Rappels

Histoire de l'appareil

1 / Développement

On a souvent présenté le Douglas B-18 « Bolo » comme la version de bombardement du DC-2. En réalité, s'il se basait sur ce dessin et en reprenait les calculs structuraux, c'était en grande partie, un appareil nouveau. Il est contemporain des Bloch 210/131, des premiers He 111 et Do 17, ainsi que des Hampden britanniques. Si il est souvent passé sous silence, il joua un rôle non négligeable dans la force aérienne américaine au début de la guerre, assurant les premières patrouilles cotières, et permettant la formation des équipages sur du matériel moderne.

Il a été dessiné pour répondre à une demande de l'USAAC (US Army Air Corp), qui en 1934 cherche déjà un successeur à son bombardier Martin B-10 venant pourtant tout juste d'entrer en service. Le programme demandait de pouvoir transporter une charge de bombe double de celle du B-10, sur une distance elle aussi doublée, et à une vitesse d'au moins 200 mph (320 km/h). Trois constructeurs ont présenté leur appareil en réponse à cette demande : Douglas avec son model DB-1 (Douglas Bomber 1), Martin avec son modèle 146, et Boeing avec le model 299.

Si le prototype de Boeing s'est révélé supérieur, et sera construit en série sous la désignation de B-17 (d'abord en très petites quantités, puisque seuls 13 YB-17 sont commandés), le modèle de Douglas se verra commander en janvier 1936, sous le nom de B-18 Bolo, en grande série : un premier contrat de 133 B-18, puis deux contrats additionnels de 177 B-18A (juin 1937), puis de 40 B-18A en juillet 1938.

Soit une production totale de 350 unités, ce qui à l'époque, au sortir de la grande dépression, représentait une très grande série. Douglas a emporté ces marchés surtout du fait du bas prix du B-18 : 58 500 US$ pour les premiers, et 80 000 US$ pour les derniers (pour la seule cellule, les moteurs et équipements étant fournis par le gouvernement).


2 / Description

Le B-18 est un bimoteur de bombardement moyen, entièrement métallique (à l'exception des gouvernes,entoilées), à train rentrant et voilure médiane.

Le dessin du B-18 reprenait une partie des éléments du DC-2, principalement les empennages, et la voilure, dont l'envergure était accrue de 1.365m. Le train était renforcé par rapport à celui du DC-2. Le fuselage était complètement nouveau, beaucoup plus ventru pour pouvoir loger la soute à bombes. Du fait du nouveau dessin du fuselage, la voilure passait en position médiane.

Le B-18 était défendu par trois postes de tir manuels, tous équipés d'une mitrailleuse de 7,62 : une tourelle avant, une tourelle dorsale rétractable, et un tunnel ventral. Il était propulsé par 2 Wright R-1820-45, de 930 hp, avec des hélices tripales à pas variable. Un équipage de 6 hommes le servait : Pilote, copilote, navigateur-bombardier, radio-mitrailleur, et 2 mitrailleurs.

La variante B-18A voyait le contour du nez redessiné : le poste du bombardier passait en avant et au dessus de celui du mitrailleur avant, donnant un nez plus pointu. Sa motorisation était changée pour des Wright R-1820-53, de 1000 hp.

Le B-18B fut une modification du B-18A destiné à la lutte anti sous-marine. Le nez se voyait de nouveau redessiné, avec maintenant un radar SCR 517 air-surface replaçant le poste du bombardier, celui-ci étant déplacé en dessous, à la place du mitrailleuse avant. Son équipement ASM était complété par un MAD (détecteur d'anomalies magnétiques) au bout de la queue. Certains B-18B furent équipés de « rétro » bombes, une rétro-fusée permettait de freiner les bombes, de façon à ce qu'elles tombent à la verticale. C'était nécessaire, car le MAD ne détectait les masses métalliques qu'une fois à la verticale du sous-marin.

- Liste des variantes :

DB-1 : prototype : 2 Wright R-1820-G5 de 850 hp

B-18A : premier contrat de 133 exemplairesi, 2 Wright R-1820-45, de 930 hp

DB-2 : dernier exemplaire de la première commande, modifié avec une tourelle avant motorisée, non retenue en série

B-18A : deuxième et troisième contrat, nouveau nez et 2 Wright R-1820-53 de 1000 hp, 217 construits

B-18B : 122 B-18A convertis pour la lutte ASM

B-18C : 2 conversion de B-18A, lutte ASM, deux 12,7 tirant vers l'avant

C-58 : version de transport, 2 convertis

Digby I : 20 exemplaire de B-18A pour la RCAF, utilisé en patrouille côtière


3 / Utilisations opérationnelles

Les premiers B-18 ont été livrés à L'USAAC le 23 février 1937. La première unité opérationnelle à recevoir sa nouvelle monture fut le 7th Bombardment Group, basé à Hamilton Field en Californie. Il équipa de nombreuses formations, tant sur le continent, qu'outre mers (Pacifique, Panama).

Cependant, dés 1940, au vu de la guerre en Europe, les déficiences du B-18 apparurent, et il ne fut maintenu dans les unités de première ligne qu'en attente du matériel plus modernes qui commençait à sortir des chaines, B-17, B-24, B-25, B-26.

Les B-18 servirent principalement en patrouilles anti sous-marines le long des cotés US, mais aussi dans les Caraïbes, Panama et même le long de la cote brésilienne. Le B-18 est crédité de 3 U-Boats coulés : U-654, le 22 août 1942, U-512 le 2 octobre 1942 au large de Cayenne, et U-540 le 30 octobre 1942, au large de Newfoundland (RCAF Digby du 10 Sqd). Lorsque les B-24 et Catalyna prirent le relais fin 1943, les exemplaires restant furent affectés à l'entrainement, ou aux liaisons.

La majeure parti des 33 Bolo basés à Hawaï, et des 12 exemplaire aux Philippines furent détruits dès les premières attaques, et ne jouèrent aucun rôle opérationnel.

Après guerres, quelques Bolo furent vendus sur le marché civils, mais ils ne rencontrèrent pas le succès. Un exemplaire continua à voler jusqu'en 1971, pour le compte d'une coopérative de pèche de Baja California, au Mexique.

Utilisateurs :

- L'utilisateur principal fut l'USAAC, il équipa en tout ou partie :
1st Search Attack Group, Langley Field (Virginia)

2d Bombardment Group, Langley Field

13th Bombardment Group, Langley Field

29th Bombardment Group, Langley Field

479th Antisubmarine Group, Langley Field

7th Bombardment Group, Hamilton Field (California)

17th Bombardment Group, Mac Chord Field (Washington)

47th Bombardment Group, Mac Chord Field

22d Bombardment Group, Muroc Field (California)

27th Bombardment Group, Barksdale (Louisiana)

28th Bombardment Group, California

41st Bombardment Group, California

45th Bombardment Group, Savanah Field (Georgia)

3d Bombardment Group, Hickam Field (Hawaï)

11th Bombardment Group, Hickam Field

5th Bombardment Group, Luke Field (Hawaï)

6th Bombardment Group, Rio Hato (Panama)

40th Bombardment Group, Panama & Puerto Rico

9th Bombardment Group, Caribbean zone

25th Bombardment Group, Caribbean zone

19th Bombardment Group, Clark Field (Philippines)

- RCAF : 20 Digby I

- Força Aérea Brasileira : 1 B-18B, 2 B-18C en prêt-bail.


Texte de JFF, avec son aimable autorisation.

Versions référencées

  • Douglas DB-1 : Prototype du B-18, 1 exemplaire. 2 Wright R-1820-G5 de 850 hp.
  • Douglas B-18 : Version initiale de série, 133 exemplaires. moteurs Wright R-1820-45 de 930 hp.
  • Douglas B-18M : B-18 modifiés pour servir à l'entraînement.
  • Douglas DB-2 : Dernier B-18 construit, avec une tourelle de nez motorisée. Non retenue en série.
  • Douglas B-18A : 2e version, moteurs Wright R-1820-53 de 1000 hp. 217 exemplaires.
  • Douglas B-18AM : B-18A modifiés pour l'entraînement.
  • Douglas B-18A Digby I : Désignation du B-18A au Canada, 20 exemplaires.
  • Douglas B-18B : 122 B-18A convertis pour la lutte ASM.
  • Douglas B-18C : 2 B-18A de lutte anti-ASM dotés de mitrailleuses 12,7 mm.
  • Douglas C-58 : 2 B-18 modifiés pour le transport.
  • Douglas XB-22 : Projet d'une version motorisée avec des Wright R-2600-3 de 1600 hp. Non construite.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Anciens pays utilisateurs

