Histoire de l'appareil

Kazan Helicopters fut à l'origine une usine située à Kazan (comme son nom l'indique), dans le Tatarstan en Russie. Cette usine construisait des hélicoptères Mil, notamment des Mi-2. Au début des années 1990, la direction de cette nouvelle firme estima qu'il était temps de trouver un remplaçant au Mi-2, dont la conception remontait aux années cinquante.

La première idée, qui consistait à développer un dérivé de l'AS 350 Écureuil, fut abandonnée. En 1993, l'usine fonda son propre bureau d'étude, qui fut approuvé par les autorités russes en janvier 1997.

L'hélicoptère conçu fut nommé Ansat, qui signifierait selon le contexte "facile", "simple" ou "lèger" en langage tatar. Une première maquette fut dévoilée au salon du Bourget en 1995, puis une autre, considérablement modifiée, au même endroit en 1997. L'Ansat emporte un pilote et 10 passagers, ou 1 tonne de charge en interne. Il peut emporte une charge de 1300 kg sous élingue et est propulsé par 2 turbines Pratt & Whitney Canada PW207K de 630 hp chacune. Son rotor principal est quadripale et son rotor anti-couple bipale. Il est bidérive et son train d'atterrissage est généralement constitué de patins. son fuselage est en alliage d'aluminium, avec des matériaux composites, et ses rotors en fibre de verre. C'est le premier hélicoptère russe à avoir des sièges absorbants les chocs pour ses passagers. Il est aussi équipé de CDVE.

La toute première cellule construite fut destinée aux essais statiques. Elle fut suivie par 4 prototypes pour les essais en vol. Le vol inaugural, en vertical eut lieu le 17 août 1999, avec des moteurs Pratt & Whitney Canada PW206. Le premier vol avec passage en vol horizontal eut lieu le 6 octobre 1999. Ce prototype avait été présenté à Farnborough en septembre 1998. Au bout de 4 heures de vol, les ingénieurs se rendirent compte qu'il fallait renforcer la boîte de transmissions.

Le deuxième prototype, qui vola le 27 décembre 2001, introduisait les moteurs PW207 et un fuselage plus long. Il fut finalement certifié fin 2003.

L'Ansat-U est destiné à l'entraînement, il a un train d'atterrissage tricycle fixe, des doubles commandes et des portes en coquille sur le côté au lieu de portes coulissantes. Il remporta le 14 septembre 2001 un appel d'offres lancé par la force aérienne russe pour un hélicoptère d'entraînement, face au Mi-34 et au Ka-226.

Le premier Ansat-U fut achevé en avril 2004, et la production en série fut autorisée en décembre 2008. 10 exemplaires furent commandés, et livrés de 2009 à 2011. Il semble au total que 30 à 40 exemplaires soient commandés, et qu'entre 13 et 18 exemplaires soient actuellement en service. Ils doivent être équipés de moteurs ukrainiens Motor Sich MS-500V, qui remplaceraient les PW207 des premiers exemplaires. A l'origine, une centaine d'exemplaires était envisagée pour 2015. Le Mozambique s'est également montré intéressé par l'Ansat-U.

L'Ansat est proposé dans des versions civiles et militaires. Parmi les versions projetées, on peut noter l'Ansat-M et l'Ansat-UM. Toutes deux sont destinées à l'évacuation sanitaire. Dans le premier cas, la version est civile et prévue pour 2 blessés et 3 aide-soignants. Dans le deuxième cas, elle est militaire et prévue pour 4 civières. Il peut aussi servir à des missions SAR, et d'inspection de pipelines pour Gazprom, qui envisageait d'en acheter 100 en 2002. Les garde-frontières russes ont notifié un appel d'offres pour 100 hélicoptères en 1997. Fin 2002, 12 exemplaires avaient été vendus sur le marché civil, dont un à l'export.

L'Ansat-2RC, dont il existe au moins un exemplaire, est une variante d'attaque légère. Son avant est entièrement redessiné afin d'obtenir un cockpit en tandem, la place arrière étant surélevée par rapport à la place avant. Il est équipé d'une mitrailleuse de 12,7 mm et de 4 points d'emport prévus pour des roquettes, des bombes ou des missiles air-air. Il fut présenté au salon MAKS 2007. Une autre version, l'Ansat-LL, fut présentée au salon MAKS 2005. Elle emporte un radar MMS et lui sert manifestement de banc d'essais volant.

On sait au final peu de choses sur l'Ansat : ce qu'il en ressort montre qu'il a eu une gestation longue et difficile, et que sa carrière commerciale reste discrète. 98 exemplaires auraient été construits en 2011.

Versions référencées

  • Kazan Ansat : Version de base capable d'emporter 9 passagers.
  • Kazan Ansat-AG : Version spécifique à Gazprom pour la surveillance de ses pipelines.
  • Kazan Ansat-LL : Version servant de banc d'essais volant.
  • Kazan Ansat-M : Projet de version d'évacuation sanitaire.
  • Kazan Ansat-U : Version d'entraînement. 50 exemplaires.
  • Kazan Ansat-UT : Version de transport VIP.
  • Kazan Ansat-2RC : Version de reconnaissance et d'attaque au sol. 1 exemplaire.
  • Kazan Ansat-3 : Version à la cabine agrandie capable d'emporter 14 passagers.

Pays exploitant actuellement cet appareil

Kazan Ansat voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 3 300 kg (7 275 lbs)
  • Masse à vide : 1 900 kg (4 189 lbs)
  • Surface du rotor : 103,87 m² (1 118,047 sq. ft)
  • Diamètre du rotor principal : 11,5 m (37,73 ft)
  • Hauteur : 3,4 m (11,155 ft)
  • Longueur : 13,76 m (45,144 ft)

Performances

  • Vitesse de croisière : 250 m/s (820 ft/s)
  • Vitesse critique (VNE) : 285 km/h (177 mph, 154 kts)
  • Endurance maximale : 3 h
  • Distance franchissable : 540 km (336 mi, 292 nm)
  • Plafond opérationnel : 4 500 m (14 764 ft)
  • Vitesse maximale HA : 275 km/h (171 mph, 148 kts)
  • Charge alaire, au décollage : 31,77 kg/m² (6,507 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, à vide : 18,292 kg/m² (3,75 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 2 turbines Pratt & Whitney Canada PW207K
  • Puissance unitaire : 470 kW (639 ch, 630 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Images

Images

Média externes

Forum

Sujet complet »
ANSAT-2RC à 23/11/2006 13:03 Ex-chelmassi@yahoo.fr
:D SALUT TOUT LE MONDE
je cherche des information sur l helicoptere russeANSAT-2RC
et est ce qu on peut le comparer au autre helicos americain et europeen notament ceux d eurocopter :D
à 23/11/2006 22:41 Guns
Eh bin… Il n'a pas une gueule de porte-bonheur, comme on dit.
On dirait qu'il n'est pas "fini"… :? Il n'est pas encore sec.
à 24/11/2006 12:37 Clansman
Visuellement parlant, j'ai envie de le comparer au AH-1 Cobra. J'ai pas l'impression qu'il puisse emporter une charge militaire très élèvée…
à 24/11/2006 14:04 Pilou
Il ressemble au Cobra en effet. Peut être compense-t-il un apparent manque d'emport (surprenant pour un appareil issu de l'industrie aéronautique russe) par une manoeuvrabilité à toute épreuve ? :shock: :lol:
à 24/11/2006 16:32 Guns
Ah, parce qu'en plus, ça vole ? :mrgreen:
à 24/11/2006 16:44 Ex-chelmassi@yahoo.fr
d apres les rare infos que j ai : . il est considere comme un helico leger.et c est la marinne russe qui vient de recevoir un de c es helicos.je ne sais pas si cela veut dire que c est le model le plus recent des helicos russe :D
à 24/11/2006 16:50 Pilou

Guns a écrit

Ah, parce qu'en plus, ça vole ? :mrgreen:[/quote:e1e11]

Tout dépend de la notion de "voler" que l'on a :mrgreen:
à 28/11/2006 19:26 Ex-chelmassi@yahoo.fr
Cet hélicoptère développé sur fonds propres par Kazan vient d’ etre selectionné par l’ aviation russe face au Mi-34 et au Mi-2A modernisé comme futur remplacant des Mi-2 dans leurs missions d’ entrainement. Le besoin porterait sur une centaine d’ exemplaires à livrer d’ ici 2015 si les ressources budgétaires le permettent. C’ est un hélicoptère à l’ allure classique et doté de commandes de vol électriques ; une première sur un hélicoptère russe. Un seul prototype a pour l’ instant été construit. Il a effectué son premier vol en 1999. Un autre est prévu avec quelques modifications : cabine agrandie et nez redessiné. D’ autres modifications pourraient etre adoptées à l’ avenir selon les besoins des clients : trains à roue à la place des skis actuels, porte arrière s’ ouvrant en deux demi coquilles comme sur les Mi-8/17 en plus des portes cargo situées sur les cotés… Cet hélicoptère est bien sur proposé en version civile et à l’ export. Kazan envisage aussi de construire à partir des éléments de l’ ANSAT un hélicoptère d’ attaque ressemblant beaucoup au Cobra américain.
à 28/11/2006 19:48 Guns

chelmassi@yahoo.fr a écrit

Kazan envisage aussi de construire à partir des éléments de l’ ANSAT un hélicoptère d’ attaque ressemblant beaucoup au Cobra américain.[/quote:8f066]

Bah, on a déjà la preuve en image… :roll:
à 28/11/2006 23:30 Clansman

chelmassi@yahoo.fr a écrit

Cet hélicoptère développé sur fonds propres par Kazan vient d’ etre selectionné par l’ aviation russe face au Mi-34 et au Mi-2A modernisé comme futur remplacant des Mi-2 dans leurs missions d’ entrainement.[/quote:9043b]

Woahhh…. Ca vole encore les Mi-2 ? :shock: :shock: :shock:
à 29/11/2006 09:15 Guns

Clansman a écrit

chelmassi@yahoo.fr a écrit

Cet hélicoptère développé sur fonds propres par Kazan vient d’ etre selectionné par l’ aviation russe face au Mi-34 et au Mi-2A modernisé comme futur remplacant des Mi-2 dans leurs missions d’ entrainement.[/quote:6b8c1]

Woahhh…. Ca vole encore les Mi-2 ? :shock: :shock: :shock:[/quote:6b8c1]

Bah… si on arrive à lui dégotter un moteur de moissonneuse/batteuse… :mrgreen:
à 29/11/2006 16:56 Ex-Tom the cat
Ou peut-etre de tronconneuse, comme le cri-cri… :lol:
Re: ANSAT-2RC à 13/05/2013 11:40 Clansman
Kazan Helicopters fut à l'origine une usine située à Kazan (comme son nom l'indique), dans le Tatarstan en Russie. Cette usine construisait des hélicoptères Mil, notamment des Mi-2. Au début des années 1990, la direction de cette nouvelle firme estima qu'il était temps de trouver un remplaçant au Mi-2, dont la conception remontait aux années cinquante.

La première idée, qui consistait à développer un dérivé de l'AS 350 Ecureuil, fut abandonnée. En 1993, l'usine fonda son propre bureau d'étude, qui fut approuvé par les autorités russes en janvier 1997.

L'hélicoptère conçu fut nommé Ansat, qui signifierait selon le contexte "facile", "simple" ou "lèger" en langage tatar. Une première maquette fut dévoilée au salon du Bourget en 1995, puis une autre, considérablement modifiée, au même endroit en 1997. L'Ansat emporte un pilote et 10 passagers, ou 1 tonne de charge en interne. Il peut emporte une charge de 1300 kg sous élingue et est propulsé par 2 turbines Pratt & Whitney Canada PW207K de 630 hp chacune. Son rotor principal est quadripale et son rotor anti-couple bipale. Il est bidérive et son train d'atterrissage est généralement constitué de patins. son fuselage est en alliage d'aluminium, avec des matériaux composites, et ses rotors en fibre de verre. C'est le premier hélicoptère russe à avoir des sièges absorbants les chocs pour ses passagers. Il est aussi équipé de CDVE.

La toute première cellule construite fut destinée aux essais statiques. Elle fut suivie par 4 prototypes pour les essais en vol. Le vol inaugural, en vertical eut lieu le 17 août 1999, avec des moteurs Pratt & Whitney Canada PW206. Le premier vol avec passage en vol horizontal eut lieu le 6 octobre 1999. Ce prototype avait été présenté à Farnborough en septembre 1998. Au bout de 4 heures de vol, les ingénieurs se rendirent compte qu'il fallait renforcer la boîte de transmissions.

Le deuxième prototype, qui vola le 27 décembre 2001, introduisait les moteurs PW207 et un fuselage plus long. Il fut finalement certifié fin 2003.

L'Ansat-U est destiné à l'entraînement, il a un train d'atterrissage tricycle fixe, des doubles commandes et des portes en coquille sur le côté au lieu de portes coulissantes. Il remporta le 14 septembre 2001 un appel d'offres lancé par la force aérienne russe pour un hélicoptère d'entraînement, face au Mi-34 et au Ka-226.

Le premier Ansat-U fut achevé en avril 2004, et la production en série fut autorisée en décembre 2008. 10 exemplaires furent commandés, et livrés de 2009 à 2011. Il semble au total que 30 à 40 exemplaires soient commandés, et qu'entre 13 et 18 exemplaires soient actuellement en service. Ils doivent être équipés de moteurs ukrainiens Motor Sich MS-500V, qui remplaceraient les PW207 des premiers exemplaires. A l'origine, une centaine d'exemplaires était envisagée pour 2015. Le Mozambique s'est également montré intéressé par l'Ansat-U.

L'Ansat est proposé dans des versions civiles et militaires. Parmi les versions projetées, on peut noter l'Ansat-M et l'Ansat-UM. Toutes deux sont destinées à l'évacuation sanitaire. Dans le premier cas, la version est civile et prévue pour 2 blessés et 3 aide-soignants. Dans le deuxième cas, elle est militaire et prévue pour 4 civières. Il peut aussi servir à des missions SAR, et d'inspection de pipelines pour Gazprom, qui envisageait d'en acheter 100 en 2002. Les garde-frontières russes ont notifié un appel d'offres pour 100 hélicoptères en 1997. Fin 2002, 12 exemplaires avaient été vendus sur le marché civil, dont un à l'export.

L'Ansat-2RC, dont il existe au moins un exemplaire, est une variante d'attaque légère. Son avant est entièrement redessiné afin d'obtenir un cockpit en tandem, la place arrière étant surélevée par rapport à la place avant. Il est équipé d'une mitrailleuse de 12,7 mm et de 4 points d'emport prévus pour des roquettes, des bombes ou des missiles air-air. Il fut présenté au salon MAKS 2007. Une autre version, l'Ansat-LL, fut présentée au salon MAKS 2005. Elle emporte un radar MMS et lui sert manifestement de banc d'essais volant.

On sait au final peu de choses sur l'Ansat : ce qu'il en ressort montre qu'il a eu une gestation longue et difficile, et que sa carrière commerciale reste discrète.


http://en.wikipedia.org/wiki/Kazan_Ansat

http://www.airforce-technology.com/projects/kazan-ansat-u-trainer-helicopter/

http://www.aviastar.org/helicopters_eng/kazan_ansat.php

http://www.airliners.net/search/photo.search?aircraft_genericsearch=Kazan%20Ansat

http://www.flugzeuginfo.net/acdata_php/acdata_ansat_en.php
Re: ANSAT-2RC à 13/05/2013 21:25 Nico2

Clansman a écrit

On sait au final peu de choses sur l'Ansat : ce qu'il en ressort montre qu'il a eu une gestation longue et difficile, et que sa carrière commerciale reste discrète.

Grâce à toi, j'en sais un peu plus tout de même. ;)
Re: ANSAT-2RC à 25/05/2013 07:33 Clansman
L'Ansat sur le site
Répondre aux messages »
Texte de , créé le 17 septembre 2014 13:53, modifié le . ©AviationsMilitaires