Rappels

  • Premier vol :
  • Missions : Entraînement
  • Constructeur : drapeau Vultee
  • 9 526 appareils construits (cellules neuves)

Histoire de l'appareil

Le Vultee BT-13 "Valiant" est un avion d’entrainement avancé, biplace en tandem, à ailes basses cantilever, propulsé par un moteur en étoile et muni d’un train d’atterrissage classique fixe.

En 1938, après la mort accidentelle de Jerry Vultee, fondateur de l’entreprise de construction aéronautique Vultee Aircraft, c’est l’ingénieur en chef Richard Palmer qui reprend l’étude du chasseur A-19. Il imagine également pouvoir en faire des avions dérivés pour l’entrainement et pour le bombardement en piqué. Cette même année, avec l’annonce faite par l’USAAC de vouloir se doter d’un nouvel avion d’entrainement avancé, Vultee lance le développement d’un biplace en tandem.
Le prototype effectue son premier vol en 24 mars 1939 sous la désignation de V-51.

L’appareil est équipé d’un moteur en étoile Pratt & Whitney R-1340-S3H1-G Wasp de 447 kW (600 cv) entrainant une hélice bipale à pas variable. La cellule est entièrement métallique, excepté les surfaces de contrôle qui restent recouvertes de tissus. Le cockpit, entièrement fermé, protège l’élève et le moniteur qui sont assis en tandem. Le train d’atterrissage est de type classique, avec un train principal escamotable. Les ailes aux extrémités arrondies possèdent un léger dièdre et sont munie de deux réservoirs internes. Un système hydraulique permet d’actionner le train principal et les surface de contrôle des ailes et des empennages, excepté les grands volets qui le sont par un système de câbles et de bielles. Un système de communication radio permet de garder le contact avec le sol.

En mai 1939, le prototype entre dans la compétition sous la désignation de BC-51. L’USAAC désigne le North American BC-2 comme étant vainqueur, mais achète le prototype du Vultee qu’elle fait voler sous la désignation de BC-3.

Légèrement modifié, l’appareil est par la suite proposé sur le marché de l’exportation par Vultee sous la désignation de V-51, mais il ne remporte aucun succès.  Reprenant une nouvelle fois sa planche à dessin, Richard Palmer remodifie la cellule en optant pour un train d’atterrissage fixe caréné et un moteur Pratt & Whitney R-985-T3B de 450 cv. Moins puissant, mais plus économique, ce moteur permet également un pilotage moins pointu.

Désigné V-54A (parfois également désigné VF-54A), l’appareil est testé par l’USAAC qui en commande une première série de 300 appareils motorisés par des Pratt & Whitney R-985-25. Le premier de ces appareils, désignés BT-13 "Valiant" au sein de l’USAAC, est livré en juin 1940. Les BT-13 vont permettre aux élèves pilote de passer de l’avion d’entrainement de base BT-17 "Kaydet" aux avions de combat. Il permet également l’entrainement aux procédures de communications radio.

L’appareil est rapidement surnommé "Vultee Vibrator" par ses pilotes. Plusieurs raisons lui valent ce surnom : le manque de confort lors du roulage, sa façon de secouer l’équipage à l’approche de la vitesse de décrochage, les vibrations de la verrière lors de certaines manœuvres en vol et celles engendrées par l’hélice lorsqu’elle est au pas maximum. Malgré ces détails désagréables, le "Valiant" était apprécié pour ses qualités de vol et il a permis de former la plupart des pilotes des USA durant la seconde guerre mondiale.

Au total, 6'707 Vultee BT-13 et BT-13A "Valiant" sont construits, se différenciant par le modèle du moteur et la présence ou non d’un carénage protégeant le train d’atterrissage principal.
Ensuite, 1'125 BT-13B sont commandés, munis d’un système électrique de 24V au lieu des 12V de la version précédente.

