Rappels

Histoire de l'appareil

Le Caproni Vizzola C-22J est un biréacteur léger d’entrainement, biplace côte-à-côte, à ailes hautes et muni d’un empennage en T.

En 1978, le projet d’un appareil d’entrainement propulsé est lancé dans l’usine Caproni Vizzola, suite à l’intérêt de la RAF pour un appareil d’entrainement léger et économique afin de remplacer ses Jet Provost. Une équipe de 14 personnes, sous la direction de l’ingénieur Carlo Ferrarin se lance dans le projet et dessine un appareil basé sur le planeur Caproni Vizzola A21 Calif, qui possède déjà une structure entièrement métallique et un train d’atterrissage escamotable.

Le prototype, dont l’immatriculation est  I-CAVJ, effectue son premier vol le 21 juillet 1980 sur l’aéroport de Milano-Malpensa.

Le fuselage, qui possède une coque en fibres de verre, a une forme aérodynamique portante, diminuant ainsi la charge alaire.  L’habitacle dispose de deux sièges côte-à-côte pour l’élève et l’instructeur. Une vaste verrière en polycarbonates permet une visibilité importante.
Les ailes, équipées d’ailerons, de volets et de spoilers, sont directement dérivées d’ailes de planeurs. L’empennage est en forme de T est fixé sur une poutre en aluminium prolongeant la cellule.
Le train d’atterrissage tricycle escamotable est commandé électriquement.

Les deux turboréacteurs sont situés derrière l’habitacle. L’unique entrée d’air est située au dessus du fuselage, juste derrière la cabine. Il était prévu, au départ d’équiper l’appareil de deux turboréacteurs Kloeckner-Humbold Deutz, mais ce sont finalement des Microturbo TRS 18-046 qui sont installés.

Les charges maximales de la cellule est de +7G et -3,5G et il a reçu la certification d’appareil de voltige FAR23.

En 1981, Agusta rachète une partie du projet et propose une nouvelle version : le C-22R, un appareil de reconnaissance léger et d’observation

Un second prototype est construit avec des ailes légèrement raccourcies. Les réacteurs consommant plus que ce qu’il était initialement prévu, des réservoirs sont installés en bout d’ailes pour augmenter l’autonomie de l’appareil.
Immatriculé I-GIAC, il vole pour la première fois le 17 février 1983.
Cette même année, Agusta rachète l’entreprise Caproni Vizzola, ainsi que tous ses projets.

Un troisième prototype est fabriqué et reçoit l’immatriculation I-CAVT en mai 1985.

Malheureusement pour Caproni, la RAF affine ses exigences et exige un monoréacteur biplace en tandem.
L’ingénieur en chef redessine le cockpit qui devient plus long et plus étroit. Mais le flux laminaire permettant d’excellentes performances au C-22 n’est plus aussi efficace et l’appareil n’a plus la même stabilité, ce qui oblige à redessiner les empennages.
Il faut aussi étudier la possibilité d’équiper le C-22J d’un seul réacteur, mais aucun moteur disponible sur le moment ne peut être intégré à la cellule.

Alors que l’équipe de développement du C-22 espère encore un nouveau réacteur pour son appareil, en 1988 Agusta préfère se concentrer sur son appareil d’entrainement SIAI-211 et annule le programme.  Elle abandonne également la version de reconnaissance qu’elle avait proposée, le C-22R.

Versions référencées

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Caproni Vizzola C-22J Ventura voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 1 255 kg (2 767 lbs)
  • Masse à vide : 739 kg (1 629 lbs)
  • Surface alaire : 8,28 m² (89,125 sq. ft)
  • Hauteur : 1,88 m (6,168 ft)
  • Envergure : 9,2 m (30,184 ft)
  • Longueur : 6,264 m (20,551 ft)

Performances

  • Vitesse en piqué : 700 km/h (435 mph, 378 kts)
  • Endurance maximale : 3,18 h
  • Distance franchissable : 1 296 km (805 mi, 700 nm)
  • Plafond opérationnel : 7 600 m (24 934 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 9,1 m/s (29,856 ft/s)
  • Vitesse maximale HA : 518 km/h (322 mph, 280 kts)
  • Charge alaire, à vide : 89,251 kg/m² (18,28 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 151,57 kg/m² (31,044 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 2 turbofans Microturbo TRS 18-046
  • Puissance unitaire : 102 kgp (1 kN, 225 lbf)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

Forum

Sujet complet »
Caproni Vizzola C-22J Ventura: à 24/02/2012 23:52 Jericho
À la demande de notre Grand Gourou à la faux… :salut:

Le Caproni Vizzola C-22J est un biréacteur léger d’entrainement, biplace côte-à-côte, à ailes hautes et muni d’un empennage en T.

En 1978, le projet d’un appareil d’entrainement propulsé est lancé dans l’usine Caproni Vizzola, suite à l’intérêt de la RAF pour un appareil d’entrainement léger et économique afin de remplacer ses Jet Provost. Une équipe de 14 personnes, sous la direction de l’ingénieur Carlo Ferrarin se lance dans le projet et dessine un appareil basé sur le planeur Caproni Vizzola A21 Calif, qui possède déjà une structure entièrement métallique et un train d’atterrissage escamotable.

Le prototype, dont l’immatriculation est I-CAVJ, effectue son premier vol le 21 juillet 1980 sur l’aéroport de Milano-Malpensa.

Le fuselage, qui possède une coque en fibres de verre, a une forme aérodynamique portante, diminuant ainsi la charge alaire. L’habitacle dispose de deux sièges côte-à-côte pour l’élève et l’instructeur. Une vaste verrière en polycarbonates permet une visibilité importante.
Les ailes, équipées d’ailerons, de volets et de spoilers, sont directement dérivées d’ailes de planeurs. L’empennage est en forme de T est fixé sur une poutre en aluminium prolongeant la cellule.
Le train d’atterrissage tricycle escamotable est commandé électriquement.

Les deux turboréacteurs sont situés derrière l’habitacle. L’unique entrée d’air est située au dessus du fuselage, juste derrière la cabine. Il était prévu, au départ d’équiper l’appareil de deux turboréacteurs Kloeckner-Humbold Deutz, mais ce sont finalement des Microturbo TRS 18-046 qui sont installés.

Les charges maximales de la cellule est de +7G et -3,5G et il a reçu la certification d’appareil de voltige FAR23.

En 1981, Agusta rachète une partie du projet et propose une nouvelle version : le C-22R, un appareil de reconnaissance léger et d’observation

Un second prototype est construit avec des ailes légèrement raccourcies. Les réacteurs consommant plus que ce qu’il était initialement prévu, des réservoirs sont installés en bout d’ailes pour augmenter l’autonomie de l’appareil.
Immatriculé I-GIAC, il vole pour la première fois le 17 février 1983.
Cette même année, Agusta rachète l’entreprise Caproni Vizzola, ainsi que tous ses projets.

Un troisième prototype est fabriqué et reçoit l’immatriculation I-CAVT en mai 1985.

Malheureusement pour Caproni, la RAF affine ses exigences et exige un monoréacteur biplace en tandem.
L’ingénieur en chef redessine le cockpit qui devient plus long et plus étroit. Mais le flux laminaire permettant d’excellentes performances au C-22 n’est plus aussi efficace et l’appareil n’a plus la même stabilité, ce qui oblige à redessiner les empennages.
Il faut aussi étudier la possibilité d’équiper le C-22J d’un seul réacteur, mais aucun moteur disponible sur le moment ne peut être intégré à la cellule.

Alors que l’équipe de développement du C-22 espère encore un nouveau réacteur pour son appareil, en 1988 Agusta préfère se concentrer sur son appareil d’entrainement SIAI-211 et annule le programme. Elle abandonne également la version de reconnaissance qu’elle avait proposée, le C-22R.


Versions :
001 : premier prototype, ailes hautes, empennage en T en propulsé par deux turboréacteurs Microturbo TRS 18-046 de 102kgp.
002 : identique au premier, mais avec une envergure réduite et des réservoirs en bout d’ailes, deux prototypes fabriqués.


Utilisateurs militaires :
Aucun.


Caractéristiques :
Longueur : 6,264m
Envergure : 9,20m
Hauteur : 1,88m
Surface alaire : 8,28m2
Masse à vide : 739kg
Masse maximale au décollage : 1255kg


Moteurs :
Deux turboréacteurs Microturbo TRS 18-046 de 1.0kN (102kgp)


Performances :
Vitesse max haute altitude: 518km/h
Vitesse ascensionnelle : 9,1m/s
Vitesse en piqué : 700km/h
Plafond opérationnel : 7600m
Autonomie : 3h18
Distance franchissable : 1296km

Armement :
Jusqu’à 250kg sur des points d’attaches de voilure, sous la forme de bombes de 50kg, de lance-roquettes ou d’un pod de reconnaissance équipé de 3 caméras.


http://it.wikipedia.org/wiki/Caproni_Vizzola_C-22J
http://en.wikipedia.org/wiki/Caproni_Vizzola_Ventura
http://www.ovguide.com/caproni-vizzola-ventura-9202a8c04000641f8000000006f779d8#
http://www.volandia.it/velivoli/c22j.htm
http://www.minijets.org/typo3/index.php?id=36
http://www.flightglobal.com/pdfarchive/view/1983/1983%20-%201930.html
Re: Caproni Vizzola C-22J Ventura: à 27/02/2012 09:38 Jericho
La fiche sur le site


Et comme dirait un certain modérateur: encore un appareil imaginaire! :mrgreen:
Re: Caproni Vizzola C-22J Ventura: à 28/02/2012 08:34 Clansman
La fiche a une photo et une vidéo, maintenant. :D
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Sept. 17, 2014, 1:53 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires