Rappels

Histoire de l'appareil

Dès 1959, SAAB prit l'initiative de développer un appareil ayant pour rôle essentiel l'entraînement, mais capable d'effectuer d'autres tâches variées : attaque au sol, liaison, reconnaissance, remorquage de cibles. Le projet fut étudié sur fonds propres.

Le prototype, équipé d'ailes médianes, effectua son vol inaugural le 29 juin 1963. Il fut suivi d'un deuxième prototype, qui prit l'air le 17 juin 1964. Ils étaient tous deux propulsés par 2 réacteurs Turbomeca Aubisque de 743 kgp, désignés RM-9B en Suède.

Il s'agit d'un biréacteur biplace côte-à-côte, doté d'un empennage en T et d'ailes en flèche de 12°, au dièdre négatif de 6° et placées en position haute. Sa construction est entièrement métallique et ses commandes hydrauliques. Il est équipé d'une radio VHF et UHF, d'un système VOR/ILS, d'un radiocompas, d'un transpondeur, d'un radio-transpondeur. Il dispose de 6 points d'emport, 3 sous chaque aile.

Désigné Sk 60 par l'armée de l'air suédoise, il fut d'abord commandé à 130 exemplaires en 1964, chiffre qui passa rapidement à 150. Le premier Sk 60A prit son envol le 27 août 1965 et entra en service au printemps 1966. Les premières escadrilles à s'en doter furent le F5 à Ljungbyhed, et le F20 à Uppsala. 149 Sk 60A furent ensuite livrés jusqu'en 1969 et remplacèrent les Vampire.

Le Sk 60A était une pure version d'entraînement désarmée, tandis que le Sk 60B, capable d'emporter 700 kg de charges, avait des capacités d'attaque au sol. 46 Sk 60A furent portés au standard Sk 60B.

Le Sk 60C, doté d'une caméra, ajoutait la reconnaissance à ses capacités. Un prototype neuf fut construit, et 29 Sk 60A furent convertis. Il se distingue par un nez allongé et anguleux. Les Sk 60B et C peuvent être équipés de pods de canons ADEN ou de 12 roquettes de 13,5 cm, voire de missiles Rb 05.

Le Sk 60D était destiné aux liaisons : il était devenu quadriplace. 4 sièges simples remplaçaient les 2 sièges éjectables. 3 Sk 60A furent convertis à ce standard dans les années 1970 et certains arborèrent le camouflage des Viggen.

Le Sk 60E est la version civile du Sk 60D, destinée aux équipages militaires se reconvertissant dans le civil et équipé, par exemple, d'un système d'aide à l'atterrissage. Il n'y eut que 10 exemplaires.

Le 105XT était une version destinée à l'exportation, dérivée du Sk 60B. Son prototype était le 2e prototype modifié du Saab 105. Elle était propulsée par des General Electric J85-GE-17B de 1 293 kgp et les ailes étaient renforcées afin de permettre l'emport de 2000 kg de charges. Elle effectua son premier vol le 29 avril 1967. Seule l'Autriche se montra intéressée, et en commanda 40 exemplaires, nommés SAAB 105Ö. Ils furent livrés entre juillet 1970 et 1972.

En novembre 1993, l'étude d'une nouvelle version équipée de Rolls-Royce FJ44 de 862 kgp, désignés RM-15, commença. Cela allait donner un appareil dont l'appellation, très officieuse, est Sk 60W. Les nouveaux réacteurs étaient plus puissants, plus fiables, plus simples à maintenir, plus écologiques. Le prototype effectua son premier vol en août 1995. La Suède décida de convertir 115 appareils des versions Sk 60A, B et C.

En septembre 2009, Saab reçut un contrat de 18,8 millions de dollars afin de moderniser l'avionique des Saab 105, afin de leur permettre l'entraînement des pilotes de JAS 39 et de les faire durer jusqu'en 2017.

Une variante ne fut jamais construite en série, le Saab 105G. Celui-ci dérivait du SAAB 105Ö. Sa capacité en carburant et en charges militaires étaient augmentées (2350 kg), son avionique améliorée et ses performances meilleures. Les ailes avaient été modifiées. Le prototype du 105G était celui du 105XT, de nouveau modifié.

D'autres versions ne virent jamais le jour : le Saab 105D (un jet d'affaire), le Saab 105H destiné à la Suisse et le Saab 105S proposé aux Finlandais. Saab chercha à présenter l'appareil au concours JPATS, mais échoua à trouver un partenaire.

192 appareils furent construits. La Suède en possède encore 80, et l'Autriche, qui prévoit de les retirer en service, encore 27. Ils sont désormais cantonés à l'entraînement et à la liaison, l'attaque au sol n'étant plus de leur ressort. Encore que l'Autriche les utilisa dans un rôle d'interception. La patrouille acrobatique suédoise Team 60 en utilise 6 exemplaires, 4 à ses débuts en 1974.


Texte de Clansman.

Versions référencées

  • SAAB 105 : Prototypes. 2 exemplaires.
  • SAAB Sk 60A : Version de série de base. 150 exemplaires.
  • SAAB Sk 60B : Version d'attaque au sol basée sur le Sk 60A. 46 exemplaires modifiés.
  • SAAB Sk 60C : Version de reconnaissance et d'attaque au sol basée sur le Sk 60A. 1 prototype et 29 exemplaires modifiés.
  • SAAB Sk 60D : Version quadriplace de liaison basée sur le Sk 60A. 3 exemplaires modifiés.
  • SAAB Sk 60E : Version civile du Sk 60D. 10 exemplaires.
  • SAAB Sk 60W : Désignation officieuse des Sk 60A/B/C remotorisés avec des RM-15. 115 exemplaires modifiés.
  • SAAB 105D : Projet de version de transport d'affaire.
  • SAAB 105XT : Démonstrateur export basé sur un Sk 60B amélioré et motorisé par un GE J85-GE-17B. 1 exemplaire modifié.
  • SAAB 105G : Version export lourdement améliorée basée sur le 105XT. 1 exemplaire modifié.
  • SAAB 105H : Projet de version export destinée à la Suisse.
  • SAAB 105Ö : Version export destinée à l'Autriche. 40 exemplaires.
  • SAAB 105S : Projet de version export destinée à la Finlande.

Pays exploitant actuellement cet appareil

SAAB 105Ö voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 4 635 kg (10 218 lbs)
  • Masse à vide : 2 849 kg (6 281 lbs)
  • Surface alaire : 16,3 m² (175,452 sq. ft)
  • Hauteur : 2,7 m (8,858 ft)
  • Envergure : 9,5 m (31,168 ft)
  • Longueur : 10,8 m (35,433 ft)

Performances

  • Distance franchissable : 2 300 km (1 429 mi, 1 242 nm)
  • Vitesse maximale HA : 970 km/h (603 mph, 524 kts)
  • Charge alaire, à vide : 174,785 kg/m² (35,799 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 284,356 kg/m² (58,241 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 2 réacteurs General Electric J85-GE-17B
  • Puissance unitaire : 1 293 kgp (13 kN, 2 850 lbf)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

picture
picture
picture

Forum

Sujet complet »
Saab 105 à 01/03/2011 17:01 Clansman
Dès 1959, Saab prit l'initiative de développer un appareil ayant pour rôle essentiel l'entraînement, mais capable d'effectuer d'autres tâches variées : attaque au sol, liaison, reconnaissance, remorquage de cibles. Le projet fut étudié sur fonds propres.

Le prototype, équipé d'ailes médianes, effectua son vol inaugural le 29 juin 1963. Il fut suivi d'un deuxième prototype, qui prit l'air le 17 juin 1964. Ils étaient tous deux propulsés par 2 réacteurs Turbomeca Aubisque de 743 kgp, désignés RM9B en Suède.

Il s'agit d'un biréacteur biplace côte-à-côte, doté d'un empennage en T et d'ailes en flèche de 12°, au dièdre négatif de 6° et placées en position haute. Sa construction est entièrement métallique et ses commandes hydrauliques. Il est équipé d'une radio VHF et UHF, d'un système VOR/ILS, d'un radiocompas, d'un transpondeur, d'un radio-transpondeur. Il dispose de 6 points d'emport, 3 sous chaque aile.

Désigné Sk60 par l'armée de l'air suédoise, il fut d'abord commandé à 130 exemplaires en 1964, chiffre qui passa rapidement à 150. Le premier Sk60A prit son envol le 27 août 1965 et entra en service au printemps 1966. Les premières escadrilles à s'en doter furent le F5 à Ljungbyhed, et le F20 à Uppsala. 149 Sk60A furent livrés jusqu'en 1969 et remplacèrent les Vampire.

Le Sk60A était une pure version d'entraînement désarmée, tandis que le Sk60B, capable d'emporter 700 kg de charges, avait des capacités d'attaque au sol. 46 Sk60A furent portés au standard Sk60B.

Le Sk60C, doté d'une caméra, ajoutait la reconnaissance à ses capacités. Un prototype neuf fut construit, et 29 Sk60A furent convertis. Il se distingue par un nez allongé et anguleux. Les Sk60B et C peuvent être équipés de pods de canons ADEN ou de 12 roquettes de 13,5 cm, voire de missiles Rb05.

Le Sk60D était destiné aux liaisons : il était devenu quadriplace. 4 sièges simples remplaçaient les 2 sièges éjectables. 3 Sk60A furent convertis à ce standard dans les années 1970 et certains arborèrent le camouflage des Viggen.

Le Sk60E est la version civile du Sk60D, destinée aux équipages militaires se reconvertissant dans le civil et équipé, par exemple, d'un système d'aide à l'atterrissage. Il n'y eut que 10 exemplaires.

Le 105XT était une version, destinée à l'exportation, dérivée du Sk60B. Son prototype était le 2e prototype du Saab 105, modifié. Elle était propulsée par des General Electric J85-GE-17B de 1 293 kgp et les ailes étaient renforcées afin de permettre l'emport de 2000 kg de charges. Elle effectua son premier vol le 29 avril 1967. Seule l'Autriche se montra intéressée, et en commanda 40 exemplaires, nommés 105ÖE. Ils furent livrés entre juillet 1970 et 1972.

En novembre 1993, l'étude d'une nouvelle version équipée de Rolls-Royce FJ44 de 862 kgp, désignés RM-15, commença. Cela allait donner un appareil dont l'appellation, très officieuse, est Sk60W. Les nouveaux réacteurs étaient plus puissants, plus fiables, plus simples à maintenir, plus écologiques. Le prototype effectua son premier vol en août 1995. La Suède décida de convertir 115 appareils des versions Sk60A, B et C.

En septembre 2009, Saab reçut un contrat de 18,8 millions de dollars afin de moderniser l'avionique des Saab 105, afin de leur permettre l'entraînement des pilotes de JAS-39 et de les faire durer jusqu'en 2017.

Une variante ne fut jamais construite en série, le Saab 105G. Celui-ci dérivait du Saab 105Ö. Sa capacité en carburant et en charges militaires étaient augmentées (2350 kg), son avionique améliorée et ses performances meilleures. Les ailes avaient été modifiées. Le prototype du 105G était celui du 105XT, de nouveau modifié.

D'autres versions ne virent jamais le jour : le Saab 105D (un jet d'affaire), le Saab 105H destiné à la Suisse et le Saab 105S proposé aux Finlandais. Saab chercha à présenter l'appareil au concours JPATS, mais échoua à trouver un partenaire.

192 appareils furent construits. La Suède en possède encore 80, et l'Autriche, qui prévoit de les retirer en service, encore 27. Ils sont désormais cantonés à l'entraînement et à la liaison, l'attaque au sol n'étant plus de leur ressort. Encore que l'Autriche les utilisa dans un rôle d'interception. La patrouille acrobatique suédoise Team 60 en utilise 6 exemplaires, 4 à ses débuts en 1974.



http://fr.wikipedia.org/wiki/Saab_105

http://cargolade.free.fr/saab105.htm

http://airbuz31.unblog.fr/2010/03/13/saab-105/

http://jn.passieux.free.fr/html/Saab105.php

http://en.wikipedia.org/wiki/Saab_105

http://www.avrosys.nu/aircraft/skol/421SK60.htm

http://www.aviastar.org/air/sweden/saab-105.php

http://www.flightglobal.com/articles/2009/09/21/332555/saab-105-upgrade-to-boost-interoperability-with-swedens-gripen.html

http://www.x-plane.org/home/urf/aviation/text/60saab105.html
Re: Saab 105 à 01/03/2011 17:42 stanak
Saab Sk60 de la patrouille suèdoise "Team 60" à Rivolto (IT)
Image

Saab 105 autrichien au dernier Tiger Meet à Volkel (NL)
Image
Re: Saab 105 à 02/03/2011 15:18 Clansman
Le Saab 105 sur le site
Re: Saab 105 à 06/01/2015 21:43 d9pouces
Une jolie photo de Saab 105
Je trouve l'angle de vue assez original, et un camo que je n'ai pas l'habitude de voir sur un Saab 105.
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Sept. 17, 2014, 1:53 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires