Rappels

Histoire de l'appareil

Le Glaser-Dirks DG-500 est un planeur biplace en tandem à ailes médianes, parfois motorisé selon la version, muni d’un empennage en "T" et d’un train d’atterrissage principal rétractable.

Depuis 1973, l’entreprise Glaser-Dirks Flugzeugbau GmbH a déjà une bonne expérience dans la fabrication de planeurs, quand elle développe son premier biplace au milieu des années 1980, le DG-500. S’il est couramment appelé "Elan" c’est dû à l’étroite collaboration que le constructeur entretient avec l’entreprise slovène Elan pour la fabrication de ses appareils.

Le DG-500, qui est conçu pour l’instruction en vol et l’entrainement, effectue son premier vol le 19 mars 1987. Quelques semaines plus tard, c’est la version DG-500M, munie d’un moteur lui permettant de prendre l’air de façon autonome, qui s’envole à son tour.

Le DG-500 reprend le fuselage du DG-300, mais rallongé afin de permettre d’intégrer une deuxième place en tandem. Le siège arrière est légèrement surélevé, améliorant la visibilité de son occupant vers l’avant. La verrière s’ouvre en deux parties, vers la droite.

Les différentes pièces de la structure sont en fibres de carbone moulées, renforcées de polymères, permettant une très grande précision dans leur fabrication.
Le poste de pilotage avant reprend exactement la même configuration des instruments que le DG-300, afin de faciliter la conversion de l’élève pilote.

Les ailes, en position médiane, ont une envergure de 18 mètres et un allongement de 19,52. Certaines versions peuvent être équipées d’ailes munies de réservoirs d’eau comme ballasts, pouvant contenir jusqu’à 160 litres d’eau. L’empennage est en forme de "T".
Le train d’atterrissage est constitué d’une roue rétractable sous le fuselage, d’une petite roue sous le nez et d’une roulette de queue.

Les versions désignées par un "M" sont équipées d’un moteur, installé sur un pylône rétractable, leur permettant de prendre l’air de façon autonome. Une fois arrêté et l’hélice parfaitement alignée avec le pylône, le propulseur est automatiquement rentré dans le fuselage. Un système numérique de gestion du moteur est installé dans le cockpit pour en contrôler le fonctionnement, la température, la pression et la quantité de carburant disponible. Dans cette configuration, les ballasts ne peuvent dépasser 100kg.

Des ailes de différentes envergures sont disponibles, soit 17,2 mètres pour la voltige, 18 mètre en général pour l’entrainement, ou 20 et 22 mètres. Certaines de ces ailes sont également disponibles avec des ailettes à leurs extrémités.

Depuis décembre 1994, la version DG-505 est proposée, bénéficiant de quelques améliorations. L’aménagement des postes de pilotage est revu afin d’offrir plus de place aux pilotes et les ailes ont une forme différente, leur corde ne diminuant qu’à partir de la moitié de leur longueur environ. Une grande partie de ces appareils sont construits par l’entreprise Elan en Slovénie sous la désignation de DG-505 "Orion".

Le DG-500 détient encore en 2013 le record du monde d’altitude (ID : 14043) réalisé avec un planeur piloté avec une altitude de 50'721 pieds, soit 15’460 mètres. Ce vol a été réalisé le 29 août 2006 par Steve Fossett et Einar Enevoldson, à bord d’un DG-505M équipé d’un réservoir d’oxygène à la place du moteur, d’une verrière à double parois et d’un parachute de freinage en cas de descente en urgence.

Depuis 1987, 253 DG-500 des différentes versions ont été construits. Un de ces appareils est en service au sein de l’Armée de l’Air.


Texte de Jericho, avec son aimable autorisation.

Versions référencées

  • Glaser-Dirks DG-500 : version de base, munie d’ailes de 18 m d’envergure.
  • Glaser-Dirks DG-500/18 : Version modifiée prévue pour l’instruction, munie d’ailes de 18 mètres d’envergure, à partir de 1989.
  • Glaser-Dirks DG-500/20 : Version de sport, munie d’ailes de 20 mètres d’envergure, à partir de 1993.
  • Glaser-Dirks DG-500/22 : Version de sport, munie d’ailes de 22 mètres d’envergure, à partir de 1989.
  • Glaser-Dirks DG-500B : version améliorée redésignée DG-505.
  • Glaser-Dirks DG-500M : Version de base motorisée permettant des décollages autonomes.
  • Glaser-Dirks DG-505 : Version améliorée du DG-500, à partir de 1994.
  • Glaser-Dirks DG-505MB : Version motorisée du DG-505 permettant des décollages autonomes, munie d’ailes de 20 ou 22 mètres d’envergure, à partir de 1994.
  • Elan DG-505 Orion : DG-505 construits en Slovénie par l’entreprise Elan, à partir de 1994.

Pays exploitant actuellement cet appareil

Glaser-Dirks DG-505 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 750 kg (1 653 lbs)
  • Masse à vide : 400 kg (882 lbs)
  • Surface alaire : 16,6 m² (178,681 sq. ft)
  • Hauteur : 1,82 m (5,971 ft)
  • Envergure : 18 m (59 ft)
  • Longueur : 8,66 m (28,412 ft)

Performances

  • Vitesse critique (VNE) : 270 km/h (168 mph, 146 kts)
  • Vitesse de décrochage : 69 km/h (43 mph, 37 kts)
  • Finesse : 40
  • Taux de chute minimum : 0,65 m/s (2,13 ft/s)
  • Facteur de charge maximal : 5,3 G
  • Facteur de charge minimal : 2,65 G
  • Vitesse maximale HA : 200 km/h (124 mph, 108 kts)
  • Charge alaire, à vide : 24,096 kg/m² (4,94 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 45,181 kg/m² (9,254 lbs/sq. ft)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

picture

Forum

Sujet complet »
Glaser-Dirks DG-500 à 03/11/2012 12:26 stanak
Planeur biplace de construction allemande,
premier vol effectué en 1989.

Glaser-Dirks DG505 Elan (1 exemplaire en service dans l'AdlA)
Image
Re: Glaser-Dirks DG-500 à 30/10/2013 11:51 Jericho
Le Glaser-Dirks DG-500 est un planeur biplace en tandem à ailes médianes, parfois motorisé selon la version, muni d’un empennage en "T" et d’un train d’atterrissage principal rétractable.

Depuis 1973, l’entreprise Glaser-Dirks Flugzeugbau GmbH a déjà une bonne expérience dans la fabrication de planeurs, quand elle développe son premier biplace au milieu des années 1980, le DG-500. S’il est couramment appelé "Elan" c’est dû à l’étroite collaboration que le constructeur entretient avec l’entreprise slovène Elan pour la fabrication de ses appareils.

Le DG-500, qui est conçu pour l’instruction en vol et l’entrainement, effectue son premier vol le 19 mars 1987. Quelques semaines plus tard, c’est la version DG-500M, munie d’un moteur lui permettant de prendre l’air de façon autonome, qui s’envole à son tour.

Le DG-500 reprend le fuselage du DG-300, mais rallongé afin de permettre d’intégrer une deuxième place en tandem. Le siège arrière est légèrement surélevé, améliorant la visibilité de son occupant vers l’avant. La verrière s’ouvre en deux parties, vers la droite.
Les différentes pièces de la structure sont en fibres de carbone moulées, renforcées de polymères, permettant une très grande précision dans leur fabrication.
Le poste de pilotage avant reprend exactement la même configuration des instruments que le DG-300, afin de faciliter la conversion de l’élève pilote.
Les ailes, en position médiane, ont une envergure de 18 mètres et un allongement de 19,52. Certaines versions peuvent être équipées d’ailes munies de réservoirs d’eau comme ballasts, pouvant contenir jusqu’à 160 litres d’eau. L’empennage est en forme de "T".
Le train d’atterrissage est constitué d’une roue rétractable sous le fuselage, d’une petite roue sous le nez et d’une roulette de queue.
Les versions désignées par un "M" sont équipées d’un moteur, installé sur un pylône rétractable, leur permettant de prendre l’air de façon autonome. Une fois arrêté et l’hélice parfaitement alignée avec le pylône, le propulseur est automatiquement rentré dans le fuselage. Un système numérique de gestion du moteur est installé dans le cockpit pour en contrôler le fonctionnement, la température, la pression et la quantité de carburant disponible. Dans cette configuration, les ballasts ne peuvent dépasser 100kg.
Des ailes de différentes envergures sont disponibles, soit 17,2 mètres pour la voltige, 18 mètre en général pour l’entrainement, ou 20 et 22 mètres. Certaines de ces ailes sont également disponibles avec des ailettes à leurs extrémités.

Depuis décembre 1994, la version DG-505 est proposée, bénéficiant de quelques améliorations. L’aménagement des postes de pilotage est revu afin d’offrir plus de place aux pilotes et les ailes ont une forme différente, leur corde ne diminuant qu’à partir de la moitié de leur longueur environ. Une grande partie de ces appareils sont construits par l’entreprise Elan en Slovénie sous la désignation de DG-505 "Orion".

Le DG-500 détient encore en 2013 le record du monde d’altitude (ID : 14043) réalisé avec un planeur piloté avec une altitude de 50'721 pieds, soit 15’460 mètres. Ce vol a été réalisé le 29 août 2006 par Steve Fossett et Einar Enevoldson, à bord d’un DG-505M équipé d’un réservoir d’oxygène à la place du moteur, d’une verrière à double parois et d’un parachute de freinage en cas de descente en urgence.

Depuis 1987, 253 DG-500 des différentes versions ont été construits. Un de ces appareils est en service au sein de l’Armée de l’Air.


Versions :
DG-500: version de base, munie d’ailes de 18m d’envergure.

DG-500M : version de base motorisée permettant des décollages autonomes.

DG-500/18 : version modifiée prévue pour l’instruction, munie d’ailes de 18 mètres d’envergure, à partir de 1989.

DG-500/20 : version de sport, munie d’ailes de 20 mètres d’envergure, à partir de 1993.

DG-500/22 : version de sport, munie d’ailes de 22 mètres d’envergure, à partir de 1989.

DG-500B : version améliorée redésignée DG-505.

DG-505 : version améliorée du DG-500, à partir de 1994.

DG-505 "Orion": DG-505 construits en Slovénie par l’entreprise Elan, à partir de 1994.

DG-505MB : Version motorisée du DG-505 permettant des décollages autonomes, munie d’ailes de 20 ou 22 mètres d’envergure, à partir de 1994.


Utilisateurs militaires :
France : 1 exemplaire au sein de l’Armée de l’Air.


Caractéristiques DG-505 :
Equipage : 1
Passagers : 1
Longueur : 8,66m
Hauteur : 1,82m
Envergure : 18,00m
Allongement : 19,5
Surface alaire : 16,6m2
Masse à vide : 400kg
Ballast disponible maximum : 160kg
Masse maximale au décollage : 750kg

Moteurs :
Sans.

Performances :
Vitesse max haute altitude: 270km/h
Vitesse de décrochage : 69km/h
Taux de chute maximale à 110km/h : 0,65m/s
Facteur de charge maximal : +5,3 / -2,65G

Armement :
Sans.

Liens internet :
http://en.wikipedia.org/wiki/Glaser-Dirks_DG-500
http://de.wikipedia.org/wiki/DG-500
http://www.dg-flugzeugbau.de/index.php?id=dg-25-jahre-e
http://www.dg-flugzeugbau.de/index.php?id=dg505-modellpflege-e
http://www.sailplanedirectory.com/PlaneDetails.cfm?planeID=82
http://all-aero.com/index.php/contactus/34-planes/4211-glaser-dirks-dg-500
Re: Glaser-Dirks DG-500 à 31/10/2013 10:41 Clansman
Un Elan pour le site
Re: Glaser-Dirks DG-500 à 31/10/2013 11:02 Jericho

Clansman a écrit

Un Elan pour le site
Merci! :D
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Sept. 17, 2014, 1:53 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires