Rappels

Histoire de l'appareil

L’Agusta-Westland AW159 est un hélicoptère polyvalent, de taille moyenne, biturbine, muni d’un rotor principal et d’un rotor de queue quadripales, d’un train d’atterrissage rétractable, et pouvant transporter jusqu’à 7 passagers.

En 2002, Agusta-Westland étudie la conception d’une nouvelle version du Lynx, pouvant répondre aux spécifications demandées par l’armée de terre britannique et la Royal-Navy qui ont lancé des programmes de remplacement de leurs hélicoptères Lynx. Il est ensuite décidé de développer une version marine et une version terrestre munies de la même cellule et du même train d’atterrissage, désignées "Future Lynx".

Bien que ressemblant beaucoup aux versions antérieures, de nombreuses modifications ont été réalisées, puisque 95% de ses composants sont nouveaux. Le système de carburant et la boite à vitesse du rotor principal sont parmi les rares éléments interchangeables avec les Lynx AH7 et HMA8. En ce qui concerne les matériaux, une importante proportion de composites entre dans la fabrication de l’appareil.

Le 22 juin 2006 le ministère britannique de la défense annonce une commande de 70 AW159, dont 40 pour l’armée et 30 pour la marine, plus 10 appareils en option à répartir entre les deux forces armées. Par la suite, la commande est ramenée à 62 appareils, soit 34 appareils pour l’armée et 28 pour la Navy.

En 2009, le "Future Lynx" est officiellement redésigné par Agusta-Westland AW159 "Wildcat". Le premier prototype fait son premier vol le 12 novembre 2009 à Yeovil (GB). Il sera rejoint par deux autres prototypes les 14 octobre et 19 novembre 2010.

Le premier appareil de série effectue son premier vol en avril 2011.

Le nez bénéficie d’une nouvelle structure, permettant de l’équiper de différents capteurs tout en ayant un meilleur accès aux systèmes électroniques internes.
Le poste de pilotage entièrement numérique est équipé de quatre grands écrans multifonctions et d’un éclairage permettant l’emploi de lunettes de vision nocturne. Les pilotes sont assis dans des sièges blindés anti-crash et son sol est également blindé, de même que celui de la cabine.

Cette dernière est assez vaste pour accueillir jusqu’à six soldats équipés, sur des sièges anti-crash, en plus d’un éventuel mitrailleur. Pour les missions de recherche et sauvetage ou d’évacuation sanitaire, un treuil est installé sur le côté droit de l’appareil et il est possible d’installer deux brancards dans la cabine. Les portes de la cabine sont agrandies afin de faciliter le chargement et le déchargement des passagers.

Les moteurs sont des turbines LHTEC CTS800-4N capable de développer une puissance de 1’014kW (1’362cv) chacune.
Les rotors sont tous deux quadripales. Ils sont construits en matériaux plus résistants et leurs dessins sont modifiés afin de diminuer au maximum le bruit, permettant à l’AW159 d’être plus discret que les versions précédentes du Lynx.
Le stabilisateur horizontal, fixé sur une poutre de queue entièrement construite en matériaux composites, est également redessiné.

L’AW159 est muni d’un système permettant de diminuer sa signature infrarouge.
L’appareil est équipé de capteurs électro-optiques pour l’imagerie et la désignation des cibles, de CME (Contre Mesures Electroniques), de MSE (Mesure de Soutient Electronique). Il bénéficie d’un système de liaison de données permettant d’échanger avec les autres appareils les informations collectées et avoir ainsi une vue d’ensemble précise de la situation pour les équipages et le commandement.

La version navale est également équipée d’un radar SELEX Galileo "Seaspray" 7000E muni d’une antenne AESA (Active Electronically Scanned Array, antenne active à balayage électronique). Il dispose également de sonars submersibles.

Pour compléter les essais, en février 2012 un prototype a effectué 20 jours d’essais intensifs à bord de l’HMS Iron Duke pour tester son utilisation en mer dans des conditions météorologiques difficiles. Au total, les "Wildcat" ont réalisés 390 appontages, dont 148 de nuit.

En 2011, quatre AW159 supplémentaires sont commandés par le ministère britannique de la défense pour équiper ses unités des forces spéciales. Ces appareils seront rejoints par quatre autres AW159 prévus pour l’armée de terre. Ils seront utilisés comme hélicoptères légers d’assaut.

Le 15 janvier 2013, la marine sud-coréenne décide d’acheter huit AW159, pour différentes missions allant de patrouille de surveillance à la recherche et sauvetage.


Texte de Jericho, avec son aimable autorisation.

Versions référencées

Pays exploitant actuellement cet appareil

AgustaWestland Wildcat AH.1 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 6 000 kg (13 228 lbs)
  • Surface du rotor : 129 m² (1 385 sq. ft)
  • Diamètre du rotor principal : 13 m (42 ft)
  • Hauteur : 3,75 m (12,3 ft)
  • Longueur : 15 m (50 ft)

Performances

  • Endurance maximale : 1,5 h
  • Distance franchissable : 778 km (483 mi, 420 nm)
  • Distance de convoyage : 963 km (598 mi, 520 nm)
  • Vitesse maximale HA : 291 km/h (181 mph, 157 kts)
  • Charge alaire, au décollage : 46,631 kg/m² (9,551 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 2 turbines LHTEC CTS800-4N
  • Puissance unitaire : 1 015 kW (1 380 ch, 1 361 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

picture
picture

Forum

Sujet complet »
Agusta-Westland AW159 "Wildcat" à 14/05/2013 16:37 Jericho
L’Agusta-Westland AW159 est un hélicoptère polyvalent, de taille moyenne, biturbine, muni d’un rotor principal et d’un rotor de queue quadripales, d’un train d’atterrissage rétractable, et pouvant transporter jusqu’à 7 passagers.

En 2002, Agusta-Westland étudie la conception d’une nouvelle version du Lynx, pouvant répondre aux spécifications demandées par l’armée de terre britannique et la Royal-Navy qui ont lancé des programmes de remplacement de leurs hélicoptères Lynx. Il est ensuite décidé de développer une version marine et une version terrestre munies de la même cellule et du même train d’atterrissage, désignées "Future Lynx".

Bien que ressemblant beaucoup aux versions antérieures, de nombreuses modifications ont été réalisées, puisque 95% de ses composants sont nouveaux. Le système de carburant et la boite à vitesse du rotor principal sont parmi les rares éléments interchangeables avec les Lynx AH7 et HMA8. En ce qui concerne les matériaux, une importante proportion de composites entre dans la fabrication de l’appareil.

Le 22 juin 2006 le ministère britannique de la défense annonce une commande de 70 AW159, dont 40 pour l’armée et 30 pour la marine, plus 10 appareils en option à répartir entre les deux forces armées. Par la suite, la commande est ramenée à 62 appareils, soit 34 appareils pour l’armée et 28 pour la Navy.

En 2009, le "Future Lynx" est officiellement redésigné par Agusta-Westland AW159 "Wildcat". Le premier prototype fait son premier vol le 12 novembre 2009 à Yeovil (GB). Il sera rejoint par deux autres prototypes les 14 octobre et 19 novembre 2010.
Le premier appareil de série effectue son premier vol en avril 2011.

Le nez bénéficie d’une nouvelle structure, permettant de l’équiper de différents capteurs tout en ayant un meilleur accès aux systèmes électroniques internes.
Le poste de pilotage entièrement numérique est équipé de quatre grands écrans multifonctions et d’un éclairage permettant l’emploi de lunettes de vision nocturne. Les pilotes sont assis dans des sièges blindés anti-crash et son sol est également blindé, de même que celui de la cabine.
Cette dernière est assez vaste pour accueillir jusqu’à six soldats équipés, sur des sièges anti-crash, en plus d’un éventuel mitrailleur. Pour les missions de recherche et sauvetage ou d’évacuation sanitaire, un treuil est installé sur le côté droit de l’appareil et il est possible d’installer deux brancards dans la cabine. Les portes de la cabine sont agrandies afin de faciliter le chargement et le déchargement des passagers.
Les moteurs sont des turbines LHTEC CTS800-4N capable de développer une puissance de 1’014kW (1’362cv) chacune.
Les rotors sont tous deux quadripales. Ils sont construits en matériaux plus résistants et leurs dessins sont modifiés afin de diminuer au maximum le bruit, permettant à l’AW159 d’être plus discret que les versions précédentes du Lynx.
Le stabilisateur horizontal, fixé sur une poutre de queue entièrement construite en matériaux composites, est également redessiné.
L’AW159 est muni d’un système permettant de diminuer sa signature infrarouge.
L’appareil est équipé de capteurs électro-optiques pour l’imagerie et la désignation des cibles, de CME (Contre Mesures Electroniques), de MSE (Mesure de Soutient Electronique). Il bénéficie d’un système de liaison de données permettant d’échanger avec les autres appareils les informations collectées et avoir ainsi une vue d’ensemble précise de la situation pour les équipages et le commandement.

La version navale est également équipée d’un radar SELEX Galileo "Seaspray" 7000E muni d’une antenne AESA (Active Electronically Scanned Array, antenne active à balayage électronique). Il dispose également de sonars submersibles.
Pour compléter les essais, en février 2012 un prototype a effectué 20 jours d’essais intensifs à bord de l’HMS Iron Duke pour tester son utilisation en mer dans des conditions météorologiques difficiles. Au total, les "Wildcat" ont réalisés 390 appontages, dont 148 de nuit.

En 2011, quatre AW159 supplémentaires sont commandés par le ministère britannique de la défense pour équiper ses unités des forces spéciales. Ces appareils seront rejoints par quatre autres AW159 prévus pour l’armée de terre. Ils seront utilisés comme hélicoptères légers d’assaut.

Le 15 janvier 2013, la marine sud-coréenne décide d’acheter huit AW159, pour différentes missions allant de patrouille de surveillance à la recherche et sauvetage.


Versions :
AW159 AH1: Version terrestre.

AW159 AMH1: Version maritime, munie de radar de recherche.


Utilisateurs militaires :
Corée du Sud : 8 AW159 pour la marine Sud-Coréenne (à partir de 2015).

Royaume-Uni : 34 appareils pour la Royal Army Air Corps (à partir de 2014) et 28 appareils pour la Royal Navy (à partir de 2015), plus 4 pour les forces spéciales.


Caractéristiques :
Equipage : 2
Passagers : 6
Longueur : 15,24m
Longueur du fuselage : 13,49m
Hauteur : 3,73m
Diamètre du rotor principal : 12,80m
Surface du rotor principal : 128,7m2
Diamètre du rotor de queue : 2,36m
Surface du rotor de queue : 4,39m2
Masse maximale au décollage : 6’000kg
Volume des réservoirs de carburant : 1'004 litres.

Moteurs :
Deux turbines LHTEC CTS800-4N de 1’014kW (1’362cv) chacune.

Performances :
Vitesse max basse altitude: 296km/h
Plafond opérationnel : 4’725m
Autonomie : 2h40
Distance franchissable : 777km
Distance de convoyage : 963km


Armement :
Mitrailleuse FN MAG ou Browning M2 sur affût, tirant depuis la porte.
Paniers à roquettes de 70mm CRV7 ou mitrailleuses FN MAG ou Browning M2 en nacelle.
Missiles air-surface LMM (Lightweight Multirole Missile) de Thales ou le "Future Anti-Surface Guided Weapon", remplaçant le Sea Skua à partir de 2015.
Torpilles "Sting Ray" et charges de profondeurs.


Liens internet :
http://www.agustawestland.com/product/aw159-0
http://it.wikipedia.org/wiki/AgustaWestland_AW159
http://en.wikipedia.org/wiki/AgustaWestland_AW159_Wildcat
http://www.helis.com/database/model/798/
http://www.militaryfactory.com/aircraft/detail.asp?aircraft_id=755
http://www.army-technology.com/projects/future-lynx/
http://www.agustawestland.com/system/files/brochures_new_product/LX090415_AW159_LoRes.pdf
Re: Agusta-Westland AW159 "Wildcat" à 14/05/2013 20:49 Nico2
Merci Jericho. :)

Une fiche AW de plus dans l'index, et bientôt sur le site dès que Clans passe par là.
Yeovilton (UK) 2010 à 15/05/2013 08:24 stanak
un des protos, avec ses plumes

Wildcat AH1
Image
Re: Yeovilton (UK) 2010 à 15/05/2013 09:44 Jericho

Nico2 a écrit

Merci Jericho. :)

Une fiche AW de plus dans l'index…
Merci à toi de ne pas l'avoir mis à l'index! :D


stanak a écrit

un des protos, avec ses plumes

Wildcat AH1
Merci pour cette magnifique photo!
Je ne comprenais pas ce que pouvait faire des plumes sur un chat sauvage… à part peut-être entre ses dents. Maintenant je crois que j'ai compris ce que tu voulais dire! :lol:
Re: Agusta-Westland AW159 "Wildcat" à 22/05/2013 07:53 Clansman
Le chat sauvage, avec ou sans plumes, est sur le site
Re: Agusta-Westland AW159 "Wildcat" à 22/05/2013 09:26 Jericho

Clansman a écrit

Le chat sauvage, avec ou sans plumes, est sur le site
Merci Clansman! ;)
Re: Agusta-Westland AW159 "Wildcat" à 23/05/2013 20:23 Nico2
Avec l'image qui va bien, impecc'. :)
Re: Agusta-Westland AW159 "Wildcat" à 23/08/2013 14:16 stanak
AgustaWestland Wildcat HMA2
UK Navy
Image
Image
au départ du RIAT2013
Re: Agusta-Westland AW159 "Wildcat" à 23/08/2013 15:00 Jericho

stanak a écrit

AgustaWestland Wildcat HMA2
UK Navy
Wouaou! Je trouve qu'il a de la gueule, ce Wildcat, merci! :top:
Re: Agusta-Westland AW159 "Wildcat" à 23/08/2013 16:01 ogotaï
Perso, je trouve que ce radar lui donne un petit air de Raoni… :sick:
Re: Agusta-Westland AW159 "Wildcat" à 25/08/2013 16:41 d9pouces
Effectivement, il y a un air de famille :bonnet:


(mais c'est un peu le problème de tous les ventilos qui ont été modernisés, c'est un peu comme les Mi-35 algériens (ou sud-africains ?).
Re: Agusta-Westland AW159 "Wildcat" à 25/08/2013 17:05 Nico2
De mon côté, je ne trouve pas cela choquant non plus. :)

L'air de famille avec le Lynx est très apparent, bien qu'il s'agisse d'un appareil novateur.

Marrant.
Re: Agusta-Westland AW159 "Wildcat" à 23/06/2019 19:10 stanak
3 Wildcat AH1 de 1st Regiment AAC de passage à Deauville
Image
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Sept. 17, 2014, 1:53 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires