Rappels

Histoire de l'appareil

Le pont aérien sur Berlin, en 1948, démontra aux responsables de l'USAF qu'ils avaient besoin d'un avion de transport lourd : même le C-74 s'était relevé insuffisant. En fait, ils en étaient conscients dès la fin 1947.

Douglas Aircraft construisit un nouveau prototype à partir du cinquième C-74. Il en reprenait les ailes et la queue, mais le fuselage était complètement redessiné et le train d'atterrissage renforcé. Ce prototype était propulsé par 4 moteurs à pistons Pratt & Whitney R-4360-39 de 3500 hp, et était doté de 2 grandes portes s'ouvrant en coquille ainsi que d'une rampe d'accès hydraulique dans le nez. La soute, longue de 23 mètres, permettait l'emport de 31100 kg de fret et disposait de deux treuils d'une capacité de 3600 kg chacun. Il pouvait emporter 200 soldats répartis sur 2 ponts, ou 127 blessés, ou des chars, des camions ou des canons. A son époque, c'était le seul avion capable de transporter un bulldozer sans qu'on ait à le démonter.

Le C-124 vola pour la première fois le 27 novembre 1949. La première version de série, le C-124A, fut construite à 204 exemplaires et livrée à partir de mai 1950. Elle fut suivie par le C-124C, qui s'en distingue par des moteurs R-4360-63A de 3800 hp, une capacité accrue en carburant, un système de dégivrage en bout d'ailes et un radar météorologique APS-42 placé dans un radôme de nez. 243 exemplaires furent construits, des C-124A furent portés à ce standard, et les livraisons se terminèrent en mai 1955.

Le Strategic Air Command fut le premier utilisateur du C-124, avec 50 exemplaires utilisés de 1950 à 1962, répartis dans 4 squadrons. Leur mission première consista à emporter des missiles nucléaires, par exemple les missiles Thor déployés en Grande-Bretagne de 1959 à 1961. Ils servirent également à transporter du personnel et du matériel lors d'exercices et de déploiements outremer.

Le MATS (Military Air Transport Service) fut son principal utilisateur jusqu'en janvier 1966, lorsqu'il devint le MAC (Military Airlift Command). Tous les exemplaires restants furent transférés à l'Air Force Reserve et à l'ANG (Air National Guard) jusqu'en 1970. Le dernier C-124 fut retiré du service en septembre 1974, remplacé par le C-5A.

Pendant toutes ces années, le C-124 transporta de lourdes charges dans le monde entier pour le compte de l'armée américaine, que ce soit dans l'Asie du Sud-Est, en Europe, en Asie et même en Antarctique dans le cadre de l'opération "Deep Freeze". Celle-ci est destinée à ravitailler les bases américaines du pôle Sud depuis 1955. Il accomplit également des missions humanitaires au Congo, au Maroc et au Chili en évacuant des réfugiés.

Le C-124 fut utilisé lors de la guerre de Corée et surtout lors de la guerre du Vietnam pour le transport de matériel lourd. Lui et le C-133 furent les seuls avions de transport stratégiques jusqu'à l'apparition du C-5A. Il fut surnommé "Old Shakey" et se révéla très fiable, quoique lent. Un aller-retour entre Travis AFB, en Californie et Tan Son Nhut AB au Sud-Vietnam prenait 97 heures.

Plusieurs prototypes furent construits, dont le YC-124B dotés de turbopropulseurs Pratt & Whitney YT34-P-6 et destiné à l'origine à servir de ravitailleur en vol. Il servit aussi de base au C-132, resté sans suite. Un C-124 testa en vol un turbopropulseur Pratt & Whitney XT57 de 15000 hp placé dans son nez, qui devait motoriser ce C-132.

448 exemplaires furent construits, prototype construit. Les 447 exemplaires de série furent tous utilisés par l'USAF. Au moins 13 exemplaires furent perdus dans des accidents : l'un d'entre eux, perdu le 22 novembre 1952 en Alaska, fut retrouvé en 2014 ainsi que 17 corps sur 52 victimes.

9 exemplaires ont survécu et sont exposés. L'un d'eux revola en 1984, afin de rejoindre le musée Jimmy Doolittle Air & Space à Travis AFB. Un autre appareil est en cours de restauration à Hill AFB.

Versions référencées

  • Douglas YC-124 : C-74 modifié avec un nouveau fuselage et des moteurs R-4360-39 de 3500 hp.
  • Douglas YC-124A : Prototype YC-124 remotorisé avec des R-4360-35A de 3800 hp.
  • Douglas C-124A : 1ere version de série, moteurs R-4360-20WA de 3500 hp. 204 exemplaires.
  • Douglas YC-124B : Prototype, turbopropulseurs Pratt & Whitney YT34-P-6.
  • Douglas C-124C : 2de version de série, moteurs R-4360-63A de 3800 hp et radar dans le nez. 243 exemplaires.
  • Douglas C-132 : Projet d'une version dérivée.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Anciens pays utilisateurs

Douglas C-124C voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 97 976 kg (216 000 lbs)
  • Masse à vide : 45 359 kg (100 000 lbs)
  • Surface alaire : 233 m² (2 510 sq. ft)
  • Hauteur : 14,752 m (48,4 ft)
  • Envergure : 53,096 m (174,2 ft)
  • Longueur : 40 m (130 ft)

Performances

  • Distance franchissable : 6 486 km (4 030 mi, 3 502 nm)
  • Plafond opérationnel : 5 608 m (18 400 ft)
  • Vitesse maximale HA : 436 km/h (271 mph, 235 kts)
  • Charge alaire, à vide : 194,519 kg/m² (39,841 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 420,161 kg/m² (86,056 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 4 moteurs à cylindres en étoile Pratt & Whitney R-4360-63A Wasp Major
  • Puissance unitaire : 2 834 kW (3 853 ch, 3 800 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

Forum

Sujet complet »
Douglas C-124 Globemaster II à 17/05/2013 11:36 stanak
Avion de transport quadrimoteur de construction américaine,
produit à 447 exemplaires, mis en service en 1950 et retiré en 1974.

C-124C
Image
Re: Douglas C-124 Globemaster II à 29/06/2013 08:10 Clansman
Le pont aérien sur Berlin, en 1948, démontra aux responsables de l'USAF qu'ils avaient besoin d'un avion de transport lourd : même le C-74 s'était relevé insuffisant. En fait, ils en étaient conscients dès la fin 1947.

Douglas Aircraft construisit un nouveau prototype à partir du cinquième C-74. Il en reprenait les ailes et la queue, mais le fuselage était complètement redessiné et le train d'atterrissage renforcé. Ce prototype était propulsé par 4 moteurs à pistons Pratt & Whitney R-4360-39 de 3500 hp, et était doté de 2 grandes portes s'ouvrant en coquille ainsi que d'une rampe d'accès hydraulique dans le nez. La soute, longue de 23 mètres, permettait l'emport de 31100 kg de fret et disposait de deux treuils d'une capacité de 3600 kg chacun. Il pouvait emporter 200 soldats répartis sur 2 ponts, ou 127 blessés, ou des chars, des camions ou des canons. A son époque, c'était le seul avion capable de transporter un bulldozer sans qu'on ait à le démonter.

Le C-124 vola pour la première fois le 27 novembre 1949. La première version de série, le C-124A, fut construite à 204 exemplaires et livrée à partir de mai 1950. Elle fut suivie par le C-124C, qui s'en distingue par des moteurs R-4360-63A de 38oo hp, une capacité accrue en carburant, un système de dégivrage en bout d'ailes et un radar météorologique APS-42 placé dans un radôme de nez. 243 exemplaires furent construits, des C-124A furent portés à ce standard, et les livraisons se terminèrent en mai 1955.

Le Strategic Air Command fut le premier utilisateur du C-124, avec 50 exemplaires utilisés de 1950 à 1962, répartis dans 4 squadrons. Leur mission première consista à emporter des missiles nucléaires, par exemple les missiles Thor déployés en Grande-Bretagne de 1959 à 1961. Ils servirent également à transporter du personnel et du matériel lors d'exercices et de déploiements outremer.

Le MATS (Military Air Transport Service) fut son principal utilisateur jusqu'en janvier 1966, lorsqu'il devint le MAC (Military Airlift Command). Tous les exemplaires restants furent transférés à l'Air Force Reserve et à l'ANG (Air National Guard) jusqu'en 1970. Le dernier C-124 fut retiré du service en septembre 1974, remplacé par le C-5A.

Pendant toutes ces années, le C-124 transporta de lourdes charges dans le monde entier pour le compte de l'armée américaine, que ce soit dans l'Asie du Sud-Est, en Europe, en Asie et même en Antarctique dans le cadre de l'opération "Deep Freeze". Celle-ci est destinée à ravitailler les bases américaines du pôle Sud depuis 1955. Il accomplit également des missions humanitaires au Congo, au Maroc et au Chili en évacuant des réfugiés.

Le C-124 fut utilisé lors de la guerre de Corée et surtout lors de la guerre du Vietnam pour le transport de matériel lourd. Lui et le C-133 furent les seuls avions de transport stratégiques jusqu'à l'apparition du C-5A. Il fut surnommé "Old Shakey" et se révéla très fiable, quoique lent. Un aller-retour entre Travis AFB, en Californie et Tan Son Nhut AB au Sud-Vietnam prenait 97 heures.

Plusieurs prototypes furent construits, dont le YC-124B dotés de turbopropulseurs Pratt & Whitney YT34-P-6 et destiné à l'origine à servir de ravitailleur en vol. Il servit aussi de base au C-132, resté sans suite. Un C-124 testa en vol un turbopropulseur Pratt & Whitney XT57 de 15000 hp placé dans son nez, qui devait motoriser ce C-132.

448 exemplaires furent construits, tous utilisés par l'USAF. 9 exemplaires ont survécu et sont exposés. L'un d'eux revola en 1984, afin de rejoindre le musée Jimmy Doolittle Air & Space à Travis AFB. Un autre appareil est en cours de restauration à Hill AFB.


Versions :

YC-124 : C-74 modifié avec un nouveau fuselage et des moteurs R-4360-39 de 3500 hp.

YC-124A : Prototype YC-124 remotorisé avec des R-4360-35A de 3800 hp.

C-124A : 1ere version de série, moteurs R-4360-20WA de 3500 hp. 204 exemplaires.

YC-124B : Prototype, turbopropulseurs Pratt & Whitney YT34-P-6.

C-124C : 2de version de série, moteurs R-4360-63A de 3800 hp et radar dans le nez. 243 exemplaires.

C-132 : Projet d'une version dérivée. Il devait être équipé de 4 turbopropulseurs Pratt & Whitney XT57 de 15000 hp chacun, montés sous une aile en flèche. Il devait emporter 137000 livres de fret sur 4100 km à 774 km/h. Il ne dépassa pas le stade de la maquette.




https://fr.wikipedia.org/wiki/Douglas_C-124_Globemaster_II

http://www.avionslegendaires.net/avion-militaire/douglas-c-124-globemaster-ii/

http://en.wikipedia.org/wiki/Douglas_C-124_Globemaster_II

http://en.wikipedia.org/wiki/Douglas_C-132

http://www.theaviationzone.com/factsheets/c124.asp

http://www.boeing.com/boeing/history/mdc/globemaster.page

http://www.nationalmuseum.af.mil/factsheets/factsheet.asp?id=289

http://www.aviastar.org/air/usa/douglas_globemaster.php

http://www.militaryfactory.com/aircraft/detail.asp?aircraft_id=328

http://www.oldprops.ukhome.net/C124.htm

http://www.globalaircraft.org/planes/c-124_globemaster_ii.pl

http://www.airliners.net/search/photo.search?aircraft_genericsearch=Douglas%20C-124%20Globemaster%20II
Re: Douglas C-124 Globemaster II à 29/06/2013 08:28 Jericho
Passer des C-123 et C-124 au C-5, ça a dû leur changer la vie… :hehe:
Re: Douglas C-124 Globemaster II à 29/06/2013 08:48 Clansman
Si je me souviens bien, les débuts du C-5 n'ont pas été merveilleux alors que le C-124 était fiable. Ca a effectivement du leur changer la vie. :bonnet:
Re: Douglas C-124 Globemaster II à 23/07/2013 07:47 Clansman
Le C-124 sur le site
Re: Douglas C-124 Globemaster II à 24/07/2013 07:11 Nico2

Clansman a écrit

Si je me souviens bien, les débuts du C-5 n'ont pas été merveilleux alors que le C-124 était fiable. Ca a effectivement du leur changer la vie. :bonnet:

Les débuts des appareils nouveaux et innovants sont rarement aisés.

On était loin du F-35 et du Boeing 787 ceci dit… [/size:2zusbcf6] :mrgreen:
Re: Douglas C-124 Globemaster II à 26/07/2013 02:11 d9pouces
Il y en a eu d'autres, comme le F-14… Par contre, les conséquences n'étaient pas aussi dramatiques (ils n'ont que le F-35 sur le feu, et l'addition est *vraiment* salée, cette fois-ci)
Re: Douglas C-124 Globemaster II à 26/07/2013 06:26 Nico2
Ce qui de surcroît tombe particulièrement mal au vu du contexte économique.

Mais sur le plan de la fiabilité / des performances, je me demande ce que vaudraient vraiment ces nouveaux appareils type F-35 dans des conditions réelles de conflit.

Au moins les C-5 et C-17 ont fait leurs preuves de leur côté, nonobstant des débuts difficiles dans les deux cas.
Re: Douglas C-124 Globemaster II à 26/07/2013 09:21 Jericho

Nico2 a écrit

Ce qui de surcroît tombe particulièrement mal au vu du contexte économique.
Surtout qu'à la base, le F-35 devait être non seulement le meilleur appareil sur le marché de l'exportation (le F-22 étant réservé pour les USA), mais surtout il devait être bon marché! C'est certainement cet argument qui a poussé tant de pays européen dans la course. S'ils avaient su, je suis sûr que certains auraient sagement envisagé les Rafale/Typhoon/Gripen, moins chers et déjà en service.
Re: Douglas C-124 Globemaster II à 26/07/2013 20:45 Nico2
Ce n'est pas sur, certains pays sont prêts à faire beaucoup de sacrifices pour plaire à leur grand allié américain.

Espérant des contreparties qui le plus souvent sont hypothétiques.
Re: Douglas C-124 Globemaster II à 20/06/2014 12:50 Clansman
C'est pas souvent qu'un vieil appareil comme le C-124 fasse l'actualité, mais voici :

http://www.itele.fr/monde/video/etats-unis-17-corps-retrouves-apres-un-crash-davion-datant-de-1952-86134

J'en ai profité pour mettre la fiche du site à jour, pour ceux que ça intéresse. ;)
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Sept. 17, 2014, 1:53 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires