Rappels

Histoire de l'appareil

Dans les années 1950, le MATS (Military Air Transport Service) de l'USAF comptait encore sur des avions à hélices, tels que le C-124. Ceux-ci se montrèrent limités à la fin de la décennie et l'USAF lança l'appel d'offres SOR 182 (Specific Operational Requirement) au printemps 1960 pour un appareil plus performant. Les performances attendues étaient les suivantes : une charge utile de 60 000 livres (27200 kg) et une distance franchissable de 4025 miles (6480 kg). Boeing, Lockheed et General Dynamics se mirent sur les rangs.

La proposition de Lockheed, le Model 300, fut retenue et fit l'objet d'un contrat pour la construction de 5 prototypes le 13 mars 1961. Ce fut d'ailleurs le premier acte officiel de John F. Kennedy. Le futur appareil prit la désignation de C-141 Starlifter.

Celui-ci reprit quelques éléments du C-130 : ailes hautes, rampe à l'arrière, portes cargo à l'arrière pouvant s'ouvrir en vol pour larguer des parachutistes, train d'atterrissage se rétractant le long du fuselage pour ne pas obstruer la cabine. A contrario, il disposait de réacteurs à la place des turbopropulseurs (des Pratt & Whitney TF33-P-7 de 21 000 lbf) et d'une aile en flèche de 25°, ainsi que d'une dérive en T.

Le vol inaugural eut lieu le 17 décembre 1963. Un seul prototype fut en réalité construit et il fut certifié le 29 janvier 1965. Le premier C-141A de série fut livré au successeur du MATS, le MAC (Military Airlift Command) le 23 avril 1965. Il fut assigné au 44th Air Transport Squadron à Travis AFB en Californie. 284 C-141A furent construits pour l'USAF jusqu'en février 1968.

Le C-141 fut utilisé dès son entrée en service pour faire la navette entre les USA et le Vietnam : il emportait 138 passagers ou 10 palettes 463L, pour un total de 62700 livres (28800 kg), et revenait avec 80 civières et 23 aide-soignants. Les passagers, à ce propos, étaient placés sur des sièges orientés vers l'arrière, afin d'améliorer leurs chances de survie en cas de crash. Quelques C-141 furent modifiés afin de transporter des missiles Minuteman entre l'usine et leurs bases opérationnelles.

Le C-141A eut un défaut majeur : compte tenu de sa charge utile, sa cabine était trop petite et il manquait d'espace avant d'atteindre sa masse maximale autorisée. L'USAF initia en 1976 un programme destiné à pallier à cet inconvénient, qui consistait tout simplement à rallonger le C-141. 2 sections de fuselage furent installées de part et d'autre des ailes. Le fuselage fut augmenté de 7,11 mètres, ce qui correspondait par exemple à 3 palettes supplémentaires. Ainsi, le C-141B pouvaient emporter 103 civières, 205 soldats, ou 168 parachutistes. On installa également un réceptacle de ravitaillement en vol.

L'YC-141B (un C-141A modifié) effectua son premier vol le 24 mars 1977. 270 C-141A furent modifiés en C-141B jusqu'en juin 1982. Le programme fut tenu dans les délais et pour un montant inférieur au budget prévu, et équivalait pour le MAC à 90 C-141A supplémentaires en terme de capacité. Le premier C-141B fut livré en décembre 1979.

Lockheed produisit un 285e C-141, le L-300 SuperstarLifter : celui-ci servit de prototype à un appareil commercial qui ne fut jamais produit en série. Il fut converti en NC-141A et transféré à la NASA où il servit d'observatoire astronomique volant. Il fut appelé KAO (Kuiper Astronomical Observatory). Doté d'un télescope de 36 pouces (91 cm), il servit à observer le rayonnement infrarouge d'objets cosmiques de 1974 à 1995 jusqu'à son remplacement par le Boeing 747SP. 3 autres C-141A auraient été convertis en NC-141A pour la NASA.

En 1994, l'Air Force décida de modifier 13 C-141B pour des opérations spéciales conduites de nuit à basse altitude. L'acronyme SOLL I (Special Operations Low-Level) renvoie à des opérations de jour, et SOLL II à des opérations de nuit. C'est donc au standard SOLL II que furent convertis les C-141B. Ceux-ci disposent de contre-mesures défensives, d'un FLIR Texas Instruments AN/AAQ-17 disposé dans une tourelle sous le nez, de lance-leurres chaff/flare AN/ALE-40 à l'arrière du nez, sur le train d'atterrissage et en bouts d'ailes, d'un détecteur de missiles AN/AAR-44 sous le fuselage et d'un détecteur d'alerte radar AN/ALR-69. Le lancement de leurres se fait en mode automatique ou manuel. Les C-141 SOLL II disposent aussi d'un GPS, de jumelles de vision nocturne et de systèmes de communication améliorés. Le tout pesait 680 kg supplémentaires.

Après le Vietnam, le C-141 fut utilisé à Haïti, en Bosnie, en Somalie et au Rwanda. Un C-141 servit à rapatrier les corps des victime de l'explosion en vol de la navette Challenger en 1986. Le C-141 fut intensivement utilisé lors de la guerre du Golfe en 1991 : 144661 tonnes de fret et 93126 passagers furent transférés en 8536 vols, soit plus de la moitié des vols de transport. Mais des problèmes structuraux apparurent, nécessitant des restrictions de vol et, très rapidement, des réparations.

63 C-141B furent modernisés en C-141C, avec un GPS, une avionique améliorée et un cockpit à écrans dans les années 1990. Cependant, cette modernisation ne servit qu'à allonger un peu la carrière du C-141. Celui-ci fut retiré de l'AMC (Air Mobility Command, le successeur du MAC) le 16 septembre 2004, et remplacé par le C-17. 2 escadrons de réserve l'utilisèrent pendant 2 ans. En 2005, 8 exemplaires restaient encore en service et effectuèrent des opérations en Irak et en Afghanistan, essentiellement pour évacuer des blessés. Le dernier vol opérationnel d'un C-141C eut lieu le 6 mai 2006 pour rejoindre l'US Air Force Museum. Cet exemplaire, immatriculé 66-0177 et surnommé "Hanoi Taxi" car il rapatria des prisonniers du Vietnam en 1973, avait accompli 11000 atterrissages. Il avait également participé à l'évacuation de victimes de l'ouragan Katrina en 2005.

Sur 285 C-141 construits, 19 furent détruits dans des accidents. 2 C-141A (dont celui utilisé par la NASA), 10 C-141B et 2 C-141C sont exposés.

Versions référencées

  • Lockheed C-141A : 1ere version de série, 284 exemplaires.
  • Lockheed C-141B : 270 C-141A allongés.
  • Lockheed C-141C : C-141B modernisés, 63 exemplaires.
  • Lockheed L-300 : Prototype d'une version civile.
  • Lockheed NC-141A : C-141A utilisé par la NASA pour des observations astronomiques, au moins un exemplaire.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Anciens pays utilisateurs

Lockheed C-141B voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 146 556 kg (323 100 lbs)
  • Masse à vide : 65 540 kg (144 492 lbs)
  • Surface alaire : 300 m² (3 228 sq. ft)
  • Hauteur : 11,979 m (39,3 ft)
  • Envergure : 49 m (160 ft)
  • Longueur : 51,328 m (168,4 ft)

Performances

  • Distance franchissable : 4 723 km (2 934 mi, 2 550 nm)
  • Distance de convoyage : 9 871 km (6 134 mi, 5 330 nm)
  • Plafond opérationnel : 12 497 m (41 000 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 13,2 m/s (43,307 ft/s)
  • Vitesse maximale HA : 805 km/h (500 mph, 434 kts)
  • Charge alaire, à vide : 218,547 kg/m² (44,762 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 488,696 kg/m² (100,093 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 4 réacteurs Pratt & Whitney TF33-P-7
  • Puissance unitaire : 9 185 kgp (90 kN, 20 250 lbf)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

picture

Forum

Sujet complet »
C-141 Starlifter à 20/12/2006 20:00 Ex-wizard
Savez-vous si le C-141 est il toujours en service ?
Re: C-141 Starlifter à 20/12/2006 20:03 Rafighter

wizard a écrit

Savez-vous si le C-141 est il toujours en service ?[/quote:33bf7]

L'Air Mobility Command (AMC) a retiré le C-141 du service en septembre 2004. Le dernier vol d'un Starlifter a eu lieu le 6 mai 2006.

le "Factsheet" de l'USAF sur le sujet…

http://www.af.mil/factsheets/factsheet.asp?fsID=93

Raf
à 20/12/2006 20:12 Ex-wizard
MERCI Rafighter
à 20/12/2006 20:43 Clansman
Bon ben une fiche à mettre à jour, Vic. :wink:
à 25/12/2006 16:54 Ex-Skywalker
En voici un, vu à Dakar en 1988, il porte le camouflage dit "European One"

[img:30b88]http://www.casimages.com/img/061225051038259649.jpg[/img:30b88][/url:30b88]

[img:30b88]http://www.casimages.com/img/061225051100259650.jpg[/img:30b88][/url:30b88]

[img:30b88]http://www.casimages.com/img/061225051122259651.jpg[/img:30b88][/url:30b88]

Photos de votre serviteur 8)
Re: C-141 Starlifter à 07/11/2009 14:18 Clansman

Gojira01 a écrit

la France avait initialement souhaité acheter à la fois des KC-135 et des Lockheed C-141A Starlifter

Tiens, je savais pas, tu en sais plus sur cette histoire ? :)
Re: C-141 Starlifter à 09/11/2009 21:31 ciders
Pour le Starlifter, De Gaulle a refusé tout net au cours d'un Conseil des Ministres : il ne voulait pas acheter américain. :?
Re: C-141 Starlifter à 09/11/2009 21:55 Ex-gojira01
en fait j'ai lu çà dans le livre de Francillon sur les ravitailleurs. Moi aussi çà m'a surpris, mais "connaissant" ce spécialiste, je lui donne facilement mon crédit…
Re: C-141 Starlifter à 09/11/2009 21:57 Ex-Cluster
Sur ce coup là, il s'est planté à mon humble avis. Surtout que c'est une mauvaise raison, parce qu'aux dernières nouvelles, les C135 des FAS il les a pas acheté au Bostwana.

Le C-141 aurait amené une culture du transport stratégique, et on en serait pas là avec nos Transall aujourd'hui.
Re: C-141 Starlifter à 25/03/2013 11:54 stanak
C-141B
Image
retiré du service avec plus de 43500 heures de vol (servi de 1966 à 98)
en sachant que nos Transou sont sorti avec 20000 heures
plutôt impressionnant
Re: C-141 Starlifter à 25/03/2013 12:33 Cinétic
Oui, mais non en fait, un transport stratégique comme lui a plutôt des contraintes faibles. (décollages/atterrissages uniquement sur aéroport). C'est plus proche d'un avion de ligne qu'autre chose.
Et des avions de lignes qui ont plus de 100 000 heures de vol au compteur, tu en trouves 13 à la douzaine.

Un transport tactique comme le C-160 qui baroude sur toutes sortes de pistes sommaires, fait des poser d'assauts, ramasse bien plus cher question vieillissement de cellule.
Re: C-141 Starlifter à 26/03/2014 07:30 Clansman
Dans les années 1950, le MATS (Military Air Transport Service) de l'USAF comptait encore sur des avions hélices, tels que le C-124. Ceux-ci se montrèrent limités à la fin de la décennie et l'USAF lança l'appel d'offres SOR 182 (Specific Operational Requirement) au printemps 1960 pour un appareil plus performant. Les performances attendues étaient les suivantes : une charge utile de 60 000 livres (27200 kg) et une distance franchissable de 4025 miles (6480 kg). Boeing, Lockheed et General Dynamics se mirent sur les rangs.

La proposition de Lockheed, le Model 300, fut retenue et fit l'objet d'un contrat pour la construction de 5 prototypes le 13 mars 1961. Ce fut d'ailleurs le premier acte officiel de John F. Kennedy. Le futur appareil prit la désignation de C-141 Starlifter.

Celui-ci reprit quelques éléments du C-130 : ailes hautes, rampe à l'arrière, portes cargo à l'arrière pouvant s'ouvrir en vol pour larguer des parachutistes, train d'atterrissage se rétractant le long du fuselage pour ne pas obstruer la cabine. A contrario, il disposait de réacteurs à la place des turbopropulseurs (des Pratt & Whitney TF33-P-7 de 21 000 lbf) et d'une aile en flèche de 25°, ainsi que d'une dérive en T.

Le vol inaugural eut lieu le 17 décembre 1963. Un seul prototype fut en réalité construit et il fut certifié le 29 janvier 1965. Le premier C-141A de série fut livré au successeur du MATS, le MAC (Military Airlift Command) le 23 avril 1965. Il fut assigné au 44th Air Transport Squadron à Travis AFB en Californie. 284 C-141A furent construits pour l'USAF jusqu'en février 1968.

Le C-141 fut utilisé dès son entrée en service pour faire la navette entre les USA et le Vietnam : il emportait 138 passagers ou 10 palettes 463L, pour un total de 62700 livres (28800 kg), et revenait avec 80 civières et 23 aide-soignants. Les passagers, à ce propos, étaient placés sur des sièges orientés vers l'arrière, afin d'améliorer leurs chances de survie en cas de crash. Quelques C-141 furent modifiés afin de transporter des missiles Minuteman entre l'usine et leurs bases opérationnelles.

Le C-141A eut un défaut majeur : compte tenu de sa charge utile, sa cabine était trop petite et il manquait d'espace avant d'atteindre sa masse maximale autorisée. L'USAF initia en 1976 un programme destiné à pallier à cet inconvénient, qui consistait tout simplement à rallonger le C-141. 2 sections de fuselage furent installées de part et d'autre des ailes. Le fuselage fut augmenté de 7,11 mètres, ce qui correspondait par exemple à 3 palettes supplémentaires. Ainsi, le C-141B pouvaient emporter 103 civières, 205 soldats, ou 168 parachutistes. On installa également un réceptacle de ravitaillement en vol.

L'YC-141B (un C-141A modifié) effectua son premier vol le 24 mars 1977. 270 C-141A furent modifiés en C-141B jusqu'en juin 1982. Le programme fut tenu dans les délais et pour un montant inférieur au budget prévu, et équivalait pour le MAC à 90 C-141A supplémentaires en terme de capacité. Le premier C-141B fut livré en décembre 1979.

Lockheed produisit un 285e C-141, le L-300 SuperstarLifter : celui-ci servit de prototype à un appareil commercial qui ne fut jamais produit en série. Il fut converti en NC-141A et transféré à la NASA où il servit d'observatoire astronomique volant. Il fut appelé KAO (Kuiper Astronomical Observatory). Doté d'un télescope de 36 pouces (91 cm), il servit à observer le rayonnement infrarouge d'objets cosmiques de 1974 à 1995 jusqu'à son remplacement par le Boeing 747SP. 3 autres C-141A auraient été convertis en NC-141A pour la NASA.

En 1994, l'Air Force décida de modifier 13 C-141B pour des opérations spéciales conduites de nuit à basse altitude. L'acronyme SOLL I (Special Operations Low-Level) renvoie à des opérations de jour, et SOLL II à des opérations de nuit. C'est donc au standard SOLL II que furent convertis les C-141B. Ceux-ci disposent de contre-mesures défensives, d'un FLIR Texas Instruments AN/AAQ-17 disposé dans une tourelle sous le nez, de lance-leurres chaff/flare AN/ALE-40 à l'arrière du nez, sur le train d'atterrissage et en bouts d'ailes, d'un détecteur de missiles AN/AAR-44 sous le fuselage et d'un détecteur d'alerte radar AN/ALR-69. Le lancement de leurres se fait en mode automatique ou manuel. Les C-141 SOLL II disposent aussi d'un GPS, de jumelles de vision nocturne et de systèmes de communication améliorés. Le tout pesait 680 kg supplémentaires.

Après le Vietnam, le C-141 fut utilisé à Haïti, en Bosnie, en Somalie et au Rwanda. Un C-141 servit à rapatrier les corps des victime de l'explosion en vol de la navette Challenger en 1986. Le C-141 fut intensivement utilisé lors de la guerre du Golfe en 1991 : 144661 tonnes de fret et 93126 passagers furent transférés en 8536 vols, soit plus de la moitié des vols de transport. Mais des problèmes structuraux apparurent, nécessitant des restrictions de vol et, très rapidement, des réparations.

63 C-141B furent modernisés en C-141C, avec un GPS, une avionique améliorée et un cockpit à écrans dans les années 1990. Cependant, cette modernisation ne servit qu'à allonger un peu la carrière du C-141. Celui-ci fut retiré de l'AMC (Air Mobility Command, le successeur du MAC) le 16 septembre 2004, et remplacé par le C-17. 2 escadrons de réserve l'utilisèrent pendant 2 ans. En 2005, 8 exemplaires restaient encore en service et effectuèrent des opérations en Irak et en Afghanistan, essentiellement pour évacuer des blessés. Le dernier vol opérationnel d'un C-141C eut lieu le 6 mai 2006 pour rejoindre l'US Air Force Museum. Cet exemplaire, immatriculé 66-0177 et surnommé "Hanoi Taxi" car il rapatria des prisonniers du Vietnam en 1973, avait accompli 11000 atterrissages. Il avait également participé à l'évacuation de victimes de l'ouragan Katrina en 2005.

Sur 285 C-141 construits, 19 furent détruits dans des accidents. 2 C-141A (dont celui utilisé par la NASA), 10 C-141B et 2 C-141C sont exposés.



http://fr.wikipedia.org/wiki/Lockheed_C-141_Starlifter

http://www.avionslegendaires.net/avion-militaire/lockheed-c-141-starlifter/

http://www.airvectors.net/avc5.html

http://en.wikipedia.org/wiki/Lockheed_C-141_Starlifter

https://www.fas.org/man/dod-101/sys/ac/c-141.htm

http://usmilitary.about.com/library/milinfo/affacts/blc-141bstarlifter.htm

http://www.militaryfactory.com/aircraft/detail.asp?aircraft_id=32

http://www.theaviationzone.com/factsheets/c141.asp

http://www.combataircraft.com/en/Military-Aircraft/Lockheed-Martin/C-141-Starlifter/

http://www.lockheedmartin.com/us/100years/stories/c141.html

http://www.amarcexperience.com/ui/index.php?option=com_content&view=article&id=189

http://www.c141flyingsquadrons.com/

http://www.airplane-pictures.net/type.php?p=187
Re: C-141 Starlifter à 26/03/2014 07:54 Clansman
La fiche sur le site
Re: C-141 Starlifter à 29/03/2014 13:31 Nico2
Ah génial, merci Clans pour cette fiche.
Re: C-141 Starlifter / Pima 2013 à 07/10/2017 19:09 stanak
C-141B
USAF
Image
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Sept. 17, 2014, 1:53 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires