Histoire de l'appareil

L’IAI Arava est un avion ADAC bimoteur, à ailes hautes, avec un empennage bipoutre et un train d’atterrissage tricycle fixe.

En 1966, IAI (Israeli Aircraft Industries) se lance dans la conception d’un appareil de transport équipé d’une vingtaine de sièges, possédant des capacités de décollage et d’atterrissage courts et pouvant opérer à partir de pistes pas ou peu préparées.

Les ingénieurs choisissent une structure semi-monocoque en forme de barrique pour le fuselage. À l’arrière, une porte-cargo s’ouvre en deux parties afin de faciliter le chargement et le déchargement des passagers ou du matériel. Le train d’atterrissage tricycle est fixe. L’appareil est propulsé par deux turbopropulseurs Pratt & Whitney Canada PT6A-34 de 560kW (750cv) chacun. Les nacelles des moteurs situées sur les ailes sont prolongées vers l’arrière par des poutres qui supportent, à leurs extrémités, l’empennage bidérive.

Le premier prototype de l’IAI 101 (4X-IAI) effectue son premier vol le 27 novembre 1969, mais il est par la suite détruit durant un vol d’essai le 19 novembre 1970. Un second prototype (4X-IAA) prend l’air le 8 mai 1971 pour continuer les tests. L’appareil est finalement certifié comme avion commercial sous la désignation d’IAI A-101 en avril 1972.

D’après une étude de marché faite à l’époque, le marché civil aurait besoin d’environ 2000 avions de ce genre et IAI espère bien en vendre entre 200 et 400 appareils. Malheureusement, il apparait rapidement que les chiffres sont surfaits et pour augmenter les ventes, une version militaire est proposée sous la désignation d’IAI 201 Arava. Le prototype de cette version fait son premier vol le 7 mars 1972.

Ce sont principalement des forces aériennes d’Amérique du sud et d’Amérique centrale qui en achètent. L’armée israélienne n’en veut pas, expliquant qu’elle n’a pas besoin de ce genre d’appareil et que l’armée n’était pas là pour soutenir l’industrie locale. Elle continue ainsi à exploiter ses C-47 Dakota pour le transport.

Mais durant la guerre du Yom Kippour, en 1973, elle réquisitionne un prototype de l’A-102 et deux A-201 destinés à des clients à l’exportation. Ces appareils sont utilisés intensément sur les fronts du Sinaï et du Golan pour des missions de transport et d’évacuation sanitaire. Impressionnée par sa capacité de décollage et d’atterrissage court ainsi que par ses performances générales, l’armée israélienne commande neuf exemplaires d’Arava… 10 ans plus tard, en 1983.

Ils sont utilisés pour des missions très diverses : transport de troupe, surveillance maritime avec radar de recherche, et guerre électronique. Pour ces dernières missions, l’appareil est équipé avec différentes antennes sur le fuselage, les poutres de queue et les ailes. Ces capteurs sont reliés aux divers équipements de mesure et de traitement, ainsi qu’aux dispositifs de soutien électronique, disposés sur des palettes de chargement. Ils sont également équipés d’un brouilleur Ella/ELI K-7010 et d’une génératrice auxiliaire de 60kVA (40kW) qui fournit la puissance électrique nécessaire à son fonctionnement.

Le prototype d’une version au fuselage rallongé (AX-IAO), désignée A-202 et pouvant accueillir 30 soldats équipés, commence les tests en 1976 et l’appareil est proposé sur le marché à partir de 1977. Ces appareils peuvent également être équipés de mitrailleuses sur les côtés du fuselage et à l’arrière, de même que de des paniers à roquettes de 68mm ou de 82mm sous les ailes, afin de détruire d’éventuelles positions au sol avant de poser les troupes.

Le fuselage rallongé permet l’emport de 30 soldats équipés ou 20 parachutistes. Des ailettes en bouts d’ailes permettent également d’améliorer les performances en vitesse et autonomie. Une mitrailleuse de 12,7mm peut être installée de chaque côté du fuselage, de même qu’une troisième à l’arrière, munie d’un système de pointage à distance. Les ailes sont munies de points d’attache afin d’y fixer des paniers à roquettes. Par la suite, IAI propose aux utilisateurs de ses A-201 la possibilité de les modifier afin de les équiper avec des ailettes en bout d’ailes.

Au total, 103 IAI Arava des différentes versions ont été construits jusqu’en 1988. Environ soixante-dix ont été ou sont encore utilisés par des forces armées.


Texte de Jericho, avec son aimable autorisation.

Versions référencées

  • IAI A-101 : Version civile pouvant transporter 24 passagers, jamais mise en service.
  • IAI A-101B : Version civile pouvant emporter 19 passagers ou 1815kg de fret, destinée au marché américain. Deux turbopropulseurs Pratt & Whitney Canada PT6A-34.
  • IAI A-102 : Version civile améliorée capable de transport 20 passagers ou 12 VIP.
  • IAI A-201 : Version militaire, 24 soldats.
  • IAI A-202 : Version militaire au fuselage rallongé.

Pays exploitant actuellement cet appareil

Anciens pays utilisateurs

IAI A-202 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 7 711 kg (17 000 lbs)
  • Masse à vide : 4 050 kg (8 929 lbs)
  • Surface alaire : 43,68 m² (470,168 sq. ft)
  • Hauteur : 5,21 m (17,093 ft)
  • Envergure : 20,96 m (68,766 ft)
  • Longueur : 12,69 m (41,634 ft)

Performances

  • Vitesse de croisière : 319 km/h (198 mph, 172 kts)
  • Vitesse de décrochage : 115 km/h (71 mph, 62 kts)
  • Distance franchissable : 1 056 km (656 mi, 570 nm)
  • Plafond opérationnel : 7 620 m (25 000 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 6,6 m/s (21,654 ft/s)
  • Vitesse maximale HA : 326 km/h (203 mph, 176 kts)
  • Charge alaire, à vide : 92,72 kg/m² (18,991 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 176,534 kg/m² (36,157 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 2 turbopropulseurs Pratt & Whitney Canada PT6A-36
  • Puissance unitaire : 559 kW (760 ch, 750 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

picture
picture
picture
picture

Forum

Sujet complet »
IAI 201/202 Arava à 11/10/2012 16:21 Jericho
L’IAI Arava est un avion ADAC bimoteur, à ailes hautes, avec un empennage bipoutre et un train d’atterrissage tricycle fixe.

En 1966, IAI (Israeli Aircraft Industries) se lance dans la conception d’un appareil de transport équipé d’une vingtaine de sièges, possédant des capacités de décollage et d’atterrissage courts et pouvant opérer à partir de pistes pas ou peu préparées.
Les ingénieurs choisissent une structure semi-monocoque en forme de barrique pour le fuselage. À l’arrière, une porte-cargo s’ouvre en deux parties afin de faciliter le chargement et le déchargement des passagers ou du matériel. Le train d’atterrissage tricycle est fixe. L’appareil est propulsé par deux turbopropulseurs Pratt & Whitney Canada PT6A-34 de 560kW (750cv) chacun. Les nacelles des moteurs situées sur les ailes sont prolongées vers l’arrière par des poutres qui supportent, à leurs extrémités, l’empennage bidérive.

Le premier prototype de l’IAI 101 (4X-IAI) effectue son premier vol le 27 novembre 1969, mais il est par la suite détruit durant un vol d’essai le 19 novembre 1970. Un second prototype (4X-IAA) prend l’air le 8 mai 1971 pour continuer les tests. L’appareil est finalement certifié comme avion commercial sous la désignation d’IAI A-101 en avril 1972.

D’après une étude de marché faite à l’époque, le marché civil aurait besoin d’environ 2000 avions de ce genre et IAI espère bien en vendre entre 200 et 400 appareils. Malheureusement, il apparait rapidement que les chiffres sont surfaits et pour augmenter les ventes, une version militaire est proposée sous la désignation d’IAI 201 Arava.
Le prototype de cette version fait son premier vol le 7 mars 1972.

C’est principalement des forces aériennes d’Amérique du sud et d’Amérique centrale qui en achètent.
L’armée israélienne n’en veut pas, expliquant qu’elle n’a pas besoin de ce genre d’appareil et que l’armée n’était pas là pour soutenir l’industrie locale. Elle continue ainsi à exploiter ses C-47 Dakota pour le transport. Mais durant la guerre du Yom Kippour, en 1973, elle réquisitionne un prototype de l’A-102 et deux A-201 destinés à des clients à l’exportation. Ces appareils sont utilisés intensément sur les fronts du Sinaï et du Goland pour des missions de transport et d’évacuation sanitaire. Impressionnée par sa capacité de décollage et d’atterrissage court ainsi que par ses performances générales, l’armée israélienne commande neuf exemplaires d’Arava… 10 ans plus tard, en 1983. Ils sont utilisés pour des missions très diverses : transport de troupe, surveillance maritime avec radar de recherche, et guerre électronique. Pour ces dernières missions, l’appareil est équipé avec différentes antennes sur le fuselage, les poutres de queue et les ailes. Ces capteurs sont reliés aux divers équipements de mesure et de traitement, ainsi qu’aux dispositifs de soutien électronique, disposés sur des palettes de chargement. Ils sont également équipés d’un brouilleur Ella/ELI K-7010 et d’une génératrice auxiliaire de 60kVA (40kW) qui fournit la puissance électrique nécessaire à son fonctionnement.

Le prototype d’une version au fuselage rallongé (AX-IAO), désignée A-202 et pouvant accueillir 30 soldats équipés, commence les tests en 1976 et l’appareil est proposé sur le marché à partir de 1977. Ces appareils peuvent également être équipés de mitrailleuses sur les côtés du fuselage et à l’arrière, de même que de des paniers à roquettes de 68mm ou de 82mm sous les ailes, afin de détruire d’éventuelles positions au sol avant de poser les troupes.
Le fuselage rallongé permet l’emport de 30 soldats équipés ou 20 parachutistes. Des ailettes en bouts d’ailes permettent également d’améliorer les performances en vitesse et autonomie. Une mitrailleuse de 12,7mm peut être installée de chaque côté du fuselage, de même qu’une troisième à l’arrière, munie d’un système de pointage à distance. Les ailes sont munies de points d’attache afin d’y fixer des paniers à roquettes.
Par la suite, IAI propose aux utilisateurs de ses A-201 la possibilité de les modifier afin de les équiper avec des ailettes en bout d’ailes.

Au total, 103 IAI Arava des différentes versions ont été construits jusqu’en 1988. Environ soixante-dix ont été ou sont encore utilisés par des forces armées.

Versions :
A-101 : Version civile pouvant transporter 24 passagers, jamais mise en service.

A-101B : Version civile pouvant emporter 19 passagers ou 1'815kg de fret, destinée au marché américain. Il est propulsé par deux turbopropulseurs Pratt & Whitney Canada PT6A-34.

A-102 : Version civile améliorée. La cabine permet de transporter 20 passagers, ou 12 VIP. Il est également possible de la transformer afin d’accueillir des civières pour l’évacuation sanitaire, de l’utiliser comme cargo ou pour la lutte contre les incendies. Pour cette dernière mission, l’Arava est équipé de flotteurs, d’écopes escamotables sous le fuselage et d’un réservoir d’une capacité d’une tonne d’eau.

A-201 : Version militaire, propulsé par deux turbopropulseurs Pratt & Whitney Canada PT6A-36 de 560 kW (750 cv), pouvant transporter 24 hommes de troupes, 17 parachutistes, ou du fret. Certain sont équipés pour la surveillance maritime et la lutte anti-sous-marine avec un radar de recherche, d’autres pour la guerre électronique avec des antennes et capteurs sur la cellule de l’appareil et les appareils de mesures et de traitement montés dans la cabine sur des palettes.

A-202 : Version militaire possédant un fuselage rallongé pouvant accueillir 30 soldats équipés ou 20 parachutistes. La propulsion est assurée par deux turbopropulseurs Pratt & Whitney Canada PT6A-36 de 560kW (750cv) chacun. Ses ailes modifiées contiennent des réservoirs de carburant permettant d’emporter 726kg de carburant supplémentaire et des ailettes à leurs extrémités permettent d’obtenir des performances égales aux versions précédentes malgré une masse maximale au décollage augmentée de 907kg. Une mitrailleuse de 12,7mm peut être installée de chaque côté du fuselage, de même qu’une troisième à l’arrière, munie d’un système de pointage à distance. Les ailes sont munies de points d’attache afin d’y fixer des paniers à roquettes de 68mm ou 82mm.


Utilisateurs militaires :
Cameroun : 1 Arava A-201, plus en service.

Colombie : 1 Arava A-201, encore en service.

Equateur : 7 Arava A-201, 4 encore en service.

El Salvador : 3 Arava A-202, encore en service.

Guatemala : 11 Arava A-201, 7 encore en service.

Haïti : 1 Arava A-201 encore en service.

Honduras : 2 Arava A-201, 1 encore en service.

Israël : 1 A-102 et 2 A-202 puis 9 A-202

Mexique : 11 Arava A-201 encore en service.

Nicaragua : 2 Arava A-201 encore en service dans la Fuerza Aérea de La Guardia Nacional (FAGN).

Papouasie-Nouvelle Guinée : 3 Arava A-101 encore en service, mais plus en état de voler.

Swaziland : 2 Arava A-202, plus en service.

Thaïlande : 15 Arava A-201, 3 encore en service et 12 en réserve.

Venezuela : 8 Arava A-201 encore en service.


Caractéristiques Arava A-202:
Equipage : 2
Passagers : 30 soldats équipés ou 20 parachutistes
Longueur : 12,69m
Envergure : 20,96m
Hauteur : 5,21m
Surface alaire : 43,68m2
Masse à vide : 4’050kg
Masse maximale au décollage : 7’711kg
Charge utile : 2’351kg

Moteurs :
Deux turbopropulseurs Pratt & Whitney Canada PT6A-36 de 560 kW (750 cv) chacun.

Performances :
Vitesse max haute altitude: 326km/h
Vitesse de croisière : 319km/h
Vitesse ascensionnelle : 6,6m/s
Vitesse de décrochage : 115km/h
Plafond opérationnel : 7’620m
Distance franchissable : 1’056km

Armement :
1 mitrailleuse Browning de 12,7 mm de chaque côté du fuselage et 1 mitrailleuse en option à l'arrière. Un point d’attache sous chaque aile permet l’emport de paniers à roquettes contenant 6 projectiles de 82 mm ou 7 projectiles de 68mm pour l’attaque au sol, ou une torpille et des bouées acoustiques pour la lutte anti-sous-marine.


Liens Internet :
http://en.wikipedia.org/wiki/IAI_Arava
http://www.airliners.net/aircraft-data/stats.main?id=246
http://1000aircraftphotos.com/HistoryBriefs/IAI-Arava.htm
http://www.aviastar.org/air/israel/iai_arava.php
http://www.flugzeuginfo.net/acdata_php/acdata_arava_en.php
http://www.globalsecurity.org/military/world/israel/arava.htm
Re: IAI 201/202 Arava à 11/10/2012 19:34 cachée dans les pins
étonnante silhouette.

on dirait un peu un jeu qui s'appelait "monsieur patate" je crois, avec une forme principale à laquelle on rajoutait des éléments. :)
Re: IAI 201/202 Arava à 11/10/2012 22:38 Jericho

cachée dans les pins a écrit

étonnante silhouette.

on dirait un peu un jeu qui s'appelait "monsieur patate" je crois, avec une forme principale à laquelle on rajoutait des éléments. :)
Le jeu s'appelle toujours Monsieur Patate! ;)

Mais le personnage de ce jeu n'est pas équipé d'une queue bipoutre… [/size:2a895fbp] :bonnet:
Re: IAI 201/202 Arava à 14/10/2012 08:34 Clansman
Monsieur Patate est sur le site

;)
Re: IAI 201/202 Arava à 15/10/2012 11:57 Jericho

Clansman a écrit

Monsieur Patate est sur le site

;)
[attachment=0:cjaak7xp]<!– ia0 –>m_patate1.jpg<!– ia0 –>[/attachment:cjaak7xp] Merci!
Re: IAI 201/202 Arava à 08/05/2014 15:34 stanak
IAI-202 Arava
Re: IAI 201/202 Arava à 08/05/2014 16:03 Jericho

stanak a écrit

IAI-202 Arava
Magnifique, merci! :top:



EDIT: Euh… le photo est magnifique, et le fait de l'avoir sur le forum… pas l'appareil, bien sûr! :mrgreen:
Re: IAI 201/202 Arava à 24/07/2015 09:11 stanak
Colombian air force
RV-01 Arava
Image
un peu en tôle ondulée, mais c'est le seul exemplaire
FAMEX 2017 à 05/05/2017 17:28 stanak
IAI-101B
ex FAM
Image
4 utilisés
Re: IAI 201/Thailande à 02/02/2018 07:48 stanak
IAI 201
ex RTAF
Image
faut faire des kms pour en voir :mrgreen:
Re: IAI 201/202 Arava à 03/02/2018 08:00 stanak
IAI 202
ex IAF
Image
je savais bien que j'en avais vu un sur place, je l'avais zappé dis-donc :mrgreen:
Re: IAI 201/202 Arava à 03/02/2018 17:07 Jericho

stanak a écrit

je savais bien que j'en avais vu un sur place, je l'avais zappé dis-donc :mrgreen:
ça peut se comprendre, c'est un appareil qui n'a vraiment rien de particulier… :bonnet:
Re: IAI 201/202 Arava à 03/02/2018 21:13 ciders
D'un style tellement académique, tu peux passer devant dix fois sans le voir. :mrgreen:
Re: IAI 201/202 Arava à 03/02/2018 22:29 Jericho
Je vois que nous sommes parfaitement d'accord… :hehe:
Re: IAI 201/202 Arava à 07/07/2018 15:30 Clansman
faut faire des kms pour en voir :mrgreen:

J'vais finir par croire que c'est ton avion préféré, Stanak. :mrgreen:
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Sept. 17, 2014, 1:53 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires