Histoire de l'appareil

Le Dornier Do 28 Skyservant est un avion de transport à décollage et atterrissage courts, bimoteur, à ailes hautes et à train d’atterrissage classique.

Suite au succès obtenu par son Do 27, Dornier décide vers la fin des années 1950 de développer une version bimoteur de plus grande taille, mais conservant des capacités de décollages et d’atterrissages courts. L’appareil doit être simple, robuste et n’avoir besoin que d’une maintenance simple, afin d’être utilisé dans des conditions difficiles.

Si la cabine est modifiée et agrandie pour accueillir jusqu’à 8 passagers, la voilure, l’arrière du fuselage et les empennages sont identiques à l’appareil de base. Les moteurs Lycoming sont placé de part et d’autre de la cabine sur des moignons d’ailes. Le train d’atterrissage à grand empattement est de type classique. Les jambes du train principal s’escamotent dans les nacelles des propulseurs.
Le prototype Do 28 effectue son premier vol le 29 avril 1959 avec des moteurs Lycoming O-360-A1A entrainant des hélices bipales.

La première version de série, désignée Do28A est équipée de Lycoming O-540-A1A de 190kW (250cv) et son envergure est augmentée d’environ deux mètres. Le premier appareil de cette série effectue son 1er vol le 20 mars 1960. Au total, soixante Do 28A-1 sont construits.

Désirant obtenir de meilleures performances lors des utilisations par temps chaud et en altitude, Dornier fabrique la version Do 28B-1. Ces appareils sont propulsés par des moteurs Lycoming IO-540 plus puissants entrainant des hélices tripales à vitesse constante. Le nez est allongé et les empennages sont agrandis. Une sous-version désignée Do 28B-2 munies de diverses autres améliorations est réalisée. Une soixantaine d’appareil de cette version sont construits.

Par la suite, la version Do 28D est développée. Cette fois, non seulement la cellule est entièrement repensée, mais les ailes également. Les nacelles-moteurs sont de forme rectangulaire, de même que la section du fuselage. L’appareil est muni de points d’attaches sous les ailes, de même qu’il peut emporter des réservoirs supplémentaires de carburant.

Cette version, avec deux pilotes, peut emporter 12 passagers. De grandes portes sur le côté du fuselage permettent de charger facilement du fret dans la cabine qui peut offrir un volume disponible de 26,3m3 en ôtant les sièges passagers.  Il est surnommé Skyservant et son premier vol à lieu le 23 février 1966.  La version Do 28D-1, puis la version D-2 voient le jour, bénéficiant de multiples petites améliorations structurelles ou d’avionique.  Plus de 250 Do 28D furent construits.

Deux appareils désignés Do 28D-2/OU (Oil Unit) sont équipés d’un radar sous le cockpit et d’un SLAR (Side-Looking Airborne Radar) pour effectuer des missions de surveillance, principalement en ce qui concerne les pollutions pétrolières en Mer Baltique. Ils sont utilisés de 1984 à 1995 par la Marineflieger Allemande, avant d’être remplacés par des Do228.

Encouragé par le succès de son Skyservant, Dornier décide de développer une version turbopropulsée, le TurboSky. Son train d’atterrissage est renforcé, de même que ses bâtis-moteurs, permettant d’utiliser des pistes peu aménagées. Deux prototypes munis de turbopropulseurs sont construits sous la désignation de Do 28D-5X et Do 28D-6X. Ils effectuent leurs premiers vols respectivement en 1978 et 1980 et donneront par la suite le Do 128-6 TurboSky. Malheureusement pour Dornier, de nombreux utilisateurs du Skyservant, très satisfaits de leurs Do 28, ne voient pas l’utilité de les changer pour des TurboSky et les ventes resteront faibles.

En 1978, un Do 28D est modifié afin de tester une nouvelle aile appelée TNT (Tragflugel Neuer Technologie – Aile de Nouvelle Technologie) de 19,97m d’envergure. Désigné Do 28E-TNT, il est équipé de deux Garrett TPE331-5-252D de 533kw (715cv) montés sur les ailes. Il effectue son premier vol le 14 juin 1979. L’aile sera par la suite reprise pour le Dornier Do 228.

En 1980, les Do 28D-2 ne sont plus produits et sont remplacés par une version améliorée appelée Do 128-2. La version à turbopropulseur est désignée Do 128-6 TurboSky ou TurboSkyservant.


Texte de Jericho, avec son aimable autorisation.

Versions référencées

  • Dornier Do 128-2 : Version améliorée du Do28D-2 remplaçant le D-2 dès 1980.
  • Dornier Do 28 : Prototype propulsé par deux Lycoming O-360-A1A entrainant des hélices bipales. Il a effectué son premier vol le 29 avril 1959.
  • Dornier Do 28A-1 : Première série de production équipée de Lycoming O-540-A1A de 190 kW (250cv). L’envergure est augmentée d’environ deux mètres.
  • Dornier Do 28A-1-S : Modification du Do28A-1 par la Jobmaster Company of Seattle (USA) pour l’équiper de flotteurs, permettant de l’utiliser comme hydravion.
  • Dornier Do 28B-1 : Version améliorée du Do 28A-1.
  • Dornier Do 28B-1-S : Modification du Do28B-1 proposée par la Jobmaster Company of Seattle (USA) pour l’équiper de flotteurs, permettant de l’utiliser comme hydravion.
  • Dornier Do 28B-2 : Version équipée de moteurs Lycoming IO-540 turbocompressés. 1 appareil construit.
  • Dornier Do 28C : Etude inachevée d’une version motorisée par deux turbopropulseurs de 530cv pouvant emporter huit passagers.
  • Dornier Do 28D : Version de présérie redessinée avec un fuselage de section carrée, les ailes et les empennages sont agrandis. La propulsion est assurée par deux Lycoming IGSO-540 de 280kW (380cv). Sept appareils sont construits.
  • Dornier Do 28D-1 : Version de série du Do28D, l’envergure est encore augmentée de même que la masse maximale au décollage. 54 appareils fabriqués.
  • Dornier Do 28D-2 : Fuselage renforcé et cabine agrandie. 172 exemplaires.
  • Dornier Do 28D-2/OU : Sous version pour la patrouille aérienne au dessus de la mer, équipée pour permettre de détecter les pollutions d’hydrocarbures.
  • Dornier Do 28D-2T : Un Do28D-2 de la Luftwaffe muni de moteurs Avco Lycoming TIGO-540 turbocompressé pour des essais d’évaluation en 1980.
  • Dornier Do 28D-5X Turbo Skyservant : Prototype motorisé par deux turbopropulseurs Lycoming LTP-101-600 de 298kW (400cv). Surnommé TurboSky, il effectue son premier vol le 9 avril 1978.
  • Dornier Do 28D-6X Turbo Skyservant : Prototype motorisé par deux turbopropulseurs Pratt & Whitney PT6A-110 de 298kW (400cv). Surnommé TurboSky, il effectue son premier vol le 4 mars 1980. Il donnera ensuite le Do128-6.
  • Dornier Do 28E TNT : Un Do28D-2 équipé d’une nouvelle aile appelée TNT.
  • Dornier Do 28G.92 : Do 28D slovaques modifiés en 1997 avec deux turbopropulseurs Walter Engines M601-D2 de 340 kW (450cv). 7 appareils modifiés.

Pays exploitant actuellement cet appareil

Anciens pays utilisateurs

Dornier Do 28D-2 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 4 350 kg (9 590 lbs)
  • Masse à vide : 2 328 kg (5 132 lbs)
  • Surface alaire : 29 m² (312 sq. ft)
  • Hauteur : 3,9 m (12,795 ft)
  • Envergure : 15,55 m (51,017 ft)
  • Longueur : 11,41 m (37,434 ft)

Performances

  • Vitesse de croisière : 306 km/h (190 mph, 165 kts)
  • Distance franchissable : 2 950 km (1 833 mi, 1 593 nm)
  • Plafond opérationnel : 7 680 m (25 197 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 5,8 m/s (19,029 ft/s)
  • Vitesse maximale HA : 323 km/h (201 mph, 174 kts)
  • Charge alaire, à vide : 80,276 kg/m² (16,442 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 150 kg/m² (31 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 2 moteurs à pistons Lycoming IGSO-540A1E
  • Puissance unitaire : 283 kW (385 ch, 380 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

picture

Forum

Sujet complet »
Dornier Do28 Skyservant à 18/09/2012 21:45 Jericho
Le Dornier Do28 Skyservant est un avion de transport à décollage et atterrissage courts, bimoteur, à ailes hautes et à train d’atterrissage classique.

Suite au succès obtenu par son Do27, Dornier décide vers la fin des années 1950 de développer une version bimoteur de plus grande taille, mais conservant des capacités de décollages et d’atterrissages courts. L’appareil doit être simple, robuste et n’avoir besoin que d’une maintenance simple, afin d’être utilisé dans des conditions difficiles.

Si la cabine est modifiée et agrandie pour accueillir jusqu’à 8 passagers, la voilure, l’arrière du fuselage et les empennages sont identiques à l’appareil de base. Les moteurs Lycoming sont placé de part et d’autre de la cabine sur des moignons d’ailes. Le train d’atterrissage à grand empattement est de type classique. Les jambes du train principal s’escamotent dans les nacelles des propulseurs.
Le prototype Do28 effectue son premier vol le 29 avril 1959 avec des moteurs Lycoming O-360-A1A entrainant des hélices bipales.
La première version de série, désignée Do28A est équipée de Lycoming O-540-A1A de 190kW (250cv) et son envergure est augmentée d’environ deux mètres. Le premier appareil de cette série effectue son 1er vol le 20 mars 1960.
Au total, soixante Do28A-1 sont construits.

Désirant obtenir de meilleures performances lors des utilisations par temps chaud et en altitude, Dornier fabrique la version Do28B-1. Ces appareils sont propulsés par des moteurs Lycoming IO-540 plus puissants entrainant des hélices tripales à vitesse constante. Le nez est allongé et les empennages sont agrandis. Une sous-version désignée Do28B-2 munies de diverses autres améliorations est réalisée. Une soixantaine d’appareil de cette version sont construits.

Par la suite, la version Do28D est développée. Cette fois, non seulement la cellule est entièrement repensée, mais les ailes également. Les nacelles-moteurs sont de forme rectangulaire, de même que la section du fuselage. L’appareil est muni de points d’attaches sous les ailes, de même qu’il peut emporter des réservoirs supplémentaires de carburant.
Cette version, avec deux pilotes, peut emporter 12 passagers. De grandes portes sur le côté du fuselage permettent de charger facilement du fret dans la cabine qui peut offrir un volume disponible de 26,3m3 en ôtant les sièges passagers.
Il est surnommé Skyservant et son premier vol à lieu le 23 février 1966.
La version Do28D-1, puis la version D-2 voient le jour, bénéficiant de multiples petites améliorations structurelles ou d’avionique.
Deux appareils désignés Do28D-2/OU (Oil Unit) sont équipés d’un radar sous le cockpit et d’un SLAR (Side-Looking Airborne Radar) pour effectuer des missions de surveillance, principalement en ce qui concerne les pollutions pétrolières en Mer Baltique. Ils sont utilisés de 1984 à 1995 par la Marineflieger Allemande, avant d’être remplacés par des Do228.

Encouragé par le succès de son Skyservant, Dornier décide de développer une version turbopropulsée, le TurboSky. Son train d’atterrissage est renforcé, de même que ses bâtis-moteurs, permettant d’utiliser des pistes peu aménagées.
Deux prototypes munis de turbopropulseurs sont construits sous la désignation de Do28D-5X et Do28D-6X. Ils effectuent leurs premiers vols respectivement en 1978 et 1980 et donneront par la suite le Do128-6 TurboSky.
Malheureusement pour Dornier, de nombreux utilisateurs du Skyservant, très satisfaits de leurs Do28, ne voient pas l’utilité de les changer pour des TurboSky et les ventes resteront faibles.

En 1978, un Do28D est modifié afin de tester une nouvelle aile appelée TNT (Tragflugel Neuer Technologie – Aile de Nouvelle Technologie) de 19,97m d’envergure. Désigné Do28E-TNT, il est équipé de deux Garrett TPE331-5-252D de 533kw (715cv) montés sur les ailes. Il effectue son premier vol le 14 juin 1979. L’aile sera par la suite reprise pour le Dornier Do228.

En 1980, les Do28D-2 ne sont plus produits et sont remplacés par une version améliorée appelée Do128-2. La version à turbopropulseur est désignée Do128-6 TurboSky ou TurboSkyservant.


Versions :
Do28: Prototype propulsé par deux Lycoming O-360-A1A entrainant des hélices bipales. Il a effectué son premier vol le 29 avril 1959.

Do28A-1 : Première série de production équipée de Lycoming O-540-A1A de 190 kW (250cv). L’envergure est augmentée d’environ deux mètres.

Do28A-1-S: Modification du Do28A-1 par la Jobmaster Company of Seattle (USA) pour l’équiper de flotteurs, permettant de l’utiliser comme hydravion.

Do28B-1: Version améliorée du Do28A-1 motorisée par un Lycoming IO-540 de 220kW (290cv), un nez allongé, des empennages agrandis et la possibilité d’emporter des réservoirs supplémentaires de carburant.

Do28B-1-S: Modification du Do28B-1 proposée par la Jobmaster Company of Seattle (USA) pour l’équiper de flotteurs, permettant de l’utiliser comme hydravion.

Do28B-2: Version équipée de moteurs Lycoming IO-540 turbocompressés. 1 appareil construit.

Do28C: Etude inachevée d’une version motorisée par deux turbopropulseurs de 530cv pouvant emporter huit passagers.

Do28D: Version de présérie redessinée avec un fuselage de section carrée, les ailes et les empennages sont agrandis. La propulsion est assurée par deux Lycoming IGSO-540 de 280kW (380cv). Sept appareils sont construits.

Do28D-1: Version de série du Do28D, l’envergure est encore augmentée de même que la masse maximale au décollage. 54 appareils fabriqués.

Do 28D-2: Version possédant un fuselage renforcé permettant une augmentation de la masse maximale au décollage, ainsi que d’une cabine agrandie. 172 appareils fabriqués.

Do 28D-2/OU: Sous version pour la patrouille aérienne au dessus de la mer, équipée pour permettre de détecter les pollutions d’hydrocarbures.

Do 28D-2T: Un Do28D-2 de la Luftwaffe muni de moteurs Avco Lycoming TIGO-540 turbocompressé pour des essais d’évaluation en 1980.

Do 28D-5X Turbo Skyservant: Prototype motorisé par deux turbopropulseurs Lycoming LTP-101-600 de 298kW (400cv). Surnommé TurboSky, il effectue son premier vol le 9 avril 1978.

Do 28D-6X Turbo Skyservant: Prototype motorisé par deux turbopropulseurs Pratt & Whitney PT6A-110 de 298kW (400cv). Surnommé TurboSky, il effectue son premier vol le 4 mars 1980. Il donnera ensuite le Do128-6.

Do28E-TNT : Un Do28D-2 équipé d’une nouvelle aile appelée TNT (Tragflugel Neuer Technologie – Aile de Nouvelle Technologie). Equipé de deux turbopropulseurs Garrett TPE331 montés sur les ailes, il fait son premier vol le 14 juin 1979. Le fuselage de l’appareil est entièrement modifié et l’appareil est par la suite redésigné Dornier Do228.

Do28 G.92 : Do28D slovaques modifiés en 1997 avec deux turbopropulseurs Walter Engines M601-D2 de 340 kW (450cv). 7 appareils modifiés.



Utilisateurs militaires :
Allemagne : Luftwaffe 3 Do28A-1, Bundeswehr 101 Do28D, Marinefliege 20 Do28D; plus en service.
Angola: 1 Do28, encore en service.
Benin: 2 Do28D-2, plus en service.
Cameroun: 1 Do 28B-1 de 1966 à 1970.
Kenya : 8 Do28D Skyservant en 1977, plus en service.
Lesotho: 1 Do28B-1 en 1980, plus en service.
Malawi : 8 Do28D-2 Skyservant en 1976, plus en service.
Maroc : 10 Do28D Skyservant en 1981, plus en service.
Mozambique: 3 Do28, plus en service.
Niger : 1 Do28D Skyservant, encore en service
Nigeria: 36 Do28D, 28 encore en service.
Turquie: 20 Do28B en 1965, plus en service.
Yougoslavie/Croatie: 2 Do28D Skyservant entre 1976 et 2004.
Zambie : 10 Do28D en 1973, plus en service.


Caractéristiques Do28B-1:
Equipage : 1 pilote
Passagers : 7
Longueur : 9,00m
Envergure : 13,80m
Hauteur : 2,80m
Surface alaire : 22,7m2
Masse à vide : 1’730kg
Masse maximale au décollage : 2’720kg

Moteurs :
Deux moteurs à pistons en ligne Lycoming IO-540A de 216kW (290cv)

Performances :
Vitesse max à ne pas dépasser : 334km/h
Vitesse max basse altitude: 290km/h
Vitesse de croisière : 242km/h
Vitesse ascensionnelle : 7,1m/s
Vitesse de décrochage : 70km/h
Plafond opérationnel : 6’300m
Distance franchissable : 1’780km

Armement :
Sans.


Caractéristiques Do28D-2:
Equipage : 1 ou 2 pilotes
Passagers : 12
Longueur : 11,41m
Envergure : 15,55m
Hauteur : 3,9m
Surface alaire : 29m2
Masse à vide : 2’328kg
Masse maximale au décollage : 4’350kg

Moteurs :
Deux moteurs à pistons en ligne Lycoming IGSO-540A1E de 285kW (380cv).

Performances :
Vitesse max basse altitude: 323km/h
Vitesse de croisière : 306km/h
Vitesse ascensionnelle : 5,8m/s
Plafond opérationnel : 7’680m
Distance franchissable : 2’950km

Armement :
Sans.


Liens Internet :
http://en.wikipedia.org/wiki/Dornier_Do_28
http://de.wikipedia.org/wiki/Dornier_Do_28
http://www.fly-navy.de/props/do28.html
http://www.luftfahrtmuseum.com/htmi/itf/do28.htm
http://www.flugzeuginfo.net/acdata_php/acdata_do28_en.php
Re: Dornier Do28 Skyservant à 19/09/2012 12:41 Clansman
La fiche sur le site
NTM 2014 Schleswig à 28/06/2014 07:49 stanak
Dornier Do28D-2 Skyservant (ex German Navy)
Image
Re: Dornier Do28 Skyservant à 28/06/2014 21:07 Nico2
Deux ans après la fiche, enfin.

Mais que faisais-tu Stanak ? :mrgreen:

Merci à toi.
Re: Dornier Do28 Skyservant/Tatoi à 23/11/2017 19:27 stanak
Do 28D-2
Hellenic AF
16 exemplaires utilisés de 1978 à 2010
Image
Répondre aux messages »
Texte de , créé le 17 septembre 2014 13:53, modifié le . ©AviationsMilitaires