Douglas B-18A voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 12 550 kg (27 668 lbs)
  • Masse à vide : 7 403 kg (16 321 lbs)
  • Surface alaire : 89,1 m² (959,064 sq. ft)
  • Hauteur : 4,62 m (15,157 ft)
  • Envergure : 27,28 m (89,501 ft)
  • Longueur : 17,63 m (57,841 ft)

Performances

  • Vitesse de croisière : 269 km/h (167 mph, 145 kts)
  • Distance franchissable : 1 850 km (1 150 mi, 999 nm)
  • Distance de convoyage : 3 380 km (2 100 mi, 1 825 nm)
  • Plafond opérationnel : 7 300 m (23 950 ft)
  • Vitesse maximale HA : 348 km/h (216 mph, 188 kts)
  • Charge alaire, à vide : 83,086 kg/m² (17,017 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 140,853 kg/m² (28,849 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 2 moteurs à cylindres en étoile Wright R-1820-53
  • Puissance unitaire : 746 kW (1 014 ch, 1 000 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

Forum

Sujet complet »
Douglas B-18 Bolo à 30/05/2012 20:00 JFF
Douglas B 18 Bolo

1 / Développement

On a souvent présenté le Douglas B 18 « Bolo » comme la version de bombardement du DC 2. En réalité, s'il se basait sur ce dessin et en reprenait les calculs structuraux, c'était en grande partie, un appareil nouveau. Il est contemporain des Bloch 210/131, des premiers He 111 et Do 17, ainsi que des Hampden britanniques. Si il est souvent passé sous silence, il joua un rôle non négligeable dans la force aérienne américaine au début de la guerre, assurant les premières patrouilles cotières, et permettant la formation des équipages sur du matériel moderne.

Il a été dessiné pour répondre à une demande de l'USAAC (US Army Air Corp), qui en 1934 cherche déjà un successeur à son bombardier Martin B 10 venant pourtant tout juste d'entrer en service. Le programme demandait de pouvoir transporter une charge de bombe double de celle du B 10, sur une distance elle aussi doublée, et à une vitesse d'au moins 200 mph (320 km/h). Trois constructeurs ont présenté leur appareil en réponse à cette demande : Douglas avec son model DB 1 (Douglas Bomber 1), Martin avec son modèle 146, et Boeing avec le model 299.

Si le prototype de Boeing s'est révélé supérieur, et sera construit en série sous la désignation de B 17 (d'abord en très petites quantités, puisque seuls 13 YB 17 sont commandés), le modèle de Douglas se verra commander en janvier 1936, sous le nom de B 18 Bolo, en grande série : un premier contrat de 133 B 18, puis deux contrats additionnels de 177 B 18A (juin 1937), puis de 40 B 18A en juillet 1938. Soit une production totale de 350 unités, ce qui à l'époque, au sortir de la grande dépression, représentait une très grande série. Douglas a emporté ces marchés surtout du fait du bas prix du B 18 : 58 500 US$ pour les premiers, et 80 000 US$ pour les derniers (pour la seule cellule, les moteurs et équipements étant fournis par le gouvernement).


2 / Description

Le B 18 est un bimoteur de bombardement moyen, entièrement métallique (à l'exception des gouvernes,entoilées), à train rentrant et voilure médiane.

Le dessin du B 18 reprenait une partie des éléments du DC 2, principalement les empennages, et la voilure, dont l'envergure était accrue de 1.365m. Le train était renforcé par rapport à celui du DC 2. Le fuselage était complètement nouveau, beaucoup plus ventru pour pouvoir loger la soute à bombes. Du fait du nouveau dessin du fuselage, la voilure passait en position médiane. Le B 18 était défendu par trois postes de tir manuels, tous équipés d'une mitrailleuse de 7,62 : une tourelle avant, une tourelle dorsale rétractable, et un tunnel ventral. Il était propulsé par 2 Wright R-1820-45, de 930 hp, avec des hélices tripales à pas variable. Un équipage de 6 hommes le servait : Pilote, copilote, navigateur-bombardier, radio-mitrailleur, et 2 mitrailleurs.

La variante B 18A voyait le contour du nez redessiné : le poste du bombardier passait en avant et au dessus de celui du mitrailleur avant, donnant un nez plus pointu. Sa motorisation était changée pour des Wright R-1820-53, de 1000 hp.

Le B 18B fut une modification du B 18A destiné à la lutte anti sous-marine. Le nez se voyait de nouveau redessiné, avec maintenant un radar SCR 517 air-surface replaçant le poste du bombardier, celui-ci étant déplacé en dessous, à la place du mitrailleuse avant. Son équipement ASM était complété par un MAD (détecteur d'anomalies magnétiques) au bout de la queue. Certains B 18B furent équipés de « rétro » bombes, une rétro-fusée permettait de freiner les bombes, de façon à ce qu'elles tombent à la verticale. C'était nécessaire, car le MAD ne détectait les masses métalliques qu'une fois à la verticale du sous-marin.

- Liste des variantes
- DB 1 : prototype : 2 Wright R-1820-G5 de 850 hp, (pas de serial number attribué car construction au frais de Douglas)
- B 18A : premier contrat de 133 exemplairesi, 2 Wright R-1820-45, de 930 hp, serial numbers : 36-262 => 36-343 ; 36-431 => 36-446 ; 37-1 => 37-33
- DB 2 : dernier exemplaire de la première commande, modifié avec une tourelle avant motorisée, non retenue en série, serial number 37-34
- B 18A : deuxième et troisième contrat, nouveau nez et 2 Wright R-1820-53 de 1000 hp, 217 construits, serial numbers 37-458 => 37-634 ; 38-585 => 38-609 ; 39-12 => 39-26
- B 18B : 122 B 18A convertis pour la lutte ASM
- B 18C : 2 conversion de B 18A, lutte ASM, deux 12,7 tirant vers l'avant
- C 58 : version de transport, 2 convertis
- Digby I : 20 exemplaire de B 18A pour la RCAF, utilisé en patrouille côtière


3 / Caractéristiques

- Dimensions :
longueur : 17,63 m
envergure : 27,28 m
hauteur : 4,62 m
surface alaire : 89,1 m²
poids à vide : 7403 kg (B 18A)
poids maximal au décollage : 12550 kg (B 18A)
charge maximale de bombes : 2000 kg

- Performances (B 18A, avec 2 Wright R-1820-53, de 1000 hp au décollage):
vitesse maximale : 348 km/h
vitesse de croisière : 269 km/h
autonomie de combat (1133 kg de bombes) : 1850 km
autonomie maximale : 3380 km
plafond opérationnel : 7300 m


4 / Utilisations opérationnelles

Les premiers B 18 ont été livrés à L'USAAC le 23 février 1937. La première unité opérationnelle à recevoir sa nouvelle monture fut le 7th Bombardment Group, basé à Hamilton Field en Californie. Il équipa de nombreuses formations, tant sur le continent, qu'outre mers (Pacifique, Panama).

Cependant, dés 1940, au vu de la guerre en Europe, les déficiences du B 18 apparurent, et il ne fut maintenu dans les unités de première ligne qu'en attente du matériel plus modernes qui commençait à sortir des chaines, B 17, B 24, B 25, B 26. Les B 18 servirent principalement en patrouilles anti sous-marines le long des cotés US, mais aussi dans les Caraïbes, Panama et même le long de la cote brésilienne. Le B 18 est crédité de 3 U Boats coulés : U 654, le 22 aout 1942, U 512 le 2 octobre 1942 au large de Cayenne, et U 540 le 30 octobre 1942, au large de Newfoundland (RCAF Digby du 10 Sqd).
Lorsque les B 24 et Catalyna prirent le relais fin 1943, les exemplaires restant furent affectés à l'entrainement, ou aux liaisons.

La majeure parti des 33 Bolo basés à Hawaï, et des 12 exemplaire aux Philippines furent détruits dès les premières attaques, et ne jouèrent aucun rôle opérationnel.

Après guerres, quelques Bolo furent vendus sur le marché civils, mais ils ne rencontrèrent pas le succès. Un exemplaire continua à voler jusqu'en 1971, pour le compte d'une coopérative de pèche de Baja California, au Mexique.

Utilisateurs :

- L'utilisateur principal fut l'USAAC, il équipa en tout ou partie :
1st Search Attack Group, Langley Field (Virginia)
2d Bombardment Group, Langley Field
13th Bombardment Group, Langley Field
29th Bombardment Group, Langley Field
479th Antisubmarine Group, Langley Field
7th Bombardment Group, Hamilton Field (California)
17th Bombardment Group, Mac Chord Field (Washington)
47th Bombardment Group, Mac Chord Field
22d Bombardment Group, Muroc Field (California)
27th Bombardment Group, Barksdale (Louisiana)
28th Bombardment Group, California
41st Bombardment Group, California
45th Bombardment Group, Savanah Field (Georgia)
3d Bombardment Group, Hickam Field (Hawaï)
11th Bombardment Group, Hickam Field
5th Bombardment Group, Luke Field (Hawaï)
6th Bombardment Group, Rio Hato (Panama)
40th Bombardment Group, Panama & Puerto Rico
9th Bombardment Group, Caribbean zone
25th Bombardment Group, Caribbean zone
19th Bombardment Group, Clark Field (Philippines)

- RCAF : 20 Digby I
- Força Aérea Brasileira : 1 B 18B, 2 B 18C en prêt-bail,


5 / Sources

- Publications
- Francillon, René J. McDonnell Douglas Aircraft Since 1920. London, Putnam, 1979
- Jane's American Fighting Aircrafts of the 20th Century. London, Jane's, 1991

- Liens web
http://www.aviastar.org/air/usa/douglas_bolo.php
http://www.nationalmuseum.af.mil/factsheets/factsheet.asp?id=470
http://en.wikipedia.org/wiki/Douglas_B-18_Bolo
http://www.google.fr/search?q=b+18+bolo&hl=fr&client=firefox-a&hs=Hx8&rls=org.mozilla:fr:official&prmd=imvns&tbm=isch&tbo=u&source=univ&sa=X&ei=4l7GT6CUAoimhAfv5qDMBQ&ved=0CGwQsAQ&biw=1562&bih=920&sei=1F_GT4eIIcnAhAfjldXZBQ
Re: Douglas B 18 Bolo à 30/05/2012 22:06 Clansman
Très jolie fiche. Pas mal pour un début ! ;)
Re: Douglas B 18 Bolo à 31/05/2012 00:27 PCmax
En effet, ça promet ! 8-)
Re: Douglas B 18 Bolo à 31/05/2012 08:14 stanak
pourquoi avoir remplacé systématiquement le tiret par un espace ? :shock:
Re: Douglas B 18 Bolo à 31/05/2012 08:48 JFF

stanak a écrit

pourquoi avoir remplacé systématiquement le tiret par un espace ? :shock:

:(
ben paske …. quand j'ai fait le copier - coller, ça n'a pas gardé les mises en formes
Donc si quelqu'un a un truc pour garder les mises en formes, surtout pour la fiche, je suis preneur.
Sinon, je vais essayé de dessiner une petit plan 3 vues, afin d'illustrer la chose. Surtout que le B 18 a bien le look de son époque.
Re: Douglas B 18 Bolo à 31/05/2012 09:37 Jericho
Bravo pour cette fiche!
Dis-moi, sais-tu pourquoi il s'est fait appelé "Bolo"? :interr:

Serait-ce en rapport avec la sauce bolognaise et la viande hachée qu'il était sensé faire? Buurp! [/size:3vbh6tia] :roll:
Re: Douglas B 18 Bolo à 31/05/2012 09:49 JFF

Jericho a écrit

Bravo pour cette fiche!
Dis-moi, sais-tu pourquoi il s'est fait appelé "Bolo"? :interr:

Serait-ce en rapport avec la sauce bolognaise et la viande hachée qu'il était sensé faire? Buurp! [/size:2gig0idv] :roll:

Aucune idée :(
Mais c'est vrais que ça ne fait pas très "guerrier" pour un avion de combat, ça fait un peu "Bolo le Clown" :bonnet:
En plus, ce nom a du bien faire rigoler les brésiliens, car "bolo" signifie gateau !
Re: Douglas B 18 Bolo à 31/05/2012 10:45 Jericho
Tiens, bêtement ça pourrait venir de la cravate de cow-boy: cette sorte de corde attachée par une barre ou une agrafe ornementale et qui s'appelle Bolo.

Rien à voir, non plus, avec celles de certains juristes, d'ailleurs… [/size:dmb6988z] :bonnet:
Re: Douglas B 18 Bolo à 08/06/2012 18:16 Clansman
La fiche sur le site
Re: Douglas B 18 Bolo à 08/06/2012 18:40 JFF

Clansman a écrit

La fiche sur le site

ah oui, c'est nettement mieux !

merci
Re: Douglas B 18 Bolo à 09/06/2012 00:22 Clansman
En même temps, t'as fait l'essentiel. :mrgreen:
Répondre aux messages »
Texte de , créé le 17 septembre 2014 13:53, modifié le . ©AviationsMilitaires