Rappels

Histoire de l'appareil

Le C.22 (ou CT.22) est un drone-cible conçu et construit en France, afin de remplacer le CT-20 alors construit par Aérospatiale. Il vola pour la première fois le 6 juin 1980.

Il dispose d'une aile médiane en flèche légère, et d'un réacteur (un Microturbo TRI 60-2 de 350 kgp) situé dans une nacelle dorsale. Son empennage est en croix. Sa construction est mixte, plastique et métal. Il mesure plus de 5 mètres pour une envergure de 2,5 mètres.

C'est un drone subsobnique, de la classe du MQM-107 Streaker américain et capable de voler plus de 2 heures. Il est catapulté à l'aide de 2 fusées JATO et est récupéré grâce à un parachute. Il est conçu pour faire réagir les radars et les autodirecteurs de missiles infrarouges ou électro-magnétiques. Il sert généralement à l'entraînement (au tir canon ou au tir air-sol), mais aussi aux essais de missiles, comme le missile sol-air Aster ou le missile air-air Mica. Il peut aussi remorquer deux autres cibles.

Dans le cas de l'Aster 15, 6 essais furent effectués en 1996 et 1997 avec un taux de réussite de 100 %, le C.22 participant à 5 tests sur 6. Le C.22 a simulé aussi bien des avions que des missiles de croisière, évoluant entre 10 mètres et 1000 mètres. Pour un des tests de l'Aster 30, il est monté jusqu'à 11000 mètres d'altitude. Il servit également, en 2005, à l'un des tests de qualification de l'Aster SAMP-T.

Dans le cas du missile Mica, un essai eut lieu le 11 juin 2007, où un Rafale put atteindre un C.22 pourtant situé dans ses 6 heures. Cet essai permit de valider, entre autres, la pertinence de la liaison 16.

Le dernier exemplaire du C.22 fut utilisé en février 2014 dans le cadre d'un essai du missile MICA. Il pourrait être remplacé, à terme, par le drone italien Mirach.

Versions référencées

  • Aérospatiale C.22 : Unique version de série.
  • Aérospatiale CT.22 : Autre désignation possible.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Anciens pays utilisateurs

Aérospatiale C.22 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 630 kg (1 389 lbs)
  • Masse à vide : 300 kg (661 lbs)
  • Hauteur : 1,15 m (3,77 ft)
  • Envergure : 2,5 m (8,202 ft)
  • Longueur : 5,25 m (17,224 ft)

Performances

  • Endurance maximale : 2,5 h
  • Plafond opérationnel : 14 000 m (45 932 ft)
  • Mach maximal HA : Mach 0,9
  • Vitesse maximale HA : 1 111 km/h (690 mph, 600 kts)

Motorisation

  • 1 réacteur Microturbo TRI 60-2
  • Puissance unitaire : 377 kgp (3,7 kN, 832 lbf)
  • Plus 2 fusées de 2900 kgp

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Aucune photo n'est encore répertoriée. Aidez-nous à changer cela !

Forum

Sujet complet »
Aérospatiale C.22 à 09/07/2014 12:35 Clansman
Le C.22 (ou CT.22) est un drone-cible conçu et construit en France, afin de remplacer le CT-20 alors construit par Aérospatiale. Il vola pour la première fois le 6 juin 1980.

Il dispose d'une aile médiane en flèche légère, et d'un réacteur (un Microturbo TRI 60-2 de 350 kgp) situé dans une nacelle dorsale. Son empennage est en croix. Sa construction est mixte, plastique et métal. Il mesure plus de 5 mètres pour une envergure de 2,5 mètres.

C'est un drone subsobnique, de la classe du MQM-107 Streaker américain et capable de voler plus de 2 heures. Il est catapulté à l'aide de 2 fusées JATO et est récupéré grâce à un parachute. Il est conçu pour faire réagir les radars et les autodirecteurs de missiles infrarouges ou électro-magnétiques. Il sert généralement à l'entraînement (au tir canon ou au tir air-sol), mais aussi aux essais de missiles, comme le missile sol-air Aster ou le missile air-air Mica. Il peut aussi remorquer deux autres cibles.

Dans le cas de l'Aster 15, 6 essais furent effectués en 1996 et 1997 avec un taux de réussite de 100 %, le C.22 participant à 5 tests sur 6. Le C.22 a simulé aussi bien des avions que des missiles de croisière, évoluant entre 10 mètres et 1000 mètres. Pour un des tests de l'Aster 30, il est monté jusqu'à 11000 mètres d'altitude. Il servit également, en 2005, à l'un des tests de qualification de l'Aster SAMP-T.

Dans le cas du missile Mica, un essai eut lieu le 11 juin 2007, où un Rafale put atteindre un C.22 pourtant situé dans ses 6 heures. Cet essai permit de valider, entre autres, la pertinence de la liaison 16.

Le dernier exemplaire du C.22 fut utilisé en février 2014 dans le cadre d'un essai du missile MICA. Il pourrait être remplacé, à terme, par le drone italien Mirach.



http://www.aviafrance.com/aerospatiale-c-22-aviation-france-9958.htm

http://www.cesa.air.defense.gouv.fr/article.php3?id_article=309

http://lemamouth.blogspot.fr/2014/03/on-acheve-meme-les-c-22.html

http://www.netmarine.net/armes/aster/

http://en.wikipedia.org/wiki/A%C3%A9rospatiale_C.22

http://www.vectorsite.net/twdrn_12.html#m4

http://www.comptoir-aviation.com/english/2008/05/aerospatiale-c.html
Re: Aérospatiale C.22 à 09/07/2014 20:10 Clansman
La fiche sur le site

Pas de photos libres de droit malheureusement. Mais en parcourant les sources, vous pourrez voir à quoi ça ressemble.
Re: Aérospatiale C.22 à 11/07/2014 22:39 Nico2
Vu :hehe: .

Pas toujours facile de trouver des photos libres de droit.
Re: Aérospatiale C.22 à 12/07/2014 12:15 Ansierra117
Même google image > option libre de droit? :(
Re: Aérospatiale C.22 à 12/07/2014 12:36 Clansman
Nope. De toute façon, tu retombes toujours sur Wikipedia ou flickr (option CC).
Re: Aérospatiale C.22 à 14/07/2014 17:46 Nico2

Ansierra117 a écrit

Même google image > option libre de droit? :(

C'est vraiment un problème pour les appareils / matériels moins connus.
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Sept. 17, 2014, 1:53 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires