration qu’il devait faire au Salon du Bourget. Les causes semblent identiques au premier crash. La même année, Northrop lance la fabrication du quatrième prototype qui doit être équipé d’un réacteur plus puissant et d’une capacité interne en carburant augmentée.

Une autre possibilité de commande de F-20 s’ouvre à Northrop : le renouvellement du parc d’avions de l'Air National Guard (ANG). Ses capacités de décollage sur alerte, son équipement air-air comprenant l’AIM-7 Sparrow, son coût nettement inférieur au F-16 permettant une plus grande flotte de chasseur sont les principaux atouts de l’appareil. De plus, comme il s’agit de chaines de montages différentes, cela permet de ne pas ralentir les livraisons des F-16 à l’USAF.

Le 31 Octobre 1986, l'USAF annonce que c’est le F-16C qui est retenu. En effet, cela permet de diminuer encore le coût unitaire de production de ses chasseurs tout en facilitant l’interopérabilité de l’ANG et de l’USAF tant en capacité de combat qu’en logistique.

Comme plusieurs nations avaient laissé entendre qu'elles accepteraient le F-20, à la condition qu'il soit commandé par les USA, la sélection du F-16C a été un coup dur pour Northrop. Malgré cela, l’entreprise a toujours été réticente à protester contre le favoritisme perçu en faveur du F-16 de peur de perdre les soutiens au projet du bombardier Northrop B-2.

Le F-20 est définitivement abandonné en novembre 1986, après 1500 vols, 2 crashs mortels et 1,2 milliard de Dollars dépensés dans le programme. Trois prototypes avaient été fabriqués, un quatrième était en cours de montage au moment de l’abandon du projet.  Les plans et le matériel de fabrication seront revendus au plus offrant, l’Inde.


Texte de Jéricho, avec son aimable autorisation

Versions référencées

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Northrop F-20 Tigershark voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 11 920 kg (26 279 lbs)
  • Masse à vide : 5 090 kg (11 222 lbs)
  • Surface alaire : 18,6 m² (200,209 sq. ft)
  • Hauteur : 4,22 m (13,845 ft)
  • Envergure : 8,13 m (26,673 ft)
  • Longueur : 14,17 m (46,49 ft)

Performances

  • Facteur de charge maximal : 9 G
  • Rayon d'action : 556 km (345 mi, 300 nm)
  • Distance de convoyage : 2 760 km (1 715 mi, 1 490 nm)
  • Plafond opérationnel : 16 800 m (55 118 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 255 m/s (837 ft/s)
  • Mach maximal HA : Mach 2
  • Charge alaire, à vide : 273,656 kg/m² (56,049 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 640,86 kg/m² (131,259 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 1 turbofan General Electric F404-GE-100
  • Puissance unitaire : 7 711 kgp (76 kN, 17 000 lbf) avec post-combustion

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

Forum

Sujet complet »
Re: Northrop F-5 G / F-20 Tigershark à 28/07/2011 13:28 Jericho

Clansman a écrit

En fait, guns avait bien fait une fiche du F-20, mais l'a supprimée lors de son départ. Comme de nombreuses autres fiches d'avions ou de forces aériennes.
C'est bien dommage, mais après-tout,je pense qu'en tant qu'ex-administrateur c'était son droit.


Clansman a écrit

J'avais entendu dire que l'administration US voulait lui donner la désignation F-19, et c'est Northrop qui a insisté pour obtenir le F-20. Ceci afin de démontrer que l'appareil était moderne et n'avait plus rien à voir avec le F-5. Ce coup de marketing a donc donné naissance au mythe du F-19.
J'ai trouvé les deux sons de cloche… lequel choisir? :interr:
Je vais regarder à nouveau dans les différents textes… :journal:

Clansman a écrit

Merci pour la fiche, Jericho. Elle explique bien pourquoi le F-20 a été enterré.
Tout le plaisir a été pour moi! ;)
Par contre, lorsque j'ai commencé cette recherche, je n'imaginais pas toutes les coups tordus pour mettre le F-20 sur la touche! Moi qui espérant tant, à l'époque, le voir voler au dessus des Alpes avec les cocardes hélvétiques! :(
Re: Northrop F-5 G / F-20 Tigershark à 28/07/2011 13:38 Clansman
J'ai trouvé les deux sons de cloche… lequel choisir ?

Mets les 2 !

je n'imaginais pas toutes les coups tordus pour mettre le F-20 sur la touche !

Pareil. :shock:
Re: Northrop F-5 G / F-20 Tigershark à 28/07/2011 13:55 Jericho

Clansman a écrit

J'ai trouvé les deux sons de cloche… lequel choisir ?

Mets les 2 !

Ben ça y est, après vérification, la plupart des sources parle d'une demande de Northrop pour la dénomination F-20. Et la seule référence sur le net dont je fais référence à la fin de la fiche qui en parle, c'est le Wiki.en qui va aussi dans ce sens.
Je crois que c'est assez OK comme ça, non? (j'ai laissé l'aspect étonnant qui à l'époque nous à tous(?) fait tombé dans le panneaux du F-19… :bonnet: )
Re: Northrop F-5 G / F-20 Tigershark à 28/07/2011 23:19 d9pouces
Fiche super intéressante, je ne pensais pas que le F-20 avait eu une histoire tellement tordue, à vrai dire. Et je ne pensais pas non plus qu'il était si proche du F-16 en terme de performances…

Pour le F-19, il y a eu une première explication pas super plausible comme quoi il ne fallait pas confondre avec le MiG-19. Une autre version est bien que F-19 aurait été réservé pour le F-117 mais finalement abandonné.
Re: Northrop F-5 G / F-20 Tigershark à 29/07/2011 09:31 Jericho

d9pouces a écrit

Fiche super intéressante, je ne pensais pas que le F-20 avait eu une histoire tellement tordue, à vrai dire. Et je ne pensais pas non plus qu'il était si proche du F-16 en terme de performances…
C'est surtout en charge offensive qu'il est largement en dessous du F-16. Mais pour de la protection aérienne, c'est vrai qu'il ne semblait pas mal… surtout pour des petits budgets!

d9pouces a écrit

Pour le F-19, il y a eu une première explication pas super plausible comme quoi il ne fallait pas confondre avec le MiG-19. Une autre version est bien que F-19 aurait été réservé pour le F-117 mais finalement abandonné.
J'avais aussi lu qu'ils avaient fait exprès de laisser le chiffre vacant pour que l'imagination des gens se focalise sur cet avion invisible que devait être le F-19, de façon aussi à ce que l'on ne prête pas attention non plus si une fuite devait malencontreusement être lachée concernant un éventuel avion de la série des centaines (numérotation qui n'était plus utilisée depuis un certain temps)…
À l'époque, (oui je sais, plusieurs d'entre vous n'étaient encore que des projets affectueux), tous les copains de mon entourage qui s'intéresaient aux avions militaires avaient des maquettes ou des représentations du F-19, ce superbe appareil entièrement noir, aplatis, avec ses ailes arrondies et ses dérives penchées vers l'intérieur!
Re: Northrop F-5 G / F-20 Tigershark à 29/07/2011 09:53 Trident
Merci Jericho pour cette fiche instructive.

Jericho a écrit

Les plans et le matériel de fabrication seront revendus au plus offrant, l’Inde.

Qu'a fait l'Inde de ces plans finalement ? il aurait put fabriquer un bon appareil pour remplacer ses MiG-21 non ?
Re: Northrop F-5 G / F-20 Tigershark à 29/07/2011 09:57 d9pouces

Jericho a écrit

d9pouces a écrit

Fiche super intéressante, je ne pensais pas que le F-20 avait eu une histoire tellement tordue, à vrai dire. Et je ne pensais pas non plus qu'il était si proche du F-16 en terme de performances…
C'est surtout en charge offensive qu'il est largement en dessous du F-16. Mais pour de la protection aérienne, c'est vrai qu'il ne semblait pas mal… surtout pour des petits budgets!
Oh, le F-16A n'était pas non plus fantastique non plus, à ce niveau-là :)

(numérotation qui n'était plus utilisée depuis un certain temps)…
Faux, justement ;)
Les F-112 à F-116 existent bien mais correspondent à des avions soviétiques capturés (MiG-21, MiG-23, MiG-19, …). Du coup, même si F-117 apparaissait quelque part, il aurait paru normal de ne pas en avoir entendu parler (encore un autre appareil soviétique capturé, pas grave si on ne sait pas lequel).

À l'époque, (oui je sais, plusieurs d'entre vous n'étaient encore que des projets affectueux), tous les copains de mon entourage qui s'intéresaient aux avions militaires avaient des maquettes ou des représentations du F-19, ce superbe appareil entièrement noir, aplatis, avec ses ailes arrondies et ses dérives penchées vers l'intérieur!
Oui, je m'en souviens bien. Dans les livres également… et encore, ça c'est quand on avait entendu parler du F-19 (ce qui n'a été le cas que bien après 1977).
Re: Northrop F-5 G / F-20 Tigershark à 29/07/2011 11:44 Jericho

d9pouces a écrit

(numérotation qui n'était plus utilisée depuis un certain temps)…
Faux, justement ;)
Les F-112 à F-116 existent bien mais correspondent à des avions soviétiques capturés (MiG-21, MiG-23, MiG-19, …). Du coup, même si F-117 apparaissait quelque part, il aurait paru normal de ne pas en avoir entendu parler (encore un autre appareil soviétique capturé, pas grave si on ne sait pas lequel).

Oups, désolé, je ne savais pas… Malgrés tout rien de bien exitant, à part pour les fans d'avions de l'est, bien sûr!
Re: Northrop F-5 G / F-20 Tigershark à 30/07/2011 09:37 d9pouces
Ah oui, c'est sûr…. Ceci dit, il y a des choses bien aussi dans les pays de l'Est :p Et tu ne devrais pas le dire si fort, Ciders va finir par se fâcher :o
Re: Northrop F-5 G / F-20 Tigershark à 31/07/2011 10:25 Clansman
J'ai ressorti un vieux Aviation Design de 1990, qui contient un article sur le F-20. Quelques infos supplémentaires en perspective, donc. C'est marrant, ils espéraient encore vaguement le vendre, à l'époque. :D

Apparemment, l'initiative vient du gouvernement américain, le projet devait impérativement être monoréacteur et n'être étudié que sur fonds propres. Ce n'est qu'après que Northrop se serait lancé dans l'aventure. L'US Air Force s'y est intéressée dans un premier temps, afin de remplacer ses F-16A, F-4 et F-106. Northrop a donc décidé de réutiliser la cellule du F-5, très saine. Le choix du moteur a posé problème, car il était difficile de l'installer sans trop de modifications.

Le F404-GE-100 est choisi en mars 1979. Par rapport au F-5E, le F-5G dispose de 60% de poussée supplémentaire pour seulement 17% de masse supplémentaire. Résultat : vitesse maximale de Mach 2,1 et vitesse ascensionnelle de 254 m/s. La désignation F-20 est retenue en novembre 1982. Chuck Yeager himself participera aux essais en vol. La modification de la partie arrière aura pour conséquence une dégradation de la stabilité longitudinale, corrigée par une arête aérodynamique, et la fameuse pointe avant en nez de requin qui lui donnera son surnom. ;)

Les entrées d'air sont évidemment revues et corrigées afin de mieux fournir en air le nouveau réacteur, ainsi que le piège à couche limite. Elles sont ainsi avancées de quelques centimètres. L'apex est plus important, également pour des raisons aérodynamiques.

Le 3e prototype a volé le 12 mai 1984.

Par rapport au F-5, la conception du F-20 a fait appel à la CAO et aux matériaux composites, résine et fibre de carbone (principalement sur la partie arrière et la dérive). Le reste est en alliage léger. Le radôme de la pointe avant est en stratifié verre-résine. Le pilote dispose d'un siège zéro-zéro, d'un HUD remplaçant le collimateur de tir et de deux EFIS (ou instruments à tubes cathodiques), les ancêtres des écrans multifonctions. Il dispose de CDVE à double redondance. Le train d'atterrissage est renforcé.

La capacité de carburant en interne est identique à celle du F-5, mais le nouveau réacteur étant moins gourmand, il a un rayon d'action augmentée de 10%. Il dispose aussi de plus de points d'emport.


Evidemment, l'article est plus technique et ne parle absolument pas des coups fourrés.
Re: Northrop F-5 G / F-20 Tigershark à 02/08/2011 12:31 Jericho

Clansman a écrit

J'ai ressorti un vieux Aviation Design de 1990, qui contient un article sur le F-20. Quelques infos supplémentaires en perspective, donc. C'est marrant, ils espéraient encore vaguement le vendre, à l'époque. :D
Tiens, c'est amusant ça! La Suisse avait déjà abandonné la piste du F-20 en 1987 ne gardant que le Mirage 2000, le F-16 et le F/A-18 pour les dernières évaluations. Et de mémoire (elle n'est malheureusement pas infaillible!) c'était parce que le projet F-20 était abandonné par faute de commandes états-uniennes. C'était un des favoris…

Clansman a écrit


Apparemment, l'initiative vient du gouvernement américain, le projet devait impérativement être monoréacteur et n'être étudié que sur fonds propres. Ce n'est qu'après que Northrop se serait lancé dans l'aventure. L'US Air Force s'y est intéressée dans un premier temps, afin de remplacer ses F-16A, F-4 et F-106. Northrop a donc décidé de réutiliser la cellule du F-5, très saine. Le choix du moteur a posé problème, car il était difficile de l'installer sans trop de modifications.
Merci pour l'info, je ne savais pas que celà devait obligatoirement déboucher sur un monoréacteur! Par contre, dans les dates que j'ai trouvées, j'avais le début de l'étude du F-5G en 1975 et le lancement du programme FX en 1977…
Re: Northrop F-5 G / F-20 Tigershark à 03/08/2011 08:37 Clansman
Ils ne citent aucun pays. Disons qu'officiellement, il était toujours dans le catalogue constructeur, mais de toute façon, plus personne n'y croyait.

Par contre, dans les dates que j'ai trouvées, j'avais le début de l'étude du F-5G en 1975 et le lancement du programme FX en 1977…

Gardes tel quel, car l'article ne cite pas de dates précises. :roll:
Re: Northrop F-5 G / F-20 Tigershark à 03/08/2011 09:03 Jericho
Mouais… autant je trouve super-intéressant de trouver les infos, autant ça m'agace de laisser planer des doutes…

Bon, à modifier, il y a donc:
- FX: monomoteur exclusivement
- difficultés à intégrer le nouveau réacteur sans trop de modifications
- les modifications de la cellule (entrées d'air, apex, etc.)
- matériaux de construction
- deux EFIS et non pas deux écrans multifonctions
- CDVE à double redondance
- train d'atterrissage renforcé
- capacité de carburant interne identique à celle du F-5E, mais nouveau réacteur moins gourmand, donc rayon d'action augmenté de 10%
- il dispose aussi de plus de points d'emport… Pour ce dernier point, j'ai un soucis: je trouve sur les docs le même nombre que pour le F-5E: 2 en bouts d'ailes, 4 sous les ailes et un sous fuselage. Tu as plus de détails?

Merci pour tous ces renseignements… :oui:
Re: Northrop F-5 G / F-20 Tigershark à 03/08/2011 11:19 Clansman
- il dispose aussi de plus de points d'emport… Pour ce dernier point, j'ai un soucis: je trouve sur les docs le même nombre que pour le F-5E: 2 en bouts d'ailes, 4 sous les ailes et un sous fuselage. Tu as plus de détails?

Tiens, c'est zarbi, moi aussi. De mémoire (je ne suis plus chez moi, à Angers), il parlait de points supplémentaires sous le ventre, mais sans plus de détails. Laisse tomber.
Re: Northrop F-5 G / F-20 Tigershark à 03/08/2011 14:00 Jericho

Clansman a écrit

- il dispose aussi de plus de points d'emport… Pour ce dernier point, j'ai un soucis: je trouve sur les docs le même nombre que pour le F-5E: 2 en bouts d'ailes, 4 sous les ailes et un sous fuselage. Tu as plus de détails?

Tiens, c'est zarbi, moi aussi. De mémoire (je ne suis plus chez moi, à Angers), il parlait de points supplémentaires sous le ventre, mais sans plus de détails. Laisse tomber.

J'imagine que s'ils l'avaient produit, ils en auraient rajouté. 5+2 points d'emport, ça fait vraiment light… :S
Re: Northrop F-5 G / F-20 Tigershark à 03/08/2011 22:31 d9pouces
Peut-être des points d'emport pour des pods guidage laser, genre LANTIRN ?
Re: Northrop F-5 G / F-20 Tigershark à 03/08/2011 22:39 Jericho

d9pouces a écrit

Peut-être des points d'emport pour des pods guidage laser, genre LANTIRN ?
C'est aussi ce que je pensais, mais je n'ai rien trouvé à ce sujet.
En même temps, à l'époque le F-20 n'était pas à la base un concurrent du F-15 et du F-16: il aurait dût être un avion bon marché pour des pays à petits budget. Peut-être qu'ils considéraient aussi ces pays comme pas forcément intéressés par des bombes guidées par laser, forcément plus chères (mais plus efficaces) que des bombes classiques…
Mais rien ne prouve que la version de série n'en aurait pas été équipé.
Re: Northrop F-5 G / F-20 Tigershark à 03/08/2011 22:46 d9pouces
effectivement, les BGL n'étaient pas aussi répandues dans les années 70…
Re: Northrop F-5 G / F-20 Tigershark à 08/08/2011 20:17 Jericho
Voilà, j'ai rajouté les compléments d'information, c'est OK pour toi, Clans'?
Encore merci pour votre aide.
Re: Northrop F-5 G / F-20 Tigershark à 09/08/2011 09:12 Clansman
C'est OK pour moi. :D
Répondre aux messages »
Texte de , créé le 17 septembre 2014 13:53, modifié le . ©AviationsMilitaires