Rappels

Histoire de l'appareil

Le DH-89 est un avion de ligne court-courrier conçu fin 1933, afin d'être plus rapide et plus confortable que le DH-84 Dragon. Il se présente comme une variante bimoteur et réduite du DH-86 Express, dont il reprend certains composants comme les moteurs Gipsy Six de 200 hp.

Il s'agissait donc d'un biplan bimoteur à train classique fixe, construit en contreplaqué. Il emporte 6 à 8 passagers.

Il vola pour la première fois le 17 avril 1934, et démontra qu'il était dépourvu des vices du DH-86. Il fut mis en service par Hillman Airways Ltd dès le 13 juillet 1934. De fait, il se montra un succès majeur de l'industrie britannique de l'entre-deux-guerre et fut construit à 205 exemplaires pour des compagnies civiles. Certains exemplaires furent aussi modifiés en hydravions, ou portèrent des skis.

D'abord appelé "Dragon six", il fut finalement vendu sous l'appellation "Dragon Rapide". Il fut simplement surnommé "Rapide". Un Dragon Rapide fut impliqué dans l'incident qui allait mener à la guerre civile espagnole, lorsque 2 agents du MI6 ramenèrent Franco des îles Canaries en juillet 1936.

Avant-guerre, il fut vendu à l'Australie (8 exemplaires de 1935 à 1944), à l'Espagne, à l'Iran (3 exemplaires de 1936 à 1949), à la Lituanie, à l'Uruguay (1 exemplaire de 1936 à 1960). Il entra en service au sein de la RAF dès 1935, dans le 24e squadron. Elle disposa de 3 DH-89 pour des missions de transport et 3 autres pour des missions d'entraînement avant la guerre.

Lorsque la seconde guerre mondiale éclata, les DH-89 furent réquisitionnés par la RAF et nommés Dominie. 492 exemplaires supplémentaires furent construits pour les besoins de la RAF avec des moteurs Gipsy Queen. Ils servirent au transport et liaison, à l'entraînement à la navigation, y compris au sein de la Fleet Air Arm (65 exemplaires).

Il fut vendu à l'Afrique du Sud (3 DH-89 réquisitionnés et 18 DH-89B), au Canada (?), aux Etats-Unis (au moins 6 furent utilisés par la 8e Air Force de 1942 à 1944), à la Finlande (?), à l'Inde (4 DH-89A de 1941 à 1945), à la Nouvelle-Zélande (5 DH-89A de 1939 à 1945 et 9 DH-89B Dominie II de 1943 à 1953), aux Pays-Bas (4 DH-89B Dominie II de 1944 à 1956), à la Yougoslavie (un exemplaire réquisitionné en 1940). La Luftwaffe en captura quelque uns qui furent utilisés.

Après la guerre, le Dragon Rapide revint à une carrière civile : en 1958, on comptait 58 exemplaires encore en service. Il fut finalement remplacé par le De Havilland Dove. La RAF le retira du service en juin 1955, et la FAA en 1961.

Il fut également vendu après-guerre à la Belgique (7 exemplaires à partir de 1946), à l'Egypte (1 exemplaire en 1948), à Israël (6 exemplaires de 1947 à 1950), à la Jordanie (2 exemplaires de 1949 à 1957), au Pérou (7 exemplaires de 1949 à 1958), au Portugal (1 DH-89A de 1950 à 1968), à la Rhodésie (5 exemplaires de 1946 à 1958).

731 exemplaires furent construits de 1937 à 1945, dont 346 par Brush Coachworks Ltd. à Longborough à partir de 1942. Il se révéla économique et très robuste. Plusieurs exemplaires sont encore en état de vol aujourd'hui.

Versions référencées

  • De Havilland DH-89 : Version civile, de base.
  • De Havilland DH-89A : Version civile améliorée.
  • De Havilland DH-89B Dominie Mk I : Version militaire d'entraînement à la navigation.
  • De Havilland DH-89B Dominie Mk II : Version militaire de liaison.
  • De Havilland DH-89M : Version de transport militaire.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Anciens pays utilisateurs

De Havilland DH-89 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 2 495 kg (5 500 lbs)
  • Masse à vide : 1 465 kg (3 230 lbs)
  • Surface alaire : 32 m² (340 sq. ft)
  • Hauteur : 3,14 m (10,3 ft)
  • Envergure : 15 m (48 ft)
  • Longueur : 10,546 m (34,6 ft)

Performances

  • Distance franchissable : 922 km (573 mi, 498 nm)
  • Plafond opérationnel : 5 090 m (16 700 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 4,3 m/s (14,108 ft/s)
  • Vitesse maximale HA : 253 km/h (157 mph, 136 kts)
  • Charge alaire, à vide : 46,383 kg/m² (9,5 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 78,98 kg/m² (16,176 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 2 moteurs à pistons De Havilland Gipsy Six
  • Puissance unitaire : 149 kW (203 ch, 200 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

picture

Forum

Sujet complet »
DH.89 Dragon Rapide à 04/10/2012 19:47 stanak
Avion de ligne court courrier de fabrication britannique des années 30

Appelé Dominie sous la cocarde anglaise, quelques 730 d'entre eux furent utilisés pour l'entraînement à la navigation aérienne.

De Havilland DH.89A Dominie
Image
Re: DH.89 Dragon Rapide à 10/10/2012 09:34 Clansman
Le DH-89 est un avion de ligne court-courrier conçu fin 1933, afin d'être plus rapide et plus confortable que le DH-84 Dragon. Il se présente comme une variante bimoteur et réduite du DH-86 Express, dont il reprend certains composants comme les moteurs Gipsy Six de 200 hp.

Il s'agissait donc d'un biplan bimoteur à train classique fixe, construit en contreplaqué. Il emporte 6 à 8 passagers.

Il vola pour la première fois le 17 avril 1934, et démontra qu'il était dépourvu des vices du DH-86. Il fut mis en service par Hillman Airways Ltd dès le 13 juillet 1934. De fait, il se montra un succès majeur de l'industrie britannique de l'entre-deux-guerre et fut construit à 205 exemplaires pour des compagnies civiles. Certains exemplaires furent aussi modifiés en hydravions, ou portèrent des skis.

D'abord appelé "Dragon six", il fut finalement vendu sous l'appellation "Dragon Rapide". Il fut simplement surnommé "Rapide". Un Dragon Rapide fut impliqué dans l'incident qui allait mener à la guerre civile espagnole, lorsque 2 agents du MI6 ramenèrent Franco des îles Canaries en juillet 1936.

Avant-guerre, il fut vendu à l'Australie (8 exemplaires de 1935 à 1944), à l'Espagne, à l'Iran (3 exemplaires de 1936 à 1949), à la Lituanie, à l'Uruguay (1 exemplaire de 1936 à 1960). Il entra en service au sein de la RAF dès 1935, dans le 24e squadron. Elle disposa de 3 DH-89 pour des misisons de transport et 3 autres pour des missions d'entraînement avant la guerre.

Lorsque la seconde guerre mondiale éclata, les DH-89 furent réquisitionnés par la RAF et nommés Dominie. 492 exemplaires supplémentaires furent construits pour les besoins de la RAF avec des moteurs Gipsy Queen. Ils servirent au transport et liaison, à l'entraînement à la navigation, y compris au sein de la Fleet Air Arm (65 exemplaires).

Il fut vendu à l'Afrique du Sud (3 DH-89 réquisitionnés et 18 DH-89B), au Canada (?), aux Etats-Unis (au moins 6 furent utilisés par la 8e Air Force de 1942 à 1944), à la Finlande (?), à l'Inde (4 DH-89A de 1941 à 1945), à la Nouvelle-Zélande (5 DH-89A de 1939 à 1945 et 9 DH-89B Dominie II de 1943 à 1953), aux Pays-Bas (4 DH-89B Dominie II de 1944 à 1956), au Pérou (7 exemplaires de 1949 à 1958), à la Yougoslavie (un exemplaire réquisitionné en 1940). La Luftwaffe en captura quelque uns qui furent utilisés.

Après la guerre, le Dragon Rapide revint à une carrière civile : en 1958, on comptait 58 exemplaires encore en service. Il fut finalement remplacé par le De Havilland Dove. La RAF le retira du service en juin 1955, et la FAA en 1961.

Il fut également vendu après-guerre à la Belgique (7 exemplaires à partir de 1946), à l'Egypte (1 exemplaire en 1948), à Israël (6 exemplaires de 1947 à 1950), à la Jordanie (2 exemplaires de 1949 à 1957), au Portugal (1 DH-89A de 1950 à 1968), à la Rhodésie (5 exemplaires de 1946 à 1958).

721 exemplaires furent construits de 1937 à 1945, dont 346 par Brush Coachworks Ltd. à Longborough à partir de 1942. Il se révéla économique et très robuste. Plusieurs exemplaires sont encore en état de vol aujourd'hui.


Versions :

DH-89 : Version de base.

DH-89A : Version améliorée avec un phare d'atterrissage, l'air conditionné en cabine et des saumons d'ailes modifiés.
Un exemplaire fut équipé de moteurs de Havilland Gipsy Queen 2 et d'hélices à pas constant et désigné Mk 4. Il apparut en 1953.
Un autre fut doté de moteurs Gipsy Queen 3 et d'hélics à pas variable, et désigné Mk 5. Il apparut en 1948. Sa masse maximale au décollage passait à 6000 livres.
Le Mk 6 était doté d'une hélice à pas constant spéciale. Il apparut en 1958.


DH-89B Dominie I : Version d'entraînement à la navigation.

DH-89B Dominie II : Version de transport et de liaison.

DH-89M : Version de transport militaire. Il fut à l'origine conçu pour des missions de patrouille côtière, avec une mitrailleuse Vickers et une autre Lewis, 2 bombes de 50 kg et 4 bombes de 9 kg. Il perdit face au Anson. Il fut exporté en Espagne (3 exemplaires, utilisés de 1935 à 1945) et en Lituanie (2 exemplaires en 1936).


La fiche sur le site



http://fr.wikipedia.org/wiki/De_Havilland_DH.89_Dragon_Rapide

http://www.avionslegendaires.net/de-havilland-dh-89-dominie.php

http://en.wikipedia.org/wiki/De_Havilland_Dragon_Rapide

http://www.pilotfriend.com/aircraft%20performance/dehavilland/4.htm

http://www.aviastar.org/air/england/havilland_rapide.php

http://www.airplane-pictures.net/type.php?p=496
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Sept. 17, 2014, 1:53 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires