Rappels

Histoire de l'appareil

Le BAC 111 est un moyen-courrier britannique conçu dans les années 1960. Il se distingue par deux réacteurs placés à l'arrière et un empennage en T.

En 1956, la firme Hunting étudia un successeur au Vickers Viscount, le Hunting 107 de 30 places, propulsé par des réacteurs. Lorsque Hunting fut intégrée dans la nouvelle firme BAC, cette dernière considéra que le projet de Hunting était intéressant, à condition toutefois d'en élargir la capacité : le marché pour un court-courrier à réaction était en effet trop faible. Un projet agrandi de 59 places, le BAC 107, fut finalement jugé lui aussi trop petit.

Le projet fut donc agrandi une nouvelle fois en 1961, passant à 80 sièges et devant être motorisé par des Rolls-Royce Spey. Il devint ainsi le BAC 111, plus connu sous le surnom de "One-Eleven". Conçu non pour répondre aux attentes spécifiques de British European Airways ou de British Overseas Airways Corporation, mais à celles de compagnies du monde entier, BAC espérait engranger environ 400 commandes.

British United Airways fut le client de lancement avec 10 exemplaires, le 9 mai 1961. Les commandes affluèrent et en mai 1963, BAC annonça deux nouvelles versions, les BAC 111-300 et 400. Le total des commandes atteignit 60 exemplaires, dont 15 pour American Airlines.

Le prototype, immatriculé G-ASHG, effectua son roll-out le 28 juillet 1963 et son vol inaugural le 20 août. Il devait cependant s'écraser le 22 octobre, tuant 7 membres d'équipage dont le pilote Mike Lithgow. L'accident, survenu lors d'un test de décrochage, n'entama cependant pas la confiance des compagnies aériennes. La cause venait à la fois de la disposition arrière des réacteurs et de l'empennage en T.

Il reçut sa certification le 6 avril 1965 et effectua son premier vol commercial le 9 du même mois entre Gatwick et Genoa. A la fin de l'année, 34 exemplaires étaient en service. En 1967 apparut le BAC 111-500, version allongée de 4,11 mètres pour emporter 119 passagers. Il était destiné à concurrencer le DC-9 et le Boeing 737 sur le marché américain. Il se vendit honorablement, en particulier en Europe, mais échoua en Amérique. Le BAC 111-475 fut lançé en 1970 afin de faire face au Fokker F28 plus léger, plus simple et moins cher. Seuls 10 exemplaires s'en vendirent.

166 exemplaires furent vendus en 1971 et les ventes commencèrent à décliner. En 1974, un projet de BAC 111-700 de 134 places fut lancé, mais les difficultés du motoriste Rolls-Royce, entre autres, firent que le projet avorta. De même, un BAC 111-800 motorisé par des CFM56 ne dépassa pas la planche à dessin. Les BAC Two-Eleven et Three-Eleven firent de même.

Le BAC 111 fut construit au Royaume-Uni jusqu'en 1982. Le 9 juin 1979, Ceauşescu signa un contrat pour la production sous licence du BAC 111 en Roumanie. 3 exemplaires devaient être livrés (2 BAC 111-500 et un 111-475) et 22 construits sur place. La Roumanie tablait sur une vente d'au moins 80 exemplaires, en particulier en Chine, en Europe de l'Est et d'autres pays émergents.

Le premier ROMBAC 1-11 (tel était le nom de l'avion) sortit d'usine le 27 août 1982 et effectua son vol inaugural le 18 septembre. La société TAROM prit livraison de son premier exemplaire le 29 décembre 1982. Seuls 9 appareils furent construits jusqu'en 1989 : 7 furent livrés à TAROM et 2 à Romavia. 2 cellules furent inachevées. L'état désastreux de l'économie roumaine est la principale cause de cet échec. Une tentative de redémarrer la chaîne d'assemblage, avec des moteurs Tay et un cokpit moderne, tourna court en 1991.

Le BAC 111 a été utilisé par les forces aériennes australienne, brésilienne (deux 400), omanaise, le Royaume-Uni (5 exemplaires au sein de l'Empire Test Pilots School et du Royal Aircraft Establishment), philippine (un 400). Il a également été utilisé par le gouvernement des Emirats Arabes Unis (3 exemplaires : un 200 et deux 400) et du Mali (un 400). Il aurait été utilisé par le Mexique, le Rwanda et la Roumanie, mais ce n'est pas confirmé.

244 exemplaires, production roumaine comprise, furent construits (58 111-200, 9 111-300, 70 111-400, 86 111-500, 12 111-475 et 9 111-561, ces derniers en Roumanie). Le BAC 111 fut fortement concurrencé par le DC-9 et le Boeing 737 qui apparurent un an après lui. British Airways retira son dernier exemplaire du service en 1998. En mars 2013, 3 exemplaires volaient encore, dont 2 servant de banc d'essais volants pour Northrop-Grumman.

Versions référencées

  • BAC 111-200 : Version de base, 56 exemplaires.
  • BAC 111-300 : Version plus puissante, 9 exemplaires.
  • BAC 111-400 : Version du 111-300 avec des équipements américains. 69 exemplaires.
  • BAC 111-475 : Fuselage du 111-400 et ailes du 111-500. 9 exemplaires.
  • BAC 111-500 : Version allongée pour 119 passagers. 86 exemplaires.
  • BAC ROMBAC-111 : BAC-111 construit sous licence en Roumanie, 9 exemplaires.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Anciens pays utilisateurs

BAC 111-400 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi à l'atterrissage : 35 380 kg (78 000 lbs)
  • Masse maxi au décollage : 39 463 kg (87 000 lbs)
  • Masse à vide : 22 100 kg (48 722 lbs)
  • Surface alaire : 91 m² (980 sq. ft)
  • Hauteur : 7,498 m (24,6 ft)
  • Envergure : 27,005 m (88,6 ft)
  • Longueur : 28,529 m (93,6 ft)

Performances

  • Vitesse de décrochage : 211 km/h (131 mph, 114 kts)
  • Distance de décollage : 2 042 m (6 700 ft)
  • Distance franchissable : 2 037 km (1 266 mi, 1 100 nm)
  • Plafond opérationnel : 10 668 m (35 000 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 12,4 m/s (40,682 ft/s)
  • Vitesse maximale HA : 882 km/h (548 mph, 476 kts)
  • Charge alaire, à vide : 242,736 kg/m² (49,716 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 433,44 kg/m² (88,776 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 2 réacteurs Rolls-Royce RB163 Spey Mk 511
  • Puissance unitaire : 5 171 kgp (51 kN, 11 400 lbf)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

Forum

Sujet complet »
BAC One-Eleven à 11/04/2013 12:17 Clansman
Le BAC 111 est un moyen-courrier britannique conçu dans les années 1960. Il se distingue par deux réacteurs placés à l'arrière et un empennage en T.

En 1956, la firme Hunting étudia un successeur au Vickers Viscount, le Hunting 107 de 30 places, propulsé par des réacteurs. Lorsque Hunting fut intégrée dans la nouvelle firme BAC, cette dernière considéra que le projet de Hunting était intéressant, à condition toutefois d'en élargir la capacité : le marché pour un court-courrier à réaction était en effet trop faible. Un projet agrandi de 59 places, le BAC 107, fut finalement jugé lui aussi trop petit.

Le projet fut donc agrandi une nouvelle fois en 1961, passant à 80 sièges et devant être motorisé par des Rolls-Royce Spey. Il devint ainsi le BAC 111, plus connu sous le surnom de "One-Eleven". Conçu non pour répondre aux attentes spécifiques de British European Airways ou de British Overseas Airways Corporation, mais à celles de compagnies du monde entier, BAC espérait engranger environ 400 commandes.

British United Airways fut le client de lancement avec 10 exemplaires, le 9 mai 1961. Les commandes affluèrent et en mai 1963, BAC annonça deux nouvelles versions, les BAC 111-300 et 400. Le total des commandes atteignit 60 exemplaires, dont 15 pour American Airlines.

Le prototype, immatriculé G-ASHG, effectua son roll-out le 28 juillet 1963 et son vol inaugural le 20 août. Il devait cependant s'écraser le 22 octobre, tuant 7 membres d'équipage dont le pilote Mike Lithgow. L'accident, survenu lors d'un test de décrochage, n'entama cependant pas la confiance des compagnies aériennes. La cause venait à la fois de la disposition arrière des réacteurs et de l'empennage en T.

Il reçut sa certification le 6 avril 1965 et effectua son premier vol commercial le 9 du même mois entre Gatwick et Genoa. A la fin de l'année, 34 exemplaires étaient en service. En 1967 apparut le BAC 111-500, version allongée de 4,11 mètres pour emporter 119 passagers. Il était destiné à concurrencer le DC-9 et le Boeing 737 sur le marché américain. Il se vendit honorablement, en particulier en Europe, mais échoua en Amérique. Le BAC 111-475 fut lançé en 1970 afin de faire face au Fokker F28 plus léger, plus simple et moins cher. Seuls 10 exemplaires s'en vendirent.

166 exemplaires furent vendus en 1971 et les ventes commencèrent à décliner. En 1974, un projet de BAC 111-700 de 134 places fut lancé, mais les difficultés du motoriste Rolls-Royce, entre autres, firent que le projet avorta. De même, un BAC 111-800 motorisé par des CFM56 ne dépassa pas la planche à dessin. Les BAC Two-Eleven et Three-Eleven firent de même.

Le BAC 111 fut construit au Royaume-Uni jusqu'en 1982. Le 9 juin 1979, Ceauşescu signa un contrat pour la production sous licence du BAC 111 en Roumanie. 3 exemplaires devaient être livrés (2 BAC 111-500 et un 111-475) et 22 construits sur place. La Roumanie tablait sur une vente d'au moins 80 exemplaires, en particulier en Chine, en Europe de l'Est et d'autres pays émergents.

Le premier ROMBAC 1-11 (tel était le nom de l'avion) sortit d'usine le 27 août 1982 et effectua son vol inaugural le 18 septembre. La société TAROM prit livraison de son premier exemplaire le 29 décembre 1982. Seuls 9 appareils furent construits jusqu'en 1989 : 7 furent livrés à TAROM et 2 à Romavia. 2 cellules furent inachevées. L'état désastreux de l'économie roumaine est la principale cause de cet échec. Une tentative de redémarrer la chaîne d'assemblage, avec des moteurs Tay et un cokpit moderne, tourna court en 1991.

Le BAC 111 a été utilisé par les forces aériennes australienne, brésilienne (deux 400), omanaise, le Royaume-Uni (5 exemplaires au sein de l'Empire Test Pilots School et du Royal Aircraft Establishment), philippine (un 400). Il a également été utilisé par le gouvernement des Emirats Arabes Unis (3 exemplaires : un 200 et deux 400) et du Mali (un 400). Il aurait été utilisé par le Mexique, le Rwanda et la Roumanie, mais ce n'est pas confirmé.

244 exemplaires, production roumaine comprise, furent construits (58 111-200, 9 111-300, 70 111-400, 86 111-500, 12 111-475 et 9 111-561, ces derniers en Roumanie). Le BAC 111 fut fortement concurrencé par le DC-9 et le Boeing 737 qui apparurent un an après lui. British Airways retira son dernier exemplaire du service en 1998. En mars 2013, 3 exemplaires volaient encore, dont 2 servant de banc d'essais volants pour Northrop-Grumman.



http://fr.wikipedia.org/wiki/BAC_1-11

http://en.wikipedia.org/wiki/BAC_One-Eleven

http://www.airliners.net/aircraft-data/stats.main?id=54

http://www.touchdown-aviation.com/types/royal-air-force/bac1-11.php

http://www.aviastar.org/air/england/bac-111.php

http://www.bac1-11jet.co.uk/
Re: BAC One-Eleven à 11/04/2013 12:59 PCmax

Clansman a écrit

244 exemplaires, production roumaine comprise, furent construits (58 111-200, 9 111-300, 70 111-400, 86 111-500, 12 111-475 et 9 111-561,

Dis Clans'… ton opération

























est juste ! Bravo. :bonnet:

T'as eu peur hein ? [/size:1f49w314] :D
Re: BAC One-Eleven à 11/04/2013 13:12 Jericho

PCmax a écrit

Clansman a écrit

244 exemplaires, production roumaine comprise, furent construits (58 111-200, 9 111-300, 70 111-400, 86 111-500, 12 111-475 et 9 111-561,

Dis Clans'… ton opération








est juste ! Bravo. :bonnet:

T'as eu peur hein ? [/size:1w4nwmxh] :D
Tu veux dire qu'il vient de réussir son bac version 1.11 ?!? :o

Félicitations, Clans! :lol:
Re: BAC One-Eleven à 11/04/2013 14:15 Clansman
Rhah, j'ai frolé la crise cardiaque. :bonnet:
Re: BAC One-Eleven à 11/04/2013 20:08 Nico2
:bonnet: Qu’il est taquin PCMax …
Re: BAC One-Eleven à 15/04/2013 17:07 Clansman
Le One-Eleven sur le site
Re: BAC One-Eleven à 16/04/2013 07:08 Nico2
Fiche très sympa en tout cas, le rendu avec la photo choisie est du plus bel effet. :)
Répondre aux messages »
Texte de , créé le 17 septembre 2014 13:53, modifié le . ©AviationsMilitaires