Rappels

Histoire de l'appareil

La firme Champion Aircraft Corporation fut fondée par Robert Brown. En 1951, elle acquit les droits de production de l'Aeronca 7 Champion, ce qui donna le Citabria. Ce nom vient de Airbatic pris à l'envers, car outre l'entraînement, le vol privé et un usage utilitaire, il est aussi capable de vols acrobatiques.

Dérivé en particulier de la version 7EC du Champion, le Citabria vola pour la première fois en mai 1964 et entra en production la même année, dans la version 7ECA. D'autres versions suivirent : le 7GCAA et le 7GCBC en 1965, puis le 7KCAB en 1968.

Extérieurement, il se distingue peu de son prédécesseur si ce n'est pas des gouvernes, des bouts d'ailes et des hublots carrés. Cependant, la surface vitrée est plus grande et offre plus de visibilité. Comme lui, il est biplace en tandem, avec un train classique fixe, des ailes hautes haubanées et monomoteur. Il est construit en tubes d'aluminium, et certaines parties (notamment dans l'aile) sont en bois, le tout recouvert de toile.

En septembre 1970, Bellanca acquit la société Champion et continua à produire le Citabria jusqu'en 1980. Les versions 7GCAA furent construites sous la désignation "Citabria A package", 7KCAB sous la désignation "Citabria B package", et les 7BCBC sous la désignation "Citabria C Package". Mais il ne semble pas qu'il y eut de modifications majeures. Au contraire, ces désignations semble avoir déjà utilisées par leur constructeur précédent.

En 1982, les actifs de la société furent liquidés. Le concept du Citabria connut dans les années 1980 une période agitée, passant de société en société. Un seul exemplaire fut produit, sous la désignation Citabria 150S, en réalité un 7GCBC. La firme American Champion Aircraft Corporation, fondée en 1988, reprit les droits du concept en 1989 et la production en 1990. En 2004, une modification intervint sur toutes les versions encore en production : le train d'atterrissage principal fut construit en aluminium.

Le Citabria, lors de sa commercialisation, était l'unique avion produit aux Etats-Unis à être certifié pour le vol acrobatique, grâce à une cellule pouvant supporter entre 5G et -2G. Il devint populaire en tant qu'avion d'entraînement et à usage privé. Ses capacités ADAC en firent un excellent avion de brousse, et il servit avec succès dans des missions aussi variées que le remorquage de planeurs, l'observation des pipelines et les travaux agricoles.

L'armée de terre turque acquit 40 Citabria 7GCBC pour l'observation. Ils sont maintenant retirés du service, et l'un d'eux est exposé au musée Rahmi M Koç à Istamboul. Ce musée regroupe nombre de véhicules terrestres, aériens et maritimes. Les îles Tonga ont acquis un exemplaire du Citabria : celui-ci semble toujours en service et remplit une fonction de patrouille maritime. Plus de 5238 exemplaires ont été construits : il n'est plus produit actuellement.

Versions référencées

  • Champion 7ECA : Version initiale de série (1964), moteur Continental O-200-A de 100 hp.
  • Champion 7GCAA : Version de 1965, avec un moteur Lycoming O-320-A2B de 150 hp.
  • Champion 7GCBC : Version de 1965, similaire au 7GCAA mais avec une envergure accrue de 30 cm et des flaps.
  • Champion 7KCAB : Version de 1968, avec un moteur Lycoming IO-320-E2A de 150 hp.
  • Champion Citabria Pro : Prototype d'une version plus particulièrement destinée au vol acrobatique, en particulier sur le dos.

Pays exploitant actuellement cet appareil

Anciens pays utilisateurs

Champion 7GCAA voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 748 kg (1 650 lbs)
  • Masse à vide : 503 kg (1 110 lbs)
  • Surface alaire : 15 m² (165 sq. ft)
  • Hauteur : 1,98 m (6,5 ft)
  • Envergure : 10,211 m (33,5 ft)
  • Longueur : 6,98 m (22,9 ft)

Performances

  • Vitesse de croisière : 203 km/h (126 mph, 109 kts)
  • Vitesse critique (VNE) : 261 km/h (162 mph, 141 kts)
  • Vitesse de décrochage : 82 km/h (51 mph, 44 kts)
  • Facteur de charge maximal : 5 G
  • Facteur de charge minimal : 2 G
  • Distance franchissable : 805 km (500 mi, 434 nm)
  • Plafond opérationnel : 3 658 m (12 000 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 5,7 m/s (18,701 ft/s)
  • Charge alaire, à vide : 32,845 kg/m² (6,727 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 48,824 kg/m² (10 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 1 moteur à cylindres à plat Lycoming O-320-A2B
  • Puissance unitaire : 93 kW (127 ch, 125 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

Forum

Sujet complet »
Champion Citabria à 10/06/2013 07:19 Clansman
La firme Champion Aircraft Corporation fut fondée par Robert Brown. En 1951, elle acquit les droits de production de l'Aeronca 7 Champion, ce qui donna le Citabria. Ce nom vient de Airbatic pris à l'envers, car outre l'entraînement, le vol privé et un usage utilitaire, il est aussi capable de vols acrobatiques.

Dérivé en particulier de la version 7EC du Champion, le Citabria vola pour la première fois en mai 1964 et entra en production la même année, dans la version 7ECA. D'autres versions suivirent : le 7GCAA et le 7GCBC en 1965, puis le 7KCAB en 1968.

Extérieurement, il se distingue peu de son prédécesseur si ce n'est pas des gouvernes, des bouts d'ailes et des hublots carrés. Cependant, la surface vitrée est plus grande et offre plus de visibilité. Comme lui, il est biplace en tandem, avec un train classique fixe, des ailes hautes haubanées et monomoteur. Il est construit en tubes d'aluminium, et certaines parties (notamment dans l'aile) sont en bois, le tout recouvert de toile.

En septembre 1970, Bellanca acquit la société Champion et continua à produire le Citabria jusqu'en 1980. Les versions 7GCAA furent construites sous la désignation "Citabria A package", 7KCAB sous la désignation "Citabria B package", et les 7BCBC sous la désignation "Citabria C Package". Mais il ne semble pas qu'il y eut de modifications majeures. Au contraire, ces désignations semble avoir déjà utilisées par leur constructeur précédent.

En 1982, les actifs de la société furent liquidés. Le concept du Citabria connut dans les années 1980 une période agitée, passant de société en société. Un seul exemplaire fut produit, sous la désignation Citabria 150S, en réalité un 7GCBC. La firme American Champion Aircraft Corporation, fondée en 1988, reprit les droits du concept en 1989 et la production en 1990. En 2004, une modification intervint sur toutes les versions encore en production : le train d'atterrissage principal fut construit en aluminium.

Le Citabria, lors de sa commercialisation, était l'unique avion produit aux Etats-Unis à être certifié pour le vol acrobatique, grâce à une cellule pouvant supporter entre 5G et -2G. Il devint populaire en tant qu'avion d'entraînement et à usage privé. Ses capacités ADAC en firent un excellent avion de brousse, et il servit avec succès dans des missions aussi variées que le remorquage de planeurs, l'observation des pipelines et les travaux agricoles.

L'armée de terre turque acquit 40 Citabria 7GCBC pour l'observation. Ils sont maintenant retirés du service, et l'un d'eux est exposé au musée Rahmi M Koç à Istamboul. Ce musée regroupe nombre de véhicules terrestres, aériens et maritimes. Les îles Tonga ont acquis un exemplaire du Citabria : celui-ci semble toujours en service et remplit une fonction de patrouille maritime. Plus de 5238 exemplaires ont été construits : il n'est plus produit actuellement.


Versions :

7ECA : Version initiale de série (1964), moteur Continental O-200-A de 100 hp. Le moteur Lycoming O-235-C1 de 115 hp fut disponible en option dès la même année, et devint standard en 1967.

7ECA Citabria Aurora : 7ECA construit à partir de 1995, avec une structure d'ailes entièrement métallique.

7GCAA : Version de 1965, avec un moteur Lycoming O-320-A2B de 150 hp.

7GCAA Citabria Adventure : 7GCAA construit à partir de 1997. Structure des ailes en métal, moteur Lycoming O-320-B2B de 160 hp.

7GCAA Ultimate Adventure : Moteur Superior Vantage O-360-A3A2 de 180 hp et hélice en composite.

7GCBC : Version de 1965, similaire au 7GCAA mais avec une envergure accrue de 30 cm et des flaps.

7GCBC Citabria Explorer : 7GCBC construit à partir de 1994. Ailes métalliques, moteur Lycoming O-320-B2B de 160 hp.

7GCBC High Country Explorer : Moteur Superior Vantage O-360-A3A2 de 180 hp, roues plus grandes.

7KCAB : Version de 1968, avec un moteur Lycoming IO-320-E2A de 150 hp. Similaire au 7GCAA, mais ravitaillement en carburant et en huile modifié. Cela a permis des phases de vol sur le dos plus longues.

Citabria Pro : Prototype d'une version plus particulièrement destinée au vol acrobatique, en particulier sur le dos. Le fuselage était plus aplati, l'aile était montée en parasol et le moteur était un Lycoming IO-360SPL. Bien qu'un espace restait prévu pour un 2e membre d'équipage, il était sensé être monoplace. Sa désignation exacte est inconnue.



http://en.wikipedia.org/wiki/American_Champion_Citabria

http://www.airliners.net/aircraft-data/stats.main?id=34

http://www.pilotfriend.com/aircraft%20performance/champion/am_champ.htm

http://www.flugzeuginfo.net/acdata_php/acdata_citabria_en.php

http://www.amerchampionaircraft.com/
Re: Champion Citabria à 16/07/2013 07:41 Clansman
Le Citabria sur le site
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Sept. 17, 2014, 1:53 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires