Rappels

Histoire de l'appareil

Le Bell 222 est un hélicoptère léger utilitaire biturbine, conçu pour emporter 10 personnes pilote compris (5 à 6 personnes en configuration standard).

Bell commença l'étude du D-306 (D pour Design) à la fin des années 1960, constatant qu'un fort marché existait pour un hélicoptère commercial, en particulier offshore. Une maquette du D-306 fut dévoilée en janvier 1974 à la convention Helicopter Association of America. L'intérêt fut tel que Bell l'annonça comme étant le Bell 222 et la construction du prototype démarra en 1975, après avoir pris en compte des suggestions de clients potentiels.

C'était le premier hélicoptère léger biturbine commercial à être construit aux Etats-Unis. S'il reprenait le rotor classique de Bell, et était construit en aluminium, il incluait des avancées technologiques nouvelles à l'époque, tels que des systèmes à la fois hydraulique et électrique, des carénages pour le train d'atterrissage rétractable, et un système de réduction des vibrations, le Noda Matic développé pour le Bell 214ST.

Le vol inaugural eut lieu le 13 août 1976 avec Donald Bloom aux commandes et le Bell 222 fut certifié par la FAA le 16 août 1979. La production démarra avec 140 commandes et les livraisons commencèrent le 16 janvier 1980. Un Bell 222 fut le 25000e hélicoptère Bell construit. La certification VFR (visual flight rules) fut obtenue le 20 décembre 1979 et la certification IFR (instrument flight rules) avec un seul pilote le 15 mai 1980. 5 prototypes furent construits, le 4e étant construit avec une nouvelle dérive remplaçant celle en T jusque là utilisée, et introduisant l'empennage horizontal.

La première version de série fut nommée rétrospectivement et de manière officieuse Bell 222A lors de l'apparition du Bell 222B en 1982. Ce dernier disposait d'un rotor au diamètre plus grand et de moteurs plus puissants. Le Bell 222B fut certifié en août 1982. La sous-variante "Executive" disposait d'un intérieur luxueux. Le Bell 222UT (Utility Twin), basé sur le Bell 222B, disposait lui de patins à la place du train d'atterrissage à roues, ce qui permit d'augmenter la capacité de carburant à 930 litres. Il fut certifié en avril 1983 et livré à partir de septembre la même année.

Le Bell 222 disposait de deux turbines Honeywell LTS-101-650C-3 de 618 hp (des LTS-101-750C de 680 hp sur le Bell 222B). Ses rotors étaient faits de fibres de verre. Il pouvait être configuré en version de transport de VIP (5 à 6 personnes), d'évacuation sanitaire, de transport utilitaire, de surveillance du territoire pour des forces de police. Le carburant était réparti dans 3 réservoirs, l'un dans le fuselage et les deux autres dans chaque carénage de train d'atterrissage.

Un Bell 222X polyvalent fut proposé en 1988 au Canada pour remplacer les CH-136 et CH-139, en vain.

99 Bell 222A, 26 Bell 222B et 74 Bell 222UT, soit 199 exemplaires au total, furent construits jusqu'en 1991. D'abord destiné à un usage civil (il fut notamment vendu à la police japonaise et à la police londonienne), il eut quelques utilisateurs militaires : l'Albanie, qui utilisa un Bell 222UT pour le transport gouvernemental jusqu'à ce que l'appareil s'écrase en 2006, la Jamaïque (un Bell 222UT de 1986 à 1988, date de son crash), les Emirats Arabes Unis (un Bell 222UT), la marine uruguayenne (un Bell 222A de 1980 à 1992), l'armée de l'air malgache (un Bell 222 qui s'écrasa le 13 octobre 2005 avec le président Marc Ravalomanana à bord). La marine néerlandaise a disposé d'un Bell 222UT de 1987 à 1990.

En 1991, Bell remis à niveau le Bell 222B avec de nouveaux moteurs plus puissants, des Rolls-Royce 250-C30G/2 de 700 hp, ce qui donna le Bell 230. Il fut construit à 38 exemplaires. Dans le même temps, des Bell 222A furent remotorisés avec les moteurs du Bell 222B ou du Bell 230 et furent désignés Bell 222SP.

Le Bell 430 est une version allongée de 46 cm (soit deux sièges supplémentaires) et remplaça le Bell 230 sur les chaînes de montage en août 1995. Il fut construit à 136 exemplaires jusqu'en 2008.

36 Bell 222 sur 199, 3 Bell 230 sur 38 et 7 Bell 430 sur 136 se sont écrasés. Le Bell 222, bien que très beau, fut un échec commercial flagrant, peut-être à cause de son manque de fiabilité, de la concurrence (le Dauphin 2 apparut au même moment), ou peut-être parce qu'il semblait un peu trop luxueux. On peut dire qu'il ne doit sa célébrité que grâce à la série Supercopter (Airwolf en VO). L'appareil avait justement été choisi pour son esthétique, mais l'exemplaire utilisé dans la série s'écrasa lui-même quelques années après la fin de la série.

Versions référencées

  • Bell 222A : 1ere version de série, 99 exemplaires.
  • Bell 222B : Version dotée d'un rotor plus grand et des moteurs plus puissants. 26 exemplaires.
  • Bell 222SP : Bell 222A remotorisés dans les années 1990.
  • Bell 222UT : Version utilitaire équipée de patins, 74 exemplaires.
  • Bell 222X : Version polyvalente proposée au Canada, sans suite.
  • Bell 230 : Version modernisée du Bell 222B, 38 exemplaires.
  • Bell 430 : Version allongée du Bell 230, 136 exemplaires.
  • Bell Airwolf : Bell 222 modifié pour la série télévisée Supercopter.

Bell 222A voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 3 560 kg (7 848 lbs)
  • Masse à vide : 2 066 kg (4 555 lbs)
  • Diamètre du rotor principal : 12 m (40 ft)
  • Hauteur : 3,6 m (11,8 ft)
  • Longueur : 15,118 m (49,6 ft)

Performances

  • Distance franchissable : 600 km (373 mi, 324 nm)
  • Plafond avec effet de sol : 2 743 m (9 000 ft)
  • Plafond opérationnel : 3 901 m (12 800 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 8,03 m/s (26,345 ft/s)
  • Vitesse maximale HA : 241 km/h (150 mph, 130 kts)

Motorisation

  • 2 turbines Lycoming LTS 101-650C-3
  • Puissance unitaire : 461 kW (627 ch, 618 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

Forum

Sujet complet »
Bell 222 à 04/04/2014 12:32 Clansman
Etant un gros fan de Supercopter, je me fais plaisir avec cette fiche. :D


Le Bell 222 est un hélicoptère léger utilitaire biturbine, conçu pour emporter 10 personnes pilote compris (5 à 6 personnes en configuration standard).

Bell commença l'étude du D-306 (D pour Design) à la fin des années 1960, constatant qu'un fort marché existait pour un hélicoptère commercial, en particulier offshore. Une maquette du D-306 fut dévoilée en janvier 1974 à la convention Helicopter Association of America. L'intérêt fut tel que Bell l'annonça comme étant le Bell 222 et la construction du prototype démarra en 1975, après avoir pris en compte des suggestions de clients potentiels.

C'était le premier hélicoptère léger biturbine commercial à être construit aux Etats-Unis. S'il reprenait le rotor classique de Bell, et était construit en aluminium, il incluait des avancées technologiques nouvelles à l'époque, tels que des systèmes à la fois hydraulique et électrique, des carénages pour le train d'atterrissage rétractable, et un système de réduction des vibrations, le Noda Matic développé pour le Bell 214ST.

Le vol inaugural eut lieu le 13 août 1976 avec Donald Bloom aux commandes et le Bell 222 fut certifié par la FAA le 16 août 1979. La production démarra avec 140 commandes et les livraisons commencèrent le 16 janvier 1980. Un Bell 222 fut le 25000e hélicoptère Bell construit. La certification VFR (visual flight rules) fut obtenue le 20 décembre 1979 et la certification IFR (instrument flight rules) avec un seul pilote le 15 mai 1980. 5 prototypes furent construits, le 4e étant construit avec une nouvelle dérive remplaçant celle en T jusque là utilisée, et introduisant l'empennage horizontal.

La première version de série fut nommée rétrospectivement et de manière officieuse Bell 222A lors de l'apparition du Bell 222B en 1982. Ce dernier disposait d'un rotor au diamètre plus grand et de moteurs plus puissants. Le Bell 222B fut certifié en août 1982. La sous-variante "Executive" disposait d'un intérieur luxueux. Le Bell 222UT (Utility Twin), basé sur le Bell 222B, disposait lui de patins à la place du train d'atterrissage à roues, ce qui permit d'augmenter la capacité de carburant à 930 litres. Il fut certifié en avril 1983 et livré à partir de septembre la même année.

Le Bell 222 disposait de deux turbines Honeywell LTS-101-650C-3 de 618 hp (des LTS-101-750C de 680 hp sur le Bell 222B). Ses rotors étaient faits de fibres de verre. Il pouvait être configuré en version de transport de VIP (5 à 6 personnes), d'évacuation sanitaire, de transport utilitaire, de surveillance du territoire pour des forces de police. Le carburant était réparti dans 3 réservoirs, l'un dans le fuselage et les deux autres dans chaque carénage de train d'atterrissage.

Un Bell 222X polyvalent fut proposé en 1988 au Canada pour remplacer les CH-136 et CH-139, en vain.

1 prototype, 99 Bell 222A, 26 Bell 222B et 74 Bell 222UT, soit 200 exemplaires au total, furent construits jusqu'en 1991. D'abord destiné à un usage civil (il fut notamment vendu à la police japonaise et à la police londonienne), il eut quelques utilisateurs militaires : l'Albanie, qui utilisa un Bell 222UT pour le transport gouvernemental jusqu'à ce que l'appareil s'écrase en 2006, la Jamaïque (un Bell 222UT de 1986 à 1988, date de son crash), les Emirats Arabes Unis (un Bell 222UT), la marine uruguayenne (un exemplaire de 1980 à 1992), l'armée de l'air malgache (un Bell 222 qui s'écrasa le 13 octobre 2005 avec le président Marc Ravalomanana à bord). La marine néerlandaise a disposé d'un Bell 222UT de 1987 à 1990.

En 1991, Bell remis à niveau le Bell 222B avec de nouveaux moteurs plus puissants, des Rolls-Royce 250-C30G/2 de 700 hp. Le prototype du Bell 230, un Bell 222 modifié, effectua son vol inaugural le 12 août 1991 et fut certifié en mars 1992. Les livraisons commencèrent en novembre 1992. Il était disponible en configuration EVASAN (une à deux civières), utilitaire ou d'affaires. 38 exemplaires seulement du Bell 230 furent vendus jusqu'en août 1995. Dans le même temps, des Bell 222A furent remotorisés avec les moteurs du Bell 222B ou du Bell 230 et furent désignés Bell 222SP. La marine chilienne dispose d'un Bell 230 depuis 1994 et la marine équatorienne de deux exemplaires depuis 1998.

Le Bell 430 vit son étude lancée en 1991 : il s'agit d'une version allongée de 46 cm (soit deux sièges supplémentaires) du Bell 230 avec un rotor quadripale. Les moteurs Rolls-Royce 250-C40B sont dotés d'un FADEC et offrent 783 hp, soit 10% de puissance supplémentaire. Il fut officiellement annoncé en février 1992 et 2 Bell 230 furent modifiés en Bell 430. Le premier d'entre eux vola le 25 octobre 1994 et le deuxième, disposant de la future avionique, le 19 décembre la même année.

Le Bell 430 remplaça le Bell 230 sur les chaînes de montage en août 1995. Il était disponible avec des skis ou un train d'atterrissage rétractable, et des écrans multifonctions en option. La certification canadienne fut obtenue le 23 février 1996. 136 exemplaires furent fabriqués de 1996 à mai 2008. Ron Bower et John Williams battirent le record autour du monde en hélicoptère avec un Bell 430 entre le 17 août et le 3 septembre 1996.

Le Bell 430 est entré en service dans la force dominicaine et la marine équatorienne, ainsi qu'à Bahrein au sein de la flotte royale. La force aérienne bulgare aurait disposé d'un appareil entre 2000 et 2004.

36 Bell 222 sur 199, 3 Bell 230 sur 38 et 7 Bell 430 sur 136 se sont écrasés. Le Bell 222, bien que très beau, fut un échec commercial flagrant, peut-être à cause de son manque de fiabilité, de la concurrence (le Dauphin 2 apparut au même moment), ou peut-être parce qu'il semblait un peu trop luxueux. On peut dire qu'il ne doit sa célébrité que grâce à la série Supercopter (Airwolf en VO). L'appareil avait justement été choisi pour son esthétique, mais l'exemplaire utilisé dans la série s'écrasa lui-même quelques années après la fin de la série (qui s'était écrasée elle aussi il faut bien le dire).



http://fr.wikipedia.org/wiki/Bell_222

http://helimat.free.fr/bell222.htm

http://jn.passieux.free.fr/html/Bell222.php

http://en.wikipedia.org/wiki/Bell_222

http://en.wikipedia.org/wiki/Bell_430

http://www.airliners.net/aircraft-data/stats.main?id=77

http://www.airliners.net/aircraft-data/stats.main?id=78

http://www.aviastar.org/helicopters_eng/bell_222.php

http://www.helis.com/database/model/172/

http://www.helis.com/database/model/4/

http://www.helis.com/database/model/69/

http://aviation-safety.net/wikibase/dblist.php?AcType=B222

http://aviation-safety.net/wikibase/dblist.php?AcType=B230

http://aviation-safety.net/wikibase/dblist.php?AcType=B430

http://www.check-six.com/Crash_Sites/Airwolf-DHHSD.htm

http://www.flugzeuginfo.net/acdata_php/acdata_222_en.php

http://www.flugzeuginfo.net/acdata_php/acdata_230_en.php

http://www.flugzeuginfo.net/acdata_php/acdata_430_en.php

Supercopter démobilisé
Re: Bell 222 à 04/04/2014 12:54 Paxwax

Clansman a écrit

Etant un gros fan de Supercopter, je me fais plaisir avec cette fiche. :D

Clansman a écrit

l'exemplaire utilisé dans la série s'écrasa lui-même quelques années après la fin de la série (qui s'était écrasée elle aussi il faut bien le dire).
Effectivement, on reconnait l'appreciation enthousiaste d'un vrai fan :lol: !
Re: Bell 222 à 04/04/2014 13:40 Clansman
Qui aime bien châtie bien. :mrgreen:

Enfin, quand on sait dans quelles conditions elle s'est terminée, le mot est en effet de rigueur. :roll:

La fiche sur le site

Avec des corrections au niveau des utilisateurs, et les textes dans les liens de versions (Bell 230, 430 et "Airwolf").
Re: Bell 222 à 04/04/2014 15:36 Jericho
Merci Clansman!

Tu as été vachement rapide pour faire cette fiche en guise de clin d'oeil au "retour" du rédacteur de la fiche d'"Airwolf"!!! :hehe:

Clansman a écrit

Qui aime bien châtie bien. :mrgreen:
Ce doit être ça….

Clansman a écrit

Enfin, quand on sait dans quelles conditions elle s'est terminée, le mot est en effet de rigueur. :roll:
Je n'ai pas vu beaucoup d'épisodes… elle s'est mal finie? D'ailleurs c'est en lisant la fiche de Trident que j'ai appris le fil de l'histoire.
Re: Bell 222 à 05/04/2014 08:03 Clansman
L'acteur principal arrivait bourré pour le tournage, et le producteur s'est barré avec une des actrices au début de la 3e saison.

A la 4e saison, le casting a été totalement changé et le tournage s'est fait au Canada pour coûter moins cher. Quand à l'hélico, il avait déjà été vendu. Donc, toutes les scènes aériennes provenaient des saisons précédentes. C'est pour ça que les fans ne veulent même pas entendre parler de la 4e et dernière saison.

Et 4 saisons, c'est peu pour une série.
Re: Bell 222 à 05/04/2014 14:17 Jericho
Ah ouais! C'est clair que dans ces conditions… :bonnet:
Re: Bell 222 à 05/04/2014 15:13 Clansman
… on peut admettre que la série se soit crashée comme un Bell 222. :bonnet:
Re: Bell 222 à 06/04/2014 13:25 Nico2
Merci beaucoup pour cette fiche, ainsi que pour le rappel sur la série Supercopter.

Jadis, il y a bien longtemps déjà, je regardais cette série, sur les recommandations de certains de mes camarades de l'époque.

Je dois dire que ça ne m'a pas laissé de souvenirs impérissables, par contre j'appréciais déjà les aéronefs à l'époque, les hélicoptères en particulier. :love:
Re: Bell 222 à 22/04/2014 21:32 d9pouces
Je pense qu'on aurait beaucoup de mal à la regarder de nos jours, ça doit dater pas mal maintenant.
Re: Bell 222 à 22/04/2014 21:47 Nico2
Oui, ça semblerait tout à fait ringard et obsolète (déjà que "de mon temps"… :roll: )
Re: Bell 222 à 23/04/2014 12:16 Jericho

Nico2 a écrit

Oui, ça semblerait tout à fait ringard et obsolète (déjà que "de mon temps"… :roll: )
C'est vrai qu'en 1986, t'étais encore relativement jeune… :p
Re: Bell 222 à 23/04/2014 12:24 Clansman
Oh, il a raison. Les vidéos d'avions qu'on y voit venaient d'archives de l'USAF. On y voit donc des F-86 censés passer pour des MiG-23, j'vous raconte pas le contraste au niveau rendu à l'écran. :roll:
Re: Bell 222 à 23/04/2014 12:43 Jericho

Clansman a écrit

Oh, il a raison. Les vidéos d'avions qu'on y voit venaient d'archives de l'USAF. On y voit donc des F-86 censés passer pour des MiG-23, j'vous raconte pas le contraste au niveau rendu à l'écran. :roll:
À ce point là? :shock:
Je suis désolé, mais mes souvenirs remontent à près de 30 ans… et je n'avais pas vu beaucoup d'épisodes. D'ailleurs maintenent que tu le dis, je ne me souviens même pas d'y avoir vu de jets. :interr:
Re: Bell 222 à 23/04/2014 12:48 Clansman
Oh si, y'en a quand même… Boeing Skyfox, F-86, F-84F décorés d'une étoile rouge, peut-être des F-100, des F-4 et des F-15. Mais aussi beaucoup d'hélicos : Bell 206, UH-1, Hughes 500. Et un Bell 222.
Répondre aux messages »
Texte de , créé le 17 septembre 2014 13:53, modifié le . ©AviationsMilitaires