Une nouvelle série de 1'263 appareil est commandée par l’USAAC, mais Pratt & Whitney est dans l’incapacité de fournir les moteurs. Ces appareils sont motorisés par des Wright R-975-11 et reçoivent la désignation de BT-15.

L’US Navy commande 1'350 SNV-1, équivalents des BT-13A et 650 SNV-2 équivalents aux BT-13B. Ces appareils lui sont transférés des stocks de l’USAAC.

Durant le conflit, des problèmes de structures obligent ses utilisateurs à restreindre son domaine de vol. Les "Valiant" de l’USAAC sont remplacés avant la fin du conflit et ceux de l’US Navy à partir de 1945. Les quelques appareils encore en service en 1948 reçoivent la désignation de T-13A.

Lorsque la France relance, au Maroc, une école de formation pour ses pilotes en 1943, les USA lui fournissent environ 27 BT-13. Celà permet aux élèves pilotes de se familiariser avec des appareils plus récents, en attendant de recevoir les T-6, Harvard et autres SNJ. Les derniers BT-13 de l’Armée de l’Air prennent leur retraite peu après 1952.

Un total de 9’526 Vultee "Valiant" ont été construits. Ils ont été utilisés par les forces aériennes d’Argentine, d’Australie, de Bolivie, du Brésil, du Chili, de Chine, de Colombie, de Cuba, d’Egypte, d’El Salvador, d’Equateur, de France, du Guatemala, d’Haïti, du Honduras, d’Indonésie, d’Israël, du Mexique, du Panama, du Paraguay, du Pérou, des Philippines, de la République Dominicaine, des USA et de Taïwan. L’URSS en aurait peut-être également utilisés.

Par la suite, de nombreux "Valiant" sont vendus à des utilisateurs privés, certains uniquement pour leur moteur remonté par la suite sur d’autres appareils, d’autres sont utilisés comme avions agricoles pour l’épandage de produits sur les cultures.

Quelques "Valiant" sont encore en état de vol. Parmi ceux-là, on peut citer neuf appareils modifiés en 1968 par la maison de production cinématographique Twentieth Century Fox pour les besoin de son film "Tora! Tora! Tora!". Ces BT-13 et BT-15 modifiés y apparaissent pour simuler les bombardiers en piqué Aichi D3A "Val". Après le film, ils sont revendus avec les modifications à des privés et la plupart volent encore dans une escadrille de la Commemorative Air Force’s "Tora! Tora! Tora!". Quelques uns ont été réutilisés lors du film "Pearl Harbor".


Texte de Jéricho, avec son aimable autorisation.

Versions référencées

  • Vultee BC-3 : Désignation au sein de l’USAAC du prototype BC-51.
  • Vultee BC-51 : Redésignation du prototype V-51 pour la compétition organisée par l’USAAC.
  • Vultee BT-13 : Première version de série commandée par l’USAAC.
  • Vultee BT-13A : Seconde version de série commandée par l’USAAC.
  • Vultee BT-13B : Version semblable au BT-13A, mais munie d’un système électrique fonctionnant sur 24V.
  • Vultee BT-15 : Version semblable au BT-13A, mais équipé d’un moteur Wright R-975-11.
  • Vultee SNV-1 : 1350 BT-13A transférés de l’USAAF à l’US Navy.
  • Vultee SNV-2 : 650 BT-13B transférés de l’USAAF à l’US Navy.
  • Vultee T-13A : Redésignation officielle des BT-13 encore en service aux USA en 1948.
  • Vultee V-51 : Premier prototype de l’appareil construit en 1939, parfois désigné VF-51.
  • Vultee V-54 : (ou VF-54) Prototype - démonstrateur basé sur le VF-51.
  • Vultee V-54A : (ou VF-54A) Prototype basé sur un VF-54 muni d’un train d’atterrissage principal fixe, 1 appareil construit en 1940.
  • Vultee XBT-16 : Prototype d’un BT-13A au fuselage reconstruit entièrement en plastique par le constructeur Vidal Researsh Corp. en 1942.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Anciens pays utilisateurs

Vultee BT-13A voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 2 039 kg (4 496 lbs)
  • Masse à vide : 1 531 kg (3 375 lbs)
  • Surface alaire : 22 m² (239 sq. ft)
  • Hauteur : 3,54 m (11,6 ft)
  • Envergure : 13 m (42 ft)
  • Longueur : 8,565 m (28,1 ft)

Performances

  • Distance franchissable : 1 167 km (725 mi, 630 nm)
  • Plafond opérationnel : 6 599 m (21 650 ft)
  • Vitesse maximale HA : 290 km/h (180 mph, 156 kts)
  • Charge alaire, à vide : 68,946 kg/m² (14,121 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 91,847 kg/m² (18,812 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 1 moteur à pistons Pratt & Whitney R-985-AN-1
  • Puissance unitaire : 336 kW (456 ch, 450 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

picture
picture
picture

Forum

Sujet complet »
Re: Vultee BT-13 Valiant à 01/05/2013 13:50 Nico2
Clinquant :D
Re: Vultee BT-13 Valiant à 07/01/2014 13:01 Jericho
Et une petite fiche légère en ce début d'année pour documenter cette magnifique photo… :hehe:


Le Vultee BT-13 "Valiant" est un avion d’entrainement avancé, biplace en tandem, à ailes basses cantilever, propulsé par un moteur en étoile et muni d’un train d’atterrissage classique fixe.

En 1938, après la mort accidentelle de Jerry Vultee, fondateur de l’entreprise de construction aéronautique Vultee Aircraft, c’est l’ingénieur en chef Richard Palmer qui reprend l’étude du chasseur A-19. Il imagine également pouvoir en faire des avions dérivés pour l’entrainement et pour le bombardement en piqué. Cette même année, avec l’annonce faite par l’USAAC de vouloir se doter d’un nouvel avion d’entrainement avancé, Vultee lance le développement d’un biplace en tandem.
Le prototype effectue son premier vol en 24 mars 1939 sous la désignation de V-51.

L’appareil est équipé d’un moteur en étoile Pratt & Whitney R-1340-S3H1-G Wasp de 447kW (600cv) entrainant une hélice bipale à pas variable. La cellule est entièrement métallique, excepté les surfaces de contrôle qui restent recouvertes de tissus. Le cockpit, entièrement fermé, protège l’élève et le moniteur qui sont assis en tandem. Le train d’atterrissage est de type classique, avec un train principal escamotable. Les ailes aux extrémités arrondies possèdent un léger dièdre et sont munie de deux réservoirs internes. Un système hydraulique permet d’actionner le train principal et les surface de contrôle des ailes et des empennages, excepté les grands volets qui le sont par un système de câbles et de bielles. Un système de communication radio permet de garder le contact avec le sol.

En mai 1939, le prototype entre dans la compétition sous la désignation de BC-51. L’USAAC désigne le North American BC-2 comme étant vainqueur, mais achète le prototype du Vultee qu’elle fait voler sous la désignation de BC-3.

Légèrement modifié, l’appareil est par la suite proposé sur le marché de l’exportation par Vultee sous la désignation de V-51, mais il ne remporte aucun succès.
Reprenant une nouvelle fois sa planche à dessin, Richard Palmer remodifie la cellule en optant pour un train d’atterrissage fixe caréné et un moteur Pratt & Whitney R-985-T3B de 450cv. Moins puissant, mais plus économique, ce moteur permet également un pilotage moins pointu. Désigné V-54A, l’appareil est testé par l’USAAC qui en commande une première série de 300 appareils motorisés par des Pratt & Whitney R-985-25. Le premier de ces appareils, désignés BT-13 "Valiant" au sein de l’USAAC, est livré en juin 1940. Les BT-13 vont permettre aux élèves pilote de passer de l’avion d’entrainement de base BT-17 "Kaydet" aux avions de combat. Il permet également l’entrainement aux procédures de communications radio.
L’appareil est rapidement surnommé "Vultee Vibrator" par ses pilotes. Plusieurs raisons lui valent ce surnom : le manque de confort lors du roulage, sa façon de secouer l’équipage à l’approche de la vitesse de décrochage, les vibrations de la verrière lors de certaines manœuvres en vol et celles engendrées par l’hélice lorsqu’elle est au pas maximum. Malgré ces détails désagréables, le "Valiant" était apprécié pour ses qualités de vol et il a permis de former la plupart des pilotes des USA durant la seconde guerre mondiale.
Au total, 6'707 Vultee BT-13 et BT-13A "Valiant" sont construits, se différenciant par le modèle du moteur et la présence ou non d’un carénage protégeant le train d’atterrissage principal.
Ensuite, 1'125 BT-13B sont commandés, munis d’un système électrique de 24V au lieu des 12V de la version précédente.
Une nouvelle série de 1'263 appareil est commandée par l’USAAC, mais Pratt & Whitney est dans l’incapacité de fournir les moteurs. Ces appareils sont motorisés par des Wright R-975-11 et reçoivent la désignation de BT-15.
L’US Navy commande 1'350 SNV-1, équivalents des BT-13A et 650 SNV-2 équivalents aux BT-13B. Ces appareils lui sont transférés des stocks de l’USAAC.

Durant le conflit, des problèmes de structures obligent ses utilisateurs à restreindre son domaine de vol. Les "Valiant" de l’USAAC sont remplacés avant la fin du conflit et ceux de l’US Navy à partir de 1945. Les quelques appareils encore en service en 1948 reçoivent la désignation de T-13A.

Lorsque la France relance, au Maroc, une école de formation pour ses pilotes en 1943, les USA lui fournissent environ 27 BT-13. Celà permet aux élèves pilotes de se familiariser avec des appareils plus récents, en attendant de recevoir les T-6, Harvard et autres SNJ. Les derniers BT-13 de l’Armée de l’Air prennent leur retraite peu après 1952.

Un total de 9’526 Vultee "Valiant" ont été construits. Ils ont été utilisés par les forces aériennes d’Argentine, d’Australie, de Bolivie, du Brésil, du Chili, de Chine, de Colombie, de Cuba, d’Egypte, d’El Salvador, d’Equateur, de France, du Guatemala, d’Haïti, du Honduras, d’Indonésie, d’Israël, du Mexique, du Panama, du Paraguay, du Pérou, des Philippines, de la République Dominicaine, des USA et de Taïwan. L’URSS en aurait peut-être également utilisés.

Par la suite, de nombreux "Valiant" sont vendus à des utilisateurs privés, certains uniquement pour leur moteur remonté par la suite sur d’autres appareils, d’autres sont utilisés comme avions agricoles pour l’épandage de produits sur les cultures. Quelques "Valiant" sont encore en état de vol. Parmi ceux-là, on peut citer neuf appareils modifiés en 1968 par la maison de production cinématographique Twentieth Century Fox pour les besoin de son film "Tora! Tora! Tora!". Ces BT-13 et BT-15 modifiés y apparaissent pour simuler les bombardiers en piqué Aichi D3A "Val". Après le film, ils sont revendus avec les modifications à des privés et la plupart volent encore dans une escadrille de la Commemorative Air Force’s "Tora! Tora! Tora!". Quelques uns ont été réutilisés lors du film "Pearl Harbor".


Versions :
V-51 : (parfois désigné VF-51) Premier prototype de l’appareil.

BC-51 : Redésignation du prototype V-51 pour la compétition organisée par l’USAAC.

BC-3 : Désignation au sein de l’USAAC du prototype BC-51 (V-51) acheté en 1939, muni d’un moteur Pratt & Whitney R-1340-S3H1-G Wasp de 447kW (600cv) et d’un train d’atterrissage principal escamotable. 1 appareil construit en 1939.

V-54 : (ou VF-54) Prototype - démonstrateur basé sur le V-51, mais équipé d’un moteur Pratt & Whitney R-985-25 de 335kW moins puissant pour les marchés à l’exportation. 1 appareil construit en 1939.

V-54A : (ou VF-54A) Prototype basé sur un V-54 muni d’un train d’atterrissage principal fixe, 1 appareil construit en 1940.

BT-13 : Première version de série commandée par l’USAAC selon le modèle V-54A, muni d’un moteur Pratt & Whitney R-985-25 de 335kW (450cv). 300 appareils construits entre 1940 et 1941.

BT-13A : Seconde version de série commandée par l’USAAC, légèrement modifiée et munie d’un moteur Pratt & Whitney R-985-AN-1 de 335kW (450cv). 6’407 appareils construits entre 1941 et 1943, les BT-13A encore en service en 1948 sont redésignés T-13A.

BT-13B : Version semblable au BT-13A, mais munie d’un système électrique fonctionnant sur 24V. 1'125 appareils construits entre 1943 et 1944.

BT-15 : Version semblable au BT-13A, mais équipé d’un moteur Wright R-975-11. 1'693 appareils construits entre 1942 et 1945.

XBT-16 : Prototype d’un BT-13A au fuselage reconstruit entièrement en plastique par le constructeur Vidal Researsh Corp. en 1942.

SNV-1 : 1'350 BT-13A transférés de l’USAAF à l’US Navy.

SNV-2 : 650 BT-13B transférés de l’USAAF à l’US Navy.

T-13A : Redésignation officielle des BT-13 encore en service aux USA en 1948.


Utilisateurs militaires :
Argentine : 30 BT-13B et BT-15 au sein de la force aérienne et des SNV-1 et 2 au sein de la Marine, en service entre 1946 et 1960.

Bolivie : 37 BT-13 utilisés par la force aérienne entre 1942 et 1958.

Brésil : 123 BT-15 utilisés par la force aérienne entre 1942 et 1958.

Chili : 17 BT-13 utilisés par la force aérienne entre 1943 et 1959.

Colombie : 18 BT-15 utilisés par la force aérienne entre 1942 et 1951.

Cuba : 9 BT-13A utilisés par la force aérienne entre 1942 et 1950.

Egypte : 8 BT-13 utilisé par la force aérienne entre 1950 et 1955.

El Salvador : 16 BT-13A utilisés par la force aérienne entre 1943 et 1958.

Equateur : 12 BT-13B utilisés par la force aérienne entre 1942 et 1946.

France : Environ 27 BT-13 utilisés par l’Armée de l’Air entre 1943 et 1952.

Guatemala : 3 BT-13A et 5 BT-15 utilisés par la force aérienne entre 1943 et 1954.

Haïti : 4 BT-13A utilisés par les forces armées entre 1943 et 1956.

Honduras : 11 BT-13A utilisés par la force aérienne entre 1945 et 1962.

Indonésie : 46 BT-13A utilisés par la force aérienne entre 1950 et 1961.

Israël : 2 BT-13A utilisés par la force aérienne entre 1948 et 1949.

Mexique : 48 BT-13 et 19 BT-15 utilisés par la force aérienne entre 1943 et 1947.

Nicaragua : 8 BT-13 et 1 BT-15A utilisés par la force aérienne entre 1942 et 1956.

Panama : 3 BT-13A utilisés par la force aérienne jusqu’en 1946.

Paraguay : 10 BT-13A et 2 BT-13 utilisés par la force aérienne entre 1942 et 1959 et 3 BT-13A utilisés par la Marine entre 1960 et 1968.

Pérou : 33 (ou plus ?) BT-13A utilisés par la force aérienne entre 1941 et 1959.

République Dominicaine : 26 appareils utilisés par les forces armées entre 1943 et 1954.

Taïwan : 30 BT-13 de 1945 à 1948.

USA : USA : 9'296 appareils utilisés par l’USAAC puis l’USAF (1 BC-3, 300 BT-13, 6'607 BT-13A, 1125 BT-13B et 1'263 BT-15), 2'000 appareils utilisés par l’US Navy (1'350 SNV-1 et 650 SNV-2, respectivement des BT-13A et BT-13B prélevés des stocks de l’USAAC), plus en service.

Venezuela : Plus de 22 appareils (BT-13A, BT-13B et BT-15) utilisés par la force aérienne jusqu’en 1959.


Caractéristiques BT-13A:
Equipage : 2
Longueur : 8,79m
Envergure : 12,80m
Hauteur : 3,51m
Surface alaire : 22,2m2
Masse à vide : 1’531kg
Masse maximale au décollage : 2’039kg

Moteurs :
Un moteur neuf cylindres en étoile Pratt & Whitney R-985-AN-1 de 335kW (450cv)

Performances :
Vitesse max haute altitude: 290km/h
Plafond opérationnel : 6’600m
Distance franchissable : 1’167km

Armement :
Sans.


Liens internet :
http://en.wikipedia.org/wiki/Vultee_BT-13_Valiant
http://avions-de-la-guerre-d-algerie.over-blog.com/article-vultee-bt-13-valiant-120078195.html
http://www.militaryfactory.com/aircraft/detail.asp?aircraft_id=330
http://www.warbirdalley.com/bt13.htm
http://www.flugzeuginfo.net/acdata_php/acdata_vultee_bt13_en.php
Re: Vultee BT-13 Valiant à 07/01/2014 15:32 Clansman
Et une petite fiche légère en ce début d'année

Mais j'en ai pour 2 jours !

:bonnet:

EDIT :
L’URSS et en aurait peut-être également utilisés.

Manque t-il quelque chose ?
Re: Vultee BT-13 Valiant à 07/01/2014 16:28 Jericho

Clansman a écrit

Et une petite fiche légère en ce début d'année

Mais j'en ai pour 2 jours !

:bonnet:
Bof! Après les excès de ces fêtes de fin d'année… y'a l'entrainement. :mrgreen:

Clansman a écrit

EDIT :
L’URSS et en aurait peut-être également utilisés.

Manque t-il quelque chose ?
Ouaip! Une photo d'une étoile rouge sur un BT-13… :p

Sérieusement, j'ai trouvé plusieurs sources parlant de l'URSS comme utilisateur des BT-13, mais j'en ai aucune preuve. Comme d'habitude, il suffit qu'un site sorte une info qui est ensuite relayée par d'autres pour qu'on la trouve (presque) partout.
Si un spécialiste des pays de l'est (un cosaque par exemple) devait passer par là et m'informer, il serait le bienvenu… :hehe:
Re: Vultee BT-13 Valiant à 07/01/2014 16:33 Clansman
Non, le "et" me faisait penser à un autre pays.
Re: Vultee BT-13 Valiant à 07/01/2014 16:55 Jericho

Clansman a écrit

Non, le "et" me faisait penser à un autre pays.
Ah ben voui… Excuse-moi!
En fait, j'avais l'URSS et la Chine comme utilisateurs potentiels. Mais au dernier moment j'ai compris que c'était de la république de Chine dont ils parlaient, donc Taïwan, sur lequel j'ai facilement trouvé des renseignements. J'ai donc effacé la Chine (quel pouvoir il a mon clavier!), mais visiblement j'ai laissé des traces… :bonnet:


Je viens donc de modifier ma phrase "L’URSS et en aurait peut-être également utilisés." en "L’URSS en aurait peut-être également utilisés." (je cite cette modification pour permettre au autres de suivre la discussion… s'ils en avaient envie)[/size:1btjyp16] :mrgreen:
Re: Vultee BT-13 Valiant à 07/01/2014 17:26 Clansman
Et bah voilà !

Merci et bravo pour la fiche Jer' !
Re: Vultee BT-13 Valiant à 07/01/2014 19:33 Jericho

Clansman a écrit

Mais j'en ai pour 2 jours !

Clansman a écrit

Et bah voilà !
Quoi, on est déjà jeudi?!? Deux jours, ça passe 'achement vite! :lol:

Clansman a écrit

Merci et bravo pour la fiche Jer' !
Merci à toi de l'avoir rentrée dans la base de données. ;)
Re: Vultee BT-13 Valiant à 07/01/2014 19:41 Clansman
De rien, elle était prête en partie.

Question, Stanak : ta photo, c'est un BT-13 ou un BT-13A ? Merci d'avance !
Re: Vultee BT-13 Valiant à 07/01/2014 20:39 Jericho

Clansman a écrit

De rien, elle était prête en partie.
Ce qui explique ta rapidité! :hehe:

Clansman a écrit

Question, Stanak : ta photo, c'est un BT-13 ou un BT-13A ? Merci d'avance !
Bonne question, j'espère que Stanak pourra t'éclairer. Personnellement, j'ai du mal à trouver les différences. C'est possible que les modèles munis de casseroles sur le moyeu de l'hélice puisse être des BT-13A, mais je n'en ai aucune preuves, malheureusement.
Re: Vultee BT-13 Valiant à 07/01/2014 22:25 cachée dans les pins
dans mon fabuleux petit livre sur les racers aériens, il y en a un qui s'appelle T-6 qui lui ressemble fortement.
Re: Vultee BT-13 Valiant à 07/01/2014 22:37 Jericho

cachée dans les pins a écrit

dans mon fabuleux petit livre sur les racers aériens, il y en a un qui s'appelle T-6 qui lui ressemble fortement.
Très juste! Et tu peux trouver sa fiche ici. ;)
Re: Vultee BT-13 Valiant à 07/01/2014 23:01 cachée dans les pins
clinquant- clinquant. :)

je note qu'une fois de plus c'est touffu pour la débutante que je suis vu qu'il faudrait que, d'instinct, je sache que Vultee BT- ça peut-être aussi North American T- ou plus sobrement comme sur mon bouquin T-6. :journal:
Re: Vultee BT-13 Valiant à 07/01/2014 23:21 Jericho

cachée dans les pins a écrit

clinquant- clinquant. :)

je note qu'une fois de plus c'est touffu pour la débutante que je suis vu qu'il faudrait que, d'instinct, je sache que Vultee BT- ça peut-être aussi North American T- ou plus sobrement comme sur mon bouquin T-6. :journal:
Non, North-American et Vultee sont deux constructeurs différents. AT-6 (de North-American) et BT-13 (Vultee) sont la désignation du modèle. Si je ne me trompe pas, AT devait vouloir dire "Advanced Training" et BT "Basic Training"… qu'on me corrige si je me trompe.

ça n'empêche que c'est deux appareils qui se ressemblent beaucoup. Les BT-13/15 n'ont pas de train d'atterrissage principal escamotable, par conséquent tu verras toujours leurs jambes de train déployées, même en plein vol.
Re: Vultee BT-13 Valiant à 08/01/2014 07:39 stanak

Clansman a écrit

Question, Stanak : ta photo, c'est un BT-13 ou un BT-13A ? Merci d'avance !
c'est un BT-13A (V-54)
s/n 41-21487
Re: Vultee BT-13 Valiant à 08/01/2014 09:52 Clansman
OK, merci !
Houston TX 2014 à 11/11/2014 16:12 stanak
un BT-13A en kimono
Image

un autre en tenue d'époque
Image
Re: Vultee BT-13 Valiant à 12/11/2014 22:04 Nico2
Et bien, la tournée à Houston a été bonne à ce que je vois. :)
Re: Vultee BT-13 Valiant à 13/11/2014 18:03 stanak
il y a une sacré collection de Wardirds rien que dans la région de Houston
it's a good place to be
Re: Vultee BT-13 Valiant à 31/07/2019 17:37 stanak
BT-13B
Image
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Sept. 17, 2014, 1:53 